samedi 13 août 2022

2883 lecteurs en ligne -

fraren

Assemblée Nationale : les députés membres de la Commission Défense et de Sécurité à l’école du concept de la sécurité humaine et de la réforme dans le secteur de la sécurité

Atelier Ndi Wanep CDS Assemblee

L’Assemblée Nationale a abrité le dimanche 12 juin 2022 un atelier de formation en application du concept de la sécurité humaine et de la réforme dans le secteur de la sécurité. Financé par l'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) dans le cadre du renforcement des capacités des parlementaires sous le projet « Appui aux contributions des parlementaires et organisations de la Société civile (OSC) à la mise en œuvre des recommandations issues de l'évaluation des élections 2020-2021 », cette session de formation organisé conjointement par le Réseau Ouest Africain pour l'Édification de la Paix (WANEP-Niger) et le NDI Niger (National Democratic Institut Niger) a pour objectif principal de  Contribuer au renforcement des capacités de la Commission de Défense et de Sécurité (CDS) de l’Assemblée Nationale.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est l’honorable Mounkaila Issa, président de la commission Défense qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation à l’intention des parlementaires membres de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale. On notait également la présence à cette occasion de la Directrice Résidente du NDI au Niger, Mme Latifa Mai Moussa, du représentant de l'USAID, du coordonnateur national du WANEP Niger, Mr Clément Kocou Gbedey et des élus membres de la commission.

Atelier Ndi Wanep CDS Assemblee BIS3

Dans le mot de bienvenue qu’il a prononcé pour l’occasion, le coordonnateur National de WANEP Niger a indiqué que cet atelier rentre dans le cadre de Renforcement de l'engagement efficace des nouveaux élus aux préoccupations des citoyens. « Le but de WANEP et de NDI est de construire une paix durable en créant un environnement favorable en Afrique de l’Ouest » a fait savoir Mr Clément Kocou Gbedey.

Selon le coordonnateur national de WANEP, l’approche consistera à mettre en place des initiatives susceptibles d’encourager et de renforcer la participation et la mobilisation des parlementaires et de la société civile pour la prise en compte des besoins des électeurs à travers des actions de plaidoyer et de renforcement des capacités.

« Ce que nous commençons aujourd'hui avec la commission défense et sécurité, va s'élargir aux autres commissions pour que ces recommandations soient prises en compte parce que vous êtes le porte flambeau de la société nigérienne et vous devez être quand même capables, être renforcés pour que vous puissiez porter en plaidoyer les recommandations qui sont issues des élections pour que celles à venir ne soient plus émaillées d'incidents. Donc il va falloir vraiment qu'on arrive un jour à ce que nous puissions avoir une société libre, une société de paix ». Mr Clément Kocou Gbedey, coordonnateur National de WANEP Niger.

Les parlementaires « sont les plus légitimes en matière de représentation de l'intérêt général et sont les mieux placés pour se faire l'écho de l'expression des aspirations citoyennes ». Ainsi, c’est désormais avec un autre regard que les députés nigériens vont appréhender la question sécuritaire au Sahel. Il s’agit en effet de renforcer les normes pour mieux faire face à la montée de l’extrémisme. C’est en substance la conviction du Président de la Commission de la défense à l’Assemblée nationale nigérienne M. Mounkaila Issa. Plaçant l’atelier dans son véritable contexte, le parlementaire affirmera que “l’objectif de cette session de formation est de favoriser la collaboration entre les parlementaires afin de promouvoir des processus pluralistes et inclusifs qui renforcent les cadres juridiques et politiques pour contrer l'extrémisme violent lors des élections ».

Aussi, il n’a pas manqué de rappeler le rôle joué par le WANEP et le NDI pour la stabilisation de la démocratie afin d’assurer un développement durable dans le pays ; surtout qu’à l’instar de nombre de pays africains, le Niger a eu à organiser des élections générales et à être confronté à de grands défis.

Atelier Ndi Wanep CDS Assemblee BIS1

Cet atelier d’une journée a permis aux parlementaires d’échanger avec les experts sur plusieurs thèmes. Il s’est d’abord agi pour le coordonnateur de WANEP Niger, monsieur Mr Clément Kocou Gbedey de faire une présentation du projet en revenant sur « l’appui aux contributions des parlementaires et OSC à la mise en œuvre des recommandations issues de l’évaluation des élections 2020-2021 ».  M. Mr Clément Kocou Gbedey insistera sur les objectifs et les résultats attendus, les principales activités du projet et les détails de celui-ci (durée, partenaires de mise en œuvre, parties prenantes et bénéficiaires). Ensuite les participants se sont penchés sur la question de la « promotion de la coopération inter-régionale pour des politiques de sécurité inclusives et centrées sur l'humain dans la région du Liptako-Gourma ». Ce fut l’occasion d’échanger sur « la notion de sécurité centrée sur l’État à la sécurité humaine, centrée sur l’individu » ; La Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) avec une introduction à la RSS, les caractéristiques de la RSS, le rôle des acteurs dans les RSS et enfin celle-ci et la vision genre. Cerise sur le gâteau, l’atelier a permis aux parlementaires présents d’opiner sur le « rôle de la CDS (NDLR: commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale) dans le contrôle du budget de la défense nationale ».

Atelier Ndi Wanep CDS Assemblee BIS

Abdoul Wahab Issaka (actuniger.com)

 



Commentaires  

+1 #1 Gogga 21-06-2022 11:25
Ces rats galleux sont le probleme du Niger. Ils ont donne carte blanche a l'amateur bazoum pour jouer avec la securite du pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Hum 21-06-2022 12:00
Les vrais ennemis du peuple nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Pitoyable 21-06-2022 17:00
Les parlementaires « sont les plus légitimes en matière de représentation de l'intérêt général et sont les mieux placés pour se faire l'écho de l'expression des aspirations citoyennes ». Ils representent leurs propres interets seulement depuis qu'ils ont ete elus de[mot censuré]s. Les aspirations citoyennes, ils ne connaissent pas.

Caracteristiques de l'atelier:
- jour: dimanche
- duree: 1 jour
- participants: 12-15 sans compter les aides et autres assistants
- cout: plusieurs centaines de milliers
- perdiem par participant: inconnu
- car[mot censuré]nt par participant pour deplacement dimanche: inconnu

resultat et potentiel impact sur le terrain: rien
Pitoyable!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 21-06-2022 23:03
:D :lol: Regroupez et BROUTEZ...
Vous ne représentez que vos ombres...
Dépités!!!
Le peuple est dépité de vous ....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Way to 22-06-2022 22:12
Citation en provenance du commentaire précédent de Gogga :
Ces rats galleux sont le probleme du Niger. Ils ont donne carte blanche a l'amateur bazoum pour jouer avec la securite du pays.


Meure de rage malade mental
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com