samedi 13 août 2022

3868 lecteurs en ligne -

fraren

L’accès équitable de la presse privée à la publicité et la convention collective interprofessionnelle au menu de la session d’avril 2019 du conseil supérieur de la communication

csc session du 25 avril 2019

L’accès de la presse privée à la publicité et la convention collective interprofessionnelle figure parmi les 7 points de la session d’avril 2019 du conseil supérieur de la communication ouverte à Niamey ce jeudi 25 avril par Le président de l’institution DR Sani Kabir. 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le projet d’ordre du jour de la session ordinaire du conseil supérieure de la communication comporte sept (7) point à savoir l’Examen et d’Adoption du procès-verbal de la session ordinaire du mois de mars 2019, Examen et adoption du procès-verbal de la session extraordinaire du mois d’Avril 2019, Information sur le CSC.
Entre autre l’Examen et Adoption des travaux de la commission Ethique et Déontologie et carte de presse, Examen et adoption du projet de délibération sur l’accès équitable de la presse privée a marché publicitaire, Examen et Adoption du projet de délibération définissant le cahier de charges de l’Agence Nigérienne de Diffusion (AND) et enfin aux questions diverses.
Dr Sani Kabir s’est particulièrement appesanti sur le point relatif au projet de délibération sur l’accès équitable de la presse privée au marché publicitaire.
Comme vous le savez, depuis presque deux ans, « le gouvernement a adopté le décret du 25 janvier 2017 régissant la publicité par voie de presse qui définit les règles en la forme et aux contenus des messages publicitaires ; et fixe le cadre général de contrôle et de régulation des activités publicitaires », a-t-il annoncé.
Ce décret crée, en son article 27, un conseil de publicité organe consultatif placé sous l’autorité du CSC, dont les attributions sont entre autre de proposer au CSC les modalités d’accès au marché publicitaire, veiller au respect de l’accès équitable et effectif de la presse privée aux activités publicitaires de l’Etat et de ses démembrements a déclaré Dr Sani Kabir.
C’est ce projet de délibération que « nous allons examiner au cours de notre session, en ayant à l’esprit qu’il doit faire accélérer le processus de signature de la convention collective professionnelle par les patrons de presse en vue d’améliorer les conditions de vie et de travail des journalistes », a informé Dr Sani.
Il a aussi rappelé que le sujet de décret du 25 janvier 2017 régissant la publicité par voie de presse, en son article 6 dispose que les professions publicitaires sont exercées par les entreprises de publicité ou agence de communication.
Dr Sani Kabir a insisté sur le point relatif au projet de délibération définissant le cahier de charges de l’agence Nigérienne de Diffusion (AND).
En effet, l’article 28 de la loi du 27 avril 2018 portant sur la communication audiovisuelle qui dispose que « l’activité de distributeur de service d’édition de communication audiovisuelle auprès du public, est subordonnée à l’obtention d’une autorisation délivrée par le conseil supérieur de la communication, quel que soit le réseau de télécommunications, cette autorisation est assortie d’un cahier de charges, a-t-il indiqué.
Dr Sani Kabir a aussi rappelé que nul ne peut exercer cumulativement les activités d’éditeur et de distributeur de services ; c’est donc le contenu de ce cahier de charges qui est soumis au csc afin de permettre à l’agence de disposer d’un document de référence pouvant lui permettre d’accomplir convenablement sa mission.

ANP



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com