jeudi 18 août 2022

1745 lecteurs en ligne -

fraren

Diffa : un nouvel assaut de Boko Haram contenu par les forces nigériennes aux portes de la ville

obusdiffa

La ville de Diffa a été visée, très tôt ce samedi 16 mai 2020,  par plusieurs tirs d’obus lancés par des présumés membres de la secte Boko Haram. Avec l’appui de l’aviation, les forces nigériennes ont vigoureusement repoussé l’assaut et en milieu de matinée, le calme est revenu dans la ville. Les opérations de ratissage se poursuivent.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon les habitants de la ville, c’est aux environs de 4H00 que les premières détonations ont été entendues. Des bruits assourdissants qui ont secoué la ville et les obus lancés sont tombés à plusieurs endroits de la ville notamment au niveau du pont de Kogui Doutsi. Cette position stratégique a de nouveau été également visée par un assaut des assaillants de Boko Haram qui ont été encore repoussés.

Selon les mêmes sources, aussitôt l’armée nigérienne a riposté avec des tirs d’artillerie lourde qui a amplifié les bruits. L’aviation est également entrée en action et les forces nigériennes ont quadrillé la ville tout en se lançant à la poursuite des assaillants qui opèrent à partir de l’autre coté de la frontière, située à moins d’une dizaine de kilomètres, en territoire nigérian.

Aucun bilan n’est encore disponible mais en milieu de journée, le calme est revenu à Diffa malgré l’imposant déploiement des forces de défense et de sécurité (FDS) qui sont visibles dans la ville. L’armée qui est déjà en alerte a lancé une contre-offensive pour sécuriser la zone.

Pour rappel, en réponse aux multiples tentatives d’assaut de Boko Haram sur le pont de Doutsi, à quelques kilomètres de la ville, les forces nigériennes en collaboration avec leurs homologues de l’aviation nigériane, ont lancé une opération d’envergure qui a permis de porter un coup dur à la secte. En début de semaine, au moins 75 terroristes ont été neutralisés selon un bilan fourni par le ministère de la Défense nationale. Le chef d’Etat-major des armées, le général de division Salifou Modi, a d’ailleurs pris ses quartiers depuis plusieurs jours à Diffa, pour diriger les opérations qui se poursuivent en collaboration avec l’appui de l’armée nigériane dans le cadre de la Force multinationale mixte (FMM).

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

+5 #1 Rhissa 16-05-2020 12:22
Qu'Allah assiste nos FDS , ameen y'a rab .
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #2 Dossolai 16-05-2020 13:01
Huf Huf a cette armée qui encercle toujours la ville qui ils logent dedan mais l l'aviation en action et ratissage on connaît bien l encerclement des innocents
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Nigerien 17-05-2020 08:44
Mais au fait les éléments de boko haram, ils sont combiens ? On neutralise a chaque ratissage 25 a 50 , les tchadiens en ont tue 1000 et ils encore la capacité de venir attaquer la ville de Diffa a plusieurs reprises dans le même mois ? Je pense que l'Etat doit deployer des moyens consequents comme l'a fait le Tchad afin d'en finir une bonne fois pour toute
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Sani Ali 18-05-2020 02:52
Il n'ya que l'armee tchadienne et leur president qui sont assez serieux pour combattre BH.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com