dimanche 14 août 2022

2326 lecteurs en ligne -

fraren

Agence de Modernisation des Villes: le DG Mouctar Mamoudou boucle à Niamey, sa tournée nationale de prise de contact

Tournee prise de contact etape Niamey DG AMV BIS2

C'est avec l'étape de Niamey que Directeur général de l'Agence de Modernisation des Villes du Niger (AMV-Niger), M Mouctar Mamoudou, a bouclé, hier vendredi 05 août 2022, sa tournée nationale de prise de contact avec les autorités administratives et coutumières qui l'a conduit dans les principaux centres urbains du pays. A cette occasion, le DG de l'AMVN a présidé, en compagnie du Gouverneur de la Région ainsi que des autorités et responsables de la ville et des différents arrondissements communaux de la capitale, une rencontre au cours de laquelle, comme pour les précédentes étapes, il a présenté les missions assignées à l'Agence avant d'échanger avec les participants sur les défis et perspectives de la principale ville vitrine du pays.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C'est dans la salle du Gouvernorat de la région de Niamey que s'est tenue la dernière rencontre de prise de contact du DG de l'AMV-Niger, M. Mouctar Mamoudou, qui vient ainsi de boucler une tournée nationale qui l'a conduite dans les principales villes du pays. Pour cette dernière étape, la première du genre avec les autorités administratives et coutumières de la capitale, le DG de l'AMV-Niger était avec le Gouverneur de la Région,  M. Oudou Ambouka, le député-maire et Président du Conseil de la ville, l'honorable Oumarou Moumouni Dogari, les cinq (05) maires des arrondissements communaux,  les différents chefs des quartiers, les différents responsables des différents services régionaux et municipaux ainsi que les acteurs de la gestion urbaine au niveau de la capitale.

Tournee prise de contact etape Niamey DG AMV BIS2

Après le mot introductif du Gouverneur de la région de Niamey, Oudou Ambouka, qui a souhaité la chaleureuse et cordiale bienvenue, au nom de l’ensemble des participants, à tout le staff de l’AMV-Niger, le Directeur Général de l’Agence, Moctar Mamoudou, a pris la parole pour remercier l’ensemble des parties prenantes, particulièrement le Gouverneur de la région de Niamey et l’honorable député-maire, président du conseil de ville de Niamey, pour la parfaite organisation de cette rencontre. « Je remercie tous ceux qui sont présents aujourd’hui à cette rencontre qui s’inscrit dans une mission générale conduite dans l’ensemble du Niger et que nous concluons par Niamey » a indiqué M. Mouctar Mamoudou qui a, ensuite, présenté l'Agence notamment ses attributions, missions et objectifs.

Une agence dédiée à la modernisation des principaux centres urbains du pays

Établissement public à caractère administratif,  l’Agence de Modernisation des Villes du Niger est rattachée au Cabinet du Président de la République avec pour mission principale, "la conception, la coordination et la mise en œuvre des projets d’aménagement et de modernisation des villes, en relation avec les ministères, les collectivités ainsi que toutes les institutions concernées", a souligné l'ancien Président de la Délégation spéciale de Niamey qui a tenu à souligner, qu'à l'instar des autres régions et particulièrement des principaux centres urbains, cette rencontre vise avant tout à prendre contact avec les différents responsables et acteurs de développement urbain. Il a dans la même lancée rappeler le processus qui a conduit à la création de l'AMV-Niger. « Comme vous le savez, toutes les grandes villes du pays ont bénéficié d’un Programme spécial et Niamey, la capitale, en a bénéficié plus que toutes les autres villes, avec le programme Niamey Gnala qui a été mis en œuvre grâce à la volonté de l’ancien Chef d’État, SE. Issoufou Mahamadou". Selon M. Mouctar Mamadou, "ce programme a permis à la capitale de changer de visage, car Niamey a bénéficié d’équipements et d’infrastructures comme cela n'a jamais été fait dans son histoire".

"Aujourd’hui dans la sous région ouest-africaine, Niamey se classe comme une grande ville et cela est incontestable" a estimé le DG de l'AMV-Niger qui a, toutefois, reconnu que "cela pose aussi des défis". Le DG de l'AMV, Mouctar Mamoudou de poursuivre que les autres villes ne sont pas restées en marge de cette volonté de l’ancien Président de la République de moderniser les centres urbains du pays. "C’est pourquoi à l’occasion des fêtes tournantes, toutes les villes aussi ont bénéficié de programmes qui classent aujourd’hui ces villes parmi les grandes villes à considérer » a-t-il indiqué. "Le Président de la République actuel, SEM. Bazoum Mohamed, a fait le choix de poursuivre cet effort de l’ancien Président, d’abord en consolidant et en sauvegardant ces acquis et, ensuite, en créant les conditions de pérennisation de ces réalisations, mais aussi de poursuivre ce renforcement, ce développement urbain", a poursuivi le Directeur Général de l’AMV-Niger. Et pour cela, a-t-il ajouté, "il faudrait une structure dédiée, spécialisée en la matière et c’est ce qui a justifié la création de cette Agence qui a été le fruit d'un processus de large concertation".  Selon ses explications, pour la mise en place des différentes structures, un comité a été crée, dirigé à l’époque par le Directeur de cabinet du Président de la République,  pour réfléchir à comment mettre en place l'Agence, "de telle manière qu’elle ne soit pas en porte-à-faux, ni en concurrence avec des ministres, des collectivités ou une structure intervenant dans la ville et qu'elle puisse travailler en harmonie et en complémentarité, voire en supplémentarité avec les autres acteurs de la ville". C'est pourquoi, a-t-il indiqué, au niveau du ministère de l’Intérieur, celui de l’Équipement ou au niveau de collectivités, un comité a été mis en place et a travaillé sur un projet de décret portant création de cette Agence qui a été discuté en conseil de cabinet et la création de l’Agence a vu le jour par la suite.

Tournee prise de contact etape Niamey DG AMV BIS2

« Le Niger a voulu cette Agence de Modernisation des Villes (AMV-Niger) parce que toutes les grandes villes sont entrain de se doter de structures spécialisées en la matière. Aujourd’hui, l’Agence fait parti du Réseau Africain des Agences d’Urbanisme et d’Aménagement. C'est pour vous vous dire que le Niger, à travers la création de l’AMV, est dans une dynamique internationale, pour accompagner les collectivités mais aussi les acteurs des villes afin d’aller dans le sens d’une urbanisation de développement durable qui allie la modernisation. Et la modernisation d’une ville, ce n’est pas simplement la construction d’immeubles, c’est aussi un ensemble d’activités et d ‘actions, qui va du social à l’Économie en passant par la gestion de l’environnement et tout ce qui se pose comme défis dans notre milieu urbain de vie. C’est pourquoi, un certain nombre de missions ont été assignées l'Agence ». M. Mouctar Mamoudou, Directeur général de l'Agence de Modernisation des Villes (AMV-Niger)

Complémentarité avec les acteurs et institutions en charge du développement urbain

Abordant les missions assignées à l'AMV-Niger, le Directeur général a indiqué qu’elle est chargée de coordonner, de conduire des projets, des études, des travaux d’aménagement et de modernisation des villes du Niger. " Étant investie d’une mission de service public, l’AMV-Niger est chargée d’identifier, de concevoir, d’exécuter, de coordonner des projets d’aménagement et de modernisation des villes, de suivre et d’évaluer les projets réalisés, d’assurer la bonne exécution, la consolidation des infrastructures de modernisation des villes réalisées et leur renforcement, de programmer ; de conduire des projets d’aménagement urbain inhérents à la réalisation des objectifs de modernisation des villes ; de participer à l’identification, au montage et à la conduite des études nécessaires à l’établissement de schémas directeur d’aménagement urbain et leur mise en œuvre en relation avec les structures concernées... », a expliqué  Moctar Mamoudou, Directeur Général de l’AMV-Niger.

Dans son exposé, le DG de l'Agence n'a pas manqué d'évoquer certains propos qui tendent à opposer l’AMV-Niger et les autres institutions qui concourent à la réalisation des mêmes objectifs. Le patron de l’Agence a saisi l’occasion pour adresser un important message aux différentes parties prenantes : « Je profite de l’occasion pour vous dire que ceux qui tiennent des discours pour opposer l’agence à la Ville ou à une Mairie, font une erreur et il ne faut pas que nous nous laissions entraîner par ces propos. Nous ne sommes pas là dans une concurrence, nous sommes là pour travailler pour notre ville et je tiens à vous dire très sincèrement que nous sommes disposés à cela, à vous accompagner, à vous soutenir, pour qu’ensemble nous puissions améliorer le cadre de vie de nos populations et c’est cela la préoccupation du Chef de l’État ».

Après l’intervention du Directeur Général de l’AMV-Niger, qui s’est également et longuement appesanti sur les perspectives de l’Agence pour la poursuite de la modernisation de la Ville de Niamey et le prix important qu’il accorde à une étroite collaboration avec les collectivités et les autres parties prenantes, la parole a été donné au Député-maire, Président du conseil de ville de Niamey, l’honorable Oumarou Moumouni Dogari. D'entrée de jeu, l'édile de la capitale s’est réjoui de la création par l’État d’une telle Agence. « Nous sommes réconfortés de constater que la consolidation des acquis des fêtes tournantes a présidé à la création de l’Agence. Auparavant, c’était l’État qui avait pris l’Initiative de faire un certain nombre de réalisations dans les villes devant recevoir les fêtes tournantes et cela avait donné lieu à la création de structures plus ou moins formelles pour la gestion de ces activités. Donc qu’il y ait une agence pour s’en occuper de manière beaucoup plus coordonnée et cohérente, cela va de soit. Ensuite, la nécessité pour l’État de renforcer l’appui conseil déjà décliné dans le code général des collectivités territoriales, nous parait être un aspect important » a-t-il déclaré.

Il convient de rappeler que dans le cadre du programme de développement des villes prévu dans le programme de Renaissance, tous les chefs-lieux des régions du Niger ont reçu d’importantes infrastructures dont la gestion demeure un défi. Pour faire face à cette situation et anticiper les actions à entreprendre à l’avenir, le gouvernement a décidé le 26 février 2021 de créer une Agence spécialisée en charge du programme de modernisation, d’aménagement et de rénovation des grandes villes du Niger, dénommée Agence de Modernisation des Villes (AMV-Niger). L’objectif recherché à travers la création de cette Agence, est l’impulsion d’une dynamique urbaine intégrée et soutenue.

Tournee prise de contact etape Niamey DG AMV BIS2

Abdoul Wahab Issaka (actuniger.com)



Commentaires  

+1 #1 TOTO A DIT 06-08-2022 22:20
:D :lol: C'est connerie d'entité ça là aussi ???
Une structure budgetivore redondante pour caser un machin afin de lui éviter le chômage....

TOTO A DIT ne s'est même donné la peine de lire cet article Ooooo
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 06-08-2022 22:30
Quand Alassane Dramane Ouattara accordé la grâce présidentielle à son prédécesseur, LAURENT GBAGBO et que TOTO A DIT partage, es tu obligé d'aller à la ligne ?



Alassane Ouattara a accordé la grâce présidentielle à son prédécesseur Laurent Gbagbo, condamné par la justice ivoirienne à 20 ans de prison et à 329 milliards FCFA d’amende dans l’affaire braquage de la BCEAO pendant la crise postélectorale.  

« Dans le souci de renforcer davantage la cohésion sociale, j'ai signé un décret accordant la grâce présidentielle à monsieur Laurent Gbagbo ancien président de la République », a déclaré samedi, le chef de l’Etat dans son message à la nation à l'occasion de la célébration du 62e annicersaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.

Le président Ouattara a également demandé qu'il soit procédé au dégel des comptes et au paiement des arriérés de vente viagère de Laurent Gbagbo. Ces décisions rentrent dans le cadre de la décrispation du climat socio-politique en Côte d'Ivoire.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com