vendredi, 19 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
Adoption à l’instant par les députés avec 135 voix pour, 28 contre et 2 abstentions, du Projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique. Les présidents d’Université, recteurs et vice-recteurs seront désormais nommés par décret pris en conseil des ministres.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

etudiants manifs 09 04 2019 BIS3

Les élèves des collèges et lycées de Niamey ont massivement et violemment pris d’assaut les principales artères de la ville aux premières heures de cette journée du mardi 9 avril.

Des milliers d’élèves ont ainsi envahi la capitale, bloquant la circulation à plusieurs grands carrefours avec des pneus brûlés et érigeant des barricades alors que la police usait des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Plusieurs actes de vandalisme ont également été signalés par des témoins sur place notamment sur des biens publics et privés qui ont été saccagés par les manifestants. Parmi ces derniers, beaucoup de mineurs survoltés, qui essayaient de tenir la dragée haute aux forces de l’ordre dans leurs efforts de contenir la fronde des élèves.

Les élèves répondaient à un mot d’ordre de grève de 3 jours de la Section collégienne et lycéenne de l’USN de Niamey. Après plusieurs avertissements, les élèves ont ainsi décidé de passer à la vitesse supérieure à travers ce mouvement qui a dégénéré, afin de mettre la pression sur le gouvernement pour que leurs doléances soient prises en compte. Parmi les revendications, les responsables syndicaux des élèves citent entre autres, l’amélioration des conditions d’étude notamment la construction et l’équipement des classes de cours en nombre suffisant, l’éternelle question des bourses et allocations, et surtout le retrait de la décision du ministre des Enseignements secondaires portant interdiction des cours privés de soutien dans les établissements publics.

Selon nos sources, la police aurait procédé à plusieurs interpellations et en milieu de journée, la situation restait toujours confuse.  Des nuages de fumée se dégageaient encore de certains endroits de la capitale, et des groupuscules d’élèves essayaient encore d’étendre le mouvement à d’autres endroits de la ville.

Il convient de noter que cette violente manifestation intervient à la veille de la commémoration de l’an 2 de la mort tragique de l’étudiant  Malah Bagalé, au cours d’une autre violente manifestation des étudiants de l’Université de Niamey, le 10 Avril 2017 au campus universitaire situé sur la rive droite.

etudiants manifs 09 04 2019 BIS5

etudiants manifs 09 04 2019 BIS4

etudiants manifs 09 04 2019 BIS6

etudiants manifs 09 04 2019 BIS7

Ikali (Actuniger.com)

 

Commentaires   

+8 #1 D-King 09-04-2019 14:17
L'irresponsabilité des uns engendre le comportement anormal des autres. Vivement une prise de conscience générale !
Citer | Signaler à l’administrateur
-11 #2 sgo 09-04-2019 14:23
Nous sommes en avril, le gouvernement vient de provoquer les scolaires. voilà les conséquences.
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #3 Zayndine Fihiri 09-04-2019 15:35
La liberté d'expression à l'africaine !! Et quand nous disons qu'on est pas prêt...!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+13 #4 Aliou Abarchi Ibrahim 09-04-2019 15:41
Les violences et manifestations entre nous Nigériens est devenu une habitude....je me demande toujours a quand notre pays sera dirigée par des hommes biens qui vont se soucier de l'avenir du pays tout entier pas seulement de leur fils qui sont dans des bonnes conditions grâce au trésor de toutes la population Nigerienne....
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #5 Dan Banoufa Moungo Saïdou 09-04-2019 16:58
Bon courage les élèves ....si non pourquoi l'interdiction des cours privés de soutien dans le dans les établissements publics ??? l'objectif de l'État c d'affaiblir le système éducatif en un point . Vive l'USN
vive les élèves
Abat les ennemis de l'école nigérienne
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Dan Niger 09-04-2019 17:01
Pauvres élèves et étudiants nigériens des écoles et universités nationales, vous perdez votre temps et compromettent votre avenir. Le [mot censuré] aboit, la caravane passe, dit-on. Personne ne vous écouterait, car leurs enfants et parents continuent valablement leur cours dans des prestigieuses écoles à l’étranger. Prenez votre courage et votre destin avec vos 2 mains et retourner en classes, car ce vous qui perdez au finish.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #7 Dabaga 09-04-2019 17:01
C'est très regrettable de voir nos jeunes avec cette culture de destruction des biens publics.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #8 Ibrahim 09-04-2019 17:08
C'est toujours déplorable de voir des événements pareils. De mémoire moi je les ai vécus pour la première fois en 1990 étant au CM2.
La faute nous incombe tous d'une façon ou d'une autre. l'État par ses engagements, les Parents par leur instruction civique et nous les grands frères par notre silence car nous devions déclarer nos regrets quant à la manière dont nous avions effectué ces manifestations avec des comportements inciviques.
Par ailleurs, l'État doit revoir ses priorités sur l'éducation car il est inadmissible de constater que l'école publique a perdu de sa superbe et de sa valeur en faveur de l'école privée.

Puisse DIEU nous guider tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #9 Hassane Djibo Ibrahim 09-04-2019 17:44
Cela démontre que le système éducatif est en mauvais état. Ni les parents,ni les enseignants n'enseignent le civisme aux enfants. Il y a plusieurs façons de manifester pacifiquement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #10 Abdoul Nasser Bounia 09-04-2019 17:50
Oui c'est ça, continuez de démolir le peu d'infrastructure que nous avons. Ca vas définitivement résoudre tous vos problèmes....! C'est vraiment triste comme moyen de résolution venant d'étudiants et d'élèves...
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #11 Karim Elec. 09-04-2019 19:20
Mensonge. Je suis étranger, actuellement à Niamey pour business pendant 4 jours. Vous imaginez bien que je sillonne la capitale du matin au soir. Je n'ai rien vu. Quel est l'objectif de cette intox ?
Je reste encore à Niamey la paisible jusqu'à jeudi soir et j'en suis heureux.
Laissez l'Afrique régler elle-même ses problèmes et se soigner avec ses propres remèdes ; vos médicaments sont des poisons.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #12 Ibou 09-04-2019 19:47
Depuis les années 90 que nous avons connu ce genre de manifestation alors cette pratique est devenue héréditaire de génération en génération. Changeons nos attitudes en manifestant pacifiquement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #13 # Farouk 09-04-2019 23:37
C'est qu'elle manière de faire des revendications. Vraiment triste pour les soient disant future cadres du pays. Nous n'avons que peux d'infrastructures au Niger qui nous appartiennent à tous donc si vous revendiqué vos faîte le pacifiquement nous autres ont à le droit d'avoir des belles choses au Niger ...
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #14 DN 10-04-2019 02:52
c'est triste de voir le peu d'infrastructure détruit chers élèves il existe plusieurs façons de vous faire entendre mais celle là ne pas la bonne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 Sani kamarou 10-04-2019 05:59
les infrastructures c'est pour le bien de qui?
L'instruction c'est pour l'avenir de qui?
Les aînés qui ont fait ce même type de réaction
Ont-ils eu raison ou tort ? La seule vérité ,les enfants
Des gens qui sont sensés vous écouter ainsi que
Ceux de ce qui ont pris conscience ne fréquente quasiment pas avec vous pour seul raison que leurs enfants n'aient pas de problème d'éducation dont vous êtes victimes, et la deux dynasties s'installent celle des futurs détenteur des grands diplômes et celle des futurs chômeurs. Ce n'est vraiment pas de la magie mais c'est un choix puisque qui veut apprendre apprendra car l'histoire nous a montré des autodidactes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #16 Abdoul 10-04-2019 06:38
toute personne qui détruise elle paye même par la prison si possible. l
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Donyat 10-04-2019 07:06
La suppression des cours privés est une bonne chose. Moi on m'a demandé d'amener 5000 pour les cours privés de ma fille qui est au CE1 et j'ai refusé. A la première composition elle a eu 7 de moyenne et arrivée 8. A la deuxième composition elle a eu 8,79 est a occupée la 3e place. Le directeur m'a dit cette fois ci ils ont fait l'évaluation honnêtement et sans favoritisme. Car ceux qui font les cours privés sont avantagés du fait que ce sont les épreuves qu'ils traitent aux cours privés que les mêmes enseignants amènent lors des compositions. Si ton enfant ne fait pas les cours privés il est lésé et défavorisé. Il semble que un peu partout c'est la même chose. Avant de dénoncer des décisions chercher à connaitre les raisons de cette prise de décisions.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #18 Accelor 10-04-2019 07:45
L'école nigérienne a besoin d'être repensée. De nos jours, la morale et le civisme ne sont plus dispensés sinon sont mal dispensés dans nos écoles. Pire, l'enseignement des valeurs sociales sont abandonnées au profit de matières importées qui n'ont aucune valeur ajoutées pour notre environnement. Nous devrions apprendre à nos enfants à se questionner, à réfléchir par eux même, à faire preuve de discernement face à n'importe quel scénario etc... mais non...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 patriot 10-04-2019 08:46
J'hésite même à dire de cette école qu'elle est publique. Du début à la fin de l'année, des dépenses pleuvent sur les parents d'élèves (le GOGES, le salaire du gardien, la tenue d'EPS, la construction des classes, l'achat des balais, des canaris et même des chicottes, tout passe) sous le couvert de la LOSEN. Et maintenant les cours privés dans le public ! L'éducation comme beaucoup d'autres secteurs, est devenue un véritable business. Le comportement de ces jeunes n'a rien d'étonnant ! La violence est très souvent le résultat hideux d'une injustice ! C'est tout le peuple, des grands aux petits, qui a besoin d'être rééduqués. Qui changera la mentalité des nigériens dans le bon sens réussira à coup sûr ! Nous ne sommes même pas nombreux (à peine la population de Lagos) et pourtant on n'arrive pas à s'entendre sur l'essentiel : le patriotisme ! Tout le reste n'est que verbiage pour se donner bonne conscience !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #20 hmmm 10-04-2019 09:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Dan Banoufa Moungo Saïdou :
Bon courage les élèves ....si non pourquoi l'interdiction des cours privés de soutien dans le dans les établissements publics ??? l'objectif de l'État c d'affaiblir le système éducatif en un point . Vive l'USN
vive les élèves
Abat les ennemis de l'école nigérienne

Cher Mr je suis d'accord avec le gouvernement sur ce point. Les cours privés sont devenus un vrai business dans les écoles , les profs se debrouillent pour donner des cours privés de meilleur qualité que ceux dispensé en classe, ce qui incite de plus en plus d'eleves à prendre des cours privés. c'est un pouvoir d'achat en mmoins pour les familles. Après c'est vous qui venez vous plaindre du pouvoir d'achat
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Maman 10-04-2019 13:15
Quelques parts les scolaires sont guides par les opposants si non coment en tant que bon citoyen sortir detruir ses biens et les biens des autres acquis cherement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 gamzaki 10-04-2019 13:24
Empêcher que les professeurs du public organisent des cours payants a leurs élèves est a encourager car cela peut occasionner des sanctions masquées pour ceux dont les parents n'ont pas les moyens de payer. Cette grève est tout simplement commandité par ceux a qui cela profite,c'est évident.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #23 gamzaki 10-04-2019 13:25
Empêcher que les professeurs du public organisent des cours payants a leurs élèves est a encourager car cela peut occasionner des sanctions masquées pour ceux dont les parents n'ont pas les moyens de payer. Cette grève est tout si


mplement commandité par ceux a qui cela profite,c'est évident.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #24 Dan Douna 10-04-2019 14:40
Pendant qu'en Algérie on montre des manifestants responsables qui ne touchent a aucun bien public ou privé qui prévoient même un service de ramassage de déchets, voilà ce a quoi on assiste au niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 Kad masta dit@@@@@ 11-04-2019 00:08
Pour qu'il ait de l'équité entre les élèves il faudrait toutefois que les grands écoles privés de la région soient respectivement et obligatoirement supprimée sur le territoire et que leurs enfants à l'extérieur reviennent au pays dans les établissements publics.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #26 Kad masta dit@@@@@ 11-04-2019 00:08
Pour qu'il ait de l'équité entre les élèves il faudrait toutefois que les grands écoles privés de la région soient respectivement et obligatoirement supprimée sur le territoire et que leurs enfants à l'extérieur reviennent au pays dans les établissements publics.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 Kad masta dit@@@@@ 11-04-2019 00:08
Pour qu'il ait de l'équité entre les élèves il faudrait toutefois que les grands écoles privés de la région soient respectivement et obligatoirement supprimée sur le territoire et que leurs enfants à l'extérieur reviennent au pays dans les établissements publics.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #28 M.faris 12-04-2019 20:41
Vraiment ce que les élèves de collège et lycée on fait d' une manier c' est compréhensible parce-que sans c' est genre de manifestations l'etat fait sourds oreille face à plate-forme de revandicatif
Vive l'usn
Abas les ennemis de l'ecole nigérienne
La lutte continue nous vaincrons
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Réforme des Universités publiques (UPN) : comme une lettre à la poste, le texte adopté par l’Assemblée nationale

18 avril 2019
Réforme des Universités publiques (UPN) : comme une lettre à la poste, le texte adopté par l’Assemblée nationale

Les députés ont adopté, ce jeudi 18 avril au cours de la séance plénière, le Projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des...

Insécurité : une équipe de chercheurs attaquée par des assaillants armés à Toukounous (Filingué)

18 avril 2019
Insécurité : une équipe de chercheurs attaquée par des assaillants armés à Toukounous (Filingué)

Le mercredi 17 avril aux environs de 19H00, des individus armés venus à bord de motos ont attaqué une équipe de chercheurs de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, en mission...

Koweit : le nigérien Mahamadou Hassan omar, remporte le premier prix de mémorisation et de lecture du coran

18 avril 2019
Koweit : le nigérien Mahamadou Hassan omar, remporte le premier prix de mémorisation et de lecture du coran

Un candidat nigérien, Mahamadou Hassan omar a remporté au Koweit le premier prix du concours international de mémorisation et de lecture du saint coran parmi 135 candidats de 60 pays.

Frontières et migrations : un nouveau siège pour la DST d’un coût de 1,5 milliards FCFA du département d’Etat américain

17 avril 2019
Frontières et migrations : un nouveau siège pour la DST d’un coût de 1,5 milliards FCFA du département d’Etat américain

La Direction de la surveillance du territoire (DST) aura bientôt un siège flambant neuf. La cérémonie de lancement de la construction du nouvel édifice s’est déroulée le mardi 16 avril...

Sommet UA Niger 2019 : la gestion de l’évènementiel confié à Richard Attias pour 2,5 milliards FCFA

17 avril 2019
Sommet UA Niger 2019 : la gestion de l’évènementiel confié à Richard Attias pour 2,5 milliards FCFA

Richard Attias & Associates a décroché le marché de gestion de l’évènementiel du prochain Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) que Niamey, la capitale...

Diffa : ville morte et manifestations populaires contre le couvre-feu

15 avril 2019
Diffa : ville morte et manifestations populaires contre le couvre-feu

Les populations de la région de Diffa observent depuis ce lundi, une opération ville morte de ceux journées, en protestation contre les nouvelles mesures prises par les autorités dans le...