samedi, 20 octobre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Bazoum Mohamed 13 mai

COMMUNIQUE DE PRESSE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR 

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses a le regret d’informer l’opinion qu’une bagarre entre agriculteurs et éleveurs est survenue ce jour 1er novembre2016 dans le village de Bangui (Département de Madaoua).

Cette bagarre s’est soldée par un bilan tragique de 18 morts, 43 blessés et plusieurs maisons incendiées.

Suite au déploiement des forces de défense et de sécurité dans cette localité, le calme est revenu et les patrouilles se poursuivent dans toute la zone pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Des enquêtes sont engagées et tous ceux qui se sont rendus coupables de ces actes atroces seront arrêtés et poursuivis en justice.

En cette tragique circonstance, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et  Religieuses  présente au nom du Président de la République, Chef de l’Etat et au nom du Gouvernement, ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées et souhaite un prompte rétablissement aux blessés.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur saisit cette occasion pour lancer un appel au calme et à la sérénité à l’endroit des populations.  

                                                  Fait à Niamey, le 1er novembre 2016

 

Commentaires   

0 #1 Ahmed 02-11-2016 07:14
Pourquoi ne pas agir avant l'acte pourtant vous étiez bien informé de la situation. Pourquoi ne pas envoyer les forces de 'dre avant l'affrontement expliquez moi cela s'il vous plaît merci
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Dan-Aïr 02-11-2016 07:33
Toutes mes condoléances aux familles des victimes de 2 côtés.
Qu'Allah nous aide et nous donne la paix. Amen
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Dan-Aïr 02-11-2016 07:40
Ma proposition:
La période de transi mance est toujours entre octobre à début décembre de chaque année. je demande à la Direction de l'élevage de Tahoua de recruter temporairement des animateurs (dans le 2 côtés Agriculteurs et éleveurs) qui vont se placer dans les différents corridors prévus pour les mouvements des animaux. Ces animateurs s'en chargeront du collecte, contrôle et passage des animaux aux tours des champs et rassurer les parties en conflits.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Moi 02-11-2016 08:46
Pourquoi ne pas agir avant l'acte pourtant vous étiez bien informé de la situation.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Nigérien 02-11-2016 09:20
Il faut que les Nigériens arrêtent de se faire justice. Un Nigérien ne doit pas payer pour la faute commise par un autre. Les gens se comportent comme le loup face à l'agneau. Il faut appliquer la peine de mort à celui qui tue délibérément un autre Nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Boubacar hamidou 02-11-2016 10:44
C vremen tragique que l âme des dispose en paix et que Dieu les accueil ds son paradieternel, nous lançons un cris de coeur a l ensemble de préserver l unité nationale pour un niger uni et prospère.prompt rétablissement au blessé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Samna 02-11-2016 11:00
Citation en provenance du commentaire précédent de Moi :
Pourquoi ne pas agir avant l'acte pourtant vous étiez bien informé de la situation.

preuves!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 alfarimanzon 02-11-2016 13:29
Undrame ppour tout le pays! Ka cohabitation éleveurs/ agriculteurs a souvent été une source de rixes et de bagarre fratricide!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 ColonNoir 02-11-2016 13:44
Citation en provenance du commentaire précédent de Ahmed :
Pourquoi ne pas agir avant l'acte pourtant vous étiez bien informé de la situation. Pourquoi ne pas envoyer les forces de 'dre avant l'affrontement expliquez moi cela s'il vous plaît merci

Mr Ahmed, c'est comme si tu disais pourquoi les pompiers n'etaient pas sur les lieux avant l'incendie. Tu sais bien qu'a cause de notre religion basée sur la tolérance et le dialogue, nous ne pouvons pas penser que des actes si odieux puissent arriver. Ensuite avant toute intervention des forces de 'dre, il y a les chefs coutumiers, les chefs religieux qui doivent calmer et juger la chose. Et ce n'est que dans le cas ou aucun arrangement n'est possible qu'il doivent faire appel a l'autorité.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #10 Maiga One 02-11-2016 16:39
Ces genres de conflits vont encore perdurer et connaitre une accentuation. Le problème à régler est de se demander COMMENT SAUVEGARDER LES BIENS ECONOMIQUES DES AGRICULTEURS ET DES ELEVEURS? L'agriculteur compte sur ses produits agricoles pour subsister et l'éleveur sur ses animaux. DOIT ON HYPOTHEQUER LE BIEN DE L'AUTRE POUR PRESERVER SON PROPRE BIEN? Nous avions à un moment donné tenter de concilier ces 2 acteurs mais il s'est trouvé que les éleveurs sont tjrs les premiers à briser le pacte. Hors au vu de la pression démographique sur les terres, de l'aridité continue des terres, l'élevage extensif en zone agricole n'a pas d'avenir. La réflexion doit être mener pour agir sur le mode d'élevage pratiqué selon les zones. Avis donc aux responsables du secteur et aux parties prenantes!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Maiga One 02-11-2016 16:54
Point n'est de notre part de prendre fait et cause pour une des parties; il s'agit d'un constat fait de part l'expérience.
Le conflit en général est déclenché suite à un dégât champêtre. Il faut déplorer ces cas de mort d'hommes, MAIS DEPLORER TOUT COURT NE SUFFIT PAS. Il faut réfléchir en s'inscrivant dans une dynamique d'analyse long terme.
Autre constat; LE GRAND NOMBRE DE MORTS EST EN GENERAL DU COTE ELEVEURS.
Les autorités doivent réfléchir et imposer des règles que chaque partie doit respecter impérativement. Par le passé, des actes ont été adoptés mais vite abandonnés à cause du lobbying des associations d'éleveurs qui trouvaient par exemple exagéré la création d'un certain nbre de fourrières dans les communes et les dates de libération des champs.
Une consultation nationale s'impose pour trouver une solution durable et consensuelle.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Dan Madaoua 02-11-2016 18:05
Ces genres de conflits vont encore perdurer et connaitre une accentuation. Le problème à régler est de se demander COMMENT SAUVEGARDER LES BIENS ECONOMIQUES DES AGRICULTEURS ET DES ELEVEURS? L'agriculteur compte sur ses produits agricoles pour subsister et l'éleveur sur ses animaux. DOIT ON HYPOTHEQUER LE BIEN DE L'AUTRE POUR PRESERVER SON PROPRE BIEN? Nous avions à un moment donné tenter de concilier ces 2 acteurs mais il s'est trouvé que les éleveurs sont tjrs les premiers à briser le pacte. Hors au vu de la pression démographique sur les terres, de l'aridité continue des terres, l'élevage extensif en zone agricole n'a pas d'avenir. La réflexion doit être mener pour agir sur le mode d'élevage pratiqué selon les zones. Avis donc aux responsables du secteur et aux parties prenantes! soutien a cette politique
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Dan Madaoua 02-11-2016 18:12
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga One :
Point n'est de notre part de prendre fait et cause pour une des parties; il s'agit d'un constat fait de part l'expérience.
Le conflit en général est déclenché suite à un dégât champêtre. Il faut déplorer ces cas de mort d'hommes, MAIS DEPLORER TOUT COURT NE SUFFIT PAS. Il faut réfléchir en s'inscrivant dans une dynamique d'analyse long terme.
Autre constat; LE GRAND NOMBRE DE MORTS EST EN GENERAL DU COTE ELEVEURS.
Les autorités doivent réfléchir et imposer des règles que chaque partie doit respecter impérativement. Par le passé, des actes ont été adoptés mais vite abandonnés à cause du lobbying des associations d'éleveurs qui trouvaient par exemple exagéré la création d'un certain nbre de fourrières dans les communes et les dates de libération des champs.
Une consultation nationale s'impose pour trouver une solution durable et consensuelle.

Maiga One vous avez resumé la chose a faire...Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 issaka oumarou kobod 02-11-2016 18:14
Toute mes condoléances au familles des victimes qu 'allah nous eloigne de plus
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 Nation 02-11-2016 19:27
Le ministre apatride Maudit appelé Bazoum qui mélange les Nigeriens. Ce minable gueulard est une PESTE et une CALAMITE pour le Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 sadek 02-11-2016 19:33
Citation en provenance du commentaire précédent de Nation :
Le ministre apatride Maudit appelé Bazoum qui mélange les Nigeriens. Ce minable gueulard est une PESTE et une CALAMITE pour le Niger

La vraie calamite est celui qui repugne d'aller a la rencontre de ses concitoyens. Les nigeriens meurent par dizaines ici et la, mais jamais personne ne le voit sur les lieux des sinistres. Voila la vraie calamite.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #17 Antissoufou 02-11-2016 20:02
Issoufou et ses sbires adrawa sont à la base de tous ces problèmes. Il a inculqués aux adrawas que le niger leur apartient. On les recrute partout dans l'administration sans concours. Ils peuvent violer la loi sans problèmes. voila les vraies raisons de conflit intercommunautaire. Mes frères Peuls n'acceptez pas d'etres victimes de injustice de politique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Amadou 03-11-2016 09:36
Il y a eu le même drame dans le canton de Guidimouni/Zinder entre les nomades en transhumance et les agriculteurs. Il y a eu mort et blessés.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Un musulman 03-11-2016 09:38
Actuniger vous serez comptables devant Dieu de toutes ces insultes et des sentiments de haines à l'égard des gens que vous laissez affichés sur votre site.
Si vous croyez en Dieu et au jour du jugement dernier censurez les propos haineux et anti ethniques.
A bon entendeur salutt !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #20 wane mutune 03-11-2016 09:46
Mes condoléances à tous et bon rétablissement aux blessés. Je pense que la renaissance culturelle doit commencer à la base. Il suffit d'un peu pour exhiber notre côté animal. Par un échange verbal, un individu se fait flécher puis s'ensuit des femmes, enfants et personnes âgés brûlés vif alors qu'ils n'y sont pour rien. Que de familles endeuillées! Trop c'est trop, il faut que la méchanceté humaine s'arrête de tous les côtés! Pour une lutte de survie, autant l'éleveur a besoin de terre pour paître ses animaux, autant l'agriculteur a besoin de protéger ses champs contre des prédateurs de tout genre. Il faut bien que chacun trouve son compte dans une cohabitation apaisée.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Bassirou 03-11-2016 11:41
Citation en provenance du commentaire précédent de Nigérien :
Il faut que les Nigériens arrêtent de se faire justice. Un Nigérien ne doit pas payer pour la faute commise par un autre. Les gens se comportent comme le loup face à l'agneau. Il faut appliquer la peine de mort à celui qui tue délibérément un autre Nigérien.

Les gens se font leur justice car ils craignent l’équité pendant le jugement car tous ceux qui habitent en campagne le sache bien, plusieurs fois on traine le jugement où on ne sanctionne pas le coupable.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 Dan Madaoua 03-11-2016 13:04
Citation en provenance du commentaire précédent de wane mutune :
Mes condoléances à tous et bon rétablissement aux blessés. Je pense que la renaissance culturelle doit commencer à la base. Il suffit d'un peu pour exhiber notre côté animal. Par un échange verbal, un individu se fait flécher puis s'ensuit des femmes, enfants et personnes âgés brûlés vif alors qu'ils n'y sont pour rien. Que de familles endeuillées! Trop c'est trop, il faut que la méchanceté humaine s'arrête de tous les côtés! Pour une lutte de survie, autant l'éleveur a besoin de terre pour paître ses animaux, autant l'agriculteur a besoin de protéger ses champs contre des prédateurs de tout genre. Il faut bien que chacun trouve son compte dans une cohabitation apaisée.

Alhamdou lillah ,jama a c c genre de propos que vous devez faire pour faire entendre raison a la population et aux autorités pour que cesse la violence mais les injure ne nous arrange en rien
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #23 Antissoufou 03-11-2016 18:17
Sous Diori , Kountché et Ali Chaibou jamais aucun d'e ces 3 n'ont dit aux Zarma de se comporter injustes à l'égard de leurs frères et voisins peuls, touregs et gourmantchés. Il a même a arrêté son propre frère de même père et de même mère. Il a pris comme aides de camps ressortissants de Magaria et de Dogondoutchi sans considération ethnique. Et voilà que les produits de la conférence nationale ethnique sous le satanisme des issoufou sanogo, l'apatride arabe pacotille et l'enfant de toudoum djams et consorts piteusement placés par le Naif Salou sont entrain de saper 1991 tous les fondements de l'unité nationale. maintenant le niger est en voie de déconfiture par la fautes de ce ramassis de minables de naissances douteuses. le niger n'est la pas la propréiété des adrawas. L'administration doit identifier tous les ressortissants de tahoua injustement recrutés à la fonction publique.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

FONAF 2018

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Le directeur général de l’agence UA Niger 2019 sur les chantiers des hôtels BRAVIA et NOOM de Niamey

18 octobre 2018
Le directeur général de l’agence UA Niger 2019 sur les chantiers des hôtels BRAVIA et NOOM de Niamey

  Le Ministre Conseiller spécial du Président de la République et Directeur général de l’Agence UA Niger 2019 Monsieur Mohamed Saïdil Moctar, accompagné d’une délégation du ministère du tourisme et...

439 villages agricoles à risque dans la région de Zinder selon la direction régionale de l’agriculture

17 octobre 2018
439 villages agricoles à risque dans la région de Zinder selon la direction régionale de l’agriculture

La deuxième évaluation   par la direction Régionale de l’Agriculture de Zinder  fait ressortir 439 villages agricoles à risque pour la campagne 2018 renfermant  pour une population de 388.333 personnes contre...

FRONT SOCIAL : les centrales syndicales haussent le ton et menacent !

17 octobre 2018
FRONT SOCIAL : les centrales syndicales haussent le ton et menacent !

  L’Intersyndicale des travailleurs du Niger (ITN) s’est réunie en session extraordinaire, ce mercredi 17 octobre à Niamey, à l’effet d’examiner son partenariat avec le gouvernement. Dans la déclaration qui...

UA NIGER 2019 : le ministre de l’équipement et celui en charge de l’organisation sur le chantier de la voie express

17 octobre 2018
UA NIGER 2019 : le ministre de l’équipement et celui en charge de l’organisation sur le chantier de la voie express

L’Agence UA Niger 2019 en collaboration avec le ministère de l’équipement  a organisé  ce mardi 16 octobre 2018 une visite sur le chantier de la voie express reliant l’Aéroport international...

NECROLOGIE : le journaliste et écrivain Amadou Ousmane n’est plus !

17 octobre 2018
NECROLOGIE : le journaliste et écrivain Amadou Ousmane n’est plus !

Le journaliste et écrivain, Amadou Ousmane, est décédé ce mardi 16 octobre. Journaliste à l’ONEP, auteur de la chronique « Les propos d’Arbi » (Le Temps du Niger, le Sahel,...

NIAMEY : un exercice de simulation d’attaques par les FDS provoque la panique

16 octobre 2018
NIAMEY : un exercice de simulation d’attaques par les FDS provoque la panique

De sources sécuritaires, c’est un exercice régional de simulation d’attaques qu’ont mené, ce mardi 16 octobre dans la matinée, les forces de défense et de sécurité. Il s’agit d’une simulation...