mercredi 10 août 2022

4318 lecteurs en ligne -

fraren

Assistance juridique et judiciaire : le rôle clé des médias au centre d’un atelier à Dosso

Atelier formation Anajj journaliste Dosso

La cité des Djermakoye abrite, du 20 au 22 juin, un atelier d’information sur le rôle des médias dans la mise en œuvre de l’Assistance juridique et judiciaire au Niger. Organisé par l’Agence nationale d’assistance juridique et judiciaire (ANAJJ) avec l’appui du PNUD, cet atelier s’inscrit dans le cadre du Projet d’amélioration de l’accès à la justice et aux élections (PASE).

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été marquée par la présence de la directrice générale de l’ANAJJ, Mme Abdourahman Amina Moussa et ses collaborateurs, du directeur de la communication, de l’information et des relations avec le public du Ministère de la justice, Sada Moussa,  du directeur du cabinet du président du CSC et des représentants de plusieurs médias. Dans l’allocution qu’elle a prononcé à cette occasion, la directrice générale de l’ANAJJ a rappelé les raisons qui ont conduit à la création de l’institution qu’elle dirige, laquelle « participe de la volonté politique affichée des autorités de la VIIème République au plus haut sommet dont Son Excellence Elhadj Mahamadou Issoufou, Président de la République, Chef de l’Etat, de renforcer l’Etat de droit, l’accès équitable de tous à la justice, la promotion de la paix et de la quiétude sociale, gage d’un développement durable ». Ainsi, a souligné Mme Abdourahman Amina Moussa, dans le cadre de l’amélioration de l’accès à la justice pour tous et en particulier aux personnes les plus vulnérables, le Niger avec l’appui de ses partenaires dont l’Union Européenne (UE) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), s’est doté d’un dispositif d’assistance juridique et judiciaire. Il s’agit de la loi n°2011-42 du 14 décembre 2011 fixant les règles applicables à l’assistance juridique et judiciaire et créant un Etablissement public à caractère administratif dénommé « Agence Nationale de l’Assistance Juridique et Judiciaire » (ANAJJ) et du décret n°2012-543/PRN/MJ du 13 décembre 2012 fixant ses statuts. « La mission essentielle assignée à cette agence est de rendre disponible l’assistance juridique et judiciaire au Niger. Elle offre des avantages certains aux populations et constitue assurément une réponse adaptée à la problématique de l’accès de tous à la justice », a poursuivi la directrice générale de l’ANAJJ dans son intervention, tout en expliquant que l’assistance juridique consiste en un ensemble de prestations pour améliorer la compréhension du droit, de la justice et ses institutions, prévenir les conflits, faciliter le règlement des différends. De son côté, l’assistance judiciaire, vise à assurer, au cours d’une procédure judiciaire, les prestations d’assistance, la défense ainsi que la prise en charge des frais afférents à la procédure. Elle est accordée soit d’office, soit au titre de l’indigence.

La communication pour rendre effective l’assistance juridique et judiciaire

Selon la directrice générale de l’ANAJJ, « l’assistance juridique et judiciaire ne doit cependant pas être un simple credo, ni une simple pétition de principe. Elle doit être efficace, efficiente et réelle ». Cependant, a fait savoir Mme Abdourahman Amina Moussa, il résulte de la mission conjointe de diagnostic effectuée au cours du premier trimestre de l’année 2019 par la Direction générale de l’ANAJJ et du PNUD que ce dispositif de l’assistance juridique et judiciaire est méconnu de la population. Afin de pallier à cette insuffisance, l’ANAJJ a obtenu à travers le Programme d’Appui à la Justice et aux Elections (PAJE) du PNUD, le financement de plusieurs activités de sensibilisation et de renforcement des capacités des différents acteurs. C’est donc dans ce cadre qu’intervient l’Atelier de Dosso car selon la directrice générale de l’ANAJJ, pour rendre effective l’assistance juridique et judiciaire, « un mécanisme de communication s’avère nécessaire pour informer la population de l’existence du dispositif mis en place afin de permettre ainsi l’atteinte des objectifs assignés à l’Agence, c'est-à-dire donner aux  justiciables en situation de vulnérabilité et ceux qui sont dans l’incapacité de faire face aux frais nécessaires pour leur défense, la possibilité d’accéder sans frais au service d’un défenseur commis d’office ou d’un avocat professionnel ».  C’est dans cette démarche que les médias jouent un rôle important, « d’où l’intérêt d’organiser cet atelier d’information à leurs l’endroit afin de les mettre à contribution dans la mise en œuvre de l’assistance juridique et judiciaire au Niger », a déclaré Mme Abdourahman Amina Moussa, qui n’a pas manqué de saluer le PNUD pour l’accompagnement de l’ANAJJ dans l’atteinte des objectifs qui lui sont assignés.

Durant les deux jours que dureront les travaux, les journalistes représentants plusieurs médias seront ainsi outillés sur le dispositif juridique et institutionnel de l’ANAJJ, le rôle des médias dans la mise en œuvre de l’assistance juridique et judiciaire, ainsi que l’organisation judiciaire en République du Niger. Des débats ainsi que des échanges sur des cas pratiques seront également animés durant l’atelier par les responsables de l’ANAJJ au profit des hommes des médias.

Atelier formation Anajj journaliste Dosso BIS

A.K. Moumouni (Actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com