dimanche, 25 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Nouhou Boubacar Saman

Le Syndicat autonome des magistrats du Niger (SAMAN) monte au créneau. Dans une déclaration de presse rendue par son bureau exécutif ce jeudi 6 septembre, le syndicat des magistrats a passé en revue la situation des droits de l’homme et des libertés publiques au Niger ainsi que les menaces, depuis un certain temps, qui pèsent sur l’indépendance du pouvoir judiciaire.

 

Zeyna transfert argent bis

Le SAMAN qui s’est insurgé contre la banalisation du pouvoir judiciaire, a dénoncé les agissements des autorités administratives notamment leurs refus de respecter les décisions de justice. « Depuis un certain temps, le refus d'obtempérer aux décisions de justice est en passe de devenir, ou même est devenu le sport favori de certaines autorités administratives de notre pays », s’indignent le Syndicat dans sa déclaration, avant de citer les cas enregistrés à Niamey, Maradi, Zinder et tout récemment à Agadez.  A toutes fins utiles, le SAMAN a tenu à rappeler à ces autorités qu’il s’agit là d’actes constitutifs de délit de résistance à l'exécution d'une décision de justice, un délit prévu et puni par l'article 196.3 du code pénal d'une peine d'emprisonnement de six (6) mois à deux (2) ans. A cet effet, le SAMAN a d’ailleurs demandé aux magistrats investis du pouvoir de poursuite et compétents sur les territoires dont les cas ont été constatés, de s'acquitter honorablement de leur devoir, pour que force reste à la loi. Pour le SAMAN, la justice étant le dernier rempart contre l'arbitraire et les abus de tous genres dans un état de droit, il appartient donc aux magistrats de faire en sorte que le pouvoir judiciaire reste et demeure le seul et unique pouvoir à même de garantir les droits et libertés consacrés par la constitution.

Saman1 bell

saman2 bell

Fraude au concours d’entrée à l’Ecole de formation des juges

Par ailleurs, le SAMAN est revenu dans sa déclaration, sur les cas de fraudes rapportés par certains candidats au dernier concours d’entrée à l’Ecole de formation des magistrats. Le sujet est actuellement au cœur de l’actualité et le SAMAN a dénoncé des « irrégularités flagrantes » dans le processus de recrutement des magistrats, interpellant le gouvernement sur la nécessité que des investigations soient diligentées par les services compétents afin de faire toute la lumière sur cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre.

Ikali (Actuniger.com)

 

 

Commentaires  

+1 #1 Oumarou Sanda 07-09-2018 10:36
Le Niger est tombé bien bas ! Je comprends certains esprits qui percevaient les Africains immatures pour la démocratie. Nous risquons de ne jamais "entrer dans l'Histoire".
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Hum 07-09-2018 11:00
Le problème est que vous même magistrats vous êtes à la base de tous les problèmes juridictionnels de ce Pays parce que vous avez trop laissé faire au régime maintenant qu’ils ont pointé l arme sur vous que vous essayez d agir alors c est trop et inopportun de votre part, vous les avez regardé détruire les partis politiques, l école , la santé, la religion, la société nigérienne en général vous n avez rien dit, ils ont banalisé la constitution vous n avez rien dit c est maintenant qu ils ont magouillé un petit concours de magistrat que vous allez montrer vos nez?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Hum 07-09-2018 11:01
Lire trop tard et inopportun
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 ? ? ? 07-09-2018 12:11
"Pauvre Niger !"
ça fait bientôt 5 ans qu'on ne peut plus organiser un concours digne de ce nom, sans qu'il ne soit entaché d'irrégularités. Tous les concours qui se sont succédé sont soit annulés, soit repris, soit contestés par des victimes du système. On se demande ce qui arrive réellement à ce pauvre pays. On dirait une malédiction!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 Franchement la justice nigérienne 07-09-2018 12:49
Junior
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Boubacar adam 07-09-2018 20:08
Merci saman
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Awassa 08-09-2018 10:13
Le Niger connait actuellement 2 maux/virus :
- le 1er, c'est le pouvoir actuel avec son gourou en tête, qui a décidé de foutre en lair tous les acquis sociaux dont la paix séculaire, l'humilité des populations, et la fraternité entre communautés nationales, ce gourou imbu de sa personne, pense être le 1er et le dernier dirigeant du Niger, après lui, pense t il, le Niger doit disparaitre;
- le 2 eme mal que vit le Niger, c'est le pouvoir judiciaire, qui s'est laissé se faire utilisé par le 1 et mal, à son service pour perpétrer tous les maux subséquents que vivvivent les pauvres citoyens. Et ce pouvoir judiciaire, et ce gourou, obnubilés par l'argent,pensent que l'argent est l'Alpha et l'oméga de la vie.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Sarkozy 12-09-2018 13:19
Citation en provenance du commentaire précédent de Oumarou Sanda :
Le Niger est tombé bien bas ! Je comprends certains esprits qui percevaient les Africains immatures pour la démocratie. Nous risquons de ne jamais "entrer dans l'Histoire".

Haba, laisse, mon frère! Lorsque Sarkozy l'avait courageusement déclamé à Dakar, cela avait tout de suite suscité une hypocrite levée de bouclier partout en Afrique, et même au-delà. Hypocrite parce que tout le monde savait bien que c'était la vérité, mais, par fierté, on avait battu en brèche cette assertion sarkozienne. Depuis 1993, quelle maturité démocratique a-t-on acquise? Nous stagnons, et ce n'est pas en stagnant que l'on entre dans l'histoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Réaliste 12-09-2018 13:29
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
Le problème est que vous même magistrats vous êtes à la base de tous les problèmes juridictionnels de ce Pays parce que vous avez trop laissé faire au régime maintenant qu’ils ont pointé l arme sur vous que vous essayez d agir alors c est trop et inopportun de votre part, vous les avez regardé détruire les partis politiques, l école , la santé, la religion, la société nigérienne en général vous n avez rien dit, ils ont banalisé la constitution vous n avez rien dit c est maintenant qu ils ont magouillé un petit concours de magistrat que vous allez montrer vos nez?

Le blèm est que le pouvoir judiciaire a toujours mangé dans la main du pouvoir exécutif. Alors, comment, dans ces conditions, voulez-vous que la justice désavoue une action gouvernementale? Et comme vous le dites, c'est à présent qu'ils sont victimes du système que les jusqu'à en perdre haleine, nous on s'en balance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Affairisme galopant 12-09-2018 13:32
Citation en provenance du commentaire précédent de ? ? ? :
"Pauvre Niger !"
ça fait bientôt 5 ans qu'on ne peut plus organiser un concours digne de ce nom, sans qu'il ne soit entaché d'irrégularités. Tous les concours qui se sont succédé sont soit annulés, soit repris, soit contestés par des victimes du système. On se demande ce qui arrive réellement à ce pauvre pays. On dirait une malédiction!

Affairisme dégénéré sur fond de malédiction, voilà le mal dont souffre ton pays, mon frère!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 24/10/2020, 16:35
declaration-du-bureau-politique-national-du-moden-fa-lumana-africa-du-24-octobre-2020 Au lendemain de la correspondance du ministère de l’Intérieur adressée à l’aile dissidente dirigée par...Lire plus...
Publier le 24/10/2020, 13:43
guinee-alpha-conde-reelu-pour-un-3e-mandat-des-le-premier-tour-avec-59-49-des-voix-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé ce samedi les résultats globaux...Lire plus...
Publier le 24/10/2020, 09:32
objectifs-de-developpement-durable-odd-les-nations-unies-pleinement-engagees-avec-le-niger-pour-vivre-mieux-dans-un-monde-meilleur-en-2030 Dans le cadre des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Semaine des Nations Unies...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 08:49
cdp-marhaba-bikhum-plebiscite-a-la-tete-du-parti-yves-mamane-sani-diatta-decline-ses-ambitions-pour-un-nouveau-niger La Convergence pour la Démocratie et le progrès (CDP Marhaba Bikhum) a tenu les assises de son...Lire plus...
Publier le 24/10/2020, 16:35
declaration-du-bureau-politique-national-du-moden-fa-lumana-africa-du-24-octobre-2020 Au lendemain de la correspondance du ministère de l’Intérieur adressée à l’aile dissidente dirigée par...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 24/10/2020, 16:35
declaration-du-bureau-politique-national-du-moden-fa-lumana-africa-du-24-octobre-2020 Au lendemain de la correspondance du ministère de l’Intérieur adressée à l’aile dissidente dirigée par...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...

Dans la même Rubrique

Objectifs de Développement Durable (ODD) : les Nations Unies pleinement engagées avec le Niger pour « vivre mieux dans un monde meilleur en 2030 »

24 octobre 2020
Objectifs de Développement Durable (ODD) : les Nations Unies pleinement engagées avec le Niger pour « vivre mieux dans un monde meilleur en 2030 »

Dans le cadre des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Semaine des Nations Unies couplée cette année au 75e anniversaire de l’ONU, le Système des Nations...

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...