samedi 28 janvier 2023

3803 lecteurs en ligne -

fraren

Industrialisation et diversification économique : le Président Bazoum désigné champion de l'Union africaine pour l'industrialisation inclusive et durable et la transformation productive

Sommet UA Niamey 25 11 2022 BIS2

La conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine a désigné ce 25 Novembre 2022 à Niamey, le président de la République du Niger, S.E. Mohamed Bazoum, champion de l'Union africaine pour l'industrialisation inclusive et durable et la transformation productive. Cette annonce a été faite lors de la Clôture des travaux du double sommet de l'Union africaine qui s'inscrit dans le cadre de la semaine pour l'industrialisation de l'Afrique dont les travaux ont été lancés lundi 20 novembre dernier dans la capitale nigérienne, avec un premier sommet sur les femmes transformatrices africaines.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Placé sous le thème: "Industrialiser l'Afrique : renouveler les engagements en faveur d'une industrialisation et d'une diversification économique inclusives et durables", les travaux du 17e sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA) sur l'industrialisation et la diversification économique en Afrique et de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), se sont déroulées au Centre international de conférences Mahatma Gandhi de Niamey  en  presence du  Chef de l'Etat nigérien Mohamed Bazoum et de plusieurs dirigeants africains, dont le président du Rwanda Paul Kagame, represenant le président en exercice de l'Union africaine, le Président sénégalais Macky Sall. On notait egalement la presence du président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, celle du Président de l'Assemblée nationale du Niger, le Chef du gouvernement SE Ouhoumoudou Mahamadou, les membres du gouvernement, l'ancien Président Mahamadou Issoufou, les premières dames du Niger, Comores, Gambie, les députés nationaux, ainsi que les chefs des delegations et plusieurs invités. 

Ce 17e sommet a été une occasion pour affirmer que " le continent africain recèle des richesses souterraines, naturelles et énergétiques et un capital important, sa composante démographique jeune dans laquelle il faut investir  ".

Industrialisation et diversification économique pour la realisation de la Zlecaf

Dans son discours de mot de bienvenue, le Président de la république Mohamed Bazoum a souligné qu’il y a une dépendance entre l’Industrialisation et la Diversification Économique en Afrique et l’accord sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf). Pour le Président Bazoum, « l’industrialisation de l’Afrique passe par la mise en œuvre de l'accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), qui, elle, repose sur l’industrialisation », a-t-il mentionné. « La promotion des deux doit tenir compte de cette dépendance positive afin d’obtenir un développement économique sûr », a insisté le chef de l’Etat.

Le Président Bazoum a rappelé que « la part de l'Afrique dans le commerce mondial est de 4% » précisant que « le commerce entre pays africains représente 17% de leur commerce global ». « Le faible niveau d'industrialisation de l'Afrique explique cet état de fait déprimant », a déploré le président nigérien. Il a egalement rappelé que l'Afrique est « riche en matières premières variées et d'une jeune population ».

Le président de la Commission de l'Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat a dans son adresse rappelé le « contexte international secoué par une succession de crises dont les ondes négatives n’ont pas encore fini de traverser notre continent ». En effet, a expliqué M. Moussa Faki,  « ces crises ont eu la particularité de révéler les fragilités de nos économies dues à la faible capacité de réponse aux chocs, notamment de nature exogène ». Pour le président de la Commission de l'Union africaine,  l’Afrique, en dépit de ses multiples vaillantes résistances et preuves de remarquable résilience, fait la dure expérience de sa forte dépendance à l’égard de l’extérieur

« Cette dépendance, nos leaders ont pris la courageuse et sage option d’envisager de la réduire de manière significative à travers l’accélération du processus d’industrialisation du continent. Les attentes du Continent sont, d’une part, une production de biens manufacturés diversifiés et d’autre part un renforcement des échanges commerciaux intra-africains que devra faciliter la pleine et totale opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine, la ZLECAf. C’est au prisme de ces considérations d’ordre stratégique que se confirme la pertinence de la thématique de cette 17ème session extraordinaire de la Conférence de l’Union dont votre présente session est le segment préparatoire décisif. Industrialisation et diversification économique, tels sont les deux pôles complémentaires d’un même objectif à la réalisation duquel la ZLECAf est appelée à prendre à bras le corps », M. Moussa Faki, président de la Commission de l'Union africaine. 

Sommet UA Niamey 25 11 2022 BIS2Sommet UA Niamey 25 11 2022 BIS2Bazoum Issoufou Buhari et deby fils

Abdoulkarim (actuniger.com)

.

Commentaires  

-1 #1 TOTO A DIT 26-11-2022 00:08
:D :lol: Quand la démagogie se démarque du pragmatisme .. la vue de l'esprit de déclaration pompeuse difficilement percerptible dans la réalité ...avec les trouvailles propres à eux de 3 N , 3 D , 3 Z et autres . Ou se trouve la véracité empirique et localisation d'industrialisation de ces 3 machins propres au film indou au Niger, au contestaire de citer ne serait que depuis quand les Nigeriens Nourrissent les Nigeriens , SELON :P :P ??

TOTO A DIT dit avec votre fourbe dite amie légendaire menteuse, la FRANCHIE , dites une seule entité de votre supposée amie la France , conçue depuis les dites indépendances à NOW au Niger qui offre ne seraient que 1000 emplois dans le tissu social au Niger , se relève le défi lancé ?

MAIS ... avec la vision et l'abnégation d'oser , le courage de prospecter la diversification de partenariat , voilà ce qui se pointe à l'horizon au contraire des negrillons heureux qui se félicitent et de distinguent de titre ne valant pas un papier de toilette à L'INTERNATIONAL..

Quand TOTO A DIT partage , es tu tenu de partagé ?

Cotonculture : signature d’un protocole d’accord entre le Mali et la Chine pour l’installation de deux unités de filature

Le Mali et la Chine ont signé, le 21 novembre 2022 un protocole d’accord pour l’installation de deux unités de filature, dont l’une à Koutiala et l’autre à Bamako. Un projet qui sera réalisé par la société Qingdao de la Chine.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 TOTO A DIT 26-11-2022 00:23
Suite 1
Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’Etat, a reçu, ce vendredi 25 novembre 2022, l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine, Chen ZHIHONG, qui accompagnait une délégation de son pays dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet.

 

 

« La première unité sera installée à Koutiala avec une capacité de 20 000 tonnes coton fibre à transformer en filet. La deuxième unité sera installée à Bamako avec une capacité de 25 000 tonnes par an. Ce qui fait environ 45 000 tonnes de coton fibre », a précisé le Président Directeur général de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Dr Nango DEMBELE avant de poursuivre : « Ce qui devrait amener le taux de transformation du coton de 2 % présentement à près de 10 % »

 Le niveau filature capte environ 30 % de la valeur ajoutée de l’ensemble de la chaîne de valeur coton. Ce que nous perdons sur la vente de la fibre, à la filature, on le récupère en termes de plus-value en termes de marge bénéficiaire », a expliqué le patron de la CMDT qui indique que ce projet d’usines de filature est une bonne proposition technique pour la filière coton du Mali.

La société dispose d’un capital de 200 millions, dont 85 % sont détenus par la CMDT et 15 % par le partenaire chinois, avec création du Conseil d’administration et tout ce qui est nécessaire au fonctionnement juridique de la société.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 TOTO A DIT 26-11-2022 00:26
Suite 2 et fin
Une délégation ; comprenant une équipe technique, des représentants du partenaire chinois ; conduite par le PDG de la CMDT, s’est rendu, le mercredi dernier, sur le futur site de la Société malienne de filature (SOMAFIL) de Koutiala. Elle sera installée sur une superficie de 50 hectares. Pour l’unité de Bamako, elle sera installée sur 70 hectares. Ces deux unités créeront 5000 emplois.

Reçu en audience, ce vendredi 25 novembre 2022, l’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Chen ZHIHONG, a indiqué : « La coopération entre la Chine et le Mali est toujours fructueuse depuis 62 ans d’existence des relations diplomatiques entre nos deux pays. Avec cette délégation, notre coopération sera encore plus renforcée. Avec l’appui du Gouvernement malien, l’appui du Président de la Transition, je suis persuadé que cette coopération sera encore plus renforcée »

L’initiative des autorités de la Transition de transformer sur place le coton malien est hautement salutaire pour peu que l’on considère la production production annuelle qui s’élève à près de 700 000 tonnes. C’est donc dire que la culture du coton a de beaux jours devant elle, car la création de ces deux usines de filature est un grand facteur de stabilisation du prix du coton sans compter les milliers d’emplois directs et indirects qui seront créés.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 TOTO A DIT 26-11-2022 01:16
8) :-* Une question de TOTO A DIT et une seule aux heureux récipiendaires d'autoglorification en industrialisation d'esprit .....

Si par industrialisation s'entendant par l'essor ou le développement de l'industrie par exemple au Niger ....
Si vous vous êtes montrés incapables de monter ne serait qu'une seule usine de conservation de SIMPLES CRIKETS ( Faraa, dooh) au standard de production , ou évoluer du système de hilaire , de daba du temps des SARANOUIA ou Soundjata à une agriculture mécanisée , digitaliseé...
Juste en simples exemples ....

De quelle industrialisation faites vous cas même au Niger ....?

Quand TOTO A DIT dit en industrie d'automobiles le Ghana fabrique des voitures made in Ghana , le KANTANKA avec son logo reconnaissable par l'Etoile sur la grille

Ou les téléphones Mara X et le Mara Z smartphones complètement faits par MARA GROUP'S NEW ANDROID OS PHONES au RWANDA

Que dire du Niger ?

Quelles sont les industries endogènes du Niger ?

Quand l'on parle d'industrialisation et digitalisation et que des ZINZINelectuels avec leur untel a dit à la conne inadapté au contexte African ne savent même pas comment naviguer le b a des TIC ou manipuler un simple ordinateur et multitasking.... même avec un doigt :P :P
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 TOTO A DIT 26-11-2022 01:21
Ou bien par l'industrialisation du Niger lui valant une reconnaissance c'est l'accumulation d'immondices crasseux et fétides et autres caca humains pétés dans les espaces publics ou aspergés les murs d'autrui d'urine en guise de bonjour ..
Est cela l'industrialisation ????

TOTO A DIT se demande comment peut on parler de développement sans industries et de monnaie souveraine maîtrisable , sans amour de sa patrie et de sacrifice au grand bonheur de la masse ..... : SERVIR et NON SE SERVIR ??

Sont ce les auto-glorifications de satisfecit hypocrite qui industrialisation le BLED???

QUI PEUT DIRE COMBIEN CE CIRQUE DE CLOWNS A COÛTÉ ? :zzz :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 TOTO A DIT 26-11-2022 01:27
:D :lol: FAMIWOOO !!!
Qui peut rappeler comment l'on appelle " KANGAOU" ou "KOLOZI " ?
comme TOTO A DIT est au cour d'alphabétisation de nuit , il n'a pas encore atteint ce chapitre ... Et remerciant d'avance ..

Et à quand les entités d'industrialisation de KANGAOU" ou "KOLOZI " au Niger ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Lale Lale 26-11-2022 09:10
|...La conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine a désigné ce 25 Novembre 2022 à Niamey, le président de la République du Niger, S.E. Mohamed Bazoum, champion de l'Union africaine pour l'industrialisation inclusive et durable et la transformation productive.'' Lol
Les dirigeants efficaces ne courent pas apres les glorioles et les titres pompeux. L'eleve mediocre a fini par entrer dans la camisole lui cousue par son maitre satanique et maudit. Lelle
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Terbo 26-11-2022 16:36
En 1an 8 mois de gouvernance qu'est-ce que "l'étranger qui se reclame du Niger" a-t-il posé comme chantiers extraordinaire pour être champion si ce n'est marcher sur les pas de son mentor adepte des honneurs immotivés du genre champion de ceci et de cela, prix de ceci et de cela alors que sous sa gouvernance le Niger a égrené le dernier rang 10 années sans interruption au plan du développement humain.
Dix années de gouvernance mafieuse et maléfique marquées de vols et de pillages des ressources publiques et c'est cela la "renaissance" claironnée par les dits intellos.
Des voleurs de la secte rose des voleurs primés.
Des adeptes de l'endettement et de la mendicité en quête incessante d'aide budgétaire qui sont champions. Que c'est triste, lamentable et éhonté !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Blackmarket 28-11-2022 10:51
Ah! la distribution des médailles continue :D :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com