vendredi, 25 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


reconverstion jeunes Prodec ANPE BIS1

Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15 septembre 2020, pour le lancement officiel de la formation de reconversion professionnelle des jeunes diplômés en difficulté d’insertion sur le marché professionnel. Pour cette phase, soixante-dix (70) bénéficiaires seront formés au sein du Centre dans le domaine du BTP grâce au Programme de conversion professionnelle de l’Agence nationale de promotion de l’emploi(ANPE) sur financement du Projet  de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC), financé par la Banque Mondiale.

Zeyna transfert argent bis

C’est le secrétaire général du ministère de l’Equipement, M. Abdoulaye Ouma Ahmet, qui a présidé la cérémonie officielle de lancement de la formation, en présence du coordinateur national du PRODEC, M. Aoula Yahaya, du Directeur général de l’ANPE, M. Ibrahim Nahantchi, du président du Conseil d’administration ainsi que du directeur et des encadreurs du CPTP. On notait également à la cérémonie, la présence des représentants du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA), des organisations syndicales et de la jeunesse ainsi que de nombreux invités parmi lesquels les bénéficiaires de l’initiative.

Plusieurs allocutions ont marqué la cérémonie officielle dont celle de bienvenue du Directeur du CFTP, sise au quartier Tondigamey-Aéroport de Niamey, ainsi que celle de M. Amadou Alassane, président de l’Organisation des Jeunes du Conseil de l’Entente.

En prononçant le discours officiel de lancement de la formation, le SG du Ministère de l’Equipement a situé les enjeux du programme ainsi que les objectifs visés qui cadrent parfaitement à la vision des autorités de la 7e République dans le volet relatif à l’accès à la formation et à la promotion de l’emploi surtout pour les jeunes. Sur la formation objet de la cérémonie du mardi 15 septembre,  « il s’agit d’acquérir le savoir, le savoir-faire et le savoir-être pour l’exercice d’un métier particulièrement la conduite des engions en toute sécurité et aussi des travaux du BTP », a indiqué  M. Abdoulaye Ouma Ahmet. « En initiant cette formation, l’objectif est de mettre sur le marché du travail de nouvelles compétences et des techniciens bien formés à la tâche », a-t-il précisé. « Il s’agit-là donc d’une belle opportunité pour nous de remercier  de vive voix tous les partenaires qui nous accompagnons sans relâche dans cette noble et exaltante mission de formation des ouvriers qualifiés », a poursuivi M. Abdoulaye Ouma Ahmet, qui n’a pas manqué d’inviter les jeunes bénéficiaires de suivre avec assiduité et abnégation les modules à eux dispenser, « car il y va de leurs intérêts et de leur avenir ». Le SG du ministère de l’Equipement a également tenu à remercier et à encourager les encadreurs à qui incombent désormais la responsabilité d’assurer la formation des apprenants afin que les résultats soient à la hauteur des objectifs visés.

La reconversion professionnelle, une nouvelle chance pour intégrer le marché du travail

Dans son intervention, le Directeur général de l’ANPE a tenu tout d’abord à remercier les nombreux officiels et invités qui ont bien voulu rehaussé de leur présence à la cérémonie, ce qui selon M. Ibrahim Nahantchi, dénote toute l’importance qu’ils accordent à « la question de l’emploi en général et particulièrement de l’emploi des jeunes, qui  reste et demeure un souci de tous les instants, pour les responsables politiques au plus haut niveau, les structures en charge de l’insertion professionnelle des jeunes, les jeunes et leurs parents ».  Selon les explications du DG, l’ANPE, outres ses activité quotidiennes comme l’inscription des demandeurs d’emploi ; la domiciliation des offres d’emploi reçues des entreprises ; le contrôle de conformité des contrats soumis pour enregistrement, la collecte des données sur le marché du travail ; la formation en technique de recherche d’emploi, met également en œuvre la Politique Nationale de l’Emploi (PNE) à travers l’organisation et l’élaboration d’un Programme d’Aide à l’Insertion Professionnelle des Jeunes (PAIJ) qui y est prévu. A ce titre, a-t-il poursuivi, « l’ANPE privilégie les programmes visant à faciliter l’insertion professionnelle des primo-demandeurs d’emplois et la reconversion professionnelle des travailleurs ayant perdu leur emploi pour diverses raisons  et qui se retrouvent sur le marché du travail à la recherche hardie d’un autre ».

Le Programme d’Aide à l’Insertion Professionnelle des Jeunes (PAIJ) qui a été lancé en 2016, a détaillé le DG de l’ANPE, a comme principal objectif d’accroitre l’employabilité des jeunes en général et des jeunes diplômés en particulier et de promouvoir leur insertion professionnelle. Il se décline en trois volets notamment le Contrat de Stage d’Initiation à la Vie Professionnelle (COSIVIP), le Contrat de Reconversion Professionnelle (CRP) et le Programme d’Aide à la Création d’Entreprise (PACE).

Poursuivant sa présentation, M. Ibrahim Nahantchi a indiqué que  le Contrat de Reconversion Professionnelle (CRP) a pour objectif de donner de nouvelles compétences au moyen d’une formation spéciale allant de six (6) à neuf (9) mois selon le cas, à certaines catégories de demandeurs d’emploi qualifiés mais en difficulté d’insertion sur le marché du travail. Ainsi, de 2011 à 2017, 400 jeunes ont bénéficié d’une reconversion professionnelle dans des domaines assez variés comme l’infographie, la réparation et l’installation d’appareils solaires, la nutrition, le suivi-évaluation ou la maintenance d’ascenseurs. Mieux encore, la quasi-totalité des bénéficiaires ont été embauchés, ce qui constitue une preuve de l’efficacité du programme.

C’est donc pour promouvoir et réussir la mise en oeuvre de la formation pour la reconversion professionnelle, a souligné le Dg de l’ANPE, que l’Agence a obtenu le soutien financier du PRODEC dont elle est une des agences d’exécution. Les fonds obtenus vont servir à la prise en charge des frais liés à la dite formation notamment les frais de formation ainsi que les pécules mensuels octroyés aux bénéficiaires.

200 jeunes à former en 2020 en matière de reconversion professionnelle

reconverstion jeunes Prodec ANPE BIS

Pour cette première phase, les 70 jeunes bénéficiaires qui sont issus pour la plupart de la région de Niamey mais qui proviennent aussi de l’intérieur du pays, seront formés dans les métiers du BTP à savoir : conducteurs spécialisés en maintenance des engins de chantiers ; staffeurs-décorateurs ; ferrailleurs-coffreurs en bois  et maçons spécialisés en finition-enduit. Selon les précisions du DG de l’ANPE, ce premier contingent est une partie des 200 jeunes qui seront formés cette année dont cent trente (130) en hôtellerie et restauration. « Les apprenants retenus pour suivre cette formation doivent saisir cette chance de sortir de l’incertitude du marché de l’emploi en faisant preuve de ponctualité, d’assiduité et d’intéressement aux cours », a plaidé le DG de l’ANPE à l’adresse des bénéficiaires, tout en émettant le souhait qu’au terme de cette formation, ils ne trouveraient plus d’obstacles à leur insertion professionnelle. M. Ibrahim Nahantchi a d’ailleurs saisi l’occasion pour lancer un appel aux entreprises et employeurs du secteur, à faire appel à ces nouvelles compétences afin de contribuer à la lutte contre le chômage des jeunes diplômés et ainsi participer au développement de l’économie nigérienne.

« Je lance un vibrant appel aux employeurs actifs dans les BTP pour faire recours à ces jeunes qui seront dotés de compétences sûres à l’issue de leur formation, vu le savoir-faire du Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) en matière de formation professionnelle dans le domaine. Ce faisant, ils vont contribuer un tant soit peu, à la résolution du problème d’emploi au Niger ». M. Ibrahim Nahatchi, DG de l’ANPE.

Le PRODEC au service des jeunes pour acquérir un emploi

reconverstion jeunes Prodec ANPE

Dans une brève intervention, Mr Aoula Yahaya, coordinateur national du PRODEC a indiqué que cette formation s’inscrit dans le cadre des objectifs assignés au programme et qui sont destinés à aider les jeunes à avoir un nouveau métier. « Les activités que l’ANPE va mettre en œuvre s’inscrivent dans cette perspective », a précisé M. Aoula Yahaya, qui a appelé les bénéficiaires à faire preuve d’abnégation, de sérieux et d’assiduité « pour qu’à la fin,  les résultats atteints soient ceux qui sont escomptés pour le bien de l’économie nigérienne en général et celui des bénéficiaires et leurs familles en particulier ».

Pour rappel, le PRODEC est un projet de lutte contre le chômage des jeunes financé par la Banque mondiale et placé sous la tutelle du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques (MEP/T). Démarré le 1er janvier 2014 pour une  durée initiale de six (6) ans, il a été prolongé jusqu’en 2022 au regard des résultats satisfaisants obtenus. Le montant du financement accordé par la Banque Mondiale était initialement de 15 milliards de FCFA (30 millions de dollars américains), puis est venu s’ajouter un second financement additionnel de 27 milliards (50 millions de dollars américains). Le PRODEC qui intervient dans toutes les régions du Niger consiste à améliorer l’efficacité de la formation professionnelle formelle et les programmes courts de développement des compétences principalement dans les domaines de Bâtiment et Génie Civil ; Hôtellerie et Tourisme ;  Viande et peaux ;  Cuirs et Mécatronique ; Agriculture et élevage  ainsi que Mode et couture. Depuis son lancement, c’est plus de 12.000 jeunes qui ont déjà bénéficié de l’accompagnement du PRODEC qui, dans le cadre de la mise en œuvre de ses différentes composantes, agit à travers trois (3) agences d’exécution que sont la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN), le  Fond d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA) et l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ANPE). A travers la convention avec le PRODEC, l’ANPE s’occupe de mettre en stage les jeunes diplômés du niveau supérieur et du niveau moyen, qui sont sans emploi, sur une période de 6 à 12 mois. Ce qui permet aux jeunes placés en stage d’acquérir une 1ère expérience professionnelle qui leur facilitera l’obtention d’un emploi voire d’être embauchés par les entreprises qui les ont accueillis. Avec le financement additionnel, l’ANPE procédera à la reconversion professionnelle de 600 à 800 jeunes diplômés chômeurs depuis au moins un an. 

reconverstion jeunes Prodec ANPE BIS3

Mamane Adamou (actuniger.com)

 

 

Commentaires  

0 #1 Blackmarket 17-09-2020 09:05
Très bonne initiative. Et je souhaite que de telles actions soient élargies, en particuliers en direction de nos centres de détention.Il est grand temps que les autorités songent à une "reconversion professionnelle" des criminels, petits ou grands. Nos prisons ont plutot tendance à etre des centres de perfectionnement criminel remplis de récidivistes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Tintamarre 17-09-2020 09:23
50000 emplois par an. La course contre ma montre déréglée.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Pauvre niger 17-09-2020 13:02
Que quelques dizaines d'emplois par an...Hum il disait que son programme était de 50.000 emplois par an!Hahahaha
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Mahaman Awal 17-09-2020 13:34
NIAMEY N'EST PAS SEUL NIGER. DONC LES AUTRES RÉGIONS RESTENT BRAS CROISÉS
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 SBM 17-09-2020 15:03
Bonsoir à toute l'équipe de actu niger et aux lecteurs,

Conversion et reconversion, rien de sérieux, comment un apprenant qui a suivi une formation diplômante dans une filière bien précise, sera reconvertie dans un autre domaine et à la fin on lui délivre une simple attestation, S'il vous plait cette attestation ne permet pas à l'apprenant d'être toujours compétitif sur le marché de l'emploi.
Et puis, il y a lieu de constater dans le lancement des activités, l'absence des représentants du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, comme si le PRODEC et le FAFPA ne sont pas des institutions rattachées au Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 SBM 17-09-2020 15:03
Bonsoir à toute l'équipe de actu niger et aux lecteurs,

Conversion et reconversion, rien de sérieux, comment un apprenant qui a suivi une formation diplômante dans une filière bien précise, sera reconvertie dans un autre domaine et à la fin on lui délivre une simple attestation, S'il vous plait cette attestation ne permet pas à l'apprenant d'être toujours compétitif sur le marché de l'emploi.
Et puis, il y a lieu de constater dans le lancement des activités, l'absence des représentants du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, comme si le PRODEC et le FAFPA ne sont pas des institutions rattachées au Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 SBM 17-09-2020 15:03
Bonsoir à toute l'équipe de actu niger et aux lecteurs,

Conversion et reconversion, rien de sérieux, comment un apprenant qui a suivi une formation diplômante dans une filière bien précise, sera reconvertie dans un autre domaine et à la fin on lui délivre une simple attestation, S'il vous plait cette attestation ne permet pas à l'apprenant d'être toujours compétitif sur le marché de l'emploi.
Et puis, il y a lieu de constater dans le lancement des activités, l'absence des représentants du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, comme si le PRODEC et le FAFPA ne sont pas des institutions rattachées au Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #8 Papitou 17-09-2020 18:24
"Guri daidai lokaci"
"50000 emplois par an"
3N: "les nigériens nourrissent les nigériens"
"Dambou baiji maï bâ" dixit Issoufou en 2016
"Dan oubanchi dambou zaya jin maï" dixit Bazoum en 2020
Indice de développement humain: Niger classé au dernier rang année après année durant neuf (9) ans malgré tous ces slogans.
Guri y'a cika
Karya ta bayana
"Kayi mungani mungode"
Que des voraces, des prédateurs qui sont venus au pouvoir pour atteindre leurs objectifs de voler les biens publics pour s'enrichir tout simplement. Hakane!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 25/09/2020, 13:49
assemblee-nationale-discours-du-pan-a-l-ouverture-de-la-2e-session-ordinaire-au-titre-de-l-annee-2020 La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:36
elections-2020-2021-l-union-europeenne-lance-son-programme-de-soutien-pour-un-processus-electoral-credible-inclusif-et-transparent Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de...Lire plus...
Publier le 24/09/2020, 11:53
lutte-contre-la-covid-19-le-groupe-orano-renforce-les-capacites-operationnelles-du-cermes Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...

Dans la même Rubrique

Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

24 septembre 2020
Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano Mines Niger vient d’offrir un important don au centre de Recherche Médicale...

Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

23 septembre 2020
Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des...

L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

23 septembre 2020
L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont formulé la nécessité de créer un mécanisme formel de collaboration entre eux pour...

Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

18 septembre 2020
Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au « Marathon Day », une course de solidarité qui vise à lever des fonds en faveur de ceux...

Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

18 septembre 2020
Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au cours d’une cérémonie solennelle d’au revoir, son témoignage de satisfaction à Dr....

« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

17 septembre 2020
« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

Communiqué de presse du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi relatif à l'évolution de l'enquête sur l'affaire de présomption d’exécutions sommaires de 102 personnes...