mardi 4 octobre 2022

3601 lecteurs en ligne -

fraren

Manifestation contre les bases étrangères: Tournons La Page reprogramme sa sortie pour le dimanche prochain

Tournons La Page 07 12 2021

Le coordinateur national de l'association de la société civile "Tournons La Page" (TLP Niger), Maikoul Zodi, a animé lundi soir au siège de l'organisation, une conférence de presse dans laquelle il est revenu sur la manifestation interdite dimanche dernier ainsi que l'arrestation de sept (07) personnes. Il a aussi annoncé une nouvelle manifestation pour le dimanche 12 décembre prochain dans les huit (8) régions du pays.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La conférence de presse a démarré avec une prière d'hommage à la mémoire des victimes du terrorisme. Par la suite, le coordinateur national de TLP Niger, qui était pour la circonstance entouré de plusieurs membres de la société civile, a "condamné avec la dernière énergie",  l'arrestation de sept (07) manifestants le dimanche dernier par les forces de l'ordre. Selon ses explications, ils ont tenté de manifester car "ils n'ont pas eu à temps l'information de l'interdiction la marche pacifique par le président de cour d'appel".

"Si l’audience de la Cour d’appel a pu prendre autant de temps c’était uniquement pour priver TLP-Niamey des canaux d’informations afin qu’il y ait justement, des gens qui, par méconnaissance de l’arrêt de la Cour d’appel, sortent et subissent la démonstration du maintien d’ordre des FDS. On peut dire, aujourd’hui bravo au gouvernement de Ouhoumoudou car, son objectif est atteint : la preuve 7 Innocents dont une femme ont été arrêtés et sont devant le procureur.  Pour TLP-Niamey ces personnes sont innocentes et victimes d’un régime propice aux abus qui a délibérément créé la situation et les maintiens aujourd’hui en prison sans raison valable". Maikoul Zodi 

C'est pourquoi, l'association a exigé leur "libération immédiate" ainsi que celle de tous les prisonniers politiques et hauts gradés de l'armée "injustement arrêtés".

Une nouvelle manifestation prévue pour le dimanche prochain

Le coordinateur Maikoul Zodi a saisi l'occasion pour rappeler les principales revendications de son association, notamment, "le départ de toutes les forces étrangères du Niger" ainsi qu'une "poursuite judiciaire contre l'ancien président de la République Issoufou Mahamadou pour haute trahison". Afin d'appuyer ces revendications,  une nouvelle manifestation "citoyenne, patriotique et pacifique" est prévue pour le dimanche 12 décembre 2021 dans toutes les 8 régions du Niger  et selon le coordinateur de TLP Niger,  Niamey et Dosso ont déjà déposé leurs déclarations auprès des autorités compétentes.

A noter que la marche suivie de meeting que projetait d'organiser la coordination régionale TLP à  Niamey le dimanche passé, a été interdite par les autorités de la ville puis à la dernière minute, par la justice en appel.

Au regard du contexte actuel, il est fort à parier que cette manifestation soit également interdite. Depuis plusieurs années, les autorités recourent à la situation sécuritaire et sanitaire du pays, avec l'état d'urgence en vigueur, pour interdire toutes les demandes de manifestations par des associations de la société civile ou les partis de l'opposition politique. Des interdictions que certains observateurs et défenseurs des droits humains interprètent comme "un recul de la démocratie au Niger".

En séjour de travail au Niger du 04 au 06 décembre, la Haute commissaire des Nations unies a été interrogé sur la question à la veille de la manifestation finalement interdite. Michele Bachelet a rappelé que selon le Comité des droits de l'homme des Nations Unies, "les rassemblements pacifiques créent des opportunités pour la résolution inclusive, participative et pacifique des différends". Au milieu d'une situation aussi complexe comme celle du Niger, "il est particulièrement important que le gouvernement facilite l'exercice des libertés d'expression, d'opinion et de réunion pacifique", a plaidé la diplomate onusienne qui a par la même occasion, appeler "les manifestants à exercer leur droit de manière pacifique ».

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+1 #1 Rachide Aliou Baré 07-12-2021 21:21
Il y’a plusieurs manières de faire une lutte patriotes.
Demandons au peuple chaque prière de vendredi d’aller a la mosquée avec des t-shirt et boubou en demandant le départ de l’armée française.
Sur les t-shirt la foto de nos martyres pour ceux qui ont les moyens des auto collant sur les voiture et le mouvement doit aller sur les réseaux sociaux chaque nigériens sur Facebook doit mettre une fotos France dégage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Mai dan kulki 07-12-2021 22:37
C’est vrai qu’il faut chercher un autre moyen de marche pour contourner cette justice corrompue. L’idée de marcher les vendredis est bonne car personne ne va empêcher les musulmans d’aller prier. La chute du régime s’annonce et en aucun cas le pouvoir ne va pas vous laisser marcher ne serait ce que pacifiquement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Zankey Baba 07-12-2021 22:39
aussi après chaque prière de jumaa tout celui qui lire sourate Yassine de le faire qu’Allah nous débarrasse du régime et l’armée française.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Attention 07-12-2021 23:10
Pourquoi changer la manière de faire. La liberté d'opinion ne se négocie pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Un pour tous-Tous pour un 08-12-2021 08:34
Que de bonnes idees dignes d’intérêt pour contourner le mur de la justice né du recul de la democratie et de la liberte au Niger. Une lutte comme celle que nous menons en ce moment au Niger exige de la strategie. Il faut etre plus malin et plus strategique que le systeme que nous combattons qui a une longueur d'avance sur nous et qui dispose de moyens colossaux pour reprimer, decourager, diviser, etc. tout mouvement qui va a l'encontre de ses interets. Il faudrait avant tout intensifier la campagne de sensibilisation des nigeriens qui ont besoin d'etre rassembles.Les nigeriens ne sont pas laches mais ils sont divises, leur unite a ete brisee. issoufou mahamadou et son systeme les ont divise sur des bases politiques, ethniques et regionalistes ce qui explique leur immobilisme aucours de ces dix dernieres annees. Aujourd'hui, certains nigeriens pensent que ces appels a la marche sont l'oeuvre de djermas nostalgiques de leurs pouvoirs passés contre un pouvoir haoussa incarne par issoufou et bazoum. Ce sont ces genres de reflexions alimentees par une elite qui a profite de tous les regimes passes et presents juste pour assurer ses arrieres qui demobilisent les nigeriens et en font des victimes de systemes politiques malfaisants comme celui de issoufou mahamadou. Attaquons nous d'abord a ces divisions et a ces divisionistes et tout sera possible. Sinon, nous allons tourner en rond decus les uns des autres pour avoir mis la charrue avant les boeufs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 MACRON 08-12-2021 11:43
"Ce régime que nous combattons qui a une longueur d'avance sur nous et qui dispose de moyens colossaux pour réprimer, décourager, diviser, etc." Mais pas assez dégourdi pour mettre le moyens nécessaires pour protéger les populations désemparées de Tillabéry!!!!

Il met plus de moyens dans la répression que dans la guerre avec les terroristes!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #7 MACRON 08-12-2021 11:44
Citation en provenance du commentaire précédent de MACRON :
"Ce régime que nous combattons qui a une longueur d'avance sur nous et qui dispose de moyens colossaux pour réprimer, décourager, diviser, etc." Mais pas assez dégourdi pour mettre le moyens nécessaires pour protéger les populations désemparées de Tillabéry!!!!

Il met plus de moyens dans la répression que dans la guerre avec les terroristes!!!


VIVE BAZOUM! KO DA GORA, SAI MOUN YI!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 m 08-12-2021 12:19
Nous souhaitons longue. Vie a moulay Sar m6
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Lançons une campagne de dazibaos 09-12-2021 10:12
Chers compatriotes nigériens,
Si une marche pacifique est interdite, cela ne veut pas dire qu'il faut aller s'asseoir et attendre jusqu'au jour où elle sera autorisée. Il se peut qu'elle ne soit jamais autorisée mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons rien faire entre-temps. Il y a plusieurs ACTIONS PACIFIQUES que nous pouvons entreprendre. Je propose que nous commencions par lancer une CAMPAGNE DE DAZIBAOS tout en poursuivant nos efforts pour faire autoriser les marches et les meetings. qu'est-ce qu'un dazibao? Il s'agit d’écrire des slogans, des mots d'ordre et des dénonciations sur les murs partout où cela ne va pas à l'encontre de la loi et ce, dans toutes les villes du pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Mansour Hamissou 10-12-2021 00:36
Dans un pays cité en exemple pour sa démocratie et son respect des droits de l'homme,les marchés pacifiques doivent être autorisées et ce dans le strict respect de la loi et de la Constitution en vigueur.Nous déplorons au passage ceux qui font des écrits ethniques et claniques pour opposer les Nigériens.Nous leur rappelons que notre ethnie ,notre région notre village natal s'appellent le Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com