mercredi 10 août 2022

4367 lecteurs en ligne -

fraren

Attaque de Kouré : 7 des 8 victimes sont des humanitaires travaillant pour le compte de l’ONG ACTED et IMPACT Initiatives au Niger

Acted distribution Eau

Dans un communiqué, l’ONG française ACTED a confirmé que 7 des 8 victimes de l’attaque de Kouré sont des humanitaires qui travaillent pour son compte et celui de son groupe de réflexion, IMPACT Initiatives. Il s’agit des 6 ressortissants français ainsi que de leur chauffeur nigérien, qui ont été tués dimanche 9 août avec leur guide touristique, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Niamey, au cours d’une attaque terroriste. Tout en condamnant cet acte « insensé et lâche », l’ONG qui est présente au Niger depuis 2010, a réitéré son engagement à poursuivre son soutien aux populations les plus vulnérables notamment dans les régions de Diffa et Tillabéri.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 

Dans son communiqué, l’organisation non gouvernementale française de solidarité internationale ACTED (Agence d'aide à la coopération technique et au développement), a annoncé que « c'est avec un profond chagrin que nous confirmons la mort de sept de nos collègues ainsi que de leur guide au Niger qui ont été assassinés de manière insensée et lâche par des individus armés dans la région de Kouré, au sud-est de Niamey, le 9 août 2020 ».

« ACTED et IMPACT Initiatives condamnent dans les termes les plus forts les meurtres insensés et barbares de nos collègues et de leur guide. En ces moments tragiques, nos pensées vont à leurs familles et à leurs proches chez eux et au Niger. Toutes nos équipes à travers le monde se joignent à leur deuil. Nous demandons aux médias et au grand public de respecter la dignité et la vie privée des victimes. Les travailleurs humanitaires ne doivent jamais être une cible. Nos collègues ont œuvré pour accompagner le peuple nigérien confronté à la misère, porté par des valeurs d'humanité et de solidarité. Ce crime odieux ne doit pas rester impuni et il ne nous détournera pas non plus de notre engagement à soutenir le peuple nigérien ».

Dimanche soir, l’Elysée et le gouvernement nigérien avaient déjà annoncé que les victimes françaises étaient des humanitaires qui étaient partis pour une excursion touristique dans la réserve naturelle de Kouré qui abrite les dernières girafes d’Afrique de l’Ouest.  Ils étaient à bord d’un véhicule 4x4 de l’ONG qui a été retrouvé calciné par le commando qui leur a visiblement tendu une embuscade comme en témoignent les impacts de balles.

Dans des déclarations à la presse, l’avocat  de l’ONG,  Me Joseph Breham, a également confirmé que plusieurs des membres d’ACTED figuraient parmi les français tués dans l'attaque perpétrée dans la matinée du dimanche 9 août près de Kouré. « Toutes les équipes d'Acted, les dirigeants, les salariés, sont absolument dévastés, atterrés, révoltés », a fait savoir l’avocat après avoir exprimé son «écœurement » et son « dégoût » à propos de l’attaque qu’il a qualifié « d’inimaginable ».

« Quel degré d'inhumanité est nécessaire pour en arriver à tuer et à massacrer ceux qui d'évidence, n'ont jamais porté les armes, et n'ont fait qu'apporter toute l'aide possible aux plus démunis du monde. Cette équipe d'humanitaire, ce sont des êtres humains comme tout le monde et on peut comprendre que le week-end ils aient décidé de partir à l'équivalent de Walibi ou je ne sais quoi au Niger, ils ont juste eu envie de se relaxer et de voir des girafes. Ils sont allés dans l'endroit le plus zen du Niger, à 45 minutes de la capitale en voiture et pour autant, alors que tous les Français, tous les expatriés vont à cet endroit-là, pour la première fois il y a eu une attaque. Il y avait certes des contre-indications à être partout au Niger, mais cette zone en particulier, dans la contre-indication générale du Niger, était l'une des zones les plus zens, voire la plus zen ». Me Joseph Breham, avocat de l’ONG ACTED.


Sur les antennes de France Info, ce lundi 10 Aoùt,  l'avocat de l'ONG Acted a estimé que cette attaque montre « qu'Acted sert à quelque chose puisqu'un certain nombre de personnes décident de tenter de les éliminer du jeu ». Selon Me Breham, « si on décide de les éliminer, c'est bien qu'ils servent et s'ils servent c'est qu'ils doivent continuer à servi ».

Au Niger depuis 2010, ACTED mène des actions humanitaires dans les régions de Diffa et Tillabéri

A noter que l’ONG ACTED est présente au Niger depuis 2010 et se mobilise aux côtés des populations les plus vulnérables touchées par les crises, afin d’apporter une réponse à leurs besoins essentiels tout en renforçant leurs capacités de résilience.

Dans les régions de Tillabéry et de Diffa, qui sont affectées par des déplacements internes des populations et des réfugiés en provenance des pays voisins en raison des violences engendrées par les attaques des groupes terroristes,  ACTED apporte un accès à l’eau et l’assainissement aux déplacés et aux communautés hôtes et leur distribue des kits abris et des biens non-alimentaires. Des séances de sensibilisations aux bonnes pratiques d’hygiène permettent notamment de prévenir l’apparition d’épidémies. Dernièrement, l’ONG a participé  avec des dons en matériel et des sensibilisations dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. La maintenance des infrastructures est également organisée pour garantir la viabilité de celles-ci. En parallèle, ACTED vise à renforcer la résilience économique des plus vulnérables en formant et accompagnant les bénéficiaires de ses projets dans le lancement d’activités génératrices de revenus. ACTED favorise également la relance agricole en initiant les agriculteurs à de nouvelles techniques et en leur fournissant des intrants agricoles. Ces activités sont mises en œuvre ave le soutien d’IMPACT Initiatives, qui est un groupe de réflexion en recherche et action membre du Groupe ACTED avec comme objectif d’agir de manière à « façonner les pratiques et à influencer les politiques dans les contextes humanitaires et de développement, afin d'avoir un impact positif sur la vie des populations et des communautés ».

Très active sur le terrain en raison de ses actions humanitaires en appui aux efforts de l’Etat pour la prise en charge des défis socio-économiques des populations vulnérables et affectées par les crises sécuritaires, ACTED fait partie des principaux partenaires de développement du gouvernement. Suite à ce drame qui a frappé l’ONG, des agents, ex-collègues, bénéficiaires et partenaires d’ACTED et D’IMPACT Initiatives  ont  tenu  à leur témoigner leur compassion. 

Acted distribution Eau BIS

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 Abdelrazak Ben Mohamed 10-08-2020 20:52
Vraiment triste et terrible pour ces personnes qui aident les populations locales en détresse... Qu'Allah nous protège et nous pardonne tous
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Kano Yaoun 10-08-2020 23:15
Insensé. C'est le mot.
Les parents des victimes doivent absolument porter plainte contre cette ONG. Ce n'est pas du tout malin de laisser ses employés vaquer à des activités touristiques dans un pays en guerre. Non mais je rêve!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Amy Touré 11-08-2020 01:13
Paix à leurs âmes
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Zoom 11-08-2020 12:30
Peut-être que l'Etat va désormais l'entrée et sortie des français dans ce pays qu'ils considérent comme une région française.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com