vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


justice cedeao

Ce mardi 10 novembre 2020 à 10 heures, la Cour de justice de la CEDEAO a rendu son délibéré par visioconférence, sur « l’Affaire Mamane Fodi et 14 autres » dont le jugement intervenu suite à la requête introduite par quinze (15) candidats du Lignage Sarkin Aréwa privés de leurs droits à la candidature à la chefferie du canton de Tibiri (Département de Tibiri) depuis 2015 suite à deux (2) arrêtés du ministre de l’intérieur.

Zeyna transfert argent bis

Le lignage Sarkin Aréwa avait, en effet, par l’intermédiaire de son Conseil, Me Chaibou Abdourahaman, officiellement saisi la Cour de justice de la CEDEAO d’une requête, le 16 janvier 2018, afin qu’elle se prononce sur les violations des principes fondamentaux des droits de l’homme dont ils avaient estimés être victime pour qu’il soit « ordonné à l’État du Niger de prendre les dispositions pour faire cesser la violation des droits de l’homme en consacrant le droit successoral du Lignage Sarkin Aréwa à la chefferie du canton de Tibiri ».

Suite à cette délibération, la Cour de justice de la CEDEAO, a estimé que la loi sur la chefferie traditionnelle du Niger est équitable mais que « c’est l’application de cette loi par les autorités nigériennes, notamment préfectorales et le ministre de l’intérieur qui ont mal appliqué ce texte et qui ont amené la discrimination ». La cour a estimé que le rattachement administratif des cantons de Douméga et de Nassarawa à celui de Tibiri, (en 1912), laisse intacts les droits successoraux des princes du lignage Sarki Aréwa qui leur viennent de l’histoire. En effet, le canton de Tibiri est indivisible et les princes Sarkin Arawa et l’autre lignage jouissent d’un même statut de la chefferie traditionnelle.

C’est ainsi que la Cour, statuant collégialement et contradictoirement en matière de droits de l’homme après s’être déclarée compétente pour connaitre du litige :

  • Déclare Mamane Fodi et 14 autres recevables en leur requête ;
  • Dit qu’il n’ya pas eu violation du droit à un procès équitable à l’égal protection de la loi par l’Etat du Niger ;
  • Dit par contre qu’il y’a eu violation de leur droit à la non-discrimination et Ordonne don à la Rrépublique du Niger de prendre les dispositions pour faire cesser la violation des droits de l’homme en rétablissant le droit du lignage Sarkin Aréwa à la succession de la chefferie du Canton de Tibiri ;
  • Condamne l’Etat du Niger aux dépens.

Ce contentieux qui vient d’être vidé, faut-il le rappeler, avait débuté en septembre 2015, suite à l’exclusion de l’ensemble des quinze candidats Sarkin Aréwa par un premier arrêté du ministre de l’intérieur, pourtant validés et transmis au ministre par la Commission Consultative Régionale de Dosso suite à l’appel à candidatures découlant du rappel à Dieu de l’illustre chef de canton Marafa Kiassa (que son âme repose en paix) en poste depuis en 1980.

En Rappel en 2015, l’Etat du Niger, suite à la vacance de la chefferie du canton de Tibiri, avait estimé à travers le ministre de l’intérieur, qu’en organisant cette élection regroupant ces deux lignages en 1980, le défunt président Seyni Kountché (paix à son âme) avait « fraudé ». Et c’est pourquoi, par deux (2) arrêtés, le ministre avait éliminé l’intégralité des quinze (15) candidats du Lignage Sarkin Aréwa pourtant retenus par la Commission Consultative Régionale de Dosso prévue par la loi pour statuer sur les candidatures à transmettre au ministère de l’Intérieur. Les candidats avaient alors saisi le Conseil d’Etat par une requête en annulation des arrêtés du ministre de l’Intérieur. Par un arrêt rendu le 24 mai 2017, le Conseil d’Etat les avaient déboutés. Par ce délibéré de la Cour de la CEDEAO de ce 10 novembre 2020, le contentieux vieux de plus d’un siècle vient d’être définitivement vidé.

A la suite de ce verdict sans appel, l’ensemble de la communauté Arawa et Alliés a eu une pensée pieuse pour les défunts Docteur Miko Issa et le Doctorant Abdou Doubou, (paix à leurs âmes) historiens et militants de cette noble cause qui nous ont tous les mois derniers en plein combat.

 A Niamey, le 11 novembre 2020

Djibrilla Baré Mainassara - Mandataire des candidats et des chefs de villages du Lignage Sarkin Aréwa à la Chefferie Canton de Tibiri -Petit-fils de Sarkin-Aréwa Maiyaki Ba’aré Kaka (1919-1954), et arrière petit- fils de Maiyaki  Kaka Daoura (1876-1910), respectivement 12 ème et 10 ème Souverains du Katarma précolonial corrspondant à l’actuel Canton de Tibiri

Commentaires  

+1 #1 Godje 13-11-2020 12:09
Si Bazoum est elu PRN, l'affaire sera close a jamais et d'autres chefs coutumiers pourront s'inquieter pour leur succession.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Blackmarket 13-11-2020 14:28
le défunt président Seyni Kountché (paix à son âme) avait « fraudé »...aucun respect pour la mémoire d'un grand homme dont la droiture et l'esprit de justice ne font à l'unanimité aucun doute. :-x
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Tibiri 14-11-2020 08:49
Il reprendre les elections et permettre à toutes les parties de presenter leurs candidatures.

C'était une erreur du gouvernement à prendre cette mesure qui divise les nigériens frères qui cohabitent depuis les ancètres
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

25 février 2021
Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales  de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant...

Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

25 février 2021
Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle ont deux (2) morts selon les...

Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

25 février 2021
Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de quelques irrégularités, notamment la saisie de faux bulletins de vote à Dogondoutchi (Sud-Ouest) par la Commission...

Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

25 février 2021
Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25 février. La contestation s’est toutefois étendue à Tillabéri où les échauffourées ont nécessité...

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...