lundi 5 décembre 2022

2906 lecteurs en ligne -

fraren

Gestion des frontières : une école nationale à vocation régionale ouvrira bientôt  ses portes à Niamey

Lancement Projet ENVR

L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre ce lundi 28 juin 2021 à la cérémonie officielle de lancement du projet d’Ecole Nationale à Vocation Régionale (ENVR) pour une gestion coordonnée des frontières. Financée par la  France et l’Italie, cette nouvelle école est destinée à la formation des cadres et agents des Forces de Sécurité Intérieure (FSI).

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La cérémonie officielle de lancement de l’Ecole Nationale à Vocation Régionale (ENVR) pour la gestion coordonnée des frontières a été rehaussée par la présence de l’Ambassadeur de France,  SE. Alexandre Garcia, et celui d’Italie au Niger, SE Marco Prencipe. C’était en présence des  hauts responsables des Forces de Sécurité Intérieure (FSI) notamment la Douane, la Police, la Garde, la Gendarmerie et les Eaux et Forets.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, l’ambassadeur de France au Niger a indiqué que « la création de cette école vise à  favoriser une culture interministérielle propre aux forces de sécurité intérieure intervenant aux frontières par la mise en place de formations communes ». Pour le diplomate français, l’ouverture de l’ENVR est « un projet innovant parce qu’il permettra également    d’aborder à la fois les thématiques sécuritaires et celles  liées aux flux des marchandises et des personnes », en plus « d’instituer une gestion coordonnée des frontières  en équilibrant l’usage de la force et le soutien à l’activité économique ».

Pour sa part, l’ambassadeur d’Italie au Niger a rappelé la genèse  qui a conduit à la création de cette école dont le projet a débuté avec la constitution d’un groupe de travail composé par des fonctionnaires de la douane de la police nationale, de la gendarmerie française et de la Guardia di finanza italienne a développé l’analyse qui a abouti a cette initiative. « L'école a d'abord été conçue comme une école nationale mais avec la perspective d’obtenir dans l'avenir une dimension régionale dans le sens où les responsables des agences correspondantes des pays de cette région pourront accéder aux activités éducatives qui y sont dispensées. Par conséquent, le but des formations sera de contrer les organisations criminelles et terroristes transnationales qui fragilisent le territoire avec des trafics illégaux en offrant des outils adéquats aux agents et fonctionnaires de vos administrations », a indiqué SE Marco Prencipe  qui a, par la meme occasion, réaffirmé que « la France et l'Italie conjuguent leurs énergies, leurs fonds et leurs compétences pour les mettrent au service du Niger, pays avec lequel elles ont su nouer des relations stables et amicales au fil des années ».

Lancement Projet ENVR BIS2

Défis frontaliers

Les zones     frontalières   sont, en effet et comme l’a relevé les résultats de l’étude réalisée par les experts en sécurité et gestion des frontières italiens et français et qui a abouti à la création de cette initiative, des espaces   particuliers, sujettes à une violence élevée Ainsi, selon les données officielles, 90% des incidents impliquant des groupes terroristes depuis , ont eu lieu à moins de 50 kilomètres de la frontière. Selon le rapport des experts présenté à cette occasion, les politiques publiques ont contribué à fragiliser certaines zones frontalières. Au Niger et dans le Sahel de  manière générale, l’effort de modernisation de l’Etat en frontière a essentiellement  porté sur les points de passage par lesquels transitent les flux du commerce  international qui génèrent   le plus de recettes fiscales et d’activité économique  notamment les ports, les aéroports et les corridors régionaux de transit. Sur le moyen terme, expliquent les experts auteurs du rapport, ces stratégies ont fragilisé les espaces  frontaliers  par    lesquels transitent des flux économiques plus faibles. Au mouvement  des marchandises, s’ajoutent   les mouvements de personnes, historiquement   très importants en Afrique de l’ouest, notamment au Niger, un pays situé au carrefour  du monde arabo-musulman et de l’Afrique  sub-saharienne.

Aussi, relève le document, compte tenu de la circulation des groupes    djihadistes   dans les zones frontières, le contrôle des personnes y est devenu un enjeu sécuritaire majeur. En outre, l’insécurité, dans toutes ses dispositions, accompagne un phénomène migratoire dont l’ampleur et les tragédies suscitent de plus en plus l’intéret des pouvoirs publics et des Partenaires techniques et financiers.

« Les dispositifs sécuritaires  actuels, mis en œuvre sur le terrain par des administrations dont les personnels sont peu formés, ne permettent pas   une surveillance et un contrôle des mouvements de personnes et de marchandises à la mesure des enjeux sécuritaires et socio-économiques », ont conclut les auteurs du rapport de l’étude.

La frontière au cœur de la formation à l’ENVR

Lancement Projet ENVR BIS

C’est donc pour faire face à tous ces défis qui ne cessent de s’amplifier, qu’a été décidé l’ouverture de l’ENVR, dont la « la spécificité  est qu’elle place le milieu d’intervention, la frontière, au cœur de la formation. Elle vise à préparer les services de sécurité à agir ensemble, dans un environnement socioéconomique très spécifique, pour mieux contrer l’extrémisme  violent sans faire au développement économique ».

Plus spécifiquement, l’ENVR, un projet financé par la France et l’Italie, vise comme principaux objectifs la restauration et le renforcement de l’Etat dans les zones frontalières, la consolidation de la doctrine de l’Etat  en frontière  ainsi que de favoriser l’interopérabilité des différents corps en armes ; d’encourager l’exécution d’opérations communes au niveau national  et régional, d’instituer une gestion coordonnée  des frontières et équilibréé l’usage de la force et le soutien à l’activité économique et, enfin, de participer à une approche inclusive des réformes des systèmes de sécurité afin, notamment, d’adapter les modes d’intervention sécuritaire au développement socioéconomique.

La nouvelle école qui ouvrira ses portes en 2022  formera  des personnels de la police, de la garde nationale, de la gendarmerie, des douanes  et des eaux et forêts. Selon les détails du projet qui ont été présenté lors de la cérémonie, les formations qui y seront dispensées seront d’abord destinées aux directeurs des services afin qu’ils puissent partager la stratégie de l’Etat en frontière,  ensuite pour les personnels encadrant afin de créer un socle commun théorique et pratique sur le rôle de l’Etat en frontières et la gestion coordonnée des frontières en situation sécurité, et enfin, aux agents des unités pour rendre les différents  corps interopérables sur le terrain à travers des formations techniques conjointes. En plus de la formation générale dispensée comme un tronc commun propre à chaque promotion, des formations spécifiques pourront etre programmés et près de 300 stagiaires par an sont prévus pour intégrer l’ENVR à travers trois sessions de formation par an.Lancement Projet ENVR BIS1

 A.K.M (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

0 #1 Maman 30-06-2021 07:29
Gérer les frontières sans l'armée (Air -Terre) est-ce réaliste? Bonne chance qd même.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 30-06-2021 23:59
:D :lol: Ne dit on pas qu'aux pays des aveugles, les borgnes sont rois ??? 8) :-*

Si non .... démontrez à TOTO A DIT au cas où il est dans l'erreur .........

Quand TOTO A DIT semble lire et ne s'est même pas donné la peine de finir l'article ....

"la France et l'Italie conjuguent leurs énergies, leurs fonds et leurs compétences pour les mettrent au service du Niger"
Ou
"lancement du projet d’Ecole Nationale à Vocation Régionale (ENVR) pour une gestion coordonnée des frontières. , ...."

Laissons Italie .....la même .. pour le cas spécifique de la France , depuis que la France existe , depuis que leurs ancêtres les Gaulois portant des calebasses avec cornes , depuis ce temps jusqu'à maintenant.....

QUELLE GUERRE la France a mené pour sa propre défense territoriale et la gagner ?
Dites!!!
Quand le GRAND HITLER lee a tapé magah la Frjusqu'au coeur de leur capitale ..... Qu'ont ils fait?

Donnez une seule guerre dont la France est sortie victorieuse???

Pourquoi ont ils fait recours aux TIRAILLEURS AFRICAINS?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com