vendredi, 23 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Maman Wada

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a affirmé dans son discours d'investiture qu'il fera de la bonne gouvernance son cheval de bataille afin de rétablir l'Etat de droit, et que la lutte contre les inégalités sociales et la corruption ne sera plus un vain mot. Le Chef de l'Etat a indiqué que le Niger sera un Etat bien organisé avec des institutions qui fonctionnent très bien, des institutions crédibles et solides qui ne peuvent pas être balayées par n'importe quel vent qui passe, un Etat qui garantit la sécurité des hommes et des biens sur le territoire national, qui garantit l'intérêt général. En un mot, un Etat au service des populations nigériennes. C'est donc pour toutes ces raisons et bien d'autres que la bonne gouvernance se trouve être le 1er volet du Programme de la Renaissance du Niger initié par le Président de la République.

Zeyna transfert argent bis


Selon M. Maman Wada, secrétaire général de l'Association Nigérienne de Lutte contre la Corruption (ANLC) et en même temps secrétaire général de Transparency International au Niger, la bonne gouvernance est un concept assez récent, qui date des années 1990, et qui a été introduit par les institutions financières internationales, notamment la Banque Mondial qui fait allusion à un certain nombre des règles et principes qui doivent sous-tendre la gouvernance, la gestion des affaires publiques. Ces principes sont la transparence, la redevabilité ou la reddition des comptes, la lutte contre la corruption, et la responsabilité ou l'imputabilité. On ne peut atteindre la bonne gouvernance que si ces principes sont réunis.
Revenant en détail sur chacun de ces principes, il a expliqué que ''le principe de la transparence, c'est de porter à la connaissance des acteurs, du grand public et de tous ceux qui ont le droit de savoir, le contenu de ce qu'on fait et les procédures suivies pour le réaliser, ne rien cacher à tous ceux qui sont dans le processus, à tous ceux qui ont droit à l'information''. Concernant la transparence, ''c'est faire avec tout le monde, amener tout le monde à savoir, à comprendre et à voir. A partir de ce moment il n'y a plus de germe de contestation, de germe de conflit ou de protestation. Tout est connu, tout est clair, tout est transparent'', a dit le SG de Transparency International–Niger, qui précise que ''ceux à qui on a confié les biens publics, qui ont la responsabilité de conduire les politiques publiques, qui ont la responsabilité de gérer et de valoriser le bien public, doivent rendre des comptes, si la mission est terminée ou est à mi-parcours, à ceux qui leur ont donné mandat. Ils doivent leur dire ce qu'on a fait de leurs biens ou de leur mandat. Il faut absolument rendre compte de la mission à nous confiée. S'il n'y a pas de feed back, il n'y a donc pas de transparence et la mission n'est pas accomplie. Donc il y a obligation absolue de rendre compte et de rapporter exactement ce qui a été fait. C'est dire que les pouvoirs publics qui gèrent les biens publics doivent, de temps en temps, rendre compte aux citoyens, parce qu'ils gouvernent à leur place, ils gouvernent par la volonté des citoyens. C'est un principe fondamental qui crée le lien vertical entre les gouvernants et les gouvernés, surtout en régime démocratique qui consacre les libertés, et où les citoyens ont le droit de demander des comptes, où la règle est le contrôle citoyen de l'action publique''.
Quant au principe d'imputabilité, a poursuivi le SG de Transparency International Niger, ''c'est assumer sa gestion du bien public. Ce principe fait allusion à l'impunité zéro. En effet, celui qui a une responsabilité dans la gestion du bien public doit l'assumer jusqu'au bout. Ou il a bien géré et on le récompense, ou il a mal géré et on le punit selon la loi en vigueur''. C'est surtout cet aspect de l'imputabilité, a indiqué Maman Wada, qui pose des problèmes aux gouvernants qui n'arrivent pas toujours, tantôt à récompenser ceux qui ont du mérite, ou tantôt à punir ceux qui n'ont pas de mérite, qui travaillent mal ou qui s'adonnent à des pratiques corruptives. ''S'il n'y a pas le sens de la responsabilité, à partir de ce moment le mécanisme est détraqué, et on ne peut plus gérer correctement ni parler de la bonne gouvernance. Le concept de la responsabilité dans la bonne gouvernance est important. Parce que si on ne punit pas, ceux qui essaient de bien remplir le contrat social, qui essaient de bien conduire la mission qui leur a été confiée vont se décourager et ceux qui pratiquent la corruption vont continuer parce que il n'y a pas de sanction, alors même que les sanctions sont pédagogiques et curatives'', a-t-il ajouté
Selon Maman Wada, Transparency International il y a un certain nombre d'outils de mesure de la bonne gouvernance. Il s'agit de l'indice de la corruption des pays exportateurs, le baromètre de la corruption et le rapport mondial sur la corruption. Le rapport mondial est thématique, le baromètre est un sondage de la population, l'indice de corruption des pays exportateurs, lui, concerne les pays qui ont de quoi exporter, généralement les pays émergeants, et enfin l'indice de la perception de la corruption est un indice composite.


Ce qu'on peut appliquer au Niger, d'après M. Wada, ''c'est l'indice de perception de la corruption (IPC) que nous sortons chaque année, et aussi le baromètre. Le baromètre fait apparaitre, selon l'opinion publique, un certain nombre de services qui sont les plus corrompus au niveau mondial. Par exemple, selon le baromètre, les partis politiques, la Douane, la Police ...etc., font partie des institutions les plus corrompues. Ainsi, en appliquant au Niger l'IPC et le baromètre, on peut se rendre compte aisément si la corruption est élevée ou pas et s'il y a la bonne gouvernance'', a-t-il dit.
Selon l'IPC de Transparency International, la corruption est en train de régresser au Niger jusqu'en 2014, et pour faire partie des pays où la situation est enviable, il faut avoir au moins une note de 5/10 ou 50/100. Certes, a-t-il dit, ''le Niger est 106ème, mais il n'a pas encore 4/10, il a 3,3/10. C'est dire que malgré la tendance, la corruption est endémique au Niger et que la gouvernance n'a pas atteint une qualité significative au point où on peut parler de bonne gouvernance. Deuxièmement, la pratique de l'impunité empêche le principe de l'imputabilité, de redevabilité et de transparence''.
Le SG de Transparency International Niger a ajouté qu'il faut ''des mesures hardies, un courage politique important, et qu'il faut surtout prêcher par l'exemple ; appliquer des réformes de qualité, des mécanismes de gestion pointus, améliorer le cadre juridique pour avoir des textes forts qui criminalisent la corruption, et l'accès à l'information des citoyens, afin qu'il n'y ait pas de zone d'opacité ; il faut une presse inquisitive qui fait des investigations pour rechercher la vérité, et surtout qui diffuse son travail régulièrement afin que le citoyen soit bien informé''.
Transparency International Niger met surtout l'accent sur le contrôle citoyen de l'action publique car a conclu son SG ''tant qu'il n'y a pas de citoyens sensibilisés, formés et conscients qui ont le sens de leurs droits et surtout de leurs devoirs, la corruption aura des beaux jours devant elle. Il revient aux citoyens de s'organiser pour contrôler l'action publique, pour s'impliquer dans les politiques publiques et demander des comptes''.

 


Wata Nana Fassouma(onep)

Commentaires  

0 #1 Manal 02-12-2015 12:43
:lol: :
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Mane 02-12-2015 13:16
:lol: hum,monsieur le SG, Bazoum a tranché ce débat.le point faible de sa gouvernance a été la lutte contre la corruption.les escrocs ont continué à pulluler.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 BOULAMA 02-12-2015 13:41
CES hommes de transparency international observant le niger avec des lunettes en bois
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 tchimi koy 02-12-2015 13:54
Mr wada toi?apres que les nigeriens te croyaient mort et enterré ou bien c'est en prelude à l'après charlie en 2016 il faut encore manger dans l'autre sauce. C'est le ridicule qu'un corrompu parle de comment il faut combattre son gagne pain.ou bien c'est bazoum qui a montré la voie?
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #5 BABOU HAUSA 02-12-2015 13:54
Des lunettes en bois qu"ils nettoient avec du charbon.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 GARAFA 02-12-2015 13:54
Bazoum a parlé de point faible, donc on n'a pas fait assez. Il n'a jamais dit que ca n'a pas régressé.
Il a dit exactement la meme chose que tranparency cad il faut faire mieux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #7 dan dawra 02-12-2015 13:55
c'est vraiment ridicule,ce mr est de guri pur et dur,en plus il ne nous dit pas le nombre croisssant de milliardaire sous guri:es ce que ces millairdaires ont gagné leurs sous au travail ou comment
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #8 Vérité 02-12-2015 14:40
C'est toi le plus corrompu du Niger c'est toi Wada. Dans un pays où la corruption progresse depuis 2011 sous toutes ses formes.dans un pays où des individus circule clefs en main dans les Ministères pour fermer les bureaux des responsables de services qui ne sont pas du pnds pour les contraindre à y adhérer ou empêcher les opérateurs économiques qui ne sont pas du même bord politique à accéder aux marchés publics. D'ailleurs tu parles de quels types de corruption? Dans un pays où tous les corrompus comme toi sont sous les aisselles du président Mahamadou Issoufou le plus grand corrupteur du Niger car il veut ces gens lui apport des voix en 2016 pour passer dès le premier tour des élections présidentielles.
PNDS = Pauvre Niger Démuni et Soufrant.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #9 ATCHI ASHARUWA 02-12-2015 14:58
Loin de ressembler à certaines Associations, la combattante TRANSPARENCY INTERNATIONAL menant la guerre contre la corruption et délits annihilant tout effort de développement; son contingent de sincères lions-soldats tel MAMANE WADA (mon ancien Directeur au CEG VI de Niamey au bon vieux temps de véritables directeurs et enseignants qui ne savent que donner le meilleur d'eux-mêmes pour voir leurs élèves devenir meilleurs qu'eux) et ses collègues, ne développent pas la subversion pour arriver à un désir escompté. Cette seule grande VÉRITÉ ÉTABLIE, suffit à donner tous les souffles à la vie de notre nation. Hélas! Dans le panier de notre population, existent de pourritures humaines qui ne cessent de contaminer - tels ces distillateurs de mensonges sur les média qui ne cessent de propager des mensonges pour ternir l'image du pouvoir et de la nation. Alors, tous nos encouragements à TRANSPARENCY INTERNATIONAL pour rendre transparent les efforts du pouvoir de la Renaissance du Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #10 ATCHI ASHARUWA 02-12-2015 16:30
Loin de ressembler à certaines Associations, la combattante TRANSPARENCY INTERNATIONAL menant la guerre contre la corruption et délits annihilant tout effort de développement; son contingent de sincères lions-soldats tel MAMANE WADA (Directeur au CEG VI de Niamey au bon vieux temps de véritables directeurs et enseignants qui ne savent que donner le meilleur d'eux-mêmes pour voir leurs élèves devenir meilleurs qu'eux) et ses collègues, ne développent pas la subversion pour arriver à un désir escompté. Cette seule grande VÉRITÉ ÉTABLIE, suffit à donner tous les souffles à la vie de notre nation. Hélas! Dans le panier de notre population, existent de pourritures humaines qui ne cessent de contaminer - tels ces distillateurs de mensonges sur les média qui ne cessent de propager des mensonges pour ternir l'image du pouvoir et de la nation. Alors, tous nos encouragements à TRANSPARENCY INTERNATIONAL pour rendre transparent les efforts du pouvoir de la Renaissance du Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #11 bobo dioulasso 02-12-2015 20:13
C'est faut,ça ne vient même de TI,c'est pour rectifier le tir de basoum le voleur.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 chimere 03-12-2015 16:20
Monsieur Wada!!!!
Certains gars frisent le charlot.
Depuis qu'il carotte on a cessé de voir ce type baver au petit écran. Le Niger mon beau pays!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 kirgazm 04-12-2015 08:51
certains sbires des leaders politiques dont le seul mérite depuis leur tendre enfance est de s'être enrichis avec des gros pots de vins sur tous les marchés attribués et d'avoir enrichi à la vitesse de la lumière une clientèle politiques prête à obéir au doigt et à l’œil sont devenus extrêmement allergiques à toue analyse ou rapport qui reconnait à ce régime un certain mérite.Alors vociférer, crier,insulte comme vous voulez,mais la vérité est toujours inaltérable et réapparaitra même si vous l'enfouissiez à 1000 km de profondeur dans le sous-sol
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 MOUKTAR MAHAMADOU IS 05-12-2015 16:53
En fait wada risque sa place à transparency.Il est militant actif du PNDS ,il veut de ce fait redorer le blason sale ,puant et percé de son president de parti arrivé au pouvoir par les manigances malfaisantes du soldat salou.Bazoum dans ses rares moments ou il dit vrai et serieux(plus enclin aux mensonges et aux insanités et autres injures) a reconnu qu'Issoufou a raté sa promesse de luttte contre la corruption c'est à dire qu'elle s'est amplifiée comment WADA va nous expliquer le contraire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 BOULAMA 05-12-2015 17:51
PLEASE qui peut nous donner le montant total de la dette exterieur du niger a l'heure actuelle et comparer le, au realisations faites .
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #16 ibrahim 05-12-2015 19:42
je me demande sur qui désormais faut-il compter pour défendre les nigériens et leurs intérêts. apparemment issoufou a acheté tout le monde. yan Niger ku yi ta kanku!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 23/10/2020, 08:49
cdp-marhaba-bikhum-plebiscite-a-la-tete-du-parti-yves-mamane-sani-diatta-decline-ses-ambitions-pour-un-nouveau-niger La Convergence pour la Démocratie et le progrès (CDP Marhaba Bikhum) a tenu les assises de son...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...Lire plus...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 16:23
direction-generale-des-douanes-vulgarisation-du-nouveau-code-des-douanes-et-de-ses-principales-innovations La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...

Dans la même Rubrique

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...