mardi, 13 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Diffa entree marie

La région de Diffa, dans le sud-est du Niger, est particulièrement affectée par les violences attribuées à Boko Haram. Elle compte 150 000 réfugiés nigérians auxquels il faut ajouter près de 100 000 déplacés internes. La région comprend également des cellules dormantes qui se finançaient et se ravitaillaient grâce au poisson fumé. Or depuis février 2015, la pêche y est tout simplement interdite. Le problème est similaire pour le commerce du poivron, et des marchés ont été fermés.

Pour Diffa, le manque à gagner est énorme. Les poissons de la Komadougou Yobé et du lac Tchad génèrent 20 milliards de francs CFA de revenus annuels. Mais ces zones de captures sont truffées de combattants insurgés.

Ceux-ci se sont longtemps ravitaillés grâce au commerce des carpes et des silures fumés qui étaient écoulés sur les marchés de l’autre côté de la frontière. Au lieu de revenir à vide du Nigeria, les commerçants étaient tenus de regagner le Niger les camions chargés de vivres, d’eau, et de carburant, pour le compte des hommes de Boko Haram.

Cette ligne de ravitaillement a été interrompue par la mesure d’interdiction de la pêche assez radicale. Or, l’activité faisait vivre des milliers de foyers dans la région de Diffa.

Pour y faire face, le gouvernorat précise que des reconversions et des formations ont été mises en place il y a six mois. L’autorité déplore également des fraudes : sept camions qui transportaient chacun deux tonnes et demie de poisson ont été interceptés aux abords du lac Tchad il y a deux semaines. Les chauffeurs ont été arrêtés leurs chargements ont été détruits.

D'autres secteurs de l'économie touchés

L'économie générale du secteur est plombée. Par exemple, la production de poivron dans la région de Diffa a chuté d’environ 80%. Or les produits de la filière s’élèvent d’ordinaire à 15 milliards de francs CFA annuels. Des dizaines de milliers de foyers sont donc affectés. Les champs de poivron sont situés aux abords du Lac Tchad et le long de la rivière Komadougou Yobé. Ce sont précisément les zones où les insurgés sévissent le plus.

Par ailleurs, de nombreux marchés sont fermés. Ils permettaient aux insurgés de se ravitailler ou d’écouler leur bétail volé. Les membres de Boko haram profitaient aussi de l’afflux et du désordre occasionnés par les marchés pour gagner le Niger sans être repérés. Pour ces diverses raisons, les autorités ont décidé de fermer ceux de Gagamari et de Kincha Indi, deux carrefours d’échange importants d’une région qui compte parmi les plus pauvres du monde.

Une partie sans cesse plus large des quelque 600 000 habitants du sud-est vit sous perfusion des agences humanitaires, qui doivent aussi secourir 100 000 déplacés internes et 150 000 réfugiés nigérians.

 

RFI

Commentaires   

+1 #1 Abba 15-05-2016 14:12
C'est aujourd'hui que j'ai compris que les.nigérien sont tous les mêmes aucun commentaire.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

SCANDALE DE LA RÉHABILITATION DE LA RTA : sur la piste des entreprises SIGMA 2, MBC et… AREVA !

12 novembre 2018
SCANDALE DE LA RÉHABILITATION DE LA RTA : sur la piste des entreprises SIGMA 2, MBC et… AREVA !

Depuis le fameux tweet d’Omar Ladan Tchana, ex ministre d’état nigérien des mines puis des transports, une polémique fait rage au Niger, bien plus intensément sur les réseaux sociaux, à...

CANAL + : la série les « Capitales africaines : A Niamey » sur la chaine TV A+ dès le 20 novembre prochain

11 novembre 2018
CANAL + : la série les « Capitales africaines : A Niamey » sur la chaine TV A+ dès le 20 novembre prochain

  Le vendredi 9 Novembre 2018, le Directeur Général Canal + Niger, M. Cheikh Sarr, le Directeur de la Chaine A +, filiale du Groupe Canal+, M. Damiano Malchiodi, Mme...

RÉSERVE NATURELLE NATIONALE DE TERMIT ET DE TIN-TOUMM: la gestion désormais déléguée à l’ONG française Noé pour une période de 20 ans

9 novembre 2018
RÉSERVE NATURELLE NATIONALE DE TERMIT ET DE TIN-TOUMM: la gestion désormais déléguée à l’ONG française Noé pour une période de 20 ans

Le 5 novembre dernier, l’ONG française « Noé » était présent à Niamey au Niger, où elle a signé un accord de partenariat avec le gouvernement pour la délégation de la gestion...

FONDS D’AIDE A LA PRESSE : les médias enfin servis par le CSC pour les exercices 2016 et 2017

9 novembre 2018
FONDS D’AIDE A LA PRESSE : les médias enfin servis par le CSC pour les exercices 2016 et 2017

  Le président du Conseil supérieur de la Communication (CSC), Dr Sani Kabir, a animé un point de presse, ce jeudi 8 novembre 2018 à son cabinet. Ce point de...

FIN DE MISSION DE LA COORDONNATRICE DE PROGRAMMES ONU-FEMMES NIGER : le Président du REJEA lui rend un hommage mérité

9 novembre 2018
FIN DE MISSION DE LA COORDONNATRICE DE PROGRAMMES ONU-FEMMES NIGER : le Président du REJEA lui rend un hommage mérité

Le Réseau des Journalistes pour l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement (REJEA) a organisé, ce vendredi 9 Novembre 2018, une cérémonie solennelle de remise de témoignage de satisfaction à la représentante Pays...

ZINDER : Le délibéré du procès en appel de l’activiste Yahaya Badamassi fixé au 5 décembre

7 novembre 2018
ZINDER : Le délibéré du procès en appel de l’activiste Yahaya Badamassi fixé au 5 décembre

C’est aujourd’hui, mercredi 7 novembre, que s’est tenu à Zinder, le procès en appel de l'acteur de la société civile,  Yahaya Badamassi. Après examen de l’affaire par la cour, le...