samedi, 18 septembre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


enfants case de passage Agadez

[Reportage] Dans le cadre de sa principale mission d’assurer et de garantir l’effectivité des droits pour chaque enfant, l’Unicef accompagne le gouvernement nigérien à la prise en charge et à la protection des enfants en mobilité dans plusieurs régions du pays où le phénomène migratoire est devenu une véritable préoccupation majeure. C’est ainsi qu’à Agadez, région par excellence de transit et d’accueil des migrants au départ comme au retour, l’Unicef avec le soutien de plusieurs partenaires techniques et financiers, met en œuvre un projet de renforcement de la protection et de l’éducation pour les réfugiés et les demandeurs d’asile du centre humanitaire et des cases de passage. Après une année d’exécution du projet par l’ONG Intersos, et grâce à l’approche multidimensionnelle qui se base sur un paquet  intégré d’interventions, les résultats sont des plus satisfaisants au regard des impacts directs et indirects du projet tant pour les enfants demandeurs d’asile et réfugiés  que pour les enfants de la communauté hôte. Dans cette première partie, il sera question du contexte au Niger dans lequel intervient la mise en œuvre du projet, de l’approche Unicef en matière d’assistance et de protection ainsi que des objectifs et résultats enregistrés de manière générale par les interventions du projet exécuté par Intersos sur financement Unicef et ses partenaires à Agadez. Dans une seconde partie nous reviendrons plus en détails sur l’impact des interventions, les résultats enregistrés pour les volets « éducation » et « protection » ainsi que l’appréciation des principaux bénéficiaires.

Agadez, « la capitale de l’Aïr », est la principale ville du nord du Niger et un carrefour à la lisière de l’Afrique subsaharienne et du Maghreb. Une situation géographique qui fait du Niger, un pays par excellence de transit pour les migrants comme en témoigne l’ampleur qu’a pris le phénomène ces dernières années. Le Niger  est, en effet et d’abord, principalement connu comme pays de transit pour les flux migratoires en provenance d’Afrique de l’ouest et en route vers la Lybie et l’Algérie, et dans une moindre mesure, vers l’Europe. Le Niger est aussi un pays de départ de migrants vers les pays voisins, la Lybie et l’Algérie, par où transitent également les migrants refoulés de ces pays. Depuis quelques années, le pays accueille aussi des demandeurs d’asiles et des réfugiés en provenance de plusieurs pays d’Afrique de l’Est notamment comme le Soudan, l’Erythrée, l’Ethiopie ou la Somalie.

Prise en charge et activites psychosociales

Prise en charge et activités psychosociales à Agadez pour les enfants en mobilité

Ces flux migratoires ne concernent pas que des adultes mais aussi des femmes et des enfants, dont certains non accompagnés, qui constituent les populations les plus vulnérables et donc les plus affectées par les conséquences négatives de la migration qu’engendrent les dures réalités du terrain, notamment le voyage ou le séjour. De ce fait, la garantie de  leur droit n’est plus assurée pour ces enfants en mobilité, c'est-à-dire des enfants qui ont quitté leurs lieux de vie habituels, vivent des transformations de leurs identités et de conditions d’existence.

Assistance et protection des enfants en mobilité par l’Unicef

Afin d’assurer l’assistance et la protection des enfants en mobilité, l’Unicef a développé une approche qui vise à garantir à tous les enfants en déplacement un continuum de protection qui se base sur des demandes politiques (prise en charge, assistance juridique, maintien en famille, éducation, plaidoyer…)  et des principes (appui, équité, prise en compte de l’aspect genre, inclusion, continuum de protection…).

partenaires techniques et financiers Projet Intersos1

Les partenaires techniques et financiers qui appuient la mise en œuvre du Projet

C’est dans ce cadre que l’UNICEF qui bénéficie de l’appui de plusieurs partenaires techniques et financiers comme l’Union Européenne, l’UK AID, France Notcom ou le Ministère Italien de l’Intérieur, appuie le gouvernement du Niger pour le renforcement du système du service public de protection de l’enfant à faire la prévention, à assurer l’assistance et la protection des mineurs en mobilité et assurer la coordination des acteurs et des mécanismes communautaires et ce, en respect des standards internationaux. Il s’agit notamment de renforcer les offres de services aux mineurs en mobilité en zones de transit ; d’améliorer la prévention dans les zones de départ et de transit au Niger ;  de faciliter des solutions durables pour les mineurs de retour au Niger et ,enfin, d’améliorer la coordination notamment entre les différents services au niveau national, régional et local des services en charge de la protection des enfants.

Ce programme est mis en œuvre dans quatre (4) régions sur les huit (8) que compte le pays. Il s’agit des régions d’Agadez, de Maradi, de Tahoua et de Zinder, des régions où la situation est plus critique pour diverses raisons notamment le faible accès aux services de bases comme l’éducation et la santé, le peu d’opportunités de subsistance pour les jeunes ou leur situation géographique comme c’est le cas pour la région d’Agadez.

Renforcement de la protection et de l’éducation pour les réfugiés et les demandeurs d’asile du centre humanitaire et des cases de passages d’Agadez 

A Agadez, l’UNICEF avec le soutien de ses partenaires techniques et financiers a mis en œuvre le Projet de « Renforcement de la protection et de l’éducation pour les réfugiés et les demandeurs d’asile du centre humanitaire et des cases de passages » afin d’apporter toute l’assistance nécessaire et assurer une protection effective des enfants en mobilité. Le projet est exécuté par l’ONG internationale INTERSOS, basée à Rome et qui est spécialisée dans l’assistance et la protection des enfants migrants. Les interventions du projet ont été également mis en œuvre dans certains domaines en parfaite coordination avec des agences des Nations Unies (OIM, UNHCR) et les services techniques de l’Etat notamment la Direction Régionale de l'Enseignement Primaire (DREP) pour le volet éducation et la Direction Générale de la Protection de l'Enfant (DRPE) pour le volet protection.

Le choix d’Agadez pour ces interventions se justifie par le fait qu’en plus du fait que le Niger est à la fois un pays de départ, de retour et de transit, le chef-lieu de la région constitue, avec Arlit et Aderbissanat, des sites à forte concentration de migrants y compris les enfants en situation de mobilité. Du fait de sa position géographique, Agadez constitue presque un passage obligé pour tous les flux de migrants car elle se situe à la convergence des axes « Libyen » et « Algérien ». Selon les statistiques officielles, par exemple, 92% des migrants nigérians transitent par le Niger et principalement par cette ville historique, avant de se diriger vers la Lybie à travers un périple risqué dans le désert et espérer atteindre l’Italie.

réfugies et demandeurs asiles en cours dans une classe passerelle

Des réfugiés et demandeurs d’asiles en cours dans une classe passerelle afin de les préparer à intégrer le système éducatif formel et favoriser leur intégration

Le projet « Renforcement de la protection et de l’éducation pour les réfugiés et les demandeurs d’asile du centre humanitaire et des cases de passages d’Agadez » vise donc à travers ses différentes interventions à renforcer la réponse en protection et éducation donnée aux réfugiés et aux demandeurs d’asile hébergés dans le site humanitaire qui est situés à 13 Km de la ville d’Agadez et dans les cases de passage dans la ville d’Agadez ainsi que les enfants autochtones de la communauté d'accueil notamment ceux scolarisés dans les écoles de KATANGA, SALKHAD, SABON GARI, TAGLANFAT et MAI ADOUA.  

Des résultats satisfaisants et un impact certain en matière d’assistance aux réfugiés

La population ciblée par l’action est formée des garçons et des filles réfugiés et demandeurs d’asile qui réside dans le centre humanitaire d’Agadez, les cases de passage, ainsi que leurs parents et la communauté d'accueil. Les bénéficiaires du projet sont les enfants et adolescents âgés de 0 à 17 ans en famille et les Enfants non accompagnés (ENA) y compris ceux qui ne sont plus mineurs mais qui sont rentrés au Niger comme tels,  ainsi que les élèves des écoles d’accueil où sont inscrits les enfants Demandeurs d’Asile. Au total, ce sont 367 bénéficiaires directs constitués de 273 enfants et adolescents demandeurs d’asile dont 104 (ENA et ex ENA) avec 172 vivants en famille qui sont dans le centre humanitaire et 94 enfants et adolescents dans les communautés hôtes à Agadez. Tous ces enfants et adolescents accèderont aux appuis en NFI, aux activités récréatives et de soutien psychosocial du projet ; 198 d’entre eux bénéficieront de l’appui à la formation professionnelle. A ces bénéficiaires s’ajoutent 211 personnels de l’enseignement et les membres des structures d’appui à l’éducation. Ce sont 72 encadreurs dont 58 enseignants du primaire et préscolaire incluant 50 femmes, 9 encadreurs communautaires et 5 enseignants de langue. Puis nous avons 35 membres du Comité de Gestion des Etablissements Scolaires (CGDES), 25 membres de l’Association des Mères Educatives (AME) et 65 membres de l’Association des Parents d’Elèves (APE).

Formation professionnelle au profit de jeunes migrants

Formation professionnelle au profit de jeunes migrants au CFM d’Agadez

Au total, donc,  ce sont 2577 bénéficiaires qui sont ciblés par l’action. Cet ensemble est constitué de 370 enfants mineurs dont 95 scolarisés y compris les ENA et les enfants de la communauté hôte, de 1996 élèves des communautés dans les 5 écoles soutenues soit 2091 élèves, 211 personnels de l’enseignement et les membres des structures d’appui à l’éducation. En plus de ces résultats enregistrés, le projet a permis de renforcer les infrastructures éducatives dans la zone d’intervention du projet avec la réhabilitation ou la construction de plusieurs classes dans les écoles concernées par les interventions.

De quoi satisfaire le chef du projet Education  et Protection sur financement Unicef à l’ONG INTERSOS M. Ahmed Mahfouz. « Nous sommes satisfaits des résultats obtenus car dans le temps, il n'y avait pas un seul enfant demandeur d'asile qui était inscrit dans le système éducatif formel ». Il n’a pas aussi manqué de mettre en relief l’impact du projet en matière de protection des enfants et surtout leur intégration. « Les enfants réfugiés ou demandeurs d’asile n'ont aucune difficulté de cohabitation et même de vivre avec les autres enfants de la commune d'Agadez. Ils se côtoient aujourd'hui comme une seule famille », s’est-il félicité. Ce qui a été par la suite confirmé par le chef du village de Mai Adoua qui souligne « considérer ces enfants comme ses propres enfants ». Pour preuve, a-t-il fait savoir, « beaucoup parmi ces enfants parlent la langue locale soit le haussa ou le peul et quelques-uns parlent même le Tamasheq ».

Ahmed Mahfouz

 M.Ahmed Mahfouz, Chef de projet Education et Protection de l’enfant sur financement UNICEF à Intersos : « Les demandeurs d'asile et les réfugiés sont là, donc les besoins sont aussi toujours là. Par exemple, les enfants ont déjà intégrés le système éducatif formel, ils ont donc toujours besoin de l'assistance. Les perspectives ne peuvent être que la continuité de ce projet, ce que nous souhaitons de tous nos vœux car on ne peut pas arrêter la protection même si ça ne serait pas Intersos eu égard à certaines conventions signées par l'Etat du Niger à travers tous les services de protection qui sont sur place dans la région notamment la Direction Régionale de la Protection (DRPE) pour maintenir la dynamique qui a montré toute sa pertinence. La nécessité de continué ces interventions est primordiale pour le bien des ces enfants».

 Cour eveil migrants et demandeurs asile

Cour d’éveil au profit des migrants et demandeurs d’asile pour favoriser leur intégration sociale.

Du coté des principaux bénéficiaires des interventions du projet, c’est aussi les mêmes échos. Qu’il s’agisse des activités réalisées dans le cadre de l’Education ou celui de la Protection, l’impact des interventions du projet est réel et profite tant aux réfugiés et demandeurs d’asile qu’à la communauté hôte ainsi que les services de  l’Etat, comme en attestent les différents témoignages recueillis sur place et dans lesquels en plus de remercier l’UNICEF et ses partenaires, on plaide pour la poursuite,  le renforcement et l’extension du projet.

A.K.Moumouni, envoyé spécial à Agadez pour actuniger

 

Ajouter un Commentaire

BOOSTER SEPT 2021 ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1

Top de la semaine

Publier le 18/09/2021, 12:19
region-de-tahoua-arrestation-de-5-presumes-bandits-armes-impliques-dans-des-attaques-de-domiciles-de-commercants  Cinq présumés bandits armés impliqués dans plusieurs attaques de domiciles de  commerçants...Lire plus...
Publier le 17/09/2021, 18:57
situation-politique-au-mali-et-en-guinee-les-verites-crues-et-pas-tres-diplomatiques-de-hassoumi-massaoudou-le-chef-de-la-diplomatie-nigerienne C’est connu de tous au Niger, le ministre Hassoumi Massaoudou n’a pas « sa langue dans la...Lire plus...
Publier le 17/09/2021, 18:42
forum-d-affaires-pakistan-niger-une-premiere-edition-a-niamey-pour-promouvoir-les-investissements-pakistanais-au-niger La capitale nigérienne abrite du 16 au 18 septembre 2021, la première édition du Forum sur les...Lire plus...
Publier le 17/09/2021, 07:41
sommet-extraordinaire-de-la-cedeao-les-chefs-d-etats-haussent-le-ton-sur-la-situation-en-guinee-et-au-mali-communique-final-du-sommet-d-accra  A l’issue de leur Sommet extraordinaire tenu le jeudi 16 septembre  2021 à Accra au Ghana,...Lire plus...
Publier le 16/09/2021, 21:49
lutte-contre-la-mortalite-neonatale-et-infantile-au-niger-world-vision-accompagne-les-efforts-du-gouvernement Le Centre de Conférence Internationale Mahatma Gandhi de Niamey a servi de cadre pour le lancement le...Lire plus...
Publier le 16/09/2021, 14:42
sessions-2021-des-examens-du-bepc-et-du-bac-au-niger-105-personnes-interpellees-pour-fraude-et-46-plaintes-enregistrees-halcia Dans un communiqué de presse rendu public, le 14 septembre 2021, la Haute Autorité de Lutte contre les...
Publier le 17/09/2021, 18:57
situation-politique-au-mali-et-en-guinee-les-verites-crues-et-pas-tres-diplomatiques-de-hassoumi-massaoudou-le-chef-de-la-diplomatie-nigerienne C’est connu de tous au Niger, le ministre Hassoumi Massaoudou n’a pas « sa langue dans la...
Publier le 13/09/2021, 21:16
rentree-scolaire-et-academique-2021-2022-reunion-de-haut-niveau-sur-les-preparatifs-a-la-presidence Le Président de la République Mohamed Bazoum, a présidé ce lundi 13 septembre 2021, une réunion sur...
Publier le 17/09/2021, 07:41
sommet-extraordinaire-de-la-cedeao-les-chefs-d-etats-haussent-le-ton-sur-la-situation-en-guinee-et-au-mali-communique-final-du-sommet-d-accra  A l’issue de leur Sommet extraordinaire tenu le jeudi 16 septembre  2021 à Accra au Ghana,...
Publier le 12/09/2021, 22:13
medias-la-maison-de-la-presse-demande-l-annulation-des-charges-retenues-contre-les-journalistes-aksar-moussa-et-samira-sabou-communique-de-presse Le jeudi 9 septembre dernier, le Bureau du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse a suivi...
Publier le 16/09/2021, 14:42
sessions-2021-des-examens-du-bepc-et-du-bac-au-niger-105-personnes-interpellees-pour-fraude-et-46-plaintes-enregistrees-halcia Dans un communiqué de presse rendu public, le 14 septembre 2021, la Haute Autorité de Lutte contre les...
Publier le 15/09/2021, 23:19
lutte-contre-le-terrorisme-le-president-francais-confirme-la-mort-d-abou-walid-al-sahraoui-chef-de-l-eigs Le président français Emmanuel Macron a confirmé tard dans la soirée du mercredi 15 septembre 2021...
Publier le 12/09/2021, 22:13
medias-la-maison-de-la-presse-demande-l-annulation-des-charges-retenues-contre-les-journalistes-aksar-moussa-et-samira-sabou-communique-de-presse Le jeudi 9 septembre dernier, le Bureau du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse a suivi...
Publier le 17/09/2021, 18:57
situation-politique-au-mali-et-en-guinee-les-verites-crues-et-pas-tres-diplomatiques-de-hassoumi-massaoudou-le-chef-de-la-diplomatie-nigerienne C’est connu de tous au Niger, le ministre Hassoumi Massaoudou n’a pas « sa langue dans la...
Publier le 13/09/2021, 21:16
rentree-scolaire-et-academique-2021-2022-reunion-de-haut-niveau-sur-les-preparatifs-a-la-presidence Le Président de la République Mohamed Bazoum, a présidé ce lundi 13 septembre 2021, une réunion sur...

Dans la même Rubrique

Région de Tahoua : arrestation de 5 présumés bandits armés impliqués dans des attaques de domiciles de commerçants

18 septembre 2021
Région de Tahoua : arrestation de 5 présumés bandits armés impliqués dans des attaques de domiciles de commerçants

  Cinq présumés bandits armés impliqués dans plusieurs attaques de domiciles de  commerçants dans la région de Tahoua ont été arrêtés, ce vendredi 17 septembre 2021 à Birni Zango (commune...

Forum d’affaires Pakistan-Niger : une première édition à Niamey pour promouvoir les investissements pakistanais au Niger

17 septembre 2021
Forum d’affaires Pakistan-Niger : une première édition à Niamey pour promouvoir les investissements pakistanais au Niger

La capitale nigérienne abrite du 16 au 18 septembre 2021, la première édition du Forum sur les investissements de la République islamique du Pakistan au Niger. Au programme, des échanges...

Lutte contre la mortalité néonatale et infantile au Niger : World Vision accompagne les efforts du gouvernement

16 septembre 2021
Lutte contre la mortalité néonatale et infantile au Niger : World Vision accompagne les efforts du gouvernement

Le Centre de Conférence Internationale Mahatma Gandhi de Niamey a servi de cadre pour le lancement le jeudi 16 septembre 2021 du Projet Every Last One Campaign ‘‘Act To Save’’...

Sessions 2021 des examens du BEPC et du Bac au Niger : 105 personnes interpellées pour fraude et 46 plaintes enregistrées (HALCIA)

16 septembre 2021
Sessions 2021 des examens du BEPC et du Bac au Niger : 105 personnes interpellées pour fraude et 46 plaintes enregistrées (HALCIA)

Dans un communiqué de presse rendu public, le 14 septembre 2021, la Haute Autorité de Lutte contre les Infractions Assimilées(HALCIA) a annoncé qu’à la suite des examens du brevet d’études...

Ecowas Mines and Oil Forum (ECOMOF) : la 3e  édition se tiendra à Niamey  du 1er au 3 décembre prochain

16 septembre 2021
Ecowas Mines and Oil Forum (ECOMOF) : la 3e  édition se tiendra à Niamey  du 1er au 3 décembre prochain

Après  Accra en 2015 et Abidjan en 2018, la capitale nigérienne accueillera, du 1er au 3 décembre prochain, la 3e édition du Forum des Mines et du Pétrole de la...

MCA-Niger : 9 nouvelles organisations agropastorales bénéficient de plus de 375 millions FCFA de subventions pour promouvoir leurs activités et stimuler la croissance économique

15 septembre 2021
MCA-Niger : 9 nouvelles organisations agropastorales bénéficient de plus de 375 millions FCFA de subventions pour promouvoir leurs activités et stimuler la croissance économique

Le Millenium Challenge Account (MCA Niger) vient d’accorder une nouvelle subvention de 681.000 dollars, soit un peu  plus de 375 millions de FCFA, à neuf (9) nouvelles organisations agropastorales rurales...