mardi 4 octobre 2022

1794 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

Uranium : le Niger et le Canada entérinent la création de la société SOMIDA S. A, détenu à 80% par Global Atomic

Travaux mine Dasa

Le gouvernement du Niger et la Compagnie canadienne Global Atomic Corporation ont signé une convention pour la création de la Société des Mines de DASA (SOMIDA S. A). La cérémonie de signature des statuts et pacte d’actionnaires de cette nouvelle société dotée d’un capital social de deux (2) milliards de FCFA détenu à hauteur de 80% par Global Atomic et 20% pour l’Etat du Niger s’est déroulée le mercredi 10 août au cabinet de la ministre des mines, Mme Ousseini Hadizatou représentant le gouvernement en présence du PDG de Global Atomic Fuels Corporation.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon la ministre des Mines Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, la création de cette nouvelle société constitue un nouvel élan dans l’exploitation de l’uranium au Niger. Mme Ousseini Hadizatou Yacouba a précisé que cette entreprise avait bénéficié de six (6) permis de recherche en 2007 et en 2008. Les deux permis relatifs aux périmètres ‘’Adrar emoles 3 et 4 dont elle a bénéficié en 2008 ont donné des anomalies rassurantes. «C’est à dire que quelque chose de probant a été découvert» a dit Mme Ousseini Hadizatou Yacouba. Suite à cette découverte, la société a bénéficié, en 2020, d’une autorisation pour l’exploitation du gisement découvert. «Pour nous, l’étude de faisabilité qui peut conduire à la création de cette nouvelle société, est un nouvel espoir par rapport au secteur minier. C’est pour cela que déjà le conseil de ministre a donné son accord en 2020 pour donner un permis de grande exploitation dénommé ‘’In Boukkat’’ à l’entreprise Global Atomic pour le compte de cette mine» a-t-elle expliqué.

« Près de 28 milliards ont été déjà investis dans la recherche d’après la ministre Hadizatou qui ajoute qu’un investissement de plus de 121 Milliards de FCFA sera réalisé pour la création de la nouvelle mine pour une Valeur Actuelle Nette (VAN) du projet d’environ 107 milliards de FCFA avec un taux de rentabilité interne (TRI) de 22%. La création de 217 emplois permanents directs qui en découlera va atténuer le problème de chômage devenu préoccupant avec la fermeture de la mine de COMINAK le 31 mai 2021. Entre autres avantages, il y aura les recettes financières issues de la fiscalité applicables pour un montant de 154 milliards à travers notamment la redevance superficiaire annuelle ; la redevance minière , la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les prestations de service liées au fonctionnement administratif, l’impôt sur les bénéfices; l’impôt sur le revenu des capitaux mobiliers, l’impôt sur les revenus dû par les employés nationaux, les impôts et droits de douane sur les importations après les rabattements autorisés par la réglementation, la redevance statistique, la taxe d’apprentissage. Il y aura également, la contribution au développement local des collectivités territoriales dans lesquelles la société conduira ses activités, en participant au financement des infrastructures collectives et à l’entretien de la Route Tahoua-Arlit. Avec la création de SOMIDA S. A. c’est aujourd’hui une nouvelle ère, un nouvel espoir qui souffle dans le domaine minier, particulièrement sur la région d’Agadez ». Mme Ousseini Hadizatou Yacouba,ministre des Mines

Quant au Président Directeur Général du groupe Global Atomic Fuels Corporation, il s’est réjoui de ce partenariat qui a conduit à la création de SOMIDA. « Nous sommes maintenant prêts à entreprendre le développement d’une nouvelle mine d’uranium autour d’un gisement exceptionnel découvert par les équipes de Global Atomic en 2010 » a souligné M Stephen G. Roman. Il a ensuite salué tous les efforts accomplis depuis cette découverte tout en rappelant qu’il reste beaucoup de travail à accomplir. «Et si tout se passe bien, nous prévoyons la mise en production des premiers fûts de yellowcake au début de  l’année 2025 » a annoncé M Stephen G. Roman. D’après le PDG du groupe Global Atomic Fuels Corporation, cette nouvelle mine appelée « Dasa » va générer d’importantes retombées économiques dans les régions d’Agadez et d’Arlit ainsi que des recettes fiscales durables pour la République du Niger. « Nous sommes maintenant engagés et résolument déterminés à faire avancer la construction d’un des plus beaux projets de mine d’uranium au monde », a-t-il conclu.

(actuniger.com)

.

Commentaires  

+2 #1 LILWAYNE 13-08-2022 12:40
ils sont vraiment c.. ces niger...bat.. donc 10000 de benef equivaut a 2000f pour le niger...dont 1000 dans les poches roses..500f alcapone ISSOUFOU...250F POUR SON BAT...INC DE FILS ET 250F POUR LA SOIT DISANTE POUPEE A LA TETE DU PAYS...TOUT SE PAYERA EN CE BAS MONDE
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #2 Sadissou Gambobo 13-08-2022 12:54
C'est regrettable si après tant d'années d'expérience dans le domaine de mine à travers la cominak et somaïr on arrive pas à détenir au moins 50% d'action dans la nouvelle société
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 COPI 13-08-2022 13:02
:sad: :sad: :sad: Qu'ont-t-ils prévu pour les habitants de cette zone uranifère en dehors de les rendre malades et de les priver de leurs moyens de survie en leur confisquant leur terre et leur eau ??? RIEN, RIEN, RIEN. Et si la révolte gronde, les profiteurs s'étonneront...
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Omar Abba 13-08-2022 13:45
L Etat choisit toujours la facilité. L Etat ne contribue en rien sur le plan de l'implantation de la mine. C'est les autres qui investissent leur sous et font tout. Donc c'est normal que l'Etat n'aie que les 20% dans un premier temps. C'est la même chose pour l'aéroport avec SUMA
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Nassirou Madaba 13-08-2022 15:16
2 milliards de francs CFA n'atteignent même pas 4 millions €, même un seul voleur d'état peut sortir ce montant facilement mais il faudrait des étrangers viennent financer ce projet.
Vraiment !
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Myriam Idrissa 13-08-2022 16:13
C'est vraiment dommage de donner tant de pouvoir aux pays et sociétés extérieures, et de ne garder que 20% pour l'État donc 0% pour le peuple ... C'est une grande braderie ou quoi Monsieur Bazoum ??
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 webdubois 13-08-2022 20:52
oh liza oh liza............... :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:
quelle honte pour toi man...tu cries selon elle....tu te reconnaitra :-? :-? :-? :-? :-?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Hadiza Yacouba 14-08-2022 06:26
Espèce de médiocre, tu viens nous parler de VAN et TRI qui sont des outils basiques d'aide la décision. J'espère que ce n'est pas sur ces indicateurs que tu as pris ta décision d'aller de l'avant avec ton projet.
De la bullshit ! Ton savoir est périmé et tu dois retourner à l'école.
Ça peux-tu d'être médiocre à ce point là?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Dani Saley 15-08-2022 11:10
Voilà pourquoi personne ne respecte l s africains, on fait des choses bêtes. Pourquoi non seulement on est incapable de produire quoique ce soit, pire mais n laisse les étrangers tout nous prendre pour des miettes.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Mahaman 23-09-2022 20:57
Est-ce qu'il y aura un domaine de l'eau, car moi je suis hydrogéologue ??
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com