samedi, 28 mai 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Ali Mariama Elhadj Ibrahim

« L’affairisme au sommet  a fait naître au bout de cinq ans, sur les cendres de l’Etat qui se meurt à petit feu, une nouvelle classe hyper bourgeoise qui se recrute essentiellement dans les girons du pouvoir et qui a pour vocation de constituer le pouvoir financier du Pnds Tareyya ».

Zeyna transfert argent bis

Tel est le constat d’un observateur avisé qui venait de lire, la Une du Courrier de la semaine dernière, que les établissements Bédir appartiennent désormais à des Nigériens peu ordinaires. Certainement mis à prix à huis clos entre gens de la même communauté financière capables de rivaliser entre eux, les établissements Bédir ont fini par tomber dans l’escarcelle d’une surprenante prétendante : Mariama Ali Ibrahim, ancien ministre des Enseignements primaires, de l’Alphabétisation, des Langues nationales et de l’Education civique.

L’acquisition des établissements Bédir par Mariama Ali Ibrahim est une affaire rondement menée dans le plus grand secret. Peut-être bien avant son départ du gouvernement, sinon juste après. Le Courrier, qui est entré en possession d’un document portant acte de nomination du gérant de la société Bédir, est en mesure de dire que Mariama Ali Ibrahim a mis le grappin sur ce complexe scolaire alors qu’elle était, soit à la tête du ministère de tutelle ; soit, juste après avoir tourné le dos pour aller siéger à l’Assemblée.

Dans les deux cas, elle est passible de poursuites judiciaires dans la mesure où elle tombe sous le coup du flagrant délit. La Constitution nigérienne est sans ambiguïté à ce sujet. L’article 52 dit « Durant son mandat, le président de la République ne peut, ni par lui-même, ni par autrui, rien acheter ou prendre en bail qui appartienne au domaine de l’Etat ou de ses démembrements. Il ne peut prendre part, ni par lui-même, ni par autrui, aux marchés publics et privés de l’Etat et de ses démembrements. Les dispositions du présent article s’étendent aux présidents des institutions de la République, au Premier ministre, aux membres du gouvernement et aux députés ».

 Selon l’éclairage de personnes rompues aux questions de droit, elle pourrait être poursuivie pour plusieurs chefs d’inculpation. Car, outre la violation de la Constitution, il y a également l’éventualité d’une poursuite pour biens mal acquis ou pour enrichissement illicite. La liste pourrait s’étendre à d’autres délits que seule une instruction judiciaire pourrait mettre en lumière.

À quel moment exactement Mariama Ali Ibrahim a-t-elle acheté les établissements Bédir ?

L’acte de nomination du gérant de la société Bédir, établi chez Maître Madougou Boubacar, a été fait le 20 juillet 2016, soit trois jours à peine après l’échec du coup d’Etat intervenu en Turquie. Evènement politique qui a donné lieu à une chasse aux sorcières ayant pour cibles privilégiées tous ceux qui sont proches de Fethullah Gülen ou catalogués comme tels. Le bruit a, donc, couru, probablement de façon intéressée, que les établissements Bédir ont été vendus suite aux évènements malheureux d’Ankara, à la demande des autorités turques. Or, il n’en est rien et la date de nomination du nouveau gérant l’atteste. D’où la question que se posent les Nigériens : quand est-ce que Mariama Ali Ibrahim a acheté les établissements Bédir ? Car, si l’acte de nomination du nouveau gérant est intervenu le 20 juillet 2016, c’est que l’acte qui consacre l’achat ainsi que la constitution de la nouvelle société est antérieur à cette nomination du gérant. En vérité, elle remonte probablement à janvier 2016 déjà puisque la modification du Registre de commerce (RCCM- NI-NIM 2003 –B-768 du 29 juillet 2003), est intervenue en février 2016, exactement le 2 février 2016 sous le numéro RCCM- NI-NIA-2016-M-380. Remarquez au passage le changement d’assureur. Or, les élections législatives, couplées au premier tour de la présidentielle, se sont déroulées le 21 février 2016. Le 2 février 2016, Mariama Ali Ibrahim, qui était candidate aux législatives, avait plutôt un collègue intérimaire. On peut par conséquent supposer qu’elle était encore ministre de tutelle jusqu’à la composition du gouvernement issu du coup d’Etat électoral de mars 2016. Cela donne une idée précise de ce que « coûte » Gambi qui a pu allier une transaction financière d’une telle ampleur avec une campagne électorale qui a tourné essentiellement autour de l’argent et du bien matériel.

Bref, Resul Ekrem Bilgen, le cédant, a donc, vendu les établissements Bédir, entre autres, au ministre des Enseignements primaires, de l’Alphabétisation, des Langues nationales et de l’Education civique, à un moment où on était loin d’imaginer qu’il y aurait un coup d’Etat en Turquie et que des proches de Fethullah Gülen seraient contraints de se débarrasser de leurs biens à travers le monde. La date d’acquisition de parts par Mariama Ali Ibrahim dans le capital des établissements Bédir est d’autant plus problématique qu’il y a un acte de cession de parts de Resul Ekrem Bilgen à Salim Nasser. Fait curieux, cet acte date du 20 juillet 2016, jour où les coassociés ont procédé au partage de la direction des établissements Bédir. Les choses ont, donc, été faites en un temps éclair pour que l’on convie Salim Nasser à désigner un représentant au sein de la société le jour où il en est devenu un des copropriétaires.

 Qui sont les coassociés de Mariama Ali Ibrahim ?

Mené dans une procédure totalement tenue secrète, l’achat-vente des établissements Bédir comporte encore des zones d’ombre importantes. A combien ce complexe scolaire a été vendu et qui sont les vrais associés de Mariama Ali Ibrahim dans cette transaction frauduleuse qui viole délibérément une disposition-clé de la Constitution ?

Ce qui est sûr, c’est que les deux coassociés de Gambi sont deux jeunes personnes dont on peut douter de la crédibilité. L’un s’appelle Salim Nasser, né le 1er janvier 1975 à Tassara, à Tahoua et est opérateur économique ; l’autre s’appelle Madame Dominique Billa Marie, née le 12 juin 1978 à Niamey, sans autre précision quant à ce qu’elle exerce comme métier ou travail. Qui sont ces deux-là ? Ne sont-ils pas de simples porteurs d’identité, autrement dit des prête-noms permettant aux véritables acquéreurs de rester dans l’obscurité ? Beaucoup plus qu’un simple acte de nomination de gérant, l’acte dont Le Courrier est entré en possession d’une copie est document portant partage de responsabilité entre coassociés. Ainsi, Dominique Billa Marie est désignée directrice de la section fille de CSP et de l’internat filles CSP Bédir ; Adamou Souley Abdou est nommé proviseur du CSP Bédir, directeur de la section CSP bédir garçons ; quant à Amadou Oumarou, il hérite de la direction section primaire et internat du CSP Bédir. Qui sont ces bons messieurs commis pour diriger les établissements Bédir ? Quels sont leurs profils ? Ont-ils quelque chose à faire valoir pour diriger un établissement scolaire ? Selon l’acte de nomination du gérant de la société Bédir, les établissements Bédir, constituée en société à responsabilité limitée, a un capital de 10 millions de francs CFA libellés en 1000 parts. Ce sont les 330 parts qui lui restaient sans doute, six mois après le deal secret avec Mariama Ali Ibrahim, que Resul Ekrem Bilgen a cédés finalement à Salim Nasser, s’il existe vraiment.

La question est d’importance. Car, si Dominique Billa Marie va siéger en tant que directrice de la section fille du CSP et de l’internat des filles du CSP Bédir et qu’il est loisible de le voir ; que Mariama Ali Ibrahim est déjà connue en tant qu’acquéreur, les Nigériens attendent de savoir qui est bien ce Salim Nasser. Au bout de cette première enquête qui vise à démanteler un réseau qui pourrait aboutir à des affaires insoupçonnées à la tête de l’Etat, Le Courrier se pose encore ces questions : quelle est la part exacte de Mariama Ali Ibrahim dans cette acquisition frauduleuse ? ? A combien a-t-elle acheté et où a-t-elle eu tant d’argent ? Etant intervenu à un moment où elle était un des ministres de tutelle de l’éducation, il faut bien s’interroger sur les conditions dans lesquelles Resul Ekrem Bilgen a dû se résoudre à vendre. A-t-il subi des pressions politiques comme celles que le fils de Kadhafi a subies avant d’être livré. Des questions qui trouveront leurs réponses dans les développements ultérieurs de l’enquête.

 Laboukoye

Le Courrier

Commentaires  

-19 #1 ligari 03-09-2016 03:41
Mais pourquoi ces gens ne sont-elles pas capables de travailler honnêtement?
Pourtant ce n'est pas difficile d'être honnête, probe.
Citer | Signaler à l’administrateur
+26 #2 Abdou 03-09-2016 04:31
En quoi un etablissement prive est un demembrement de l'Etat "Il ne peut prendre part, ni par lui-même, ni par autrui, aux marchés publics et privés de l’Etat et de ses démembrements. Aurait il fallu qu'elle l'achete en turqui ou en suisse au lieu du niger?

Meme si elle a "vole" comme le JALOUX veulent le dire. Serait il mieux qu'elle aille deposer les sous dans des banques suisse, comme les nigerians qui ont des milliards de dollars a l'etranger?
Citer | Signaler à l’administrateur
+26 #3 Abdou B. 03-09-2016 04:32
Reflechissons, promotons les initiatives de nos concitoyens pour le developpement du NIGER. Au lieu que ca soit toujours d'autres qui voient et trouvent comment nous exploiter. Aurait -il ete meilleur si Bollore avait achete l'etablissement ou quoi?
Que le tout puissant protege tout ceux qui s'efforcent a pondre quoi que ce soit pour leur bien tant que ca servira le niger et sont economie et non d'autres pays.
QU'ALLAH TE DONNE LA CHANCE D'ACHETER TOUTS LES ETABLISSEMENTS DETENUS PAR DES ETRANGERS AU NIGER. ET AILLEUR.
Abas les JALOUX
Citer | Signaler à l’administrateur
+21 #4 Kadri 03-09-2016 05:05
Pauvre dame, elle est sous le colimateur de quequ'un.
Tu as raison Abdou.
Que de la jalousie au lieu de voire le bon cote des choses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+23 #5 marimar 03-09-2016 05:05
Citation en provenance du commentaire précédent de Abdou B. :
Reflechissons, promotons les initiatives de nos concitoyens pour le developpement du NIGER. Au lieu que ca soit toujours d'autres qui voient et trouvent comment nous exploiter. Aurait -il ete meilleur si Bollore avait achete l'etablissement ou quoi?
Que le tout puissant protege tout ceux qui s'efforcent a pondre quoi que ce soit pour leur bien tant que ca servira le niger et sont economie et non d'autres pays.
QU'ALLAH TE DONNE LA CHANCE D'ACHETER TOUTS LES ETABLISSEMENTS DETENUS PAR DES ETRANGERS AU NIGER. ET AILLEUR.
Abas les JALOUX

Aminee
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #6 ???? 03-09-2016 06:23
C'est lamentable, il n'y a plus d’intégrité et de morale au Niger. Parce qu'elle est nigérienne, on doit légaliser le vol, parce que son argent n'est pas dans une banque a l’étranger, on doit se taire sur un vol, parce qu'elle a acheté une école ou seuls les enfants de riches irons, on doit fermer nos yeux. Alors qu'il est probable que c'est argent était destiné a forme les enfants des pauvres qui ne pourront pas envoyer leurs enfants dans cette école. Je ne comprends pas qu'on soit musulman et défendre un vol, il faudra choisir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+17 #7 Abdou B 03-09-2016 06:36
Citation en provenance du commentaire précédent de ???? :
C'est lamentable, il n'y a plus d’intégrité et de morale au Niger. Parce qu'elle est nigérienne, on doit légaliser le vol, parce que son argent n'est pas dans une banque a l’étranger, on doit se taire sur un vol, parce qu'elle a acheté une école ou seuls les enfants de riches irons, on doit fermer nos yeux. Alors qu'il est probable que c'est argent était destiné a forme les enfants des pauvres qui ne pourront pas envoyer leurs enfants dans cette école. Je ne comprends pas qu'on soit musulman et défendre un vol, il faudra choisir.


Vous pouvez en parler, mais en bon musulmans vous ne devriez pas douter avant de verifier[Le coran:« ô vous les croyants ! Evitez de conjecturer sur autrui : certaines des conjectures sont des péchés. N’espionnez pas ! Ne dites pas de mal les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Non, vous en auriez horreur » 49.12 ]
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #8 Lol 03-09-2016 06:51
Vous pouvez en parler, mais en bon musulmans vous ne devriez pas douter avant de verifier[Le coran:« ô vous les croyants ! Evitez de conjecturer sur autrui : certaines des conjectures sont des péchés. N’espionnez pas ! Ne dites pas de mal les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Non, vous en auriez horreur » 49.12 ]
C'est vrai le Niger est tellement riche qu'on ramasse l'argent dans les rue pour payer des écoles privées.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #9 Gurdumuss Hanakwana 03-09-2016 06:55
L'auteur de cet article, élève de l'H+ypocrites, n'est que jaloux de voir le nigérien s'épanouir. Pourquoi, LABOUKOYE, ne mets-tu pas sous presse, UN ARTICLE SUR LES ÉVASIONS DES BIENS PUBLICS DU TERRÉ EN FRANCE, RELATIFS À SES MOULT ENTREPRISES DANS LA SOUS-RÉGION ET EN EUROPE? N'est-ce pas que le pays des hommes intègres, a dû procéder à la nationalisation de certaines d'entre elles, à cause de leur tendance à transformer le Burkina en PARADIS FISCAL ouest-africain? À qui appartient la grande part d'Atlantique-Niger, SONARA II, l'ancien siège de la Tombola près du Musée National sans compter ses milliers de villas (parcelles contre arriérés des fonctionnaires et travailleurs? Le pouvoir suit tout de près car, avec la sortie des tiroirs des docs sur le Bail à Loyer, le Gvt de SE le PM brigi Rafin, saura à qui appartient tel ou tel domaine de location dans ce pays. Sans jamais été ministre, ses 2 épouses ont respectivement 93 et 127 villas louées à Niamey. En ont-elles héritées?
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #10 Abdou B. 03-09-2016 07:03
Citation en provenance du commentaire précédent de Lol :

C'est vrai le Niger est tellement riche qu'on ramasse l'argent dans les rue pour payer des écoles privées.

Le Niger, actuellement constuit chemin de fer, echangeur Dosso Sogha... a t-il vole l'argent. C'est fait par des mecanismes financiers. Au lieu de se reveiller etre creatifs. Tout ces gens qui investissent n'ont pas necessairement tous les fonds... J en passe. Nous ne voyons, ne parlons que du mauvais et esperont que le bien se produise par miracle. Nous devrions d'abord l'imaginer, le creer dans notre esprit, y croire, comme le dirait l'architect, avant qu'il ne se reialise. Ignorance quand tu nous tue!
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #11 Abdou B. 03-09-2016 07:10
Les grands esprits discutent des idées; les esprits moyens discutent des événements; les petits esprits discutent des gens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #12 Abdou B. 03-09-2016 07:11
Les grands esprits discutent des idées; les esprits moyens discutent des événements; les petits esprits discutent des gens.

De Eleanor Roosevelt
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #13 Abdou B. 03-09-2016 07:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Gurdumuss Hanakwana :

Le pouvoir suit tout de près car, avec la sortie des tiroirs des docs sur le Bail à Loyer, le Gvt de SE le PM brigi Rafin, saura à qui appartient tel ou tel domaine de location dans ce pays. Sans jamais été ministre, ses 2 épouses ont respectivement 93 et 127 villas louées à Niamey. En ont-elles héritées?


Ce n'est pas la peine:
Les grands esprits discutent des idées; les esprits moyens discutent des événements; les petits esprits discutent des gens.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #14 XXX 03-09-2016 13:49
Citation en provenance du commentaire précédent de Abdou B. :
Citation en provenance du commentaire précédent de Lol :

C'est vrai le Niger est tellement riche qu'on ramasse l'argent dans les rue pour payer des écoles privées.

Le Niger, actuellement constuit chemin de fer, echangeur Dosso Sogha... a t-il vole l'argent. C'est fait par des mecanismes financiers. Au lieu de se reveiller etre creatifs. Tout ces gens qui investissent n'ont pas necessairement tous les fonds... J en passe.
Stp arrête de nous distraire. Cette Femme ne peut même pas concevoir un mécanisme pour vendre des arachides à plus forte raison un mécanisme financier pour s'enrichir. Nous sommes au Niger tout le monde peut être ministre ou député. Nous savons comment se passe les choses. Justement parce que nous sommes au Niger elle a dirigé un ministère alors qu'elle peut même pas dirigé une samaria...Bref...
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #15 Ba 03-09-2016 15:10
[quote name="XXX"
Stp arrête de nous distraire. Cette Femme ne peut même pas concevoir un mécanisme pour vendre des arachides à plus forte raison un mécanisme financier pour s'enrichir. Nous sommes au Niger tout le monde peut être ministre ou député. Nous savons comment se passe les choses. Justement parce que nous sommes au Niger elle a dirigé un ministère alors qu'elle peut même pas dirigé une samaria...Bref...

Vérité amère
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #16 A gaya mouna gaskiya 03-09-2016 15:29
Si c'est avéré que cette dame a acheté les Ets Bedir,je rends ma carte de militant du PNDS et je ne voterai plus pour aucun de ces hommes politiques pour le restant de mes jours.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #17 zorro 03-09-2016 17:45
Bon puisque dès lors qu'un proche est nommé responsable de quelque chose les autres l'ont acheté la chose alors je suis heureux car je suis propriétaire de quelques affaires des plus juteuses dans ce pays... Journal eux aux petits intestins.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #18 Aledjidine89 03-09-2016 18:50
Ce qui me fait pitié c'est surtout la mentalité de notre jeunesse qui se dit consciente mais ne l'est pratiquement pas. Aucune différence entre les thématiques on ramène tout a l'individu en oubliant qu'il soit un particulier de relations publiques qui de part sa personnalité est appelé à faire face à des critiques objectives ou non, fondées ou pas... Ce n'est pas la première à le faire il suffit d'avoir bonne mémoire et bonne foi! Rappellez vous de ceux qui achètent ou construisent des châteaux pour leurs femmes et enfants dans le pays ou ailleurs... Que voulez vous dans la mesure où on est dans un pays où la loi est faite pour les citoyens lamda exclusivement ?? Et où ceux qui sont sensé respecter et faire respecter la loi sont les premiers à lui cracher dessus? Ce n'est pas avec cette mentalité subjective et destructrice qu'on peut changer les choses dans ce pays detrompons nous pardon.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #19 Oa 03-09-2016 19:49
Niger, derrière cette apparence de bon musulman se cache des monstres calculateurs avec un fort gout pour l'argent et le matériel. Je me demande d'où vient cela? Cette chose qui est entrain de détruire les fondements de notre société. Cet état désastreux de notre mentalité ne peut que fracasser tout effort de développement. S'enrichir coûte que coûte et rapidement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 LAT 04-09-2016 05:46
Citation en provenance du commentaire précédent de A gaya mouna gaskiya :
Si c'est avéré que cette dame a acheté les Ets Bedir,je rends ma carte de militant du PNDS et je ne voterai plus pour aucun de ces hommes politiques pour le restant de mes jours.

Interroge-la quand tu la croiseras au siège du parti. Elle te répondra "honnêtement".
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Namewa 04-09-2016 11:58
S'il vous plait on n'est dans quel pays? quel monde? Un pays terrestre ou on formalise et défend le vol du bien communautaire? N'avez-vous pas peur de Dieu? la dame en question peut-elle faire face à 17 millions de nigériens devant Dieu?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #22 zorro 04-09-2016 17:34
Bon trêve de racontars cette femme n'est pas une gueux. Quand elle venu à Niamey elle n'est pas venu comme ça comme certains avec juste les habits troués qu'ils portent. KO d'à aka ga zaboua da zane ta... Elles peut se payer tout sans avoir été ministre, n'en déplaise les anti kekanda dont le dénominateur commun est de vivre aux crochets de l'État comme leur mentor devenu un kekanda par la force des choses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #23 Ss 04-09-2016 18:19
Citation en provenance du commentaire précédent de zorro :
Bon trêve de racontars cette femme n'est pas une gueux. Quand elle venu à Niamey elle n'est pas venu comme ça comme certains avec juste les habits troués qu'ils portent. KO d'à aka ga zaboua da zane ta... Elles peut se payer tout sans avoir été ministre, n'en déplaise les anti kekanda dont le dénominateur commun est de vivre aux crochets de l'État comme leur mentor devenu un kekanda par la force des choses.

Niamey c une pétite ville. Ceux qui sont venu avec quelque chose nous les connaissons. Ceux qui peuvent avoir tout sans avoir été ministre nous les connaissons. Ceux qui s'enrichissent par la corruption, le vol d'Etat nous les connaissons aussi. Crois moi du temps de Diori Hamani en passant par Chéffou Amadou à Salou Djibo jusqu’à aujourd'hui. Certain etait ministre de l'intérieur, d'autre ministre des finances, d'autres des plantons...
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #24 zorro 04-09-2016 18:56
Ss tu parles certainement de Niamey de 1960? Ce village fait en banco constitué de trois ou quatre quartiers connus de tous. Mais même en ce temps il y avait le Niger et des nigériens riches très riches qui vivaient dans le Niger. Il faut sortir et Niamey et le Niger tous ont changé. Mais il y a toujours des anti kekanda toujours abrutis et idiots comme jamais. Cette dame une fois de plus n'est pas une gueux, et n'est pas venue à Niamey chercher de l'argent. C'est ce genre d'individus dont les parents ont bravé l'adversité pour assurer un lendemain meilleur à leurs rejetons, ils n'ont pas attendu l'État du Niger et n'ont pas cette mentalité. Et être ministre de l'intérieur durant des décennies parce qu'on appartient à une mafia rend certains fiers ce n'est pas mon cas. Je préfère éternellement être planton qui fait bien son travail des siècles durant.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 Morou 05-09-2016 07:59
Citation en provenance du commentaire précédent de zorro :
Ss tu parles certainement de Niamey de 1960? Ce village fait en banco constitué de trois ou quatre quartiers connus de tous. Mais même en ce temps il y avait le Niger et des nigériens riches très riches qui vivaient dans le Niger. Il faut sortir et Niamey et le Niger tous ont changé. Mais il y a toujours des anti kekanda toujours abrutis et idiots comme jamais. Cette dame une fois de plus n'est pas une gueux, et n'est pas venue à Niamey chercher de l'argent. C'est ce genre d'individus dont les parents ont bravé l'adversité pour assurer un lendemain meilleur à leurs rejetons, ils n'ont pas attendu l'État du Niger et n'ont pas cette mentalité. Et être ministre de l'intérieur durant des décennies parce qu'on appartient à une mafia rend certains fiers ce n'est pas mon cas. Je préfère éternellement être planton qui fait bien son travail des siècles durant.

Tu es vraiment un ZERO.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #26 chefu 05-09-2016 08:14
un jour il répondrons devant Dieu ce jour la j aimerai bien voir des sortir pour dirr ce aussi de la jalousie puisque quand tu cri au voleur ce toi le méchant ah ce pays.ce pas pour rien nous somme dernier de la planète
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #27 combler de joie 05-09-2016 08:23
ou le problème? c est une nigérienne et ça revient aux nigériensmais c est très bien .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #28 Haba Dan Niger 05-09-2016 08:43
Attendons cette information de manière officiel avant de porter un jugement. Moi je me méfie des rumeurs des salons feutrés de Niamey
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #29 ramsess 05-09-2016 18:35
Le journaliste s'interroge sur le lien entre le poste occupé par l'ancien ministre et l'acquisition de l'école .
Il n'est pas mal de se poser la question dans un but d'éclaircissement .
Il faut par contre reconnaître qu'une nouvelle élite bourgeoise apparaît au Niger et en général ils ont tous la particularité d’être passé au gouvernement !
Ainsi parents amis et connaissance se forgent un nouveau statu de bourgeois,Ne faut il pas s'en offusqué ?
A quand la méritocratie , l'équité et la justice au NIger ?



[quote name="Abdou"]En quoi un etablissement prive est un demembrement
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #30 Kobi 05-09-2016 19:05
Mauvaise querelle. Sans objet. L'auteur est ignorant du droits des affaires commerciales, un gérant ou un administrateur n'est pas forcément un associé!

Bref polémique stérile et pas d'information.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 26/05/2022, 18:40
burkina-une-cinquantaine-de-civils-tues-par-des-hommes-armes-dans-l-est-du-pays  Une cinquantaine d’habitants de plusieurs villages de la commune de Madjoari ont été tués hier...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 15:13
burkina-saisie-record-de-115kg-de-cocaine-d-une-valeur-de-plus-de-7-milliards-de-cfa Dans une annonce faite hier mercredi, les douanes burkinabé ont annoncé avoir opéré une saisie record...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:19
viols-meurtres-et-complicite-avec-les-rebelles-ce-que-fait-l-onu-en-rca Le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:07
rafpro-la-problematique-de-la-formation-professionnelle-et-de-l-apprentissage-en-afrique-au-coeur-de-la-13e-ag-qui-se-deroule-du-25-au-27-mai-a-niamey La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire...Lire plus...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 24/05/2022, 20:54
barrage-de-kandadji-le-president-bazoum-instruit-d-accelerer-la-mise-en-oeuvre Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a présidé mardi matin 24 mai 2022,...
Publier le 23/05/2022, 14:55
mali-a-hombori-vivre-la-peur-au-ventre-par-omar-sylla  À Hombori, la population craignait le retour des terroristes aux alentours, mais c’est un autre...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 22/05/2022, 19:32
lutte-contre-le-terrorisme-l-aviation-militaire-nigerienne-a-prete-main-forte-a-l-armee-burkinabe-lors-de-l-attaque-de-bourzanga L'armée de l'air du Niger a apporté un appui aérien aux soldats burkinabés qui ont vigoureusement...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...

Dans la même Rubrique

Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

26 mai 2022
Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un échange de tirs, hier mercredi 25 mai 2022 dans la commune...

RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

26 mai 2022
RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire du Réseau Africain des Institutions et Fonds de Formation Professionnelle (RAFPRO) qui a...

Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

26 mai 2022
Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

L'hôtel Bravia de Niamey a servi de cadre, mercredi 25 mai 2022, à une journée d'échanges sur le contentieux douanier. Il s'agit pour la Direction Générale des Douanes (DGD) à...

Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

26 mai 2022
Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

L'hôtel Radisson Blu de Niamey a servi de cadre, ce mercredi 25 mai 2022, à l'atelier de restitution de l'enquête sur les besoins et la satisfaction des citoyens en matière...

Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

25 mai 2022
Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

Les locaux du Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, ont abrité ce mardi 24 mai 2022, la cérémonie de remise par l’UNICEF de trois...

Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

25 mai 2022
Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

Si la crise alimentaire dans le Sahel central n'est pas résolue, elle pourrait saper tous les autres efforts humanitaires et faire reculer le développement humain global et les progrès en...