vendredi, 19 juillet 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

decalaration aminess 26 12 2018

DÉCLARATION DE PRESSE DE L’AMINESS

  • Vu l’acte n°1 portant statut de la conférence nationale souveraine ;
  • Vu l’acte n°27 de la conférence nationale souveraine portant, reconnaissance juridique de l’Union des Scolaires Nigériens (USN) ;
  • Vu le préambule de la constitution du 25 Novembre 2010 qui reconnait et consolide les acquis de la conférence nationale souveraine ;
  • Vu l’article 23 alinéa 2 de la constitution du Niger portant sur le rôle de l’Etat et les collectivités publiques à veiller par leur action à la promotion et à l’accès à un enseignement public, gratuit et de qualité ;
  • Vu l’article 24 alinéa 1 de la constitution du Niger portant sur la protection de la jeunesse par l’Etat et les collectivités publiques contre l’exploitation et l’abandon ;
  • Vu l’article 24 alinéa 2 de la même constitution qui stipule que l’Etat veille à l’épanouissement matériel et intellectuel de la jeunesse ;
  • Vu l’article 14 du statut de l’USN reconnaissant les scolaires Nigériens de chaque pays comme une section entière ;
  • Vu l’article 5 alinéa 2 du statut de l’Amicale des Nigériens, Etudiants et stagiaires au Sénégal (AMINESS) posant les principes de la défense des intérêts matériels et moraux des scolaires nigériens au Sénégal.

Nous, membres de l’AMINESS, réunis en session extraordinaire en ce jour 26 Décembre 2018 faisons la déclaration dont la teneur suit :

  • Considérant le dépôt de préavis de grève du lundi 17 Décembre 2018 en vue de la satisfaction de nos légitimes droits citoyens ;
  • Considérant l’inaction des autorités nigériennes face à nos multiples démarches diplomatiques pour la satisfaction des intérêts matériels et moraux des étudiants nigériens au Sénégal ;
  • Considérant le retard accumulé des autorités nigériennes à satisfaire nos revendication légitimes.
  • Considérant le non-paiement des impayés des frais de scolarités des étudiants boursiers nigériens par l’Etat du Niger.
  • Reliquat des impayés 2016 - 2017 de toutes écoles sauf l’école interétatique de médecine vétérinaire et l’Université de Thiès
  • Les impayés de 2017 – 2018 dans toutes les Universités/ Ecoles/ Instituts partenaires de l’Etat du Niger.
  • Considérant le non-paiement de la bourse d’Avril, Mai, Juin au titre de l’année 2017-2018 ainsi que celle de vacance ;
  • Considérant le non-paiement du complément de de la bourse de Mater 2 pour certains étudiants ;
  • Considérant Le non-paiement de la bourse de soutenance pour les étudiants en fin de cycle, sans oublier le traitement immédiat des réclamations en cours ;
  • Considérant le retour par le Ministère de l’Enseignement Supérieur sur les modalités d’octroi des autorisations d’inscriptions aux étudiants admis à poursuivre leur étude dans les écoles inter-Etat au Sénégal.
  • Considérant le rejet des dossiers d’étudiants nigériens au Sénégal pour l’octroi de bourse de second cycle. Cela témoigne le désengagement de l’ANAB à prendre en charge les frais de scolarité des dignes fils du Niger qui poursuive leurs études dans les écoles de références sous régions voir de renommés Africaine tel que le CESAG. Ce qui d’ailleurs constitue une perte de positionnement pour notre pays car ces écoles forment les élites africaines.
  • Considérant la dégradation de la situation des étudiants nigériens de l’ESP qui se sont vu refusé de suivre les cours, composés les examens dû toujours au non règlement de leurs frais de scolarité ;
  • Considérant le retard cumulé dans le traitement des dossiers des étudiants par l’ANAB alors que même la clôture des inscriptions pour l’année académique 2018-2019 est prévu en fin Décembre dans la plupart des écoles concernées.
  • Considérant le fait que certains étudiants n’ont pas pu faire leur inscription au titre de l’année académique 2018-2019 dû au retard de traitement de leur dossier au niveau de l’ANAB. Il s’agit là des étudiants du CESAG et l’ESP.
  • Considérant le non-règlement des frais de transport des camarades depuis des années ;

Conscient de notre responsabilité et soucieux de la défense des intérêts matériels et moraux de notre base, nous, membre de l'AMINESS, avons l'obligation d'utiliser tous les moyens nécessaires pour la satisfaction de nos revendications justes et légitimes. L’AMINESS

-   S’indigne de la sourde oreille des autorités malgré les démarches légales et responsables que nous avons engagées ;

-   Dénonce avec fermeté la situation que vivent les étudiants nigériens de l’extérieur car ayant été toujours les derniers à être désintéressés ;

-   Exige le paiement sans délai de la troisième tranche de bourse ainsi de la bourse de soutenance pour les étudiants en fin de cycle, sans oublier le traitement immédiat des réclamations en cours ;

Exige le paiement sans délai du complément de la bourse de Mater 2 pour certains étudiants ;

  • Demande au Ministère de l’Enseignement Supérieur de revenir sur sa décision relative aux les modalités d’octroi des autorisations d’inscriptions aux étudiants admis à poursuivre leur étude dans les écoles inter-Etat au Sénégal. Cela pour permettre aux étudiants les méritants d’avoir accès aux grandes écoles multinationales qui forment les élites africaines.
  • Demande au Ministère de revoir le traitement des dossiers des Grandes Ecoles tel que le CESAG, l’ESMT, l’ESP pour permettre aux dignes fils des pauvres de bénéficier de la prise en charge par l’Etat.
  • Dénonce le rejet des dossiers d’étudiants nigériens au Sénégal pour l’octroi de bourse de second cycle par le Conseil de l’Administration de l’ANAB. Nous
  • Dénonce le silence ANAB à la suite du retour sur les modalités d’octroi de bourse de l’lors qu’ils ont autorisé la procédure de dépôts de dossier des étudiants fondant ainsi des faux espoirs aux étudiants ainsi qu’à leur famille.

-   Exige le paiement sans délai des frais de scolarité des étudiants nigériens au niveau des écoles partenaires et aussi des universités de l’intérieur du Sénégal ; Afin de permettre aux étudiant d’étudier dans des bonnes conditions de quiétudes. En effet certains étudiants se voient refuser l’accès aux salles de cours, d’examens pour donner suite au nom payement de frais de scolarité, d’autres menacés.

-   Exige le paiement sans délai des subventions des frais de scolarité des étudiants nigériens dans les instituts et Ecoles privées au Sénégal;

  • Exige le traitement sans délais des dossiers dans camarades au de l’ANAB sachant qu’ils sont menacés par la clôture des inscriptions prévu en fin Décembre.

-   Exige le paiement et la régularisation des frais de transports ;

-   Exige le respect des engagements pris par l’état du Niger en s’acquittant régulièrement des frais de scolarités, des pécules de bourse, des frais de codification et de transport ;

-   Interpelle les autorités compétentes à prendre les mesures idoines pour servir à temps les sections extérieurs.

-   Soutient les sections extérieures dans leur lutte juste et légitime ;

En fin nous prenons en témoin l’opinion nationale et internationale de tout ce qui adviendrait en cas de non satisfaction de nos revendications par le gouvernement de notre pays le Niger.

L’AMINESS adresse ses condoléances aux familles des victimes de l’attaque terroriste perpétrée sur le territoire nigérien plus précisément à Diffa. Puissent les âmes des disparus reposer en paix et prompt rétablissement aux blessés

L’AMINESS souhaite un très bon championnat de lutte traditionnel et que ce grand rendez-vous national soit, un moment de partage et de renforcement des liens de fraternité et de solidarité.

Vive le Niger

Vive l’USN

Vive l’AMINESS

Dakar, le 26/12/ 2018

Pour l’AMINESS, le Président GALLO BADAGE Chafiou

Ampliations:

-   Présidence de la République du Niger 1

-   Primature  1

  • Ambassade de la République du Niger au Sénégal 1

-   Ministère de l’Enseignement Supérieur et de l’innovation  1

-   Ministère des Finances 1

-   L’Agence Nationale pour l’Allocation des Bourses 1

-   CD/ USN1

-   Medias6

 

 

Commentaires  

-1 #1 Boulja 27-12-2018 14:25
Bon courage
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Boulja 27-12-2018 14:27
Bon courage a vous les etudiants.dieu est grand,et cheque chose a son temps inchaallah.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 kOKADJI 28-12-2018 08:35
Cette déclaration n'a rien d'incendiaire. Elle montre que ces étudiants ont un assez comportement responsable.
Ces étudiants ont toujours été très sages et soucieux de l'image de leur pays, de notre pays le Niger.
Vivement que des dispositions soient prises pour les mettre dans leur droit.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Pauvre Niger 28-12-2018 10:03
Que nous reste-t-il sinon de mettre nos enfants qui vont à l’extérieur dans de bonnes conditions de travail quand étudier dans nos universités publiques est devenu un calvaire ( Recteur séquestré, Directeur des crou kidnappés, ministre à qui on tend un guet-appât …) ?
Chaque jour ce sont des déclarations des étudiants, des enseignants, des personnels d’appui.
Depuis le début de cette médiocratie les élèves, les étudiants et les enseignants de notre pays passent plus de temps sur des médias en train de faire des déclaration et des « débats » qu’en classe. Pendant ce temps les enfants des autres nations du monde sont en train d’étudier assidument…
Finalement notre place de dernier du monde en IDH est largement méritée. Et nous comptons la conserver jalousement.
Vous avez dit pauvre Niger?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 KOUDIBA 28-12-2018 10:05
Pourquoi ne pas faire un consensus sur l’école pour mettre nos enfants à l’abri des conjonctures politique? Certains pays l’ont fait. Il faut que nos élèves et étudiants soient à l’abri de la politique politicienne. Si nous aimons vraiment ce pays Cessons d' »utiliser nos enfants pour régler des comptes politiques, dans la conquête du pouvoir.
Comme les autres peuples et pays qui se respectent nous devons cesser de massacrer notre avenir. De plus nous ne devons pas laisser les autres nous imposer nos politiques éducatives.
C’est une question de souveraineté.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Moctar 28-12-2018 10:41
Bon courage camarade k'Allah nous viens en aide
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 jandodo 28-12-2018 11:53
Disons grand merci à ces enfants qui, malgré tous leurs problèmes n’insultent personne, n’agressent personne, ne menacent personne, ne détruisent rien, ne brûlent rien../ Ils ne demandent qu’une chose: leur donner un minimum de moyens pour étudier en paix et en toute sérénité.
C’est sûr que l’Etat va répondre vite et favorablement
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 19/07/2019, 13:27
tribune-pour-des-elections-presidentielles-ideelles-au-niger La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : «...Lire plus...
Publier le 18/07/2019, 11:06
bassin-du-lac-tchad-la-stabilisation-et-le-developpement-de-la-zone-au-menu-du-2e-forum-des-gouverneurs La capitale nigérienne accueille du 16 au 18 juillet, la seconde édition du Forum des gouverneurs des...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 19:01
agadez-5-morts-et-plusieurs-blesses-graves-dans-un-accident-d-un-bus-de-transports Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 03:45
conjoncture-le-groupe-belge-equipements-services-niamey-plie-bagages-a-son-tour Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 02:47
pjp-generation-doubara-le-parti-des-partisans-de-salou-djibo-officiellement-cree La scène politique nationale accueille un nouvel acteur. Il s’agit du parti...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 02:47
pjp-generation-doubara-le-parti-des-partisans-de-salou-djibo-officiellement-cree La scène politique nationale accueille un nouvel acteur. Il s’agit du parti...
Publier le 15/07/2019, 22:09
insecurite-nouvel-assassinat-d-un-chef-traditionnel-a-inates-tillabery Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été...
Publier le 15/07/2019, 22:01
cour-constitutionnelle-le-magistrat-bouba-mahamane-aux-commandes La Cour constitutionnelle a depuis quelques jours un nouveau président. Il s’agit du magistrat Bouba...
Publier le 16/07/2019, 10:08
hadj-2019-un-membre-du-coho-accuse-les-responsables-d-avoir-percu-des-pots-de-vin-pour-un-marche Que se passe-t-il encore au sein du Commissariat pour l’organisation du Hadj et de la Oumra...
Publier le 17/07/2019, 03:45
conjoncture-le-groupe-belge-equipements-services-niamey-plie-bagages-a-son-tour Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les...
Publier le 17/07/2019, 02:47
pjp-generation-doubara-le-parti-des-partisans-de-salou-djibo-officiellement-cree La scène politique nationale accueille un nouvel acteur. Il s’agit du parti...
Publier le 17/07/2019, 03:45
conjoncture-le-groupe-belge-equipements-services-niamey-plie-bagages-a-son-tour Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les...
Publier le 17/07/2019, 19:01
agadez-5-morts-et-plusieurs-blesses-graves-dans-un-accident-d-un-bus-de-transports Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce...
Publier le 15/07/2019, 22:09
insecurite-nouvel-assassinat-d-un-chef-traditionnel-a-inates-tillabery Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été...
Publier le 16/07/2019, 10:08
hadj-2019-un-membre-du-coho-accuse-les-responsables-d-avoir-percu-des-pots-de-vin-pour-un-marche Que se passe-t-il encore au sein du Commissariat pour l’organisation du Hadj et de la Oumra...

Dans la même Rubrique

Evacuations sanitaires : l’Etat a économisé plus de 2 milliards de FCFA en un an (Ministre)

4 juillet 2019
Evacuations sanitaires : l’Etat a économisé plus de 2 milliards de FCFA en un an (Ministre)

La mise en service de l’Hôpital Général de Référence (HGR) de Niamey  a permis à l’Etat d’ économiser  quelque  2,148 milliards de FCFA en un an  sur les frais d’évacuation...

LUTTE CONTRE LA POLIOMYÉLITE : des acteurs se déploient sur le terrain pour éradiquer l’épidémie

3 juillet 2019
LUTTE CONTRE LA POLIOMYÉLITE : des acteurs se déploient sur le terrain pour éradiquer l’épidémie

Le Ministère de la santé publique, en collaboration avec plusieurs partenaires notamment l’Unicef, a lancé 13 au 16 juin 2019 dernier la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite couplée...

Campagne nationale de vaccination contre la polio : A Diffa, une opération réussie grâce à la sensibilisation (Reportage)

20 juin 2019
Campagne nationale de vaccination contre la polio : A Diffa, une opération réussie grâce à la sensibilisation (Reportage)

  En marge de la dernière campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite couplée à la supplémentation en vitamine A et au déparasitage, une équipe de journalistes s’est rendue dans...

MARADI : avec l’appui de l’Unicef et ses partenaires, l’épidémie de choléra à été vaincue

10 juin 2019
MARADI : avec l’appui de l’Unicef et ses partenaires, l’épidémie de choléra à été vaincue

Halilou Abdoulkadir, sa femme et deux de ses enfants  « Mon enfant a rendu l’âme au moment de l’assoir sur la moto.» C’est un père de famille dépité qui fait...

Santé publique : remise par Save The Children d’infrastructures au centre national de lutte anti-tuberculose

24 avril 2019
Santé publique : remise par Save The Children d’infrastructures au centre national de lutte anti-tuberculose

Le Centre national anti-Tuberculose a servi de cadre, mardi 23 avril, à la cérémonie de remise officielle d’infrastructures, des bâtiments rénovés et de nouvellement construits, au profit du Centre national...

Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

8 avril 2019
Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

L’année scolaire 2018-2019 qui entame sa dernière ligne droite n’a pas connu de perturbation majeure par  rapport à la précédente, cette accalmie a permis une progression appréciable  dans les enseignements...