vendredi, 05 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


societe civile 25mai

Depuis le 25 mars 2018, plus d’une vingtaine de personnes dont des responsables des organisations de la société civile, croupissent dans différentes maisons d’arrêts de la région de Tillabéry (Filingué, Kollo, Ouallam, Téra, Tillabéry et Say) et de Zinder. L’arrestation et la détention de ces défenseurs des droits humains s’inscrivent dans le cadre de la répression du mouvement citoyen lancé par la société civile contre certaines mesures antisociales et impopulaires contenues dans la loi de finances 2018, la mauvaise gouvernance et le bradage de la souveraineté nationale marqué par la présence des forces militaires étrangères.

 

Zeyna transfert argent bis

En effet, les autorités en place, déterminées à mettre en œuvre un train sans précèdent des mesures d’austérités, et extrêmement hostiles à l’exercice des libertés publiques n’ont eu d’autre choix que la stratégie de la confrontation avec les organisations de la société civile, pourtant disposées, comme toujours, au dialogue et à la concertation. Ce choix s’est traduit par une série d’interdiction de manifestions pacifiques sur fond d’occupation et de militarisation illégales des locaux de certaines associations, les menaces et intimidations à l’encontre des responsables et militants associatifs etc. Dès le début du mouvement social, les autorités en place affirmant que l’objectif dudit mouvement était de les renverser n’ont pas caché leur refus de tout dialogue autour des revendications posées par les organisations de la société civile. Elles continuent encore à proclamer à cor et à cri leur refus du dialogue en persistant systématiquement dans les interdictions de manifestation sous divers prétextes les uns aussi fallacieux que les autres.

De mémoire des Nigériens, les libertés de manifestation, de réunion et de culte n’ont jamais été aussi violées au Niger que sous le régime de Issoufou Mahamadou. Quel triste record!

Face à la dérive autoritaire du régime en place ; la remise en cause de la démocratie ; l’installation de la dictature ; et après une analyse approfondie de la situation, résolument engagé à se battre pour l’exercice des droits individuels et collectifs consacrés par la Constitution de notre pays et par divers autres instruments juridiques régionaux et internationaux régulièrement ratifiés par l’État du Niger, nous, Collectif des Organisations de la Société Civile Nigérienne :

1- Condamnons et dénonçons avec véhémence les arrestations arbitraires et illégales de plusieurs défenseurs des droits humains et autres manifestants qui passent ce 25 mai 2018, leur 60ème jour de détention dans les différentes geôles de la région de Tillabéry ;

2- Constatons avec surprise qu’il a fallu attendre la sortie médiatique des avocats des détenus et cela après plus de 40 jours de détention en violation flagrante des lois et règlements de la république, avant d’assister à un début d’audition des défenseurs des droits humains. Ce qui conforte l’opinion sur le fait que l’ultime objectif de l’instruction confiée au sieur Ali Akiné, Doyen des Juges d’Instruction du Tribunal Hors Classe de Niamey n’est rien d’autre que de placer sous mandat de dépôt, nos camarades dans différents cachots et de les oublier en vue de décapiter le mouvement ;

3- Exprimons notre profonde surprise d’entendre les autorités avec à leur tête Issoufou Mahamadou proclamer que l’intention du mouvement n’est rien d’autre que de renverser le régime comme pour tenter de justifier leur refus catégorique de négocier avec les organisations de la société civile nigérienne face à leur juste et légitime revendication en les qualifiant d’une minorité contestataire ;

4- Affirmons avec force que les 27 camarades arrêtés ne sont ni plus, ni moins que des otages de Issoufou Mahamadou et de son gouvernement ;

5- Exprimons notre désapprobation et opposition catégorique face la volonté clairement affichée d’instrumentaliser et de manipuler la justice, pourtant seul rempart contre l’injustice et l’arbitraire dans une démocratie normale ;

6- Rassurons l’opinion publique nationale et internationale quant à notre détermination à poursuivre notre noble combat contre les mesures antisociales et impopulaires contenues dans la loi des finances 2018, la mal gouvernance et le bradage de la souveraineté nationale, sans nous laisser divertir par des dirigeants en perte de mémoire à travers des accusations fallacieuses les unes plus ridicules que les autres ;

7- Invitons la diaspora nigérienne vivant à l’extérieur à une forte mobilisation partout où le président Issoufou effectuera une visite afin de dénoncer les dérives totalitaires en cours dans le pays ;

8- Exhortons les ONG et associations des défenses des droits humains du Nord à se mobiliser le lundi 04 juin prochain pour interpeller le Président Issoufou Mahamadou sur la situation grave en cours au Niger, à l’occasion de sa visite prévue à Paris et Bordeaux ;

9- Prenons acte de la complicité de certaines chancelleries accréditées au Niger dont la France en tête qui sont de connivence avec le régime de Niamey qui leur a tout concédé dans leurs politiques sécuritaires et migratoires ;

10- Saluons et encourageons les organisations de défense des droits humains qui se mobilisent à travers les quatre coins du monde pour fustiger et condamner la restriction de l’espace civique en cours au Niger ;

11- Lançons un appel pressant à tous les citoyens et les citoyennes, à toutes et tous les démocrates sincères à sortir massivement le mardi 05 juin 2018 à partir de 08h pour un meeting à la place de la concertation pour exprimer notre refus à cautionner la remise en cause de la démocratie et de l’état de droit au Niger.

Fait à Niamey le 25 mai 2018

 

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

0 #1 saharaoui 26-05-2018 17:00
A chacun son tour chez le bon coiffeur inchALLAH
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Président.2021 27-05-2018 14:19
Société civile,opposition! Joignez vous à moi!
En politique il ne suffit pas de faire des manistations pour montré qu'ont luttent pour le peuple. Il faut changé stratégie de lutte pour atteindre les objectifs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Président.2021 27-05-2018 15:20
Le Niger n'a pas besoin de ces politiciens ripoux,qui ne pensent qu'à remplir les comptes en banque. Aux yeux de la jeunesse vous êtes tous les mêmes! Ont vous connaît. Et le problème avec notre opposition ce qu'elle à toujours été celle de critique et de manifestation aucune réalisation faite. C'est bien normal d'être en prison!
Si le président se base plus sur la création de nouvelles infrastructures routières, et bien le chez de l'opposition lui doit réunir les présidents des partis à l'opposition et mobiliser des fonds pour investir d'autres secteurs économiques.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 adamou Hamani 28-05-2018 07:45
En tout revenir aux marches de 8h, le matin est un signe de sagesse. En effet, vouloir faire des marches nocturnes est tout simplement dementiel. A bon entendeur salut
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

SG ACTU NIGER 800 800 pixels V1 Plan de travail

Top de la semaine

Publier le 04/03/2021, 16:53
processus-electoral-l-itn-condamne-les-violences-et-interpelle-la-cour-constitutionnelle-sur-ses-responsabilites-devant-l-histoire  Dans un communiqué rendu public ce mercredi 4 mars, l’Intersyndicale des travailleurs du Niger...Lire plus...
Publier le 04/03/2021, 07:18
observatoire-du-processus-electoral-opele-deuxieme-tour-des-elections-presidentielles-entre-violences-et-trafic-de-voix-un-hold-up-electoral-rapport Le second tour de l'élection présidentielle a connu une mobilisation exceptionnelle des citoyens...Lire plus...
Publier le 03/03/2021, 13:13
insecurite-3-soldats-et-un-civil-tues-dans-deux-attaques-armees-a-maine-soroa-et-dans-l-anzourou Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans...Lire plus...
Publier le 03/03/2021, 12:58
insecurite-humanitaire-les-violences-au-nord-ouest-du-nigeria-forcent-plus-de-7-600-personnes-a-fuir-au-niger-hcr L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 16:50
situation-politique-le-comite-des-sages-de-la-cndh-appelle-au-dialogue-pour-la-paix-des-coeurs-et-des-esprits Communiqué du Conseil des Sages de la Commission nationale des droits humains (CNDH) suite aux...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...

Dans la même Rubrique

Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

3 mars 2021
Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans la Région de Diffa,  par des assaillants  présumés membres de...

Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

3 mars 2021
Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la recrudescence de la violence dans le nord-ouest du Nigéria, qui a alimenté de...

Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

2 mars 2021
Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Cette élection, devrait...

Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

28 février 2021
Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger et les 4 opérateurs présents sur le marché national suite à la restriction de...

Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

26 février 2021
Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse nationale et internationale. L’occasion pour le Ministre de l’Intérieur, de revenir sur les...

Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

26 février 2021
Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et  appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

Communiqué de presse de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) suite au second tour de l'élection présidentielle du 21 février 2021.