samedi, 20 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Photo Dr Illiassou Idi

Deux centres dirigés par l’organisation caritative britannique Marie Stopes International, ont été fermés par les autorités nigériennes pour, selon le ministre de la Santé à l’AFP mardi,  pour avoir pratiquer illégalement des avortements.

 

« Nous avons décidé de fermer cet organisme de bienfaisance en vertu d’une loi de 2006 interdisant l’avortement », a déclaré la ministre de la Santé, Idi Illiassou. « Nos enquêtes ont montré que cette organisation non gouvernementale permettait l’interruption volontaire de grossesse », mais l’accord de partenariat avec le Niger « ne l’autorise pas », a-t-il déclaré. L’organisation caritative, présente dans 37 pays et travaillant au Niger depuis 2014, propose des services de contraception et des conseils sur la gestion des grossesses non planifiées, y compris des services d’avortement sans risque, indique son site Web. « L’interruption volontaire de grossesse ne doit en aucun cas être considérée comme une méthode de contraception », lit-on dans l’ordonnance de fermeture relative aux deux centres gérés par Marie Stopes à Niamey, la capitale, et à Maradi, centre économique du pays.

De graves accusations

Le Niger autorise l’avortement uniquement dans les cas où la grossesse met en danger la vie de la mère. L’organisme de bienfaisance n’était pas immédiatement disponible pour une réponse sur la question, rapporte l’AFP. Selon Illiassou, une organisation caritative britannique mettait fin à une grossesse grâce à une méthode « d’aspiration manuelle moyennant un supplément de 52 dollars », affirmant que le gouvernement prendrait des mesures légales à l’encontre des personnes impliquées. Une source du ministère de la Santé a déclaré à l’AFP que la police était actuellement à la recherche des « complices nigériens » de l’organisation qui avaient fui.

fermeture centre medical britanique

Selon le site internet de l’association, l’organisation a commencé ses visites d’évaluation en 2013 « à la demande du ministère nigérian de la Santé » et a commencé à fournir des services de contraception un an plus tard. Son premier centre a ouvert ses portes à Niamey en 2016. Selon les chiffres concernant le travail de Marie Stopes au Niger, 12 472 grossesses non désirées ont été évitées en 2017 et 4 748 avortements non médicalisés ont été évités.

 

 

Commentaires   

+5 #1 Maigani 28-11-2018 13:04
Une chose se passe au Niger et c'est AFP qui est la source de ActuNiger...faites vos investigations au lieu de faire copier coller
Sinon concernant la fermeture de ces centres, je dirais bravo. Mon souhait est que notre systeme medicale soit en mesure de repondre aux preoccupations des nigériens.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Moussa Saley Saley 28-11-2018 13:04
Les autorités devraient les traduire en justice pour violation de la loi
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 ZZ 28-11-2018 13:19
Casser le thermometre ne signifie pas que la fievre est terminee. ces faits divers sordides resultent de l´absence de leadership et de gouvernance dans ce pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 1nigerien 28-11-2018 18:07
Les Europeens avaient dis qu'ils allaient faire quelque chose si les Africains refusait de reduire leur population
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Hum 28-11-2018 19:03
Très bonne décision de la part du ministre de la santé, il ne faut que ces gens ni foie du morale viennent pervertir notre société.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Moussa Saley Saley 29-11-2018 08:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Maigani :
Une chose se passe au Niger et c'est AFP qui est la source de ActuNiger...faites vos investigations au lieu de faire copier coller
Sinon concernant la fermeture de ces centres, je dirais bravo. Mon souhait est que notre systeme medicale soit en mesure de repondre aux preoccupations des nigériens.

Si tu lis bien, le ministre s'est confié à l'AFP, alors qu'es ce que tu veux de plus. La faute ne revient pas à la presse, mais à nos autorités. Si tu vois bien, notre Pr n'accorde jamais d'interviews aux journalistes nigériens, mais d"s qu'il est en Europe, nimporte quel journaliste peut lui soutirer une info.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 valdestein 29-11-2018 17:00
bien fait pour ces meurtriers.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Denese 17-02-2019 03:12
I like this website because so much useful material on here :
D.

Look into myy homepage; How does medicare work: https://www.youtube.com/watch?v=4fa8yAhyXz0
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Jani 21-02-2019 00:57
Ma foi j'ai trouvé ton blog sympa alors j'écris un commentaire pour faire un coucou

Check out my blog ... Grover: https://seopowa.com/annuaire//vote.php?id=92
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

8 avril 2019
Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

L’année scolaire 2018-2019 qui entame sa dernière ligne droite n’a pas connu de perturbation majeure par  rapport à la précédente, cette accalmie a permis une progression appréciable  dans les enseignements...

Santé : lancement de l’initiative « mHealth », un service innovant pour la prise en charge des enfants malades par sms

28 mars 2019
Santé : lancement de l’initiative « mHealth », un service innovant pour la prise en charge des enfants malades par sms

L’innovation technologique au service de la santé, particulièrement celle des enfants, fait ses premiers pas au Niger. La localité d’Illéla dans la région de Tahoua, a en effet abrité le...

Santé publique : le ministère alerte sur la circulation de faux vaccins de méningite

15 mars 2019
Santé publique : le ministère alerte sur la circulation de faux vaccins de méningite

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 15 mars, le ministère de la Santé publique a fait cas « d’une suspicion  de circulation de faux vaccins contre la méningite, le...

Enseignement Supérieur : le SNECS se radicalise, les étudiants pris en otage par le bras de fer avec le gouvernement

10 mars 2019
Enseignement Supérieur : le SNECS se radicalise, les étudiants pris en otage par le bras de fer avec le gouvernement

C’est de nouveau l’escalade entre le Syndicat national des enseignants chercheurs et du supérieur (SNECS) et le gouvernement. Une semaine après l’adoption par ce dernier du projet de loi portant...

Campagne nationale de vaccination contre la méningite : plus de 6 millions d’enfants visés

5 mars 2019
Campagne nationale de vaccination contre la méningite : plus de 6 millions d’enfants visés

Le ministre de la santé publique M. Idi Illiassou Mainassara a lancé ce mardi 05 mars 2019 à Niamey la campagne nationale de vaccination contre la méningite à méningocoque A...

Santé : le Pneumorel retiré du marché par décision du ministère

16 février 2019
Santé : le Pneumorel retiré du marché par décision du ministère

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU NIGER Par mesure préventive le Ministre de la santé publique informe les responsables des structures sanitaires publiques et privées ;...