NITA Fond Site Web 675 x 240

Atelier UN PBF

Le Comité de pilotage des Projets financés par le Fonds de Consolidation de la paix des Nations Unies (UN PBF) s’est réuni, le mercredi 06 octobre à l’hôtel Bravia de Niamey pour se pencher sur la deuxième rééligibilité du Niger au Fonds pour la période  2021 à 2025. L’occasion pour les membres du Comité de pilotage de se pencher sur la rééligibilité, les priorités stratégiques et géographiques planifiées ainsi que le lien avec le nouveau cadre de coopération SNU-Gouvernement en cours d’élaboration, et aussi de procéder aux trois (3) premiers nouveaux projets bénéficiaires de ce second financement du PBF destiné à la consolidation de la paix au Niger.

 Cette première réunion du Comité de pilotage des Projets financés par le Fonds des Nations pour la Consolidation de la Paix (United Nations Peacebuilding, UN PBF)  s’est déroulée en présence des  représentants de la Haute Autorité pour la Consolidation de la Paix (HACP), du Système des Nations Unies au Niger (SNU Niger), des Institutions nationales et ministères techniques, des Agences du Système des Nations Unies, des partenaires techniques et financiers ainsi que ceux des organisations de la société civile et les membres dudit Comité.

A l’ouverture de l’atelier, le coordinateur par intérim du Système des Nations Unies au Niger (SNU Niger), M. Attaher Maiga, a tenu tout d’abord à exprimer ses sincères remerciements aux participants à cette rencontre qui consacre également, le lancement officiel des projets de la rééligibilité du Niger au Fonds PBF pour la période 2021-2025. Il s’est ensuite et par la même occasion félicité de cette rééligibilité du Niger aux ressources du Fonds pour un montant de 9 millions de dollars US soit quelques 5 milliards de francs CFA, à la suite du premier Plan Prioritaire pour la consolidation de la paix qui a été mis en œuvre de 2015 à 2019 avec un portefeuille de 22 projets totalisant environs 38 millions de dollars US.

Des interventions en faveur de la consolidation de la paix, gage de tout développement

Le coordinateur par intérim du SNU Niger, qui est par ailleurs Représentant pays de la FAO, n’a pas manqué de rappeler que, « c’est le gouvernement du Niger, avec l’appui du Système des Nations Unies, qui a introduit en avril 2021, la demande du renouvellement de l’éligibilité du Niger aux Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la paix, compte tenu de la persistance des défis sécuritaires dans le pays identifiés suite à une analyse des conflits réalisés à partir de septembre 2020 ». C’est dans ce cadre, a expliqué M. Attaher Maiga, qu’un exercice de planification conjointe gouvernement-SNU a permis de dégager les domaines prioritaires d’intervention pour les cinq (5) années à venir. Ces interventions concernent la Prévention et la gestion des conflits locaux liés à l’accès aux ressources naturelles; le renforcement de la résilience des groupes à risques de radicalisation ou affectés par l’extrémisme violent;  la consolidation de la paix et de la sécurité communautaire dans les zones frontalières, et le renforcement des partenariats stratégiques pour l’analyse, la programmation et la coordination des acteurs de consolidation de la paix.

« Le SNU est aux cotés du gouvernement pour le lancement, ce matin, de quatre projets financés par le Fonds pour la Consolidation de la paix, des projets qui s’inscrivent dans les trois domaines de priorités précités pour un montant de 9 millions USD soit environ 5 milliards CFA », a poursuivi M. Attaher Maiga, qui a souligné que conformément aux procédures du Bureau d’Appui à la consolidation de la paix, « ces projets seront mis en œuvre par les agences du système des Nations Unies en étroite collaboration avec la HACP, les ministères et services techniques de l’Etat, les élus locaux et les organisations de la societé civile au bénéfice des populations de 20 communes des régions de Maradi, Tillabéri et Zinder ». Il s’agit, a-t-il précisé, du projet d’Appui à l’amélioration de la protection et la sécurité communautaire des populations frontalières dans le nord de la région de Tillabéri et qui sera mis en œuvre par l’ONUDC, le HCR et l’OIM ; du projet de Prévention et de gestion pacifique des conflits liés à l’accès et à la gestion des ressources naturelles dans les communes nord de la région de Zinder qui sera exécuté par la FAO et l’UNFPA ; et enfin, du projet de Renforcement de la résilience des groupes à risque dans le sud de la région de Maradi qui sera mis en œuvre par le PNUD et l’ONU-Femmes.

Atelier UN PBF BIS1

« Vous conviendrez avec moi, qu’aujourd’hui plus que jamais, la paix est une condition sine qua non à tout développement. Tout jeune, toute femme, tout responsable, soucieux de l’avenir de son pays doit s’imprégner d’une véritable culture de paix et la traduire dans les actes de tous les jours. Cet engagement prend tout son sens au Niger, pays qui est, comme vous le savez, au cœur d’une sous-région fortement tourmentée et qui doit faire face à des défis sécuritaires importants. Vous convenez aussi avec moi que la consolidation de la paix est un cycle qui passe par toutes les étapes avant le conflit, pendant le conflit et après la résolution du conflit ». M. Attaher Maiga, Coordinateur par intérim du SNU-Niger.

Poursuivant son intervention, le coordinateur du SNU-Niger n’a pas manqué de mettre en exergue, l’importance que revêt la thématique « consolidation de la paix » dans l’agenda des Nations Unies avec seize (16) Objectifs de Développement Durable (ODD) dédiés à la paix. Aussi, a-t-il fait remarquer, cette thématique se trouve au cœur du CCA et du cadre stratégique de coopération en cours d’élaboration. En terminant, le représentant de la Fao au Niger a, au nom de la coordinatrice résidente dont il assure l’intérim, tenu à remercier le Président de la HACP pour tout son engagement, les membres du Comité de pilotage ainsi que le personnel du Secrétariat pour tous leurs efforts. Il a enfin félicité les agences récipiendaires des Fonds pour la consolidation de la paix et les a exhorté «à asseoir une bonne collaboration avec toutes les parties prenantes », car, leur a adressé M. Attaher Maiga, « c’est en œuvrant de concert que vous serez à même de renforcer la cohérence, l’homogénéité et l’impact de vos actions sur le terrain ». 

Une dynamique d’ensemble pour plus d’impact pour les populations bénéficiaires

En procédant à l’ouverture officielle de l’atelier, le Secrétaire général de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), M. Yahaya Adié, a aussi, au nom du président de l’Institution et co-président du Comité de pilotage, le général de Brigade Mahamadou Abou Tarka, transmis ses salutations et ses sincères remerciements aux participants à la rencontre. Il a ensuite rappelé les objectifs de ce premier Comité de pilotage qui sont, entre autres, de faire la présentation de la rééligibilité du Niger au Fonds PBF, les priorités stratégiques et géographiques pour les cinq (5) prochaines années ainsi que d’en faire le lien avec la planification en cours.

Le SG de la HACP est ensuite revenu sur tout le processus qui a conduit, depuis avril 2021,  au renouvellement de l’éligibilité du Niger au PBF et qui a abouti à l’approbation, en mai de cette même année, du Secrétaire général des Nations Unies. Il a en ce sens rappelé que le préalable au financement de la requête du gouvernement était la priorisation des interventions pour la consolidation de la paix à la suite d’une mise à jour de l’analyse des facteurs de conflits et l’évaluation du premier Plan prioritaire. « Au regard de la persistance des dynamiques et des facteurs de risque de conflits, constatée dans le rapport de l’analyse des conflits élaborée en janvier 2021, et en appui aux efforts des précédentes interventions du PBF qui ont atteint des résultats probants sur la consolidation de la paix, le Niger a obtenu la rééligibilité au PBF sur la base d’une nouvelle planification quinquennale allant de 2021 à 2025 », s’est félicité M.Yahaya Adié qui a saisi l’occasion pour remercier, au nom du gouvernement du Niger et des populations bénéficiaires, l’ambassadrice et coordinatrice résidente du SNU Niger pour son implication personnelle dans l’aboutissement de ce dossier ainsi que l’équipe du secrétariat du PBF pour tous les efforts fournis. « La Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) entend pleinement jouer son rôle aux cotés des agences du SNU pour une pleine réussite de toutes les interventions PBF pour avoir plus d’impact au niveau des bénéficiaires », a assuré le SG de la HACP qui n’a pas manqué d’inviter les agences bénéficiaires du Fonds à « ne pas occulter la visibilité de l’Etat » dans le cadre de la mise en œuvre des différents projets.

Atelier UN PBF BIS2

« Les différentes autorités et les différents services techniques de l’Etat doivent pleinement être impliqués à chaque étape de la mise en œuvre de vos différents projets. Cela permettra d’une part de mieux répondre aux préoccupations spécifiques des populations et d’autres, ce sera le gage d’une meilleure appropriation de ces différentes activités par les communes elles-mêmes, en vue de pouvoir les pérenniser une fois les activités terminées ». M. Yahaya Adié, SG de la HACP.

Peu après la cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier et du lancement des nouveaux projets, les travaux se sont poursuivis avec une brève présentation des activités du PBF au Niger, la présentation de la rééligibilité du Niger, des priorités stratégiques et géographiques pour les cinq prochaines années ainsi que le lien avec la planification en cours du nouveau cadre de coopération SNU-gouvernement du Niger. Les participants ont ensuite assisté à une présentation des nouveaux projets et du portefeuille PBF 2020-2023 par l’OIM, la FAO et le PNUD et des échanges ont suivi ces différentes présentations. Enfin, l’atelier s’est clôturé avec des discussions et des échanges sur la possibilité de financement de nouveaux projets, l’harmonisation des indicateurs du renforcement de la paix au Niger et l’adoption de nouveaux membres du Comité de pilotage.

Atelier UN PBF BIS Atelier UN PBF BIS4Atelier UN PBF BIS5Atelier UN PBF BIS3

M.Abdoul Karim (actuniger.com)

 



Commentaires

1
Abracadabrantesque
2 années ya
Il faut d'abord faire la paix avant de parler de consolidation.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Quand le cr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 1
selon lui, que ce type de rencontre n
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 2
Perte de contr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 3
, le financement du d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 4
Le fait est que les dispositifs traditionnels de maintien de l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 5
C
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 5

le projet de restitution de certains biens culturels, la reconnaissance
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 6
L
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 7
Elle implique non seulement une privatisation des services publics,
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 8
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 9
Il inclut d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
2 années ya
Suite 10
S
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 années ya
8) suite 11 et finito

Comme le soutenait Frantz Fanon, la responsabilit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
assimi goita
2 années ya
La grece propose d'heberger gratuitement la video conference des etats generaux d'afrique pour le tribunal inter africains contre le juif colonialisme.
je transmet a chaque journal sa propositions .
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
assimi goita
2 années ya
Quatre F-16 isra
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2045 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
531 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
329 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
475 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
360 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
363 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages