dimanche, 22 juillet 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Abdou Moumouni Professeur Niger 01 min

7 avril 1991, 7 avril 2018, voilà 27 ans voilà que disparaissait le savant nigérien Abdou Moumouni Dioffo. Près de 30 ans après la mort du père de l'énergie solaire au Niger, le Pr Abdou Moumouni Dioffo fait toujours parler de lui dans le monde entier. Ce précurseur dans le développement solaire au Niger et où l'université de Niamey porte son nom a, à son actif, plusieurs brevets d'invention sur les chauffe-eau solaire, les fours solaires, les capteurs solaires et surtout un moteur à vapeur. En plus de ses inventions, premier africain agrégé en physique, le professeur dispensait des cours aussi bien dans son pays que dans universités africaines et européennes. Sa renommée a donc dépassé les frontières de son pays.

Un de ses anciens étudiants Issoufou Boubacar Kado témoignait : ‘‘ L’homme a beaucoup contribué dans le développement de l’énergie solaire au Niger. Les chauffe-eaux solaires made in ONERSOL, vendus à soixante mille francs (60 000 frs) l’unité et souvent à crédit aux fonctionnaires, dans les années 1979-1980, sont encore fonctionnels et efficaces, le seul entretien consiste à nettoyer les panneaux périodiquement. Le grand frère, le Ministre Abaché Chaibou, un proche du Savant Abdou Moumouni , dont la femme, Jeanne, a été une grande collaboratrice du grand Savant, possède encore son chauffe-eau solaire, acquis en 1979, le dit chauffe-eau solaire est encore fonctionnel et marche très bien’’ .

Kado poursuit : ‘‘Je me rappelle encore ce qu’il disait : « les allemands voulaient racheter à l’Etat du Niger le brevet de notre invention, si jamais l’Etat du Niger serait incapable de continuer à financer les travaux de recherche pour continuer l’expérimentation de ce moteur solaire, inventé, et abandonné dans la cours de l’ONERSOL, par faute de moyens, les autres le feront et viendront vendre à nos enfants et petits-enfants ce que nous aurions dû leurs vendre»’’

L’ancien étudiant du Pr reconnait que : ‘‘L’histoire lui a donné malheureusement raison, actuellement partout en Afrique, les batteries et les panneaux solaires sont vendus sur les marchés d’abord à nous autres ses petits frères et ses étudiants, puis à ses petits-fils, enfin à l’Etat, qui s’intéresse aussi maintenant au solaire ! Quid! Il semblerait que les moteurs solaires sont commercialisés en Allemagne ! Sacrée Afrique !’’.

Selon lui, sur le plan syndical le Pr les conseillait la discipline et la persévérance dans la lutte. ‘‘Il nous déconseillait les injures, les fausses accusations dans la littérature syndicale, ce qui nous a permis d’enregistrer des progrès dans la lutte jusqu’à la tenue de la conférence nationale souveraine’’.

Kado conclut : ‘‘Le savant Abdou Moumouni Dioffo est un grand nationaliste, puisse la génération montante s’inspirer du Savant Professeur. Que Dieu le tout puissant lui accorde sa grâce infinie et accorde sa grande protection à sa descendance. AMEEN !’’

Nous rendons cet hommage à cet illustre personnage nigérien au moment où le président Issoufou Mahamadou se trouve à New Delhi (Inde) pour un sommet sur les énergies solaires. En effet, le président Issoufou a participé hier samedi au sommet de l'Alliance solaire internationale (ASI) sur les Energies solaires.

Ce premier sommet de l'ASI sera essentiellement consacré à la promotion de l'énergie solaire. Il s'agit pour les principaux partenaires concernés de chercher les moyens d'accélérer le déploiement de l'énergie solaire dans les pays à fort ensoleillement.

Le Niger, vaste pays du Sahel, avec une superficie de plus de 1.267.000 km2, l'un des points les plus ensoleillés de la terre, ne profite malheureusement pas de cette richesse naturelle inestimable qu'est le soleil. Et cela, malgré les efforts (énoncé ci-haut), fournis par ces fils comme le Pr Abdou Moumouni Dioffo.

Aujourd’hui au Niger, en plus de tous les efforts des autorités pour assurer une bonne fourniture en énergie électrique aux populations, le taux d'accès à l'électricité au Niger reste l'un des plus bas de la région, soit 10%, très inferieur au taux moyen de 31% en Afrique sub-saharienne, selon des spécialistes.

Pour le professeur Albert Wright, directeur à la retraite de l'Office national de l'Energie solaire du Niger (ONERSOL), ancien confrère du Nigérien Abdou Moumouni, premier professeur agrégé en énergie solaire en Afrique subsaharienne, la solution du récurrent problème énergétique au Niger se trouve dans le solaire. ‘‘L'option solaire s'impose à nous", affirme-t-il.

Notons que cet hommage est rendu à un moment crucial que vit l’Université de Niamey, qui porte le nom du professeur Abdou Moumouni Dioffo. Un moment crucial, où les étudiants de cette université ont assigné leurs enseignants grévistes, depuis février en justice. Le délibéré sur cette scabreuse affaire est attendu pour le mardi 13 mars prochain.

Le Pr Abdou Moumouni Dioffo doit être entrain de se retourner dans sa tombe, comme dirait l’autre.

N’oublions pas sa fameuse et constante devise qui est : ‘‘MS KOH : AIME, SOUFFRE et POTASSE’’. (Potasser veut dire travailler dur).

Abdoul Nasser Hassane

Actuniger.com

Commentaires   

-2 #1 souley 11-03-2018 22:10
Le Niger, un grand pays avec un grand peuple, qui a echoue entre les mains d'un incapable. Heureusement qu'il est resilient.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Amadou Anabi Jikan Galabi 12-03-2018 05:15
Je lui rend hommage,le Niger est pionné d'énergie solaire. malheureusement nous sommes le dernier en matière d'énergie solaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 JAC 12-03-2018 09:47
Le Niger a du potentiel, de même que les Nigériens. Libérons ce potentiel en nous. Pensons comme des premier, et agissons comme des premiers. Prenons confiance en nous.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 GBAGUIDI 12-03-2018 12:18
Bonjour
Bonne initiative de rendre hommage à cet illustre personnage.
Je pense que l'Afrique toute entière a besoin de ces genres d'hommes.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 A. Sidikou GADO 12-03-2018 17:28
J'ai souvenance de cette conférence au cours de laquelle feu Pr Moumouni disait qu'à l'époque où étudiants, regroupés au sein de la Fédération des Etudiants d'Afrique Noire en France (FEANF), ses camarades et lui menaient de front un double combat:pour l'indépendance de leurs pays, et pour les sciences. Aussi, attendaient-ils le soir, la fin des cours, pour manifester. Ils étaient matraqués, "mis au frais" dans les cellules du commissariat. Le matin, dès qu'ils sont libérés, ils accourent dans les amphithéâtres de l'université, pour ne pas rater les cours. Et le soir,... le cycle recommence. N'y a-t-il pas là à réfléchir ?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Attaque de Boko Haram au Tchad: des hommes tués et des femmes enlevées

22 juillet 2018
Attaque de Boko Haram au Tchad: des hommes tués et des femmes enlevées

Au Tchad, plusieurs personnes ont été tuées, dans la soirée du jeudi 19 juillet, sur la rive nord du lac Tchad, côté Tchad et non loin du Niger, lors d’une...

Dix membres de Boko Haram tués dans le sud-est du Niger

22 juillet 2018
Dix membres de Boko Haram tués dans le sud-est du Niger

  L'armée du Niger a annoncé samedi avoir tué «dix terroristes», après avoir repoussé une attaque d'une de ses positions par le groupe djihadiste Boko Haram dans le sud-est du...

13 morts et plus de 17 000 sinistrés après des inondations

22 juillet 2018
13 morts et plus de 17 000 sinistrés après des inondations

Treize personnes sont mortes au Niger dans des inondations dues à de fortes pluies, ont annoncé jeudi les Nations unies. « À la date du 18 juillet », les intempéries ont fait...

Communiqué de presse conjoint : Niger. Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort, doivent être libérés immédiatement et sans condition

20 juillet 2018
Communiqué de presse conjoint : Niger. Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort, doivent être libérés immédiatement et sans condition

Niger. Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort, doivent être libérés immédiatement et sans condition ·      Délibéré du verdict de leur procès ce 24 juillet ·      Des peines allant de la...

TAHOUA : Inondations dans plusieurs quartiers A la suite de pluies diluviennes enregistrées, de dimanche à lundi

16 juillet 2018
TAHOUA : Inondations dans plusieurs quartiers A la suite de pluies diluviennes enregistrées, de dimanche à lundi

Une centaine de maisons se sont effondrées à Tahoua (Centre) suite aux inondations provoquées par les pluies diluviennes qui se sont abattues dimanche sur la ville.Les inondations ont concerné plusieurs...

Ouverture du procès de l’activiste Lirwana Abdourahamane

16 juillet 2018
Ouverture du procès de l’activiste Lirwana Abdourahamane

Au Niger, l’avocat et l’activiste de la société civile, Lirwana Abdourahamane, se trouve à nouveau devant les juges. Il est poursuivi, cette fois, pour outrage à un magistrat. S’il est...