samedi 13 août 2022

3672 lecteurs en ligne -

fraren

Communiqué de presse du parti AMEN AMIN du 15 juillet 2022

Militants Amen Amin 15 07 2022

L’Alliance des Mouvements pour l’Emergence du Niger (AMEN AMIN) remercie sincèrement les conseillers municipaux de la commune rurale de N’dounga et tous ceux qui ont contribué à l’échec de la motion de défiance contre la Maire de cette municipalité orchestrée et justifiée par le PNDS TARRAYA en représailles à la position de notre parti contre l’usurpation du pouvoir par Mohamed Bazoum.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Déjà en Mai 2021, sur instruction de son parti, l'ancien préfet de Kollo avait essayé de bloquer l’installation des conseils municipaux de Dantchandou, Kollo et Ndounga aux fins d’empêcher l’élection des Maires dans l'espoir de leur dissolution.

Après ce premier revers, et avoir vainement tenté d’intimider le président de notre parti pour le faire taire, il s’en prend désormais aux élus de notre parti.

Pour la besogne, il a commis deux mousquetaires et leur valet qui s'y sont attelés avec zèle, car ils caressent secrètement le rêve d'un retour au gouvernement pour les trafics diplomatiques ou pour s’en prendre à nouveau, aux ressources du pétrole et de la défense.

A propos du ministère de la défense nationale, les Nigériens attendent et réclament toujours un traitement judiciaire exemplaire de l'affaire de détournement de 75 milliards de FCFA dont le principal instigateur les nargue sur les médias pendant que de nombreux opposants croupissent en prison pour des motifs politiques.

La première cible des olibrius est la jeune maire de N'dounga qui n’a commis aucune faute de gestion, et qui se bat, comme ses collègues, pour l’amélioration des conditions de vie des Nigériens qui souffrent quotidiennement des affres du régime incompétent du PNDS TARRAYA.

Ainsi, ils ont convoqué des conseillers de N'dounga, à l’Assemblée Nationale, en violation de son règlement intérieur, puis au domicile de leur président, pour les intimider après leur refus d'accepter les millions de F.CFA de corruption pour leur adhésion à leur parti, sous serment coranique.

En dernier ressort, le préfet de Kollo, ayant échoué à inverser la situation à son tour malgré ses pressions, a, en toute illégalité, empêché à la maire de voter, et d'user de la procuration à elle dument délivrée, lors de ladite session du 1er juillet 2022.

Après l'échec de leurs basses manœuvres en vue de la destituer, leur plan B consiste, à présent, à user d'une inspection controuvée ou bloquer le fonctionnement de la mairie pour dissoudre le conseil municipal de N'Dounga et y nommer un de leurs militants en qualité d'administrateur délégué en conseil des ministres.

Les Nigériens se souviennent encore que le Ministre de l'Intérieur, Mohamed Bazoum, avait usé de cette manœuvre pour révoquer des dizaines de maires entre 2016 et 2020 dans le cadre de la préparation de son hold-up électoral de 2021.

A titre d'exemple, il révoqua tous les maires hostiles pour finir par contrôler 10 des 11 communes du département de Kollo en n'y nommant des militants de son parti.

Ces faits démontrent le caractère anti-démocratique de Mohamed Bazoum et confirment sa volonté d’éteindre totalement la démocratie au Niger en achetant tous les partis ou à défaut, les faire taire par tous les moyens, même immoraux ou illégaux.

AMEN-AMIN salue l’engagement résolu des élus, des militants et des sympathisants dans notre lutte commune pour un Niger meilleur. et les appelle à continuer le combat et à ne jamais céder aux sirènes du système corruptif du PNDS TARRAYA.

AMEN AMIN rassure les Nigériennes et Nigériens, d’ici et de la diaspora, que les combines de l'usurpateur ne nous feront jamais reconnaître son pouvoir illégitime et encore moins renoncer aux luttes démocratiques car nous préférons mourir debout que de vivre à genoux.

Vive la démocratie,

Vive la République.

Fait à Niamey, le 15 Juillet 2022

Dr Moussa SAGBO

Secrétaire Général Adjoint



Commentaires  

0 #1 Paf 16-07-2022 20:13
Modérez votre langage.il n'y a pas si longtemps vous étiez avec ce pouvoir que vous pourfendez aujourd'hui.il n'est pas exclu que soyez ensemble dans l'avenir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Tpn 17-07-2022 10:29
Que Bazoum et sa secte abandonnent cette aventure de débauchage et de concassage. Des leçons tirées de ces pratiques, il y a toujours un revers de la médaille.
Seule une politique inclusive peut sortir ce pays des sentiers battus. L'heure n'est pas à la division. Rien n'est éternel sur cette terre.
Si Macron est dans des sales draps aujourd'hui n'ayant pas la majorité absolue c'est du fait de cette pratique de débauchage qu'il opéré par le passé. Il a tellement perdu la confiance des partis dans lesquels il a débauché qu'il n'arrive même pas à constituer une coalition pour faire passer aisément les textes de lois.
Sortons de ce carcan de chamailleries. C'est de la politique puérile.
Les défis sont abyssaux: sécuritaires, sanitaires, humanitaires...
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Tpn 17-07-2022 10:48
Bazoum est entrain de prendre un virage sans retour.
Là où Issoufou a échoué, vous allez échouer lamentablement et doublement.
Ne jouer pas avec le Coran. Corrompre des gens pour les faire accepter le diable sous serment coranique est un jeu dangereux.
Bon sang, c'est quoi cette politique de main tendue de Issoufou qui continue pour enrôler tout le monde derrière la secte rose des voleurs.
Comment ignorer qu'en démocratie, tout le monde ne pas être unanime avec vous. Ce n'est quand même pas intelligent pour une secte qui se dit constituée de dits "intellos".
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 21-07-2022 13:28
Zancen woffi !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 TOTO A DIT 26-07-2022 02:01
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
Zancen woffi !


cet usurpateur et voleur d'identité du post # 4 ,un fils de [mot censuré] ,n'a toujours pas trouvé de nom de baptême et de filiation , faudrait il qu'il volé l'identité de TOTO A DIT .....
Ce chenapan escroc faussaire n'est positivement pas TOTO A DIT ...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com