jeudi 1 décembre 2022

3354 lecteurs en ligne -

fraren

Insécurité: près d'une vingtaine de morts dans l'attaque terroriste qui a visé un bus vers la frontière burkinabé (Région de Tillabéri)

carte Niger Tillaberi

Des individus armés à bord d'une dizaine de motos ont intercepté, hier mercredi 16 mars en milieu de journée, un bus de transport voyageurs d'une compagnie privée de la place qui assurait la liaison Ouagadougou-Niamey. L'attaque qui s'est déroulée à quelques encablures du poste de police frontalier de Petelkolé, près de la frontière burkinabé et à une trentaine de kilomètres de Téra, a fait près d'une vingtaine de  morts ainsi que des blessés graves, selon un bilan provisoire confirmé par des sources locales et sécuritaires. Cette nouvelle tragédie qui vient rappeler la persistance de la dégradation de la situation sécuritaire dans cette région de Tillabéri, dans la zone dite des trois frontières, vient amplifier les menaces sécuritaires sur cet axe qui constitue, pour le moment dans cette partie du pays, la seule voie qui relie le Niger au Burkina. Celle passant par Torodi et Makalondi est, en effet, délaissée par les conducteurs et voyageurs depuis des mois du fait également des agissements des groupes armés terroristes (GAT) notamment l'EIGS, très actifs des deux cotés de la frontière.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon les informations recueillies et recoupées de sources locales et sécuritaires, c'est aux environs de 13h00 qu'un bus en provenance du Burkina et en route pour Téra, a donné l'alerte au poste de police frontalier de Pétèlkolé, à une dizaine de kms de la frontière burkinabé,  en signalant qu'un bus de transport de la compagnie privée nigérienne de transport de voyageurs STM qui faisait la desserte Ouagadougou-Niamey a été intercepté par des bandits armés à environ 5 kms dudit poste.

Les éléments  des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui se sont transportés sur les lieux n'ont pu que constater la tragédie. Plusieurs corps se trouvaient à coté du bus qui a été incendié et des blessés dont certains cas graves gisaient sur le sol.  Deux (02) autres camions ont été trouvés en flammes sur les lieux dont un gros porteur qui avait quitté Téra.

Selon les autorités locales, au moins dix-neuf (19) personnes ont été tués dont deux (02) policiers ainsi que cinq (05) blessés dont un policier qui a été grièvement blessé à l'avant bras. Le bus transportait plus d'une trentaine de passagers et les blessés ont été par la suite transportés à l'hôpital de district de Téra, à une trentaine de kilomètres de là, comme l'a confirmé un élu de la localité.

Les assaillants qui étaient à bord de plusieurs dizaines de motos se sont dispersés dans les environs à l'approche des forces nigériennes.

Série noire

Le bilan est encore provisoire et le gouvernement n'a pas encore communiqué sur cette nouvelle tragédie. Toute la soirée de mercredi, les réseaux sociaux ont été inondés de rumeurs et aussi de fausses images, assez atroces du reste, sur ce drame comme celle d'un bus en feu d'une autre compagnie de transports. Il s'avère que malgré l'émotion que cela a provoqué, que les faits n'ont aucun lien, l'image largement relayée sur les réseaux sociaux étant plutôt celle d'un bus de la compagnie Al Izza qui a pris feu il y a quelques jours suite à une panne électrique sur l'axe Niamey-Dosso.

L'un dans l'autre, cette nouvelle attaque terroriste menée par des présumées membres du groupe terroriste EIGS, très actif dans cette zone dite des trois frontières, vient rappeler que la situation sécuritaire est toujours critique malgré la relative accalmie constatée ces derniers temps. Les attaques contre les populations civiles et surtout les positions militaires se sont raréfiées de même que les embuscades avec les engins explosifs improvisés. Il est vrai suite à la dégradation de la situation constatée l'année dernière, le dispositif sécuritaire a été renforcé dans la zone et l'armée a lancé plusieurs opérations nationales (Saki 1 et 2 et plus récemment Niya) ou conjointes avec son homologue burkinabé (Taanli 1 et 2). Cependant, les groupes armés terroristes ont continué à étendre leurs actions dans la zone avec des prêches, des prélèvements de la zakat ainsi que des assassinats ciblés, destructions d'infrastructures et autres embuscades sporadiques au niveau de plusieurs villages. Il y a quelques jours, plusieurs individus armés circulant à bord de motos, pourtant interdites dans la zone, ont été signalés vers Mehanna, Kokorou et dans plusieurs autres localités le long des frontières malienne et burkinabé.

Cette attaque d'un bus de transport voyageurs sur l'axe Niamey-Ouagadougou qui passe par Gothèye et Téra va aussi amplifier les menaces sur la zone. Il s'agit en effet du principal axe qui relie les deux pays dans cette zone, celui passant par Torodi et Makalondi a été depuis fort longtemps délaissé par les conducteurs et autres voyageurs du fait également de la multiplication des attaques terroristes.

La situation sécuritaire dans la zone de Tillabéri se dégrade donc de plus en plus et avec ce qui se passe au Mali et au Burkina ainsi que la ré-articulation de l'opération française Barkhane et le redéploiement de la force européenne Takuba au Niger, les craintes d'une aggravation de l'insécurité et donc de l'impact sur la population déjà assez meurtrie par des années de crises sécuritaire et humanitaires vont davantage s'exacerbées.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

.

Commentaires  

+11 #1 Tidite 17-03-2022 10:02
Allahou Akbar.
Que Dieu leur fasse miséricorde et protège le Niger.
Il faut désormais escorter sur cet axe et même le rendre sur en faisant un grand ratissage le long de cette frontière régulièrement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #2 Nigérienne 17-03-2022 10:13
Soubhana Allah !
Que Dieu les accueille dans son paradis éternel.
Qu'IL protège ce pays. Amine summa amine.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 Hamid 17-03-2022 10:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Tidite :
Allahou Akbar.
Que Dieu leur fasse miséricorde et protège le Niger.
Il faut désormais escorter sur cet axe et même le rendre sur en faisant un grand ratissage le long de cette frontière régulièrement.


Amine.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Paf 17-03-2022 15:51
Ils sont morts en martyrs inchaAllah.les assassins paieront tout compte fait.ce sont ce qu'on appelle les adeptes du takfir.c'est à dire que selon leur maudite idéologie l'ensemble de la population est mécréante puisqu'elle ne s'est pas soulevée contre le pouvoir apostat.tous donc méritent la mort.voila en résumé la cause de ces tueries.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Le patriote 17-03-2022 17:29
INNALILLAHI WA'INNA ILAIHIR RAJI'UNE!
ALLAHUMMA AJIRNI FI MUSIBATI WA'AKHLIFULI KHAIRAN MIN'HA!
Puisse Allah Le Tout miséricordieux accepter les âmes de tous les morts (musulmans) dans le paradis.
Qu'IL protège nos pays.
Prompt rétablissement aux blessés
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Bazoum Demission 17-03-2022 19:10
Les bandits armes sont prets de leur but c'est a dire la fermeture de l'axe niamey ouaga mais cote nigerien qui est le plus insecure faute d'etat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 sofo1 17-03-2022 21:12
Que le tout puissant "AllAH" accueille nos morts
dans son paradis FIRDAWS Ameen.
Maintenant,la question qu'il faut se poser que vont
ces deux avions de guerre qui déchirent nos tampans
en longueur de journée pour ceux qui vivent vers
aéroport ???
Le gouvernement veut qu'une force étrangère
s'installe dans cette zone ,alors que dejas nous
avons une base aérienne étrangère à Niamey,
capable de détecter tout mouvement d'engins en
un clin mais ils ne le font pas,pourquoi???
je pense qu'il est vraiment temps,qu'on se serrent
Les mains ,banirent la division régionaliste pour
parler d'une seule voix .
Cette division des nigériens a mis le pays à terre
et à sang,
Cette division animée par les plus hautes personnalités
du pays a créer un climat de mefiance entre les différentes couches sociales.
On peut diviser pour régner mais quel genre
de règne ???maintenant on tue pour régner et
c'est là que ça fait mal
C'est là où le doute s'installe.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Sani Saley 18-03-2022 12:22
De toutes les façons les terroristes qui ont fait ça seront libérés et reçus à la présidence au nom de la « paix ». C’est les nigériens qui se font massacré par les as de la France et de Bazoum
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 NIGERIEN 19-03-2022 19:57
Inna lilahi wa inna iayhin raj ouna. C'est vraiement inadmissible, il faut que l'Etat prenne ses responsabilites avec des mesures fortes. Ces individus la, on sait où ils sont, il faut aller les chercher !!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com