lundi 28 novembre 2022

3629 lecteurs en ligne -

fraren

Atelier de validation du guide SHEP: pour l'autonomisation des petits producteurs horticoles au Niger

Atelier Guide SHEP BIS2

L’hôtel Radisson Blu de Niamey a abrité ce mercredi 06 juillet 2022, les travaux de l’atelier de validation du Guide « Smallholder Horticulture Empowerment and Promotion (SHEP) » ou Autonomisation des petits exploitants horticoles, à l'initiative du Projet d'Amélioration du Système de Vulgarisation Agricole au Niger (PASVA), un projet financé par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA). Le Guide SHEP est la résultante de trois (03) années de mise en œuvre de ce projet qui a démarré en 2019 et se veut un support pédagogique qui oriente la démarche de mise en œuvre d'une agriculture orientée vers le marché, une des priorité du  PASVA dont l'objectif est l'amélioration du système de vulgarisation agricole à travers l'autonomisation des petits producteurs horticoles par un changement de comportement et de pratique.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La cérémonie officielle d’ouverture de cet atelier a été présidée par le Secrétaire générale du Ministère de l’Agriculture, Dr Garba Yahaya, en présence du représentant de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale au Niger, M. Yamamoto Chikara, du représentant de la Direction Générale de l’Agriculture, Mr Ousmane Abdou, des représentants des institutions partenaires du Projet d'Amélioration du Système de Vulgarisation Agricole au Niger (PASVA), des Coordonnateurs et représentants des projets et programmes partenaires ainsi que des Directeurs régionaux de l'Agriculture de Niamey, Dosso, Maradi, Tahoua et Tillabéri, des responsables et représentants des organisations de producteurs, des experts du PASVA, du Directeur général de l'Institut Pratique de Développement Rural (IPDR) de Kollo, ainsi que de plusieurs invités.

Atelier Guide SHEP BIS2

Autonomiser les petits producteurs horticoles par un changement de comportement

Après le mot introductif du représentant du Directeur général de l’Agriculture p.i, M. Ousmane Abdou, qui a souhaité la chaleureuse bienvenue à l’ensemble des participants et souhaité plein succès aux travaux de l’atelier, le représentant de la JICA au Niger, M. Yamamoto Chikara, a pris la parole pour tout d'abord,  rappelé que le Guide SHEP est élaboré dans le cadre du projet d'Amélioration du Système de Vulgarisation Agricole au Niger (PASVA) dont l'objectif est l'amélioration du système de vulgarisation agricole par  l'autonomisation des petits producteurs horticoles par un changement de comportement, gage d'un progrès durable. Le Guide, a-t-il poursuivi, est un des résultats des différentes phases du projet PASVA exécuté jusque- là. « Il est élaboré selon un processus participatif et inclusif de l'ensemble des acteurs concernés. Cet outil didactique tient compte aussi bien des réalités socio-culturelles, économiques et techniques des petits producteurs horticoles du Niger. Ce Guide est conçu à partir d'expériences directes, du vécu des producteurs et des résultats acquis. Il est un instrument qui aide à appliquer la démarche SHEP pour induire un changement de comportement sous tendu par une motivation intrinsèque » a expliqué M. Yamamoto Chikara qui a ensuite mis en exergue quelques impacts positifs du projet PASVA. « Grâce à l'appui de ce projet et surtout l'appropriation et la motivation, que je loue au passage, des cadres du Ministère de l'Agriculture, qui est en charge de la mise en œuvre du Projet à travers la Direction générale de l'Agriculture, les petits producteurs ont tiré beaucoup d'avantages du projet. Ils ont, en effet, pu identifier les périodes de l’année où les prix sont les plus élevés, les variétés les plus prisées ainsi que les qualités et quantités exigées en menant des études sur les marchés de Niamey et de Maradi par exemple », a-t-il indiqué ajoutant par la même occasion que pendant les voyages d’affaires, « les petits producteurs rencontrent les commerçants et les négociants qui peuvent leur fournir les prix, les quantités, les cultures, les variétés, ainsi que le calendrier de collecte que les agriculteurs souhaitent ». Par ailleurs, a poursuivi M. Chikara, il existe également des liens, d'une part avec les institutions de micro finance rencontrées par les producteurs lors du voyage d'affaires afin d'obtenir des prêts pour l'achat d'équipements et de matériels agricoles et d'autres part avec des magasins d'équipement pour l'achat de matériels tels que des semences, des engrais et des produits agrochimiques de qualité.

Atelier Guide SHEP BIS2

" Avec l'approche SHEP qui est un des objectifs du PASVA, les producteurs préparent des plans et des calendriers de culture en fonction de la variété, de la qualité, du volume et du moment des ventes, exigé par le marché. Ils sont également capables d'identifier les défis technologiques et de les surmonter grâce au renforcement des capacités. En outre, les dépenses et les recettes sont enregistrées au fur et à mesure pendant la production ou la vente. Cela a permis de beaucoup améliorer la gestion de la trésorerie ainsi que la prise de conscience de la rentabilité. Les agriculteurs ont la garantie d'une destination et d'un volume de ventes grâce à des études de marché ou des voyages d'affaires avec des grossistes, ce qui les incitent à augmenter leur production et leur permet d'augmenter significativement leur revenu. Ce sont là, entre autres quelques expériences du PASVA depuis 2019 qui si elles se maintiennent rendront pérenne la motivation et l'autonomisation des petits producteurs horticoles ». M. Yamamoto Chikara, Représentant de la JICA.

Le Représentant de la JICA s’est ensuite appesanti sur  l'objectif du Guide SHEP, objet de l'atelier, et qui est d'aider les producteurs à comprendre et à pouvoir mettre en œuvre les différentes étapes de l'approche SHEP qui est composé de deux sections :  une première partie qui traite du fondement théorique de l'approche SHEP et une seconde partie qui aborde les différentes étapes de mise en œuvre de l'approche. « Ce guide doit être perçu comme un support pédagogique qui oriente la démarche de mise en œuvre d'une agriculture orientée vers le marché. Toutefois, la démarche de mise en œuvre nécessite son adaptation aux réalités sociales, culturelles et économiques propres à chaque terroir  d'application. Aussi, le contenu pédagogique est susceptible d’amélioration pour mieux faciliter une meilleure maitrise de l'approche et son adoption dans le système de vulgarisation » a ajouté M. Yamamoto Chikara qui s'est par la même occasion réjoui d’avance, qu’au regard de la qualité des participants, les objectifs visés à travers cet atelier seront atteints. Il a en ce sens émis le souhait que le Guide une fois validé, sera distribué et utilisé sur toute l'étendue du territoire national pour le grand bonheur des petits exploitants horticoles.

Le représentant de la JICA a pour finir, et au nom de l’institution qu’il représente, réaffirmer leur entière disponibilité à continuer d’appuyer les autorités nigériennes pour le bonheur des populations et également remercier les autorités nigériennes en général et plus particulièrement les responsables du Ministère de l'Agriculture pour leur soutien aux activités de la JICA au Niger.

L'horticulture, une composante de l'agriculture nigérienne en plein essor

En procédant à l’ouverture des travaux de cet atelier, le Secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, Dr Garba Yahaya, a fait remarquer que l'horticulture est un sous-secteur en constante progression au Niger, particulièrement depuis le début de la mise en œuvre de l'initiative 3N « les Nigériens nourrissent les Nigériens ».  Et pour faire jouer pleinement son rôle à ce sous-secteur, a-t-il poursuivi, "le Ministère de l'Agriculture a mis en œuvre plusieurs actions permettant de renforcer la productivité, de poursuivre les efforts consentis dans le domaine de la structuration des filières et de la mise en place d'infrastructures de stockage et de conservation, d'améliorer le conditionnement, mais aussi et surtout d'innover dans le domaine de la commercialisation". Cependant, a reconnu Dr Garba Yahaya, les efforts visant à accroître la productivité et à promouvoir une augmentation significative de l'offre ne produiront pas les effets attendus, si les liens entre les petits exploitants et les marchés ne sont pas renforcés, d'où la nécessité d'améliorer le système de commercialisation des productions horticoles. « C'est ce qui justifie l'option prise en mars 2016 par les Autorités du Niger, à travers le Ministère en charge de l’Agriculture, de mettre en œuvre l'approche « Smallholder Horticulture Empowerment Promotion (SHEP) ou Autonomisation des Petits Exploitants », dans le cadre de la coopération technique entre le Gouvernement du Niger et l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA). Cette approche cadre parfaitement avec les orientations de l'Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens » qui constitue notre révolution verte pour transformer radicalement les systèmes de production agricoles afin d'améliorer significativement les productions et les revenus des producteurs", a expliqué le SG du ministère de l'Agriculture. Aussi, a-t-il poursuivi, pour faciliter sa mise en œuvre, un guide national a été élaboré à l'intention principalement des responsables des structures en charge de l'appui conseil aux producteurs en général et des horticulteurs en particulier, des responsables des projets et programmes, des Fédérations des sociétés coopératives, des producteurs agricoles notamment les horticulteurs ainsi que des prestataires de services notamment les ONG, les Groupements d'intérêts économiques (GIE) ou les GSC.

Atelier Guide SHEP BIS2

Poursuivant son allocution, Dr Garba Yahaya a ensuite rappelé que ce guide qui  a été élaboré à partir des guides SHEP du Sénégal et du Kenya, où l'approche SHEP a été des plus concluantes a déjà connu deux révisions. La présente version est ainsi un des résultats de la première et de la deuxième période de mise en œuvre du PASVA. « Les améliorations successives qu'il a connues ont en effet été apportées sur la base des expériences vécues lors de la mise en œuvre de l'approche SHEP dans plusieurs localités des régions de Niamey, Tillabéri, Dosso, Maradi, et plus récemment Tahoua » a-t-il ajouté

Dr Garba Yahaya a donc laissé entendre qu’à l'image des pays pionniers, l'approche promue par le PASVA a fait l'objet d'élaboration d'un guide pour permettre une bonne mise en œuvre par tous les partenaires qui œuvrent dans le développement de l’horticulture. « C'est dans ce cadre qu'il vous est aujourd'hui soumis pour appréciation et amendement, afin de le valider et de permettre ainsi son utilisation pas tous les acteurs. Et compte tenu de la qualité des participants, je suis convaincu que les résultats de cet atelier seront à la hauteur de nos attentes », a expliqué le SG du ministère de l'Agriculture qui n'a pas manqué par la même occasion de demander aux participants d'apporter toute leur contribution pour en améliorer la qualité, "afin que nous puissions disposer d'un document validé à l’unanimité, ce qui permettra son utilisation efficace et efficiente de manière à concourir à l'amélioration de la production et des revenus de nos producteurs horticoles ".  En terminant son allocution, Dr Yahaya Garba a, au nom des plus hautes autorités du pays, ainsi que des principaux bénéficiaires, transmis ses remerciements au gouvernement japonais et à saluer l'excellence de la coopération entre le Japon et le Niger. Au nom du Ministre de l'Agriculture, Dr Alembeiji Issa, il a aussi exprimé sa profonde gratitude au gouvernement japonais, à travers la JICA, pour tous les efforts qu'il ne cesse de consentir pour accompagner le Niger dans le cadre de la mise en œuvre de ses programmes de développement agricole.

Atelier Guide SHEP BIS3

Abdoul Wahab Issaka (actuniger.com

.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com