jeudi 11 août 2022

3505 lecteurs en ligne -

fraren

Transport : Le Bénin et le Niger mettent fin aux contrats de concession de la voie ferroviaire commune

train bollore blue zone

Le Ministre d’État du Bénin en charge de la Coordination de l'action gouvernementale Abdoulaye Bio Tchané, accompagné d’une forte délégation composée de son homologue de la Justice et de la Législation ainsi que de leurs collaborateurs, a procédé, le vendredi 22 juillet 2022, à Niamey au Niger, en présence d’une délégation nigérienne présidée par le Premier ministre du Niger Ouhoumoudou Mahamadou, à la signature du protocole relatif à la résiliation conventionnelle des contrats de concession portant sur la ligne ferroviaire Benin-Niger entre Cotonou et Niamey. Un acte qui vient couronner le dénouement d’une situation qui longtemps a pesé sur la qualité des relations entre les deux pays frères et amis, a annoncé le gouvernement du Bénin. 

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg


En effet, lit-on dans le compte rendu publié par la partie béninoise, dans le cadre de la mise en œuvre du projet de réalisation et d’exploitation d’une ligne ferroviaire à voie unique entre Cotonou et Niamey, l’État du Bénin et l’État du Niger et les sociétés du groupe Bolloré ont signé deux memoranda portant sur ledit projet.  "Cependant, au cours de la réalisation dudit projet, l’exécution des Contrats de Concession s’est trouvée affectée par des circonstances imprévues, en particulier d’ordre judiciaire et contentieux, obligeant les parties à cesser tous travaux relatifs à la construction de la ligne ferroviaire Bénin-Niger. Aussi les parties s’étaient-t-elles trouvées dans une situation empêchant, malgré leurs efforts respectifs, d’atteindre les objectifs prévus par les Contrats de Concession et de jouir des droits que ceux-ci leur confèrent", indique la même source. 


Ainsi, poursuite la note, "les deux pays se sont accordés, avec le groupe Bolloré, pour convenir, de façon consensuelle, d’un protocole de résiliation dont la signature a été faite lors d’une cérémonie fort simple mais riche en émotions fortes". Cette signature vient mettre un terme définitif aux conventions de concession signées par les États du Bénin et du Niger avec BENIRAIL INFRASTRUCTURES et BENIRAIL EXPLOITATION, relève-t-on également. 


En marge de cette cérémonie de signature du protocole, la délégation béninoise conduite par le ministre d’État, ministre du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio TCHANE a été reçue en audience par le Président de la République du Niger, SEM Mohamed Bazoum, en présence du Premier ministre nigérien. À cette occasion, rapporte la même source, "le ministre d’État a transmis au Président de la République du Niger, les chaleureuses salutations du Président de la République du Bénin SEM. Patrice Talon  ainsi que le vœu cher de ce dernier de voir les deux pays renouer leur partenariat dans plusieurs domaines à savoir le compact régional Bénin-Niger avec le Millennium Challenge Corporation (MCC) qui suit son cours et dont la négociation et la conclusion interviendront très incessamment, la construction du pipeline Niger-Bénin qui évolue très rapidement ainsi que la question sécuritaire pour laquelle, les deux pays ont des défis et enjeux communs pour lesquels un accord de coopération militaire a été signé récemment entre les gouvernements des deux Républiques sœurs".

"L’existence de ce portefeuille commun de projets et d’activités rassure de la vitalité des relations bilatérales entre le Bénin et le Niger", conclu le document du gouvernement béninois.

actuniger.com



Commentaires  

+3 #1 Grégoire Hounkanrin 23-07-2022 14:02
Merci pour la collaboration entre les deux pays frère
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #2 Ismael Hassan Alidou 23-07-2022 14:07
Encore un autre échec d'un projet avec la France.
Tout ce qui est signé et traité avec la France est toujours voué à l'échec car la France ne collabore jamais avec honnêteté, sincérité !
Je souhaite que son excellence Bazoum Mohamed et son équipe reprennent un contrat en bonne et due forme avec un autre partenaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #3 Ado Michel Amadou 23-07-2022 14:41
L'échec du président Issoufou
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Abdou Yaye Ide 23-07-2022 15:35
Normalement le contrat c'était à partir de Dosso pour le port de Dosso qu'à été programmée par Tandja, mais Issoufou par la jalousie il avait mis ça dans l'eau
Voilà la vrai version ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #5 Bullshit 23-07-2022 16:44
C'est les bêtises de Mahamadou Issoufou pour mettre de la poudre aux yeux des nigériens.

Mensonges et détournements.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Dagangan 23-07-2022 17:04
En français simple le Bénin ou du moins le président Talon à été rattrapé par les réalités géoastratigiques : aucun n'était né se suffit à soi-même, d'où la pondération dans les relations inter-étatiques.

C'est malheureux, mais tout le monde savait que bénirail n'a pas soit les moyens, soit le désir de réaliser ce projet.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Dagangan 23-07-2022 17:06
Lire "aucun État ne se
"
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #8 Tpn 23-07-2022 17:16
Quelques résultats des grands mensonges de Issoufou M. alias Charlie:
Dambu zai ji may.
Iniative 3N >
Le train siffle au Niger
L'école nigerienne sera dans les meilleures conditions (taux d'échec très élevé en 2022 tout comme en 2021). Meilleur indicateur d'appréciation de sa gouvernance en plus du niveau de corruption.
Santé sous perfusion de l'aide extérieure.
Le Niger tout en rose.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #9 ibrahim 24-07-2022 09:04
les echecs de la france.
donnez ce projet aux chinois et vous verrez.
la france non seulement elle n a pas realisé le projet mais bolloré prendra bcp de millions d euros pour domages subies.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 Hermano 24-07-2022 10:18
Citation en provenance du commentaire précédent de ibrahim :
les echecs de la france.
donnez ce projet aux chinois et vous verrez.
la france non seulement elle n a pas realisé le projet mais bolloré prendra bcp de millions d euros pour domages subies.


C'est bollore et son chauffeur le minable issoufou qui jubilent et le contribuable nigerien qui gallere. issoufou doit payer pour cette trahison de trop et il paiera tot ou tard. Sa mechancete, sa jalousie morbide, sa haine du Niger et des Nigeriens l'ont conduit a plonger le pays et tous ses secteurs dans un abime inqualifiable. Il en a tire quoi en contre partie sinon d'etre aujourd'hui la vomissure des nigeriens et de la france qu'il a servi, Dieu est grand et le mal se paie d'abord ici bas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #11 Amadou Sanda 24-07-2022 14:44
A présent que l'échec du projet de chemin de fer est acté et dont l'unique responsable est l'ex président Issoufou, on ne peut passer sous silence les milliards engloutis dans les travaux inutiles réalisés par Bolloré. En plus de ces pertes colossales, il faut situer toutes les responsabilités sur l'impact environnemental négatif de ces rails désormais abandonnés. La submersion de la route à Tombobaley, près de Margou, en est la triste illustration; le remblai du chemin de fer ayant entravé le passage des eaux est la cause principale.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #12 Tom 24-07-2022 17:24
Laissez les rails comme temoignage du desastre sur l'economie et l'environnement du pays du reigne satanique de issoufoufou mahamadou. Tous ceux qui emprunteront l'axe niamey dosso se rappelleront de issoufou mahamadou et de son oeuvre satanique et anti patriotique. Les generations futures n'auront pas besoin d'etre racontes pour s'en rendre compte.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Le patriote 26-07-2022 22:43
Allah ya issa! Quelle gâchis. Ce pays souffre du fait de ses propres fils.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 TOTO A DIT 26-07-2022 23:25
Au regard d'une des lettres ouvertes par le passé par le frère Djibril BARÉ à Charlie ISSOU FOU ,au risque pour TOTO A DIT de se tromper, il a cru lire , 1900 milliards , c'est le montant qu'a coûteux ce toboggan de cirque , ou ferraille ferroviaire de la honte initié par ce vaurien de Issou fou.....
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com