NITA Fond Site Web 675 x 240

SOMMET CEDEAO 10 08 2023

A l’issue de leur Sommet extraordinaire sur la situation au Niger, ce jeudi 10 août à Abuja, les Chefs d’Etat de la Cédéao ont annoncé plusieurs décisions de fermeté à l’égard des militaires qui ont pris le pouvoir à Niamey. C’est ainsi qu’après avoir constaté le non-respect par la junte de l’ultimatum donné lors de leur précédent Sommet, ils ont décidé de « l’activation immédiate » et du déploiement de la force en attente de l’organisation « pour restaurer l'ordre constitutionnel au Niger ». Par ailleurs, et selon les détails donnés par le Président de la Commission, M. Omar Alieu Touray, les Chefs d’état ont demandé à l'Union africaine d’approuver toutes les décisions issues du Sommet. Aussi, le Sommet a décidé de maintenir les sanctions économiques et financières notamment la fermeture des frontières et le gel des avoirs de tous ceux qui entravent le rétablissement de l'ordre constitutionnel. Toutefois, l'organisation s'est dite favorable à une évolution pacifique de la situation.

Zeyna commission0

Selon le communiqué lu par le Président de la Commission de la Cédéao, à l’issue Sommet, les Chefs d’Etat ont lors de leur huis-clos, ont noté que « tous les efforts diplomatiques déployés par la CEDEAO pour résoudre la crise ont été repoussés avec défiance par les dirigeants militaires de la République du Niger ». Ils ont également pris « acte de l'expiration de l'ultimatum d'une semaine donné pour le rétablissement de l'ordre constitutionnel en République du Niger ».

Dans le cadre de leurs décisions, les dirigeants de la CEDEAO ont ordonné « au Comité du chef d'état-major de la défense d'activer immédiatement la force en attente de la CEDEAO avec tous ses éléments ». Ils ont également ordonné « le déploiement de la force en attente de la CEDEAO pour rétablir l'ordre constitutionnel en République du Niger ».

Des négociations avant l’usage de la force

En dépit de ces mesures, ainsi que du maintien des sanctions, les Chefs de l’Etat ont toutefois laissé la porte ouverte à une « évolution pacifique de la situation », à laquelle ils se sont dits « favorable ». Dans son discours de clôture, le Président du Nigeria et Président en exercice de la Cédéao s’est montré très ferme à l’égard des autorités militaires de Niamey.  « Aucune option n’est exclue, y compris l’utilisation de la force en dernier recours », pour résoudre cette crise au Niger, a déclaré Ahmed Bola Tinubu.

La Cédéao a aussi demandé à l’Union africaine (UA) d’approuver les décisions issues de ce Sommet. En attendant, l’organisation va continuer à tenter de dialoguer avec le Conseil National de Dialogue Politique (CNSP), la junte militaire qui a renversé le régime de l’ancien président Bazoum Mohamed et qui a, jusqu’à présent, éconduit toutes les missions de médiation dépêchées par la Cédéao.

Lors de son discours d’ouverture du Sommet, le Chef de l’Etat nigérian a affirmé qu’il était essentiel d'évaluer l'efficacité des initiatives et d'identifier les lacunes ou les défis qui ont pu entraver les progrès enregistrés depuis le précédent Sommet du 30 juillet dernier. « Ce n'est qu'à travers cette évaluation complète que nous pourrons collectivement tracer une voie durable vers une paix, une stabilité et une prospérité durables au Niger », a jouté Ahmed Bola Tinubu avant d’ajouter qu’en réaffirmant l’engagement inébranlable de la Cédéao en faveur de la démocratie, des droits de l'homme et du bien-être du peuple nigérien, « il est crucial que nous accordions la priorité aux négociations diplomatiques et au dialogue en tant que fondement de notre approche ». En ce sens, a-t-il estimé, « nous devons engager toutes les parties impliquées, y compris les leaders du coup d'État, dans des discussions sérieuses pour les convaincre de renoncer au pouvoir et de rétablir le président Bazoum. Il est de notre devoir d'épuiser toutes les voies d'engagement pour assurer un retour rapide à la gouvernance constitutionnelle au Niger ».

Selon le Président du Nigeria, la crise politique au Niger ne menace pas seulement la stabilité de la nation, mais a également des implications à long terme pour l'ensemble de la région de l'Afrique de l'Ouest. « En restant fermes dans notre adhésion aux principes de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l'État de droit, nous pouvons restaurer la paix, la stabilité et la prospérité en République du Niger, favorisant ainsi un environnement propice à la croissance et au développement pour tous », a-t-il dit.

A l’évidence donc, l’option militaire prônée par les Chefs d’état n’écarte pas encore une issue pacifique à la crise politique que traverse actuellement le Niger. Elle est pour l’heure plus qu’une menace pour faire pression sur les nouvelles autorités militaires à s’ouvrir aux négociations.

A.Y. Barma (actuniger.com)



Commentaires

11
Maiga
9 mois ya
La force en attente ne se sera jamais au Niger, notre pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
21
Nig
9 mois ya
Le butin (Al-'Anf?l):30 - (Et rappelle-toi) le moment o
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
magagi
9 mois ya
Annulez le Project du Pipeline qui devrait passer par le Benin et retracez a travers le Burkina-Ghana (retombees droit de transit ca 300milliards CFA tant pis au Beninois!

Auditez le contrat du Project passer sous le fils T3 ancien ministre du Petrole

Assurez vous que ce dernier reponde de TOUTES malversations, corruption traffic d'influences pot-de-vin et kick-back offert a eux par la societe Francaise Total-Energies qui avait "remporter" le contract de gre-a-gre!! entre les colons de TOTAL et la famille T3

RESILIEZ LE CONTRAT DE TOTAL-ENERGIES (argument juridique: non-respect des Termes a cause sanctions CEDEAO)

Faites appel aux Chinois ou d'autres pays. y'a plein qui sont prets a participer Croyez moi y compris l'Algerie la Turquie et Japon

.. Tachii Tsaye.. DEBOUT LAMINE ZEINE..
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
15
Hadiza
9 mois ya
Je suis d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Wangaro
9 mois ya
Non seulement l'armee nigerienne peut battre celle de la CEDEAO, mais si jamais elle nous attque, on doit en profiter pour prendre le Benin, puis le Nigeria et les diriger pendant les 10 prochaines annees pour leur apprendre a s'ingerer dans les affaires internes des gens. Que le Mali aussi en profite pour envahir le Senegal et le Burkina, envahir la Cote d'Ivoire. Tous les nigeriens seront des soldats. Bismillah la CEDEAO on vous attend.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
10
JSouna
9 mois ya
Paris n
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
9
Pacifique
9 mois ya
Dans ce cas, commencez
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
DIARRA
9 mois ya
M
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
TOTO A DIT
9 mois ya
[quote name="DIARRA"]M
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Zakou
9 mois ya
Citation en provenance du commentaire précédent de Wangaro :
Non seulement l'armee nigerienne peut battre celle de la CEDEAO, mais si jamais elle nous attque, on doit en profiter pour prendre le Benin, puis le Nigeria et les diriger pendant les 10 prochaines annees pour leur apprendre a dans les affaires internes des gens. Que le Mali aussi en profite pour envahir le Senegal et le Burkina, envahir la Cote d'Ivoire. Tous les nigeriens seront des soldats. Bismillah la CEDEAO on vous attend.


:lol: :D :D :lol: :D :lol: . Pourquoi m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
Dan tesker
9 mois ya
Pourquoi les memes anciens PM, PAN,PR niraient ils pas demander a bazoum de demissionner plutot que senteter. Apparemment la sagesse a foutu le camp du pays depuis que hama amadou salou djibo ont fait du sheytan president.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Wangaro
9 mois ya
Citation en provenance du commentaire précédent de Zakou :
[quote name="Wangaro"]Non seulement l'armee nigerienne peut battre celle de la CEDEAO, mais si jamais elle nous attque, on doit en profiter pour prendre le Benin, puis le Nigeria et les diriger pendant les 10 prochaines annees pour leur apprendre a dans les affaires internes des gens. Que le Mali aussi en profite pour envahir le Senegal et le Burkina, envahir la Cote d'Ivoire. Tous les nigeriens seront des soldats. Bismillah la CEDEAO on vous attend.


:lol: :D :D :lol: :D :lol: . Pourquoi m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
TOTO A DIT
9 mois ya
[quote name="Zakou"][quote name="Wangaro"]Non seulement l'armee nigerienne peut battre celle de la CEDEAA

:lol: :D :D :lol: :D :lol: . Pourquoi m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Wangaro
9 mois ya
[quote name="TOTO A DIT"][quote name="Zakou"][quote name="Wangaro"]Non seulement l'armee nigerienne peut battre celle de la CEDEAA

:lol: :D :D :lol: :D :lol: . Pourquoi m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Nig
9 mois ya
Le repr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
apolitique
9 mois ya
[quote name="Dan tesker"]
Peut-
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
apolitique
9 mois ya
[quote name="magagi"]
Dotija Bonjour, Allah ya kawo mouna sawki
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Mohamed
9 mois ya
L'arm
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
apolitique
9 mois ya
[quote name="Mohamed"]
Ah il faut pas utiliser le nom du Prophete pour nous souhaiter la guerre civile soubhanallah
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
9 mois ya
[quote name="Nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Dan Niger
9 mois ya
[quote name="apolitique"][quote name="Dan tesker"]
Peut-
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
TOTO A DIT
9 mois ya
[quote name="TOTO A DIT"][quote name="Nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
9 mois ya
ENCORE pour le RECORD, le post # 20 n'est postivement et affirmativement pas de TOTO A DIT .
C'est un usurpateur (trice) , un voleur (se) d'identit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2091 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
534 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
332 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
477 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
366 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
366 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages