samedi 26 novembre 2022

3332 lecteurs en ligne -

fraren

Energie solaire : 50Mw pour le Niger grâce à l’initiative Scaling Solar de la Banque mondiale

energie banque moindiale IFC

La Société Financière Internationale (IFC) et le gouvernement du Niger viennent de parapher un partenariat dans le cadre du programme Scaling Solar du Groupe de la Banque mondiale pour développer jusqu'à 50 mégawatts d'énergie solaire connectée au réseau, soit environ 20% de la capacité électrique installée actuelle du pays.

  

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le projet contribuera à l'alimentation en électricité de milliers de foyers, d'écoles, d'entreprises et d'hôpitaux dans ce pays où la plupart des habitants n'ont pas accès à l'électricité. Il vient aussi soutenir les efforts du Gouvernement nigérien dont l'objectif est de produire 30% de son énergie à partir de sources durables d'ici 2035.

Dans le cadre de cet accord, IFC ainsi que ses organisations sœurs, la Banque mondiale et l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA), vont travailler avec le Gouvernement du Niger, par l'intermédiaire du Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables et la Société Nigérienne d'Électricité (NICELEC), afin d'attirer, via une procédure d'appel d'offres, des partenaires du secteur privé pour développer et financer ce projet de production d'énergie solaire à l'échelle commerciale, rapidement et à un coût abordable.

« Le Niger a pour ambition d'accroître sa capacité électrique installée afin de soutenir sa croissance économique et de faciliter l'accès des populations à l'électricité. Dans cette perspective, le recours à l'énergie solaire sera déterminant», a déclaré Mahamane Sani Mahamadou, Ministre du Pétrole, de l'Énergie et des Énergies Renouvelables du Niger.

« Accroître l'accès à l'énergie propre est une priorité d'IFC en Afrique car cela permet d'améliorer la qualité de vie, de réduire la pauvreté et de soutenir l'activité économique et la création d'emplois. Le programme Scaling Solar permettra au Niger de se procurer plus rapidement, à faible coût et de manière plus transparente de l'énergie solaire à l'échelle commerciale auprès de producteurs d'électricité indépendants réputés », a souligné Sérgio Pimenta, vice-président d'IFC pour l'Afrique et le Moyen-Orient.

L'initiative Scaling Solar facilite l'organisation d'appels d'offres et la passation de marchés pour la construction de centrales solaires à l'échelle commerciale, raccordées au réseau et financées par le secteur privé. L'objectif est de produire de l'électricité à des prix compétitifs. Le Sénégal et la Zambie ont déjà mis en service avec succès des centrales solaires dans le cadre de ce programme. D'autres projets sont en cours de développement en Afghanistan, en Côte d'Ivoire, à Madagascar, au Togo et en Ouzbékistan.

A noter que Scaling Solar est la solution du Groupe de la Banque mondiale pour aider les gouvernements à financer grâce à des investissements privés et à développer des projets solaires à grande échelle. L'initiative offre un service tout-en-un d'assistance technique, de documents types, de financements pré-approuvés, de produits d'assurance et de garanties. Scaling Solar bénéficie du soutien financier de l'initiative Power Africa de l'USAID, du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, du ministère des Affaires étrangères du Danemark et du Fonds de collaboration pour le développement des infrastructures (DevCo), un dispositif multidonateurs géré par IFC.
La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Elle est active dans plus de 100 pays et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés dans les pays en développement. Au cours de l'exercice 2020, elle a investi 22 milliards de dollars dans des sociétés privées et dans des institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée.

Source : Communiqué de presse IFC/BM

 

.

Commentaires  

+3 #1 Rantanplan 15-06-2021 10:12
C'est dans l'energie solaire que le Niger a un avantage comparatif certain. C'est dans ce secteur qu'il fallait investir. Mais pour faire manger les francais, issoufou a fait le pire choix de saigne a blanc les maigres ressources de l'etat pour investir dans gorou banda et dans le machin de goudel. Honte a toi issoufou mahamadou, traitre et ennemi du Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 TOTO A DIT 16-06-2021 03:22
Si le feu Professeur Abdou Moumouni Dioffo a été accompagné et encouragé par son projet d'électrification solaire via panneau à travers le solaire , en place et lieu d'importer cette technologie présentement , c'est le Niger voire l'Afrique qui devrait exporter cette initiative .....
Malheureusement !!!!!
Si ce n'est pas du moutonisme comment allait on même entretenir ou penser même en Rêve à faire de ce zinzin gorou banda alimenté en gasoil dans un environnement naturellement ensoleillé .... Mais quand l'on n'est novice et amateur l'on le démontre dans les actes ..

Encore malheureusement et infortunement , ne dit on pas que le Leadership est une action , not une position ?

Quand d'aucuns ont la myopie et cécité et d'inexpérience pragmatique et réelle avec valeur à ajouter pour la Société que déduire ...

Gorou banda se révèle gorou [mot censuré].....
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 TOTO A DIT 16-06-2021 20:21
Pourquoi censurer
Gorou banda se révèle gorou BA.. N ..... ZA
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com