mardi 4 octobre 2022

2576 lecteurs en ligne -

fraren

Interdiction de la vente de carburant fraudé: à Maradi, la mesure ne passe pas!

fraude carburant triangle

Les autorités de Maradi avec à leur tête le gouverneur  Chaibou Aboubacar, ont rencontré jeudi dernier, les principales  couches socioprofessionnelles de la région pour faire passer le message du gouvernement sur l’interdiction de l’importation et la vente de carburant fraudé. Cette annonce qui fait suite à l'engagement du Président Bazoum de combattre la fraude des hydrocarbures a provoqué une véritable levier de boucliers dans la capitale économique. Pour les représentants des couches socioprofessionnelles de la région mais aussi les associations et structures de la société civile locale, il faudrait d'abord des préalables ainsi que des mesures d'accompagnement avant l'entrée en vigueur de cette mesure.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La lutte contre la fraude aux hydrocarbures et notamment l'importation et la vente du carburant fraudé à laquelle le président Bazoum s'est personnellement engagé est mal partie! Malgré les annonces et les premières mesures prises, sur le terrain c'est une autre réalité et, le moins que l'on puisse dire, le gouvernement est en train de marcher sur des œufs en décidant d'engager la manière forte comme c'est le cas dernièrement à Balleyera, dans la région de Tillabéri où des trafiquants ont été interpellés, leur cargaison saisie et les véhicules ayant servis au transport du carburant fraudé incinérés.

A Maradi, la lutte semble mal partie comme les autorités en ont fait l'amère expérience lors de la rencontre d'explication qu'elles ont eues jeudi dernier avec les principales couches socioprofessionnelles de la région sur la question. Le gouverneur Chaibou Boubacar qui était pour la circonstance entourés des principaux responsables des institutions et corps engagés dans la lutte contre ce fléau est allé passer le message du Président Bazoum. "La fraude des hydrocarbures occasionne  de lourdes pertes pour l’économie de notre pays et ce carburant fraudé apporte de l’eau au moulin des terroristes,  et autres bandits de grand chemin dans leurs activités subversives", a-t-il détaillé, reprenant ainsi le refrain officiel habituel. "C'est pourquoi, a poursuivi le gouverneur de la Région de Maradi, le gouvernement a décidé de combattre la fraude des hydrocarbures avec rigueur  parce qu’elle a  non seulement des effets négatifs sur notre économie, mais aussi menace notre sécurité".

Cette annonce a provoqué une véritable levée de boucliers au sein de l'assistance. Si certains se sont montrés un peu compréhensif en proposant même au gouvernement un moratoire pour les pratiquants de cette activité, afin de leur permettre d’écouler le stock de carburant qu’ils détiennent avant la mise en application de cette mesure, la majorité des réactions ont été assez critiques vis-à-vis de "la précipitation des autorités".

De manière générale, les réactions ont dénoncé cette mesure prise sans des préalables et surtout sans des mesures d'accompagnement. Entre autres exemples, beaucoup d'intervenants ont mis en avant le prix élevé du carburant à la pompe ainsi que la faible couverture du territoire national et particulièrement dans la région, en stations-services.

Dans leurs différentes interventions, les représentants des couches socioprofessionnelles et responsables d'association locale ont mis le gouvernement devant la réalité c'est à dire l'impossibilité, dans le contexte actuel, de mettre à exécution cette interdiction malgré les sanctions qu'agitent les autorités. Face à la virulence des réactions et devant les contradictions soulevées, le gouverneur s'est retrouvé dos au mur, en l'absence de réponses concrètes aux préoccupations des uns et des autres. Chaibou Boubacar s'est tout juste borné à dire qu'il ne fait que passer le message du gouvernement...

La lutte contre la fraude aux hydrocarbures promise par le Chef de l'Etat semble donc mal engagée. Il faut dire que sur le principe, la population est consciente de la problématique que pose ce fléau notamment pour des raisons de sécurité et de manque à gagner à l'Etat. Cependant au regard du prix du carburant à la pompe ainsi que de la faible couverture du pays en station-service, combattre cette pratique est une véritable gageure d'autant qu'elle constitue une véritable source de revenus pour de dizaines de milliers de jeunes dont c'est la principale activité. Dans des villes frontalières du Nigéria voisin comme Maradi, Zinder ou Konni, pour ne citer que celles-là, le carburant fraudé est vendu à presque chaque 50 ou 100 m... c'est dire!

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

-4 #1 ??? 22-01-2022 00:22
et apres tous ces jeunes et peres de familles qui vivent de cette activité, vous en faites quoi?
des lourdes pertes pour l'economie du pays, on peut savoir de combien s'agit -il? le montant est peut etre le 1/8 de celui detourné par une poignée de personnes en un seul mois....
on a entendu aussi l'histoire des camions fictifs à la Sonde qui font perdre des milliards à l'économie du pays, on ne sait plus si ces pratiques ont été arretées ou continues car on n'a plus eu de nouvelles sur les malfrats de cette affaire....
si vous voulez arreter cette activité de vente de car[mot censuré]nt fraudé qui est dangereuse d'ailleurs pour tout le monde, il faut baisser le prix de car[mot censuré]nt à la pompe, mettez un prix inferieur à celui du Nigeria et vous verrez le resultat toute de suite.
Normalement la Soraz devenait la proprieté du Niger apres 10 années d'activités selon le terme initiale du contrat etablit par les 5eme et 6eme republiques, on est à plus de 10 ans maintenant, on doit pouvoir baisser le prix au maximum pour que tout le monde profite sauf si il y a un nouveau terme de contrat avec les deux milliards de dollars US qui vous avez contracté avec Exim bank, c'est peut etre rallongé à 50 ans, n'est ce pas?
Que le peuple du Niger souffre vraiment, merite -il cela? certainement OUI.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #2 ??? 22-01-2022 00:25
et apres tous ces jeunes et peres de familles qui vivent de cette activité, vous en faites quoi?
des lourdes pertes pour l'economie du pays, on peut savoir de combien s'agit -il? le montant est peut etre le 1/8 de celui detourné par une poignée de personnes en un seul mois....
on a entendu aussi l'histoire des camions fictifs à la Sonidep qui font perdre des milliards à l'économie du pays, on ne sait plus si ces pratiques ont été arretées ou continues car on n'a plus eu de nouvelles sur les malfrats de cette affaire....
si vous voulez arreter cette activité de vente de "car[mot censuré]nt" fraudé qui est dangereuse d'ailleurs pour tout le monde, il faut baisser le prix de "car[mot censuré]nt" à la pompe, mettez un prix inferieur à celui du Nigeria et vous verrez le resultat toute de suite.
Normalement la Soraz devenait la proprieté du Niger apres 10 années d'activités selon le terme initiale du contrat etablit par les 5eme et 6eme republiques, on est à plus de 10 ans maintenant, on doit pouvoir baisser le prix au maximum pour que tout le monde profite sauf si il y a un nouveau terme de contrat avec les deux milliards de dollars US qui vous avez contracté avec Exim bank, c'est peut etre rallongé à 50 ans, n'est ce pas?
Que le peuple du Niger souffre vraiment, merite -il cela? certainement OUI.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 Dotidjo 22-01-2022 07:43
La veritable perte pour l'economie du pays a ete le rail de bollore voulu par le maudit pour remplir les poches de son maitre blanc pour voler sans consequences les elections de 2016 et meme de 2021. La veritable perte pour l'economie a ete les 200 milliards planques par hassoumi massaoudou dans le compte d'un escroc international a Dubai sur demande du maudit et que Bazoum ne fait rien pour retourner cet argent dans les caisses de l'etat. La veritable perte pour l'economie est cette corruption a ciel ouvert sans aucune consequence pour les voleurs et autres recelleurs qui sont proteges par l'etat lui meme. La veritable perte pour l'economie ce sont ces avantages indus accordes au maudit issoufou qui a pille ce pays et a detruit tout ce qui comptait pour son peuple pour faire plaisir a ses annassaras. Alors, c'est facile de montrer les muscles et utiliser les moyens de l'etat pour menacer et chatier les creve-la-faim qui tentent de survivre en usant des memes methodes que ceux qui les menacent. Honte aux dirigeants laches, immoraux et sans aucune ambition pour le pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Curieux 22-01-2022 09:45
J'aime bien les commentaires avec le nombre de rouges elevés (je n'aime pas), cela veut dire que le commentaire est intéressant et cela montre aussi la presence permanente sur ces types de plateformes de ces personnes sans etat d'ame profitant du systeme malfaisant actuel pour etre aux aguets des commentaires fustigeant la mauvaise gestion chaotique de ce pays depuis maintenant 11 longues années....je suis presque sur qu'au fond d'eux s'ils ont bien sur une conscience, savent que 95% de ce qui est dit sur cette septieme republique est vrai car les faits sont la et verifiables...
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #5 Dogon Loma 22-01-2022 11:00
#4 Curieux 22-01-2022 08:45
[J'aime bien les commentaires avec le nombre de rouges elevés (je n'aime pas), cela veut dire que le commentaire est intéressant et cela montre aussi la presence permanente sur ces types de plateformes de ces personnes sans etat d'ame profitant du systeme malfaisant actuel pour etre aux aguets des commentaires fustigeant la mauvaise gestion chaotique de ce pays depuis maintenant 11 longues années....je suis presque sur qu'au fond d'eux s'ils ont bien sur une conscience, savent que 95% de ce qui est dit sur cette septieme republique est vrai car les faits sont la et verifiables...]

Ce sont des mercenaires déployés sur les réseaux sociaux avec de l'argent public pour défendre l’indéfendable.
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #6 TOTO A DIT 22-01-2022 11:12
Citation en provenance du commentaire précédent de Dotidjo :
La veritable perte pour l'economie du pays a ete le rail de bollore voulu par le maudit pour remplir les poches de son maitre blanc pour voler sans consequences les elections de 2016 et meme de 2021. .....


Et selon des informations lues, ce dit chemin de fer de ce VAURIEN DE ISSOU FOU , qui aux yeux des Nigériens, ne vaut même pas LE PET D'UN ANE , ce TOBOGGAN de la honte et de cirque a coûté 1500 milliards FCFA....

Quel gâchis !
Quel idiotie!
Quel moutonisme!!
Un dit chemin de fer à la place des lampadaires... seulement au Niger : œuvre de novices inconscients, incompétents et incapables...

Et dire malgré la modernité du TER du Sénégal comparé à cette vieillerie de Issou fou digne pour la ferraille, n'a coûté pas plus de 730 milliards a peu près , la moitié de ce qui est dit investi au Niger pour le rail ...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Merci alib, pas de détail 24-01-2022 09:59
Messieurs les décideurs, gardez votre monnaie, gardez votre diplomatie, montrez d'être à la hauteur pour la sécurité nationale, mais laissez nous développer notre espace locale
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Blackmarket 24-01-2022 10:48
Interdiction de détourner les deniers publics: au Niger la mesure ne passe pas...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com