mercredi, 25 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


man15

Au lendemain de l’interdiction par le gouvernement de tout rassemblement de plus de mille personnes à caractère, notamment politique,  afin de prévenir le coronavirus, les acteurs de la société civile organisateurs de la manifestation du dimanche 15 septembre  ont animé un point de presse ce samedi 14 mars au siège de l’association Alternatives à Niamey. Dans la déclaration qu’ils ont faites, les leaders du Cadre de concertation et d’action citoyenne ont décidé de maintenir leur manifestation contre « la mal gouvernance et la dilapidation des deniers publics ». Ils ont, à cet effet, lancé un appel que nous reproduisons en intégralité :

Zeyna transfert argent bis

Appel de la société civile : La manifestation du 15 mars maintenue

Hier vendredi 13 mars 2020, nous avons été tous surpris d’entendre et/ou de lire un communiqué du conseil de ministres annonçant toute une batterie de mesures drastiques entrant dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de CORONAVIRUS (COVID-19), une épidémie dont aucun cas avéré n’a été jusqu’ici détecté au Niger. Ces mesures, dites préventives, sont notamment :

-l’Annulation jusqu’à nouvel ordre de tous les évènements internationaux programmés pour se tenir au Niger ;

-le confinement chez elle ou dans tout autre endroit adéquat, pendant 14 jours, de toute personne venant d’un pays où sévit l’épidémie ;

-l’interdiction de tous les regroupements notamment à caractère politique, sportif et culturel susceptibles de mettre ensemble au moins 1.000 personnes ;

-l’interdiction jusqu’à nouvel ordre de toutes les missions officielles vers les pays affectés par l’épidémie ;

-Les restrictions de regroupement pour les cérémonies de réjouissance, ainsi que pour les deuils, qui doivent être organisés le plus simplement possible, en évitant au maximum les regroupements.

A travers ces mesures, tout le monde aura compris que l’objectif poursuivi par le gouvernement n’est pas de prévenir la propagation du CORONAVIRUS ; il s’agit d’un stratagème mesquin visant, comme d’habitude, à justifier l’interdiction des manifestations publiques prévues dans le cadre de la journée d’action citoyenne du 15 mars 2020, des manifestations qui s’annoncent massives et qui ont reçu le soutien ferme de toutes les forces sociales et politiques significatives du pays.

Aussi, notant qu’il n’y a aucun cas de CORONAVIRUS détecté jusqu’ici au Niger et que l’alerte sur le seul cas suspect a conduit notre camarade Kaka Touda Mamane en prison, conscientes que la santé des populations n’a jamais été une préoccupation pour le gouvernement de Issoufou Mahamadou qui n’y a jamais consacré plus de 6% du budget national, convaincues que les Nigériens et les Nigériennes ne se laisseront pas priver de leurs libertés individuelles et collectives garanties par la Constitution et divers instruments juridiques internationaux et régionaux, nous, organisations de la société civile nigérienne, déterminées et résolues à défendre les principes et valeurs de la démocratie et à combattre l’impunité des crimes économiques :

1-Exprimons notre reconnaissance à l’endroit des magistrats, des avocats, des fronts des partis politiques de l’opposition (FP, FRDDR, FPR, FOI), des centrales syndicales (USPT, CNT), de l’Union des scolaires nigériens, des commerçants et diverses associations et ONG de, ainsi que des simples citoyennes et citoyens d’ici et de la diaspora, qui ont appelé à prendre part à la journée d’action citoyenne du 15 mars, et les exhortons à garder le cap ;

2-Rappelons au gouvernement que la liberté de manifestation est une liberté fondamentale consacrée et garantie par la Constitution de la République du Niger et par divers instruments juridiques internationaux et régionaux qu’elle a ratifiés, et qu’aucun subterfuge ne saurait justifier la remise en cause ;

3-Rejettons catégoriquement la décision scélérate du gouvernement d’interdire exclusivement « tous les regroupements à caractère politique, sportif et culturel susceptibles de mettre ensemble au moins 1.000 personnes » ;

4-Décidons de maintenir toutes les manifestations publiques prévues dans le cadre de la journée d’action citoyenne du 15 mars 2020 aussi bien à Niamey qu’à l’intérieur du pays, comme la Constitution nous y autorise ;

5-Invitons les Nigériens et les Nigériennes, partout où ils se trouvent, à se mobiliser comme un seul homme et à braver les mesures illégales d’interdiction de regroupement édictées par le gouvernement dans le seul souci de protéger les voleurs de la république et perpétuer l’injustice dans notre pays ;

6-Exhortons les citoyens et les citoyennes de la ville de Niamey à s’organiser à partir de leurs quartiers et à converger en masse demain 15 mars à partir de 8H vers la Place de la Concertation pour marquer leur refus de voir l’épidémie de CORONAVIRUS servir de prétexte à l’instauration d’une dictature à la veille des échéances électorales capitales ;

7-Rappelons aux éléments des forces de sécurité que rien ne les oblige à obéir à tout ordre manifestement illégal tendant à entraver l’exercice pacifique par les citoyens et les citoyennes d’une liberté fondamentale garantie par la Constitution et les instruments juridiques internationaux ratifiés par l’État du Niger ;

8-Tenons le Président Issoufou Mahamadou, son gouvernement et les responsables des forces de sécurité, entièrement responsables de toute conséquence fâcheuse découlant des mesures illégales qu’ils auront à prendre pour empêcher les manifestations pacifiques prévues demain 15 mars 2020.

 

Commentaires  

+5 #1 attention 14-03-2020 18:16
quand le fauve est acculer, ils est capable de tout: rappellez-vous les manifestations anti-charlie. Le seul regime de l'Histoire du Niger a part Ali Saibou a avoir ordonner d'OUVRIR le feu sur des Nigeriens exerceant leur droit legitime a manifester: 10 morts dont le viellard a Zinder abbatu devant sa porte alors qu'il se rendait a la mosquee; pour memoire, personne ne fut tenu responsable pour ces tueries. Annulez la marche s'il le faut et preparer l'apres Issoufou quand il aura a repondre de tous ces actes, il ne reste plus que quelques mois, incha'allah
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #2 Bouba2 14-03-2020 19:44
Pourquoi doutent-ils de l'objectif vise par ces mesures? Vous ne voyez pas ce qui se passe ailleurs?
Citer | Signaler à l’administrateur
-13 #3 Usu 14-03-2020 21:20
Honte a vous la société civile. L'heure n'est pas a la guerre des mots mais plutôt écouter le chef d'état que vous avez élu tous. Regardez ce qui se passe partout donc pour vous il faut qui y ait des cas au Niger pour prendre des mesures.quelle naïveté.
Citer | Signaler à l’administrateur
-10 #4 Ag 14-03-2020 22:41
Wlh ya pas un président comme issoufou , c'est un homme , mais le reste des malhonnête
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #5 Ag 14-03-2020 22:41
Wlh ya pas un président comme issoufou , c'est un homme , mais le reste des malhonnête
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 ebony 15-03-2020 01:10
VOUS PERCEZ L'ARGENT DES BLANCS
VOUS NAVIGUEZ DANS DES PROBLÉMATIQUES DÉFINIES PAR LES OCCIDENTAUX ET VOUS DITES QUE VOUS DÉFENDEZ LES AFRICAINS.
Les dirigeants africains volent le peuple
et vous vous voler les nom du peuple pour aller vendre ca chez billgates et george soros
un vrai africaniste ne fonde pas son association sur l'adie des blancs
seul KEMI SEBA EST UN AFRINACISTE CONVAINCU........C'EST LES STAR AFRICIAN QUE LE FINANCE....
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #7 Nouridine 15-03-2020 13:50
Toutes ces revendications sont légitimes, mais de grâce faisons les porter par des personnes représentatives et non des individus sans cadre juridique notoire comme Nouhou Arzika.

Il est venu être un handicap majeur pour les activités de Alternatives Espaces citoyens. Mr Tchangari, vous perdez votre temps avec ce monsieur. Virez le de votre lutte ou associez le comme un simple individu et non un leader (car il ne dirige personne), et vous verrez vos objectifs atteints.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Saley Jika 16-03-2020 12:09
Les acteurs de la société civile ont tout à fait raison a travers la présente déclaration. La dilapidation de 1700 milliards destinés à l'équipement de l'armée nigérienne est aujourd'hui une réalité que personne ne peut nier au Niger et le reste du monde. on ne rend pas compte des efforts de l'actuel gouvernement dans le domaine de la santé publique. Des arriérés dans le remboursement de la gratuité des soins de 2011 à 2020.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Mai wake 16-03-2020 13:23
Qui fait du bien ,Vera le résultat plus tard.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 25/11/2020, 17:51
argentine-le-footballeur-diego-maradona-est-mort-a-l-age-de-60-ans La légende du football Diego Maradona est décédée ce matin à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 15:57
disparition-de-tandja-mamadou-l-ancien-president-sera-inhume-ce-jeudi-a-maine-soroa-sa-ville-natale Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 13:26
droit-de-l-enfant-atelier-de-formation-des-journalistes-des-membres-du-parquet-et-de-la-pj-sur-le-droit-a-l-image-des-enfants-au-sein-des-medias-2 En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 12:54
campagne-contre-les-violences-a-l-egard-des-femmes-et-des-filles-les-chefs-traditionnels-au-coeur-de-la-prevention Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 10:24
disparition-de-tandja-mamadou-le-peuple-nigerien-vient-de-perdre-un-de-ses-illustres-fils-selon-hama-amadou-son-ancien-premier-ministre-et-bras-droit Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 19/11/2020, 16:29
elections-rien-ne-s-oppose-a-ce-que-les-differents-scrutins-se-deroulent-aux-dates-prevues-a-estime-le-president-issoufou-apres-le-retrait-de-sa-carte-d-electeur Le Président de la république a procédé ce jeudi 19 novembre 2020 au retrait de sa carte d’électeur....
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...

Dans la même Rubrique

Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26 novembre au Palais de la Présidence de Niamey où un hommage national lui sera...

Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

25 novembre 2020
Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25 novembre 2020 à Niamey, une formation à l’endroit des journalistes, du parquet et des...

Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

25 novembre 2020
Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles sous le thème ‘’Orangez le monde : financez,...

Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à rendre hommage au défunt président Tandja Mamadou, décédé le mardi 24 novembre, et dont...

Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

24 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président Issoufou Mahamadou a décidé de reporter la visite qu’il devrait entamer dans la...

Disparition de l’ancien président Tandja Mamadou : le gouvernement décrète un deuil national de trois (3) jours (Communiqué)

24 novembre 2020
Disparition de l’ancien président Tandja Mamadou : le gouvernement décrète un deuil national de trois (3) jours (Communiqué)

Suite à la disparition de l’ancien Président de la République, Tandja Mamadou, le gouvernement a décrété un deuil national de trois (3) jours sur toute l’étendue du territoire national, selon...