jeudi 18 août 2022

2118 lecteurs en ligne -

fraren

Interpellation de Ali Idrissa : le collectif Tournons La Page (TLP Niger) s’indigne et demande sa libération immédiate (Communiqué)

Alidirissa main leveLe collectif Tournons la Page Niger s’indigne du placement en garde à vue de M. Ali IDRISSA,c oordinateur du ROTAB, pour des faits de diffamation dans le cadre du scandale de corruption au Ministère de la Défense Nationale.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Depuis l’audit financier réalisé au sein du Ministère de la Défense Nationale ayant révélé de graves détournements de fonds sur le matériel militaire, la société civile s’était mobilisée en soutien aux Forces de Défenses et de Sécurité qui sont les premières victimes de ces détournements, les privant d’équipement militaire de qualité en période de guerre, mais également en dénonciation des principaux responsables.
C’est dans ce double objectif qu’avait été organisé le meeting du 15 mars 2020 qui, malgré le fait qu’il n’ait pas été légalement interdit, a conduit à l’arrestation de 16 personnes dont 6 sont toujours en prison aujourd’hui.
Depuis, des mesures pour lutter contre le coronavirus ont été mises en place. Le communiqué du Ministère de la Justice du 20 mars 2020, dont les mesures ont déjà été renouvelées, annonce ainsi « la limitation aux situations d’extrême nécessité du recours à la garde à vue et à la détention notamment en ce qui concerne les infractions criminelles, de terrorisme et les délits de troubles à l’ordre public ». Les accusations portant sur M. IDRISSA ne rentrant pas dans le cadre des situations d’extrême nécessité prévues dans cette mesure, sa garde à vue est en violation même des restrictions prévues pour lutter la pandémie.
Enfin, la garde à vue de M. IDRISSA a pris effet depuis jeudi 9 avril 2020 à 11h. Les délais légaux de garde à vue au Niger sont de 48h renouvelable une fois. Ainsi, sauf si M. IDRISSA est présenté au procureur aujourd’hui avant 11h, il sera, passé cette horaire, soit libre, soit en détention illégale.
Aussi, le collectif Tournons la Page Niger :
- Demande la libération immédiate et inconditionnelle de M. Ali IDRISSA
- L’ouverture effective d’une enquête impartiale sur l’affaire des détournements au
Ministère de la Défense Nationale, la publication des résultats et la poursuite des
personnes incriminées
- La libération des six acteurs de la société civile en prison depuis le 19 mars alors que
les faits qui leurs sont reprochés sont infondés

Fait à Niamey le lundi 13 Avril 2020

Le Collectif Tournons La Page Niger

Issa GARBA, chargé à la communication



Commentaires  

+7 #1 gaskiya 13-04-2020 20:56
baku da ayki. Aran sinda goy
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 gaskiya 13-04-2020 20:57
Ce Monsieur est un citoyen comme n,importe quel citoyen
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #3 Tournons la page guri 13-04-2020 22:01
Le plan tazartche de issoufou est en marche et pour cela, il faut taire les dernieres voix discordantes de la societe civile. Mais l'homme propose, Dieu dispose.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 @ Mahamadou Issoufou 13-04-2020 22:03
Quelqu'un vole l'argent du Niger et c'est quelqu'un d'autre qu'on jette en prison.

Vous convenez avec moi que la bénédiction divine ne se répandra sur votre pays.

Le Niger est rentré dans une dynamique d'injustice et les princes qui en bénéficient n'accepteront jamais un marche-arrière leur propre volonté.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #5 Kad 14-04-2020 00:32
S'il estime avoir le droit d'accuser des citoyens sans en apporter les preuves,ces mêmes citoyens ont aussi le droit de porter plainte contre lui,c'est un état de droit.Qu'on aime ou non la personne,elle a le droit à la justice.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Zoro 14-04-2020 08:37
Dites au moins qui il a diffamé et qu'a t-il dit pour qu'il soit arrêté ??? diffamation, pourquoi bon Dieu, vous vous faites arrêté pour des choses que vous pouvez éviter avec un peu d'intelligence....dire des choses arbitrairement sans aucune preuve est l'une des activités préférée des nigériens depuis cette ère digitale
..ne dites jamais ou partagé jamais une chose sans vérification et sans preuve, c'est classique, plus malin et moins stupide....ils ne vont pas le rater à moins que la personne diffamée retire sa plainte....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Tournons la page guri 14-04-2020 09:05
Citation en provenance du commentaire précédent de gaskiya :
Ce Monsieur est un citoyen comme n,importe quel citoyen


Exactement comme le sont aussi les Kalla Moutari, Karidjo Mamadou et autres delinquants qui sont soustraits des griffes de la justice.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Black Mamba 14-04-2020 09:09
Citation en provenance du commentaire précédent de Kad :
S'il estime avoir le droit d'accuser des citoyens sans en apporter les preuves,ces mêmes citoyens ont aussi le droit de porter plainte contre lui,c'est un état de droit.Qu'on aime ou non la personne,elle a le droit à la justice.


Dans un etat de droit des delinquants financiers sont traduits devant les tribunaux pour repondre de leurs forfaits et non protege. Ce pays a cesse d'etre un etat de droit le jour ou de vulgaires et cupides escrocs sans foi ni loi l'ont pris en otage au nom d'une pseudo democratie.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com