mardi, 21 janvier 2020
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......


CNDH

De prime abord , la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) souhaite à la communauté musulmane un bon début de ramadan. Que ce mois béni soit un moment de recueillement, d’apaisement des cœurs et qu’il permette la pérennisation du dialogue interreligieux gage d’une coexistence pacifique, indispensable dans notre pays surtout depuis les événements malheureux des 16, 17 et 18 janvier 2015.

Conformément à sa mission constitutionnelle de « veiller à la promotion et à l’effectivité des droits et des libertés » sur toute l’étendue du territoire national, et en application des dispositions des articles 19, 20 et 21 de la Loi Organique 2012-44 du 24 aout 2012, la CNDH a:

 – effectué du 17 au 25 mai 2015 à Diffa une mission afin de s’enquérir de l’évolution de la situation humanitaire et sécuritaire née des attaques du groupe terroriste Boko-Haram.

 – mené le 28 mai 2015 des investigations au niveau des locaux de la cellule antiterroriste à Niamey où étaient détenus les 7 chefs de village mis en cause pour complicité d’association de malfaiteurs en liens avec une entreprise terroriste ;

 – enquêté du 15 au 18 juin 2015 à la Maison d’Arrêt de Kollo et à l’Hôpital National de Niamey pour déterminer les circonstances du décès du nommé Boulama MADAYE, Chef du Village de Dagaya II.

Par ailleurs, la CNDH s’intéresse de très près au processus électoral qui vient de démarrer avec le recensement des citoyens en âge de voter.

$1I.                    De la Mission de Diffa

Initialement, elle avait pour objectifs l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités en Droits Humains et en Droit International Humanitaire à l’intention des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) de Diffa et la visite des sites abritant les réfugiés, retournés et déplacés internes de N’Guigmi, Sayam Forage et Gagamari.

Eu égard au refus des Autorités de faciliter à la CNDH le libre accès aux sites et tout contact avec les FDS, la mission n’a pu organiser ni la formation, ni les visites projetées sur le terrain.

Elle s’était donc réduite à de simples séances d’entretien sur place dans la ville de Diffa, avec les différents acteurs en présence du Gouverneur ou de ses représentants.

$11.       Les Entretiens avec les Acteurs

Il ressort de ces différents entretiens, la synthèse ci-après:

Sur le Plan Alimentaire, la région de Diffa connait depuis bientôt trois (03) ans une crise alimentaire récurrente liée aux inondations dans la vallée de la Komadougou Yobé et au déficit pluviométrique dans les zones dunaires. À cette situation est venue s’ajouter l’insécurité consécutive aux attaques de BokoHaram, entrainant un déplacement massif des populations et du bétail aggravant davantage la situation alimentaire et pastorale déjà préoccupante. Ce déplacement a également eu des conséquences sur la scolarisation des enfants, l’accès aux soins de santé et sur l’environnement.

Selon les informations recueillies à la date du 23 mai 2015, ce sont 42 îles qui ont été touchées dans le Département de Bosso avec 13.330 déplacés internes, accueillis sur le site de Yébi et 74 îles touchées à N’guigmi avec 16.307 déplacés internes et installés sur le site de Kimégana. En ce qui concerne la situation des habitants des îles du Tchad et du Nigéria ayant transité par le Niger, il a été dénombré 16.392 personnes dont 418 Nigériens, trois (3) Tchadiens, deux (2) Sénégalais, 143 Maliens et 15.826 Nigérians. Il est à noter qu’un autre site abritant des refugiés est installé à Sayam forage avec un effectif d’environ un (1) millier de personnes. En plus des efforts fournis par le Gouvernement, les acteurs humanitaires se sont déployés afin d’apporter aide et assistance à ces populations, en dépit des difficultés liées au contexte.

Sur le Plan Sécuritaire, l’instauration de la mesure de l’état d’urgence et ses corollaires notamment le couvre-feu et l’interdiction de la circulation des engins à deux (02) roues ont permis de réduire la capacité de nuisance de BokoHaram ainsi que le phénomène de l’insécurité résiduelle.

Toutefois, certains acteurs ont déploré l’interdiction absolue de la commercialisation du poisson et du poivron, principales sources de revenus de la région dont le poivron à lui seul génère plusieurs milliards de FCFA par an.

 Ils ont également relevé l’impact négatif des mesures restrictives d’approvisionnement en carburant destiné à l’alimentation des motopompes servant à l’exploitation des périmètres agricoles. Enfin, d’autres participants ont manifesté leur mécontentement quant à la non représentation des élus au sein des différents Comités de Défense et de Sécurité mis en place.

$12.       Les Constats effectués par la CNDH

Au Plan Sécuritaire, comparativement à la première mission de la CNDH, effectuée en mars dernier, la situation sécuritaire s’est nettement améliorée et demeure sous contrôle. Au nombre des mesures prises par les Autorités Régionales, pour ramener le calme et la quiétude sociale dans la région, l’on peut citer :

– la restriction de la liberté d’aller et venir de 20H à 5H du matin ;

 – l’interdiction de circuler sur tout engin (Moto) à deux (02) roues sur l’ensemble du territoire de la Région de Diffa ;

 – l’interdiction de la pêche et de la commercialisation du poivron ;

 – la réglementation de l’approvisionnement en hydro carbures ; Toutefois, il est à signaler qu’aucun arrêté matérialisant ces mesures n’a été mis à la disposition de la mission, ni fait l’objet d’affichage au niveau du Gouvernorat de Diffa.

Au Plan Humanitaire, suite au communiqué du Gouverneur de la Région de Diffa, intimant aux populations des îles du Lac Tchad l’ordre d’évacuer les lieux dans un délai de quatre (04) jours, aucun plan d’évacuation et d’accueil des populations et de leur cheptel n’a été préalablement mis en place.

Cette situation a entraîné un immense désarroi occasionnant des pertes en vies humaines, l’abandon des biens sur place, ainsi que le déplacement des vaches Kuri, hors de leur environnement naturel, menaçant du coup leur survie.

Au plan judiciaire, il ressort des constatations que les interpellations sont opérées sans l’implication du Parquet d’Instance de Diffa. Elles sont parfois suivies de tortures et autres traitements inhumains et dégradants.

Les procès-verbaux d’enquêtes préliminaires sont souvent établis sur la base de simples dénonciations et délations, portant ainsi une entorse grave au principe de la présomption d’innocence.

Il résulte également de ces constations que les conditions de détention et de transfèrement des mis en cause sont inhumaines et contraires aux lois et aux conventions internationales régulièrement ratifiées par le Niger.

Des inculpés au nombre de 38, mis en liberté provisoire par le Doyen des Juges d’Instruction demeurent dans les locaux de la Cellule Anti-terroriste en attendant leur retour dans leur localité d’origine. Une telle situation, outre qu’elle est non statutaire, ne doit pas perdurer en ce qu’elle est contraire à la loi.

S’agissant du jugement des affaires liées au Terrorisme, les dossiers souffrent d’une lenteur judiciaire relativement excessive.

$1II.                  De la Mission de Kollo

Suite aux informations faisant état du décès du nommé Boulama MADAYE survenu le 11 Juin 2015 aux environs de 06H du matin à l’Hôpital National de Niamey (HNN),une mission d’investigation de la CNDH a été diligentée du Vendredi 12 au Lundi 15 juin à l’effet de s’enquérir des circonstances de son décès.

Il ressort que l’intéressé a été transféré le 28 mai 2015 de la Prison de Haute Sécurité de Koutoukalé à la Maison d’Arrêt de Kollo. Il s’était présenté à l’infirmerie le 31 mai 2015 et a reçu des soins avant d’être référé à l’Hôpital de District de Kollo le 2 juin 2015 où il sera hospitalisé pendant quatre (4) jours.

De retour à la Maison d’Arrêt de Kollo, il sera placé en observation durant (02) deux jours à l’infirmerie, avant d’être admis à l’Hôpital National de Niamey le 8 juin 2015. Son décès fut constaté le 11 juin 2015 des suites de la Méningite, par le Médecin Chef du Service Infectiologie dudit Hôpital. Il résulte de cette investigation que le nommé Boulama MADAYE n’a nullement subi des actes de tortures ou de sévices corporels et autres traitements inhumains ou dégradants. Il est à noter également que :

 – quatre cas (4) de méningite ont été déclarés dont deux (2) décès à la prison ;

– 430 doses de vaccins ont été achetées ;

– 357 détenus Boko Haram ont été vaccinés sur une population carcérale totale de 632 détenus.

$1III.                Du Processus Electoral en Cours

La CNDH se félicite du démarrage du recensement en vue des élections générales que le Niger s’apprête à organiser en 2016.

L’établissement d’un fichier électoral fiable doit être un signe annonciateur de la tenue d’élections crédibles, honnêtes, transparentes et démocratiques. La CNDH aura un regard observateur alerte et vigilant tout au long du processus, c’est-à-dire avant, pendant et après les élections. Une fois de plus, elle lance un vibrant appel pour le renforcement d’un dialogue et d’un climat politiques apaisés. Il est de la responsabilité de chaque citoyen d’être soucieux de la quiétude sociale. Soucieuse de la réussite du processus électoral en cours, la CNDH est à pied d’œuvre pour l’envoi incessamment des missions d’investigation dans toutes les régions en vue d’enquêter sur la qualité du recensement électoral entamé par le Comité chargé du Fichier Electoral Biométrique (CFEB).

Enfin, au moment de l’élaboration de ce communiqué de presse, la CNDH vient d’apprendre avec stupéfaction et consternation que le groupe Boko Haram a encore attaqué dans la région de Diffa, plus précisément dans les villages de Lamana et Oulouwa dans la Commune Rurale de Geskérou. Ces attaques barbares ont occasionné une quarantaine de morts, plusieurs blessés, des dégâts matériels importants et des vivres emportés. La CNDH présente ses condoléances émues aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Cette attaque démontre à suffisance la nécessité que chaque citoyen se transforme en sentinelle de la République pour soutenir les FDS dans leur noble et exaltante mission de sécurisation des populations et de leurs biens.

Fait à Niamey, le 19 juin 2015

Pour la CNDH

La Vice-présidente

Madame SIDIKOU Fatoumata

{jathumbnail off}

Commentaires  

0 #1 Bakawyé 20-06-2015 21:55
CNDH CNDH CNDH CNDH CNGH :D :lp :)) 8) :-* :eek: :roll: :sad: :z :cry: no ;-0 :(( :z:
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Haboulé 20-06-2015 23:28
Vous vous foutez des gens ou quoi? vous dites:
"...il ressort des constatations que les interpellations sont opérées sans l’implication du Parquet d’Instance de Diffa. ELLES SONT PARFOIS SUIVIES DE TORTURES et autres traitements inhumains et dégradants..."

Et vous affirmez que le nomme Boulama n'a pas ete torture. Avez-vous detterrer le cadavre pour faire une autopsie en bonne et due forme? Ou bien lui avez-vous poser la question depuis sa tombe? Sur quelle base vous basez pour faire de telle affirmations? Taisez-vous et gardez le peu de respectabilite qui vous reste si vous n;avez pas le courage de dire haut et fort:

SOUS LES ORDRES DE LA FRANCE, un veritable genocide des populations Kanouries et Boudouma est entrain de prendre place sous pretexte de terrorisme. Fermez votre gueule et ecartez vous. Cette guerre imposee par les colons avec la complicite des intellectuels-traitres ne fait que commencer et Inchallah la France quittera ce pays..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 KILLMAN 21-06-2015 00:01
"Je m'oppose à la violence parce que lorsqu'elle semble produire le bien, le bien qui en résulte n'est que transitoire, tandis que le mal produit est permanent. "Ghandi Les gouristes , on le peuple paye cherement dans leur peau votre incompetence et stupididite.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 BMB 21-06-2015 03:35
Je suis vraiment conçu, pendant que nos frères sont tués et déplacés,d'autres fonds leur campagne électorale. Tout le monde sait de l'insécurité dans cette région. Un gouvernement digne de ce nom à le devoir de sécuriser nos populations. Le Niger n'a jamais connu ces gens de crimes, émanant d'un pays voisin. Nous, nous demandons ou va knotre cher pays le Niger? Et quand les autorités vont prendre conscience et l'amour du pays sera démontré. Nous sommes au 21eme siècle, il est tant que nous prénoms conscience.aujourd'hui, il n y a que la corruption qui prend de l'ampleur dans notre pays, l'amour à disparu dans nos coeurs. Je me demande ce que nous allons comme héritages à nos enfants? Que DIEU, protège notre très pays. Amin
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 dan dawra 21-06-2015 08:03
il faut deposer une plainte de crime contre l"humanité conte le gouverneur de Diffa,sa nous permettra de savoir si l"ANDH est credible et les gens de Diffa sont courageux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 adal 21-06-2015 08:59
pendent les rebellions du nord pas un seul mot, aujourd’hui une sortie camoufler no il faut joue votre rôle ou fermer la gueule :sad:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 WikiNiger 22-06-2015 06:44
Pourquoi le parlement nigerien ne dilligente pas une enquete sur ce qui se passe a Diffa. Certe le CNDH aeu au moins le merite de le faire, mais que font ces elus de Diffa pour demander et obtenir cette enquete parlementaire seule habilitee a mon avis a glaner de vrais informations. Pauvre Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Salis 22-06-2015 11:15
Dans ce pays ya des gens qui ont ne sait meme pas de quoi les qualifiés. Vous disiez que la situation est "SOUS CONTROLE" alors meme que dans la nuit du mercredi et jeudi ya eu une attaque dans la region de Diffant faisant environs 40 MORTS TOUS NIGERIENS. Svp respectez au moins les habitants de Diffa eux qui pleurent leur mort du jour au lendemain,ils ont besoin du soutient de tous les nigeriens,on doit compatir ensemble.on est tous doter d'une conscience et cette derniere nous interpelle tant que nous fermons les yeux quand notre voisins est en dangé
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 choukou kobormi 22-06-2015 13:37
Vous dites nettement amélioré alors rien qu'avant hier y a eu deux attaques
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 degouristes 22-06-2015 14:57
en regardant comment le staff du CNDH est installe ou élu , nous nigériens attendons rien de bon. ils ne sont pas a mon avis loin du PNDS. c une autre face du partie au pouvoir pour ne pas dire la vérité au peuple. Allah Ya Issa!!!!! boumou ya chemoukouba!!!!!!! nos impôts et autres ressources collectives.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 EXIMBANK CHINE 22-06-2015 19:43
prêt EXIM BANK CHINA a été signé le 30 Septembre 2013 pour financer la construction par CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) avec le contrat CPP signé le 1er Janvier 2013 pour la réalisation de la centrale de Salkadamna comme en témoigne par le FMI (Fonds monétaire international) en 2013 - 2014 à 2015
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 dan dawra 23-06-2015 06:50
honte aux intellectuels de ce pays qui voient tout sa et qui ne disent rien.cette commission est la meme commission que sous le regime de tanja.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Birni 25-06-2015 19:54
On a l'impression que cette CNDH est la voix du régime GURI, vivement que d'autres commissions ou les députés de la région de Diffa qui représentent la population au niveau de l'hémicycle prennent leur courage en main pour nous dire la vérité rien que la vérité
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

FSA

Top de la semaine

Publier le 20/01/2020, 09:54
enseignement-superieur-debut-d-une-greve-d-un-mois-dans-les-universites-publiques Les enseignants des universités publiques du Niger (UPN) ont entamé, ce lundi 20 janvier, une grève...Lire plus...
Publier le 18/01/2020, 22:37
hommage-au-capitaine-na-allah-mori-et-aux-88-heros-tombes-sur-le-champ-d-honneur-a-chinagoder-par-djibril-bare  Quand je sus par « La Radio Mondiale » combien de héros étaient tombés au commandement...Lire plus...
Publier le 18/01/2020, 20:31
diffa-n-glaa-pres-de-100-milliards-d-investissements-sur-trois-ans-comite-national  Le Président du Comité d’organisation de la fête tournante du 18 décembre 2020, ‘’Diffa...Lire plus...
Publier le 18/01/2020, 18:08
situation-securitaire-declaration-de-l-opposition-politique-frddr  Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la  République...Lire plus...
Publier le 18/01/2020, 17:14
le-smartphone-un-bon-instrument-au-service-de-la-liberte-d-expression-par-zakaria-abdourahaman Le vœu cartésien de voir la science ‘’rendre l’homme maître et possesseur de la nature’’ s’est réalisé...Lire plus...
Publier le 18/01/2020, 09:34
mpr Le Mouvement patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) est de nouveau secoué par une nouvelle...
Publier le 16/01/2020, 15:13
medias-le-journaliste-salou-gobi-vire-de-son-poste-a-l-ortn-pour-des-propos-polemiques-video  Depuis quelques jours, une nouvelle polémique défraie la chronique particulièrement sur les...
Publier le 18/01/2020, 18:08
situation-securitaire-declaration-de-l-opposition-politique-frddr  Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la  République...
Publier le 17/01/2020, 19:08
front-social-quelques-echauffourees-a-niamey-suite-a-la-manifestation-interdite-de-la-societe-civile A Niamey, des échauffourées ont éclaté ce vendredi en début d’après-midi, entre la police et des...
Publier le 16/01/2020, 16:19
societe-civile-une-manifestation-prevue-ce-vendredi-en-soutien-aux-fds-et-contre-la-presence-des-forces-etrangeres Le Cadre d’action et de concertation de la société civile n’en démord pas sur sa volonté de...
Publier le 18/01/2020, 09:34
mpr Le Mouvement patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) est de nouveau secoué par une nouvelle...
Publier le 17/01/2020, 19:08
front-social-quelques-echauffourees-a-niamey-suite-a-la-manifestation-interdite-de-la-societe-civile A Niamey, des échauffourées ont éclaté ce vendredi en début d’après-midi, entre la police et des...
Publier le 16/01/2020, 15:13
medias-le-journaliste-salou-gobi-vire-de-son-poste-a-l-ortn-pour-des-propos-polemiques-video  Depuis quelques jours, une nouvelle polémique défraie la chronique particulièrement sur les...
Publier le 17/01/2020, 19:32
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-17-janvier-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 17 janvier 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 17/01/2020, 07:49
defense-promotion-et-nomination-d-officiers-superieurs-des-fan-decret Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé un...

Dans la même Rubrique

Enseignement supérieur : début d’une grève d’un mois dans les universités publiques

20 janvier 2020
Enseignement supérieur : début d’une grève d’un mois dans les universités publiques

Les enseignants des universités publiques du Niger (UPN) ont entamé, ce lundi 20 janvier, une grève d’un mois à l’appel de leur syndicat, le  SNECS (Syndicat national des enseignants et...

Front social: quelques échauffourées à Niamey suite à la manifestation interdite de la société civile

17 janvier 2020
Front social: quelques échauffourées à Niamey suite à la manifestation interdite de la société civile

A Niamey, des échauffourées ont éclaté ce vendredi en début d’après-midi, entre la police et des manifestants qui répondaient à un appel d’un collectif d’associations de la societé civile. Peu...

Chinagodar : la CNDH s’interroge sur la sincérité de la collaboration militaire des pays alliés et demande une commission indépendante (Communiqué)

17 janvier 2020
Chinagodar : la CNDH s’interroge sur la sincérité de la collaboration militaire des pays alliés et demande une commission indépendante (Communiqué)

Communiqué de Presse de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a appris avec beaucoup d'amertume les attaques criminelles et lâches perpétrées à...

Défense : promotion et nomination d’officiers supérieurs des FAN (Décret)

17 janvier 2020
Défense : promotion et nomination d’officiers supérieurs des FAN (Décret)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé un (1) décret, portant promotion ou nomination d’Officiers des Forces Armées Nigériennes et de la...

Initiative WASH dans le département de Guidan Roumdji : les efforts de l’Unicef améliorent les conditions de vie des populations

17 janvier 2020
Initiative WASH dans le département de Guidan Roumdji : les efforts de l’Unicef améliorent les conditions de vie des populations

  L’eau, l‘assainissement et l’hygiène, voilà la signification du terme anglais WASH (water, sanitation and hygiene) utilisé par l’organisation des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) pour désigner une initiative visant...

Société civile : une manifestation prévue ce vendredi en soutien aux FDS et contre la présence des forces étrangères

16 janvier 2020
Société civile : une manifestation prévue ce vendredi en soutien aux FDS et contre la présence des forces étrangères

Le Cadre d’action et de concertation de la société civile n’en démord pas sur sa volonté de manifester pour exprimer son soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et...