jeudi 8 décembre 2022

3572 lecteurs en ligne -

fraren

Sommet de l’Industrialisation au Niger : des actions audacieuses sont nécessaires pour exploiter le potentiel des jeunes (COMMUNIQUÉ DE PRESSE)

 Sommet Chefs Etats UA

En prélude aux deux Sommets de l'Union Africaine sur l'industrialisation et la diversification économique, et sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf), ONE Campaign plaide pour une série d'actions politiques urgentes et audacieuses afin d'exploiter le potentiel des jeunes pour construire une Afrique meilleure et prospère. Lesdits sommets très attendus, qui se tiendront cette semaine, au Niamey, au Niger se déroulent au moment où l'Afrique se remet de la pandémie de COVID-19 et est aux prises avec les contrecoups des événements économiques et politiques mondiaux. Avec sa population jeune en plein essor, qui représente 60% de tous les chômeurs du continent, l'Afrique doit créer environ 15 millions de nouveaux emplois décents chaque année.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

ONE Campaign appelle les dirigeants et décideurs africains à s'engager dans les actions prioritaires suivantes qui sont essentielles pour stimuler la prospérité économique et la création d'emplois grâce à l'industrialisation.

  • Premièrement, les gouvernements africains devraient mettre en œuvre des politiques industrielles nationales qui stimulent les investissements dans des secteurs qui sont à la fois compétitifs et à forte intensité de main-d'œuvre. Les politiques nationales devraient prévoir des incitations fiscales bien ciblées susceptibles d'attirer les investisseurs et de stimuler la création d'emplois. Les réformes politiques devraient également réduire les droits de douane sur l'importation de machines et d'équipements essentiels qui ne sont pas fabriqués localement.

La législation au niveau national devrait établir des fonds propres et des fonds de garantie pour réduire les risques d'investissement dans les start-ups (nouvelles entreprises). Les lois devraient également protéger les droits de propriété intellectuelle, simplifier et automatiser les procédures administratives, harmoniser l'administration fiscale et rendre les informations facilement accessibles via des plateformes numériques à guichet unique.

Au niveau local, les petits exploitants agricoles devraient être encouragés à produire des centres de regroupement pour le classement, le stockage, la vente et la transformation de leurs produits afin d'augmenter leurs revenus et de minimiser le gaspillage. Il convient également de leur faciliter l'accès au crédit, aux prêts subventionnés, aux subventions et aux services financiers.

Au niveau régional, la priorité absolue est que les pays encouragent l'investissement et le commerce en opérationnalisant la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) lancée en janvier 2021. Le commerce dans le cadre du pacte de libre-échange continental a été lancé en janvier 2021. Une fois pleinement mise en œuvre, la ZLECAf créera un marché africain unique pour les biens et services, couvrant environ 1,4 milliard de personnes avec un produit intérieur brut combiné de plus de 2,5 billions de dollars américains à travers l'Afrique.

  • Une deuxième action prioritaire pourrait consister à améliorer l'environnement des affaires pour rendre facile et abordable la production de biens et services et faciliter le commerce. Les pays africains peuvent commencer par adopter les protocoles de l'UA sur la libre circulation, permettant aux jeunes d'accéder aux marchés et de concourir librement pour le travail et les affaires au-delà des frontières nationales.
  • La troisième action prioritaire pourrait consister à investir dans des infrastructures plus propres qui soutiennent l'industrialisation, la création d'emplois et la génération de revenus. L'expansion des réseaux routiers et de transport ouvrira la connectivité aux zones rurales et à l'arrière-pays régional.

Des solutions énergétiques propres et renouvelables hors réseau peuvent compléter les plans nationaux pour améliorer l'accès à une énergie fiable et abordable. Et pour réduire la fracture numérique, les pays devraient inciter les investissements à atteindre 90 % de pénétration d'Internet en Afrique d'ici 2030.

Avant tout, lesdits Sommets doivent accepter la réalité que l'Afrique est composée d'une population dynamique, vibrante et productive, et qui constitue ainsi le plus grand atout et moteur de la croissance économique et du développement social du continent.

** FIN **

Pour plus d’informations, veuillez contacter : Dorine Nininahazwe (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., +254 790 291 755 )

Au sujet de ONE Campaign:

ONE est une organisation mondiale qui fait campagne pour mettre fin à l'extrême pauvreté et aux maladies évitables d'ici 2030, afin que chacun, partout, puisse mener une vie de dignité et d'opportunités. Nous sommes non partisans et faisons pression sur les gouvernements pour qu'ils en fassent plus pour lutter contre l'extrême pauvreté et les maladies évitables, en particulier en Afrique, et donner aux citoyens les moyens de demander des comptes à leurs gouvernements. Vous pouvez en savoir plus sur www.one.org.

.

Commentaires  

+1 #1 Hamidou 22-11-2022 07:07
Sommet de l'INDUSTRIALISATION...au Niger! Vraiment, le ridicule ne pas.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com