Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Antonio Guterres visite Ouallam

Le Secrétaire général des Nations Unies a bouclé sa visite de 48H au Niger avec une visite, ce mardi 03 mai 2022, sur le camp des déplacés de Ouallam, à une centaine de kilomètres de Niamey, et qui illustre les multiples facettes des défis sécuritaires, humanitaires et surtout de développement auxquels le pays est confronté. Devant les déplacés internes ainsi que les réfugiés maliens victime de terrorisme, Antonio Guterres a lancé un vibrant et pressant appel à la communauté internationale pour un appui plus conséquent en faveur du Niger notamment dans le domaine de l'humanitaire et du développement.

C'est dans une ambiance des plus conviviales, en dépit du contexte du moment, que le SG des Nations Unies a été chaleureusement accueilli par les autorités ainsi que les populations locales de Ouallam, qui abrite un camp de déplacés internes et de refugiés maliens ayant fui les violences engendrées par les groupes armés terroristes (GAT), très actifs dans cette partie du Niger qui fait frontière avec le Mali. Aux cris de "Ir Sabou", "Mun Godé" (Merci, Nous sommes très reconnaissants), en signe de gratitude aux efforts des différentes agences des Nations Unies en leur faveur, les populations ont tenu à réserver un accueil des grands jours à M. Antonio Guterres qui était, pour la circonstance, accompagné par le ministre d’Etat, en charge des Affaire étrangères, M. Hassoumi Massaoudou, son homologue de l'Action Humanitaire et de la Gestion des catastrophes, M. Laouan Magagi, le Représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest et Sahel et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et Sahel (UNOWAS), M. Annadif K. Mahamat Saleh, l'Ambassadrice et Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger (SNU  Niger), Mme Louise Aubin, ainsi que le Représentant Permanent du Niger aux Nations unies, M. Abdou Abary.

Antonio Guterres visite Ouallam BIS1

Après les honneurs militaires et civils, le SG des Nations Unies a eu droit à une cérémonie d'honneur à "l'Espace sûr ILLIMI" qui abrite le site des déplacés et réfugiés au niveau de l'école Madina où M. Antonio Guterres et le ministre d’Etat, en charge des Affaire étrangères, M. Hassoumi Massaoudou ont planté des arbres, des baobabs.

Antonio Guterres visite Ouallam BIS4

Des défis structurels de développement aggravés par les effets du changement climatique et du terrorisme

Dans son mot de bienvenue, le Gouverneur de la région de Tillabéri a fait une brève présentation de la situation du camp ainsi que des nombreux défis auxquels fait face la région, comme tant d'autres du Niger. En ce sens, M. Abdourahman Diori s'est félicité du choix de la localité de Ouallam pour cette visite de terrain du SG des Nations Unies.

Il convient noter qu'il s'agit d'une initiative du gouvernement qui s'explique par toute une conjonction de facteurs qui illustrent dans une large mesure, les défis auxquels le pays est actuellement confronté. Il s'agit, d'abord et en premier lieu, du déficit structurel en matière de développement et de lutte contre la pauvreté.  Des défis qui ont été par la suite aggravés par l'impact croissant et les effets du changement climatique et qui se sont illustrés l'année dernière par une saison pluviométrique très mauvaise et particulièrement dans le département de Ouallam, provoquant de ce fait une sérieuse crise alimentaire en raison de la mauvaise campagne agricole. Selon les données officielles, pour la période de soudure à venir entre Juin et Août prochain, près de 4.400.000 de personnes seront en insécurité alimentaire sévère donc en situation d'urgence, ce qui représente 17 % de la population.  Les départements de Ouallam et d'Abala, dans la région de Tillabéri, seront les départements les plus affectés par cette insécurité alimentaire.  

La seconde raison du choix de Ouallam pour cette visite du SG des Nations Unies, c'est aussi l'impact des conflits sur la région et ses différents départements qui sont à la lisière de la zone dite des "trois frontières". Le Niger est un des rares pays au monde à avoir 4 de ses pays voisins en situation de conflits et deux de ces pays partagent des frontières avec Ouallam. 

Selon l'exposé fait par le Gouverneur de la région de Tillabéri, depuis 2012, la  zone fait face à des problèmes d’insécurité sans précèdent qui impactent négativement les conditions de vie des communautés locales et dont les conséquences ont conduit à des pertes en vies humaines, au déplacement massif des populations parmi lesquelles on distingue 85.709 déplacés internes, 36.691 réfugiés maliens et 5.951 réfugiés burkinabés, soit un total de 42.642 réfugiés, et surtout des difficultés d’accès aux services sociaux de base avec près de 579 écoles fermées sur 2.447 écoles que compte la région à la rentrée scolaire 2021-2022.

Le camp des personnes déplacées de Ouallam couvre une superficie de 2,7 ha et abrite actuellement près de 5.506 personnes soit 1.017 ménages en provenance de 18 villages, et 6000 réfugiés maliens.

Tout comme le Gouverneur, le Chef de Canton, l'honorable  Saley B. Sorka, Mme Maimouna Hassimiou, ancienne maire et représentante de la population de Ouallam ainsi que  M. Zakou Siddo, un déplacé interne qui a survécu à l’attaque de son village par des terroristes le 14 novembre 2020,  ont pris la parole pour rendre  «un hommage mérité aux organisations du Système des Nations Unies pour leur engagement permanent aux côtés de l’Etat et leur soutien constant aux populations du Niger victimes du changement climatique et de son impact sur la paix et la cohésion sociale».

« Il est aussi souhaitable, dit-il, de créer des programmes d’éducation alternative au bénéfice des enfants déscolarisés les plus démunis », a par exemple sollicité M. Zakou Siddo, enseignant de son état.

Appel pour un soutien de la Communauté internationale au Niger

Antonio Guterres visite Ouallam BIS

En prenant la parole devant les populations, le Secrétaire général des Nations unies leur a assuré qu'il sera leur porte-parole auprès de la communauté internationale pour qu’elle puisse "non seulement beneficier de l’appui humanitaire nécessaire, qui est loin d’être au niveau qu’il faut, mais aussi l’appui au développement parce que, c’est avec le développement qu’on peut mieux battre le terrorisme". M. Antonio Guterres a aussi plaidé pour un renforcement des capacités opérationnelles de l’armée nigérienne en lui donnant notamment les équipements dont elle a besoins et les autres ressources financières qui puissent permettre à cette armée de bien protéger les populations.

Antonio Guterres visite Ouallam BIS2

 ‘’Je profite pour dire à la communauté internationale qu’il faut appuyer à fond le Niger. Le Niger est un pays démocratique, un pays de bonne gouvernance, un pays qui sait ce qu’il fait, et qui a une vision nette sur son futur. L’armée n’est pas suffisamment équipée contre les terroristes, il faut investir dans l’armée du Niger, il faut que le Niger soit la muraille que les terroristes ne sont pas capables de traverser, et pour cela, le Niger a besoin d’une armée plus appuyée par la communauté internationale en finances, en équipements et de tout ce qui est nécessaire’’. M. Antonio Guterres, Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU)

Dans son intervention devant les médias, suite aux différentes visites, le Secrétaire général des Nations Unies a réaffirmé ses regrets exprimés la veille devant le Président de la République Mohamed Bazoum, celui de constater qu'en dépit des priorités, des urgences et surtout des efforts que consent le pays, le plan de réponse humanitaire n’est financé qu’à environ 9%.  "Il faut que la communauté internationale comprenne qu’ici au Niger, il y’a un intérêt commun, du Niger, du sahel, de l’Afrique et du monde", a déclaré le SG des Nations Unies pour qui, "il faut que la communauté internationale soit digne des efforts admirables qui sont faits en ce moment par les nigériens".

Antonio Guterres visite Ouallam BIS6Antonio Guterres visite Ouallam BIS5

Antonio Guterres visite Ouallam BIS3

A.K. Moumouni, envoyé spécial à Ouallam (actuniger.com)

 



Commentaires

0
Balla
1 année ya
Le SG de l'ONU a la rencontre des creves la faim que issoufou mahamdou a depouille de tout sans jamais vouloir ni les croiser sur son chemin encore moins ressentir leur souffrance. Honte a toi issoufou mahamadou
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
abdoulaye mossi
1 année ya
Merci Ouallam pour cette mobilisation le plus important c'est de vous faire comprendre face
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
ibrahim
1 année ya
le niger une grande democratie.
voila un EXEMPLE POUR L AFRIQUE.
LES NIGERIENS DOIVENT VRAIMENT FELICITER ISSOUFOU UN GRAND HOMME D ETAT pas comme un certain "voleur de bebe".
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Max
1 année ya
#2 abdoulaye mossi 05-05-2022 07:48
Merci Ouallam pour cette mobilisation le plus important c'est de vous faire comprendre face
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
YYZZ
1 année ya
Citation en provenance du commentaire précédent de ibrahim :
le niger une grande democratie.
voila un EXEMPLE POUR L AFRIQUE.
LES NIGERIENS DOIVENT VRAIMENT FELICITER ISSOUFOU UN GRAND HOMME D ETAT pas comme un certain "voleur de bebe".

Adeptes de voleurs de la secte rose des voleurs, il pas quoi
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
YYZZ
1 année ya
Citation en provenance du commentaire précédent de ibrahim :
le niger une grande democratie.
voila un EXEMPLE POUR L AFRIQUE.
LES NIGERIENS DOIVENT VRAIMENT FELICITER ISSOUFOU UN GRAND HOMME D ETAT pas comme un certain "voleur de bebe".

Quel d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1045 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
490 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
310 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
316 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages