Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

 Abdoulaye Seydou Discours M62 18 09 2022 1

Le mouvement M62-Moutoucthi/Bourtchintarey : Union Sacrée pour la Sauvegarde de la Souveraineté et de la Dignité du Peuple regroupant en son sein une vingtaine de structures de la société civile et syndicales, a organisé à Niamey, ce dimanche 18 septembre 2022, une marche suivie de meeting. L’objectif des organisateurs de cette manifestation est de dénoncer entre autres : la cherté de la vie, l'augmentation du prix du Gasoil, la présence de la force Barkhane et exprimer leur soutien et solidarité au peuple malien dans la défense sa souveraineté et sa saisine du Conseil de Sécurité contre la France pour soutien au terrorisme. Ci-dessous l'intégralité du Discours prononcé par le Coordonnateur National du Mouvement M62 ABDOULAYE SEYDOU.

 

Zeyna commission0

Nigériennes, nigériens, mes chers compatriotes

Chères concitoyennes, chers concitoyens, chers camarades de toutes les sensibilités et obédiences ici présents, Bonjour !

Je voudrais avant tout vous demander d’observer une minute de silence à la mémoire des martyrs de la démocratie, et de toutes les victimes, civils et militaires du terrorisme et de l’insécurité.

Cher peuple, chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir. C’est dans cet esprit qu’est né le 3 aout 2022 marquant le 62ème anniversaire de la prétendue indépendance octroyée au Niger par la France impérialiste, le mouvement M62-Moutoucthi/Bourtchintarey : Union Sacrée pour la Sauvegarde de la Souveraineté et de la Dignité du Peuple.

A la date d’aujourd’hui, notre mouvement regroupe en son sein une vingtaine de structures de la société civile et syndicales, tous engagés pour défendre de façon pacifique et républicain, dans l’honneur et la dignité les intérêts du vaillant peuple nigérien meurtri par une politique dévastatrice d’une camaria arrogante et prédatrice, totalement au service de la France colonisatrice, esclavagiste et terroriste.

Nigériennes, nigériens, mes chers compatriotes

Comme vous le savez, le Niger était un pays jadis paisible, prospère et respecté, où la population vivait dans une communion des coeurs et d’esprits.

Mais aujourd’hui, force est de constater qu’après une décennie de gestion chaotique, mafieuse et scandaleuse du pouvoir d’Etat par des pseudo-socialistes, brigands, mercantilistes, malfrats, amaturistes et sans repère, le Niger se trouve dans une situation de misère sans précédent malgré ses importances ressources naturelles (pétrole, or, uranium, charbon, soleil, fleuve, etc.)

En effet, le tableau sombre de notre pays se présente comme suit :

Au plan social :

Le régime médiocre dit de la renaissance acte I, II et III a activement favorisé la dépravation des moeurs et de la morale publique, caractérisée en fond de toile par le viol, le vol à main armée, le trafic en tout genre, la consommation des drogues, la mendicité, la prostitution, la corruption, et l’abus de confiance au plus haut sommet de l’Etat.

Dans le domaine de l’éducation, malgré la promesse d’une école publique gratuite et obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, on assiste à la destruction progressive de l’école publique qui n’existe que de nom au profit des écoles privées qui pullules sur toute l’étendue du territoire national. Les taux de 28,95% et de 27,18% de réussite global aux examens de cette année au baccalauréat et au BEPC soit un taux d’échec supérieur à 71 % cette année traduit la déliquescence de notre système éducatif.

Au même moment, les universités connaissent la précarité infrastructurelle avec des tentes ghanéennes anéanties par les premières pluies tandis que le dernier espoir de construction pérenne à hauteur de 110 milliards annoncé par le conseil des ministres est rapidement emporté par la fraude et la corruption dans le cadre de passation de ces marchés publics.

Par ailleurs on enregistre à la date d’aujourd’hui, 890 écoles fermées dont 855 écoles primaires et 35 au niveau secondaire, totalisant un effectif de 72 000 élèves dont 38 194 filles et plus de 2430 enseignants en chômage du fait de l’insécurité.

Sur le plan sanitaire, les autorités de la 7ème République excellent dans la liquation des acquis tels que : la gratuité de soins pour les femmes enceintes et les enfants âgés de 0 à 5 ans, les actions préventives de lutte contre le paludisme, la méningite, le choléra etc.

Aussi, la gestion des fonds alloués à la santé est émaillée de malversation et de surfacturation jamais égalée telle que relevé par la Cour des Comptes dans dernier rapport.

La mauvaise gouvernance généralisée et la démission de l’Etat de ses obligations dans les secteurs sociaux de base ont pour conséquence la cherté de la vie aujourd’hui par l’augmentation injustifiée, inadmissible et satanique du prix du litre du gas-oil à la pompe (130F). Ainsi, cette mesure a entrainé une hausse des prix des produits de grandes consommations comme le riz, l’huile, le sucre, la farine, le blé, le lait, etc.

Au plan sécuritaire,

Le sahel est confronté à une guerre terroriste inventée par la France avec l’assassinat du guide libyen et l’armement des groupes terroristes qui ont attaqué le Mali et ont élargi leurs actions terroristes aux Pays voisins du Mali que sont le Niger et le Burkina Faso avec la complicité des valets locaux ouvrant ainsi à la France la possibilité d’installer des bases militaires avec le dessin inavoué de brader nos ressources et d’aliéner la souveraineté des nos Etats.

Au Niger la liquidation programmée de l’armée nigérienne par Issoufou Mahamadou au profit des forces françaises et les agents de business de la guerre a entrainé l’exacerbation de l’insécurité avec comme conséquence des milliers de morts civils et militaires, la destruction des moyens d’existence des populations du fait des mesures d’Etat d’urgence inadaptées, le déplacement forcé des populations abandonnant leurs biens etc.

Après une décennie de lutte contre le terrorisme, nous comprenons aisément que les forces françaises de Barkane entrainent, équipent et coordonnent les organisations terroristes dans la zone de trois frontières comme attesté par le pouvoir de Bamako.

L’indifférence des autorités face aux actes terroristes de la Barkhane au Mali et l’accueil dans des conditions et illégales en violation flagrante de la loi fondamentale de cette force maléfique sur notre territoire Niger, malgré son échec et son agenda occulte désormais devenu un secret de polichinelle, prouvent à suffisance la complicité de nos autorités et leur soumission aux dictats de la France.

Cette complicité se dévoile au grand jour par le silence coupable du pouvoir de Niamey qui cautionne toutes les tueries et les violations des droits humains commis par Barkhane avant même son installation sur notre territoire.

Au plan économique, jamais dans l’histoire de notre pays, les Nigériens n’ont connu et assisté au bradage et au pillage systématique de leurs ressources naturelles du sol et du sous-sol. Cette main basse sur les richesses nationales a permis à certains dignitaires de la renaissance de devenir des nouveaux multi milliardaires du pays pendant que le peuple est condamné à vivre dans la misère totale.

Aussi, notre économie est plombée et souffre des mauvais choix politiques en atteste le chimérique chemin de fer, chemin de la trahison, ayant couté plus de 700 milliards de francs CFA aux contribuables nigériens à la suite d’un marché de gré à gré offert à l’entreprise française Bolloré ; la centrale de gourou banda pour un montant de 75 milliards de francs CFA. Toujours dans leur logique de soumission avec zèle à la France, nos gouvernants ont permis à Areva devenu ORANA, de se soustraire de la loi minière en continuant à refuser l’exploitation d’Imouraren tout conservant le permis d’exploitation alors même que ce dernier devrait retomber de l’Etat publique.

Pire, Areva a prétendu fermé les mines de Cominak et de Somaïr pour raison économique alors même que les vraies raisons de cette fermeture sont liées au tarissement des mines et qu’en l’espèce AREVA a l’obligation de réhabiliter

l’environnement détruit et assumé vis-à-vis de l’Etat et des populations ses obligations sociales et environnementales.

Par ailleurs en ce qui concerne le pétrole, il fait l’objet d’une gestion opaque et patrimoniale, entrainant ainsi l’impossibilité pour les citoyens de jouir des retombées issues de l’exploitation du pétrole. Ainsi, le pétrole produit et raffiné au Niger coute plus cher aux citoyens qu’au moment de son importation du Venezuela. Profitant de la démission collective des citoyens dans la défense de leur ressource, les gouvernants profitent de la flambée des prix au niveau international pour fructifier leur revenus en augmentant de 24% le prix du gasoil avec pour conséquence un bénéfice de 250 millions de FCFA par jour depuis le 1er Août 2022, soit un bénéfice net supplémentaire de 12 milliards 250 millions en 49 d’application de la mesure pendant qu’au même moment le gouvernement continue à tendre la main à l’extérieure pour assister en détresse suite aux récentes inondations ayant entrainé la mort de 137 personnes, 189 360 sinistrés, et 20339 maisons effondrées.

Chères concitoyennes, chers concitoyens, au regard du tableau sombre ci-dessus, le combat pour la défense et la restauration de la dignité du peuple nigérien ainsi que la sauvegarde de la souveraineté nationale, n’est plus un choix, mais une obligation qui pèse sur nous individuellement et collectivement. C’est pourquoi, le M62 reste plus que jamais déterminer à se battre pour la satisfaction de ses justes et légitimes revendications à savoir :

1. L’annulation de la mesure portant augmentation du prix du gasoil ;

2. L’adoption de mesures concrètes contre la vie chère notamment sur l’électricité, l’eau, le loyer, le riz, le mil, le maïs, le sucre, le lait, la farine de blé ainsi que l’augmentation du revenu des travailleurs y compris le salaire minimum interprofessionnel (SMIG).

3. Le départ de la force française Barkhane du territoire nigérien pour l’atteinte à la souveraineté et son mépris envers le peuple nigérien illustré par des tueries multiples des populations civiles ; ainsi que ses velléités de déstabilisation du Sahel et l’obstacle que constitue sa présence à l’indispensable collaboration entre le Niger et le Mali dans la lutte contre le terrorisme ;

Nous réaffirmons notre solidarité et apportons au Mali dans la défense de sa souveraineté à sa démarche de saisine du Conseil de Sécurité des Nations Unies contre l’Etat français afin de faire cesser « les actes d’agression de la France contre le Mali à travers des activités d’espionnage, de violation répétée de l’espace aérien du Mali et de soutien aux djihadistes ».

Nous réitérons également avec force notre soutien à nos forces de défenses et de sécurité dans leur noble combat de la défense du territoire national et les exhortent à mettre en avant la protection des populations civiles et de leurs biens.

Aussi nous exigeons la traduction de « l’ancien Président de la République » Issoufou Mahamadou devant les juridictions compétentes pour haute trahison dans le cadre de la construction du chemin de fer. En tout état de cause le M62 se donnera les moyens de porter plainte et courage tous les citoyens en leur qualité de contribuables à porter plainte.

Enfin, nous interpellons le président de la République quant à son obligation d’assumer sans faille et sans partage aucune ses fonctions et responsabilités constitutionnelles et mettre immédiatement au bicéphalisme observé au sommet de l’Etat. Sinon, il doit en tirer toutes les conséquences en informant le peuple de son incapacité à tenir les rênes du pouvoir.

Le Coordonnateur National

ABDOULAYE SEYDOU



Commentaires

6
Sanda
1 année ya
Path
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Sanda Baba
1 année ya
[quote name="Sanda"]Path
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Sanda Kayyo
1 année ya
[quote name="Sanda"]Path
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
RimK
1 année ya
Le monde entier est avec vous peuple souverain du NIGER. C'est un tr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
moussa
1 année ya
TOTRO TITOAussi nous exigeons la traduction de
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
moussa
1 année ya
l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
moussa
1 année ya
MAIS VEUILLONS SINON IL VA PRENDRE LA POUDRE D'ESCAMPETTE ET ALLER SE CACHER CHEZ SON TONTON MACRON :-* :-x
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Kik
1 année ya
Issoufou alias Charlie, c'est la plus grand des rat
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Kik
1 année ya
lire le plus grand des rat
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Tangara
1 année ya
Vous allez mettre votre pays en retard en lui souhaitant ce qui se passe au Mali. Hormis le populisme et l'arrogance rien n'a chang
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Michel
7 mois ya
Dommage de m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
949 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
482 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
263 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
416 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
301 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages