lundi 8 août 2022

3785 lecteurs en ligne -

fraren

Diffa : 3 civils tués dans une embuscade de Boko Haram près de N’Guigmi

Nguigmi village

De sources locales, au moins trois (3) personnes ont perdu la vie, ce vendredi 14 décembre dans l’après-midi, à la suite d’une attaque des membres de la secte Boko Haram dans la région de Diffa. Les faits se sont produits aux environs de 17H00, lorsque les assaillants, venus en nombre et lourdement armés, ont tendu une embuscade et intercepté trois (3) véhicules de transport à Garin Gawai, un petit village situé à une dizaine de 10 kilomètres de N’Guigmi.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon des sources locales, un des véhicules qui essayait d’échapper au piège a été pris pour cible par les assaillants qui l’ont criblé de balles. Malgré les tirs pour immobiliser le véhicule qui transportait six (6) passagers, le chauffeur a pu manœuvrer jusqu’à l’hôpital de N’Guigmi. Sur place, un des occupants a rendu l’âme et deux autres grièvement blessés. La première victime dont la disparition a été confirmée à Actuniger par une source sécuritaire, est un agent de l’Etat, le nommé Saley Boukar, inspecteur départemental de l’éducation non formelle de N’Guigmi.

Les assaillants sont partis avec deux (2) véhicules même si certains des occupants ont pu s’évader par la suite. Des opérations de poursuite ont été aussitôt engagées par les FDS. Selon les populations locales, l’attaque aurait fait au total trois (3) morts et plusieurs blessés.

Il convient de noter que selon nos sources, le ministre de l’Hydraulique qui était en mission dans la région, avait pris la même route avec son convoi quelques heures plutôt. Cette attaque, la énième du genre dans cette zone placée sous état d’urgence depuis 2015, intervient à la veille d’un sommet des chefs d’Etat de la Commission du bassin du Lac Tchad (CBLT) à Abuja au Nigéria. Quelques heures auparavant, les autorités militaires nigérianes ont annoncé avoir mis fin aux activités de l’Unicef dans le nord-est du pays, région frontalière du Niger d’où Boko Haram s’infiltre pour mener ses attaques après avoir repris du poil de la bête ces derniers mois.

Ikali (Actuniger.com)

 



Commentaires  

-6 #1 Momo 15-12-2018 00:28
Si seulement c’était ses minables ministres de Guri système qui ne servent à rien qu’appauvrir notre pays à qui ces BH s'en prenaient !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Salim souley 15-12-2018 09:55
Que Dieu nous protège.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Maiga 15-12-2018 10:51
Que le miséricordieux protège le Niger en entier
pais aux âmes disparus.
Amen!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 bagague 15-12-2018 17:03
Quelle tragedie!!!QU'ALLAH maudisse BOKO HARAM et tous ceux qui les soutiennent et qu'ils brulent au fond de l'enfer
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Dan hassan 16-12-2018 05:47
Allah ! Tu est unic e seul , qui va sortie nous frères e sœurs ,, des cettes dégas. amin
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 D.G.malami 16-12-2018 23:18
Paix a leur âmes!
Si c'e un ministre c'e bien fait " la sécurité "
Si c'e des milliers de pop , c'e a la legere.
Chaq respon dans cette aff repondra devan Allah.
Prions Allah , car c'e le veritable protecteur
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Gourday malam Toudja 18-12-2018 14:55
Ayons des sources sûres avant de poster une information sécuritaire il n'y a qu'une seule personne tuée
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com