jeudi 9 février 2023

3773 lecteurs en ligne -

fraren

Planification Familiale : l’Institut National de la Statistique présente les données de la phase 2 de l'enquête PMA au Niger

atelier INS 23 12 2022 BIS

L’hôtel Bravia de Niamey a abrité ce vendredi 23 décembre 2022, les travaux de l'atelier de dissémination des résultats de la deuxième phase de l'enquête sur les indicateurs de la planification familiale (PMA) réalisée au cours de la période de janvier à mai 2022. Organisé par l’Institut National de la Statistique (INS) et le Ministère de la santé publique, de la Population et des Affaires sociales en collaboration avec le projet intitulé Performance Monitoring for Action (PMA) de l’Institut Gates, l’objectif de cette rencontre est de présenter les résultats de l’enquête menée auprès 3428 ménages qui a ciblé 3696 femmes âgées de 15 à 49 ans répartis dans 103 Zones de dénombrement incluant 288 sites de prestations de santé sur l'ensemble du territoire national.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La cérémonie d’ouverture présidée par le Secrétaire Général du Ministère du Plan M. Saadou Bakoye s'est déroulée en présence du SG du Ministère en charge de la Santé Publique, du vice-président du Comité consultatif technique (CCT) de PMA, de la Directrice Générale de l’INS Mme Mme Takoubakoye Aminata Boureima, des représentants des PTF, des cadres centraux de l’INS et de plus autres invités.

Des données recueillies en temps réel sur l'ensemble du territoire national

En ouvrant les travaux de l'atelier, le secrétaire général du Ministère du plan M. Saadou Bakoye a rappelé que les raisons qui ont conduits à la mise en place de l’outil de suivi annuel. « Pour surmonter certaines insuffisances constatées dans la collecte des données sur la contraception, la distribution de méthodes de contraception et pour appréhender les motifs de rupture éventuelle de stock de contraceptifs, un outil de suivi annuel des progrès réalisés en matière de planification familiale a été développé et mis en œuvre depuis 2013 dans 11 pays d'Afrique et d'Asie, dont le Niger, dans le cadre d'un projet de recherche dénommé Performance Monitoring and Accountability 2020 (PMA2020) », a-t-il indiqué.

M. Saadou Bakoye a souligné que « pour mieux répondre aux besoins spécifiques des pays en matière de données et explorer les facteurs sous-jacents des dynamiques et de l'utilisation des méthodes contraceptives, la plateforme a connu une mutation avec le changement de dénomination ».  La plateforme s'appelle désormais « Performance Monitoring for Action (PMA) avec la réalisation des enquêtes de base et de suivis et l'apparition d'un partenaire d'accompagnement JH PIEGO », a expliqué le secrétaire général du Ministère du plan qui précise que « c'est dans ce cadre que, après l'enquête de base réalisée au cours de la période de décembre 2020 à avril 2021, le Niger a collecté les données de la deuxième phase de janvier à mai 2022 ».

Selon M. Saadou Bakoye, l'objectif principal visé à travers la réalisation de cette enquête était donc, de recueillir des données en temps réel auprès des ménages, sur la disponibilité, sur l'accessibilité et l'utilisation de la contraception par les femmes âgées de 15 à 49 ans et sur la disponibilité des méthodes dans les sites de prestation de santé (SPS), aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural, sur l'ensemble du territoire national.

Le secrétaire général du Ministère du plan a présenté quelques résultats de cette enquête qui a concerné 3 428 ménages (taux de réponse de 98,9%), 3 696 femmes âgées de 15 à 49 (taux de réponse de 96,3%), répartis dans 103 zones de dénombrement (ZD). L’enquête a aussi été élargie à 288 sites de prestations de santé (taux réponse de 97 6%), a renseigné  M. Saadou Bakoye, qui estime que « les résultats issus de cette enquête contribueront, sans nul doute, à mettre en lumière la situation de la Planification Familiale au Niger et seront utilisés comme instruments de plaidoyer par les partenaires intervenant dans les activités de planification familiale ». 

atelier INS 23 12 2022 BIS

Ibrahim Chekaraou Zeinabou (actuniger.com)

.

Commentaires  

-1 #1 lliboto dobou 26-12-2022 18:36
le Niger compte plus de 10 millions de femmes d'age compris entre 15 et 50 ans donc une enquête concernant 4000 femmes seulement n'est pas statistiquement représentative. l'INS doit cesser de faire du faut. c'est très malhonnête de tromper son peuple avec des fausses statistiques sur la population.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com