dimanche 14 août 2022

2428 lecteurs en ligne -

fraren

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 02 JUIN 2022

CM 02 06 2022

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 02 juin 2022, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

       Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes : 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES ENERGIES RENOUVELABLES.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant organisation du Ministère de l’Energie et des Energies Renouvelables.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DU PETROLE.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant organisation du Ministère du Pétrole. 

Les deux (02) projets de décret ci-dessus ont pour objet d’organiser lesdits départements ministériels. 

En effet, suite au remaniement ministériel du 23 avril 2022, le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables a été scindé en deux départements ministériels, à savoir  le Ministère de l’Energie et des Energies Renouvelables et le Ministère du Pétrole.

 

III.    AU TITRE DU MINISTERE DES FINANCES.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret modifiant et complétant le décret n° 2021-327/PRN/MF du 13 mai 2021, portant organisation du Ministère des Finances. 

La loi déterminant les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de la Cour des Comptes dispose en son article 158 : « Il est créé un poste comptable à la Cour des Comptes dirigé par le trésorier de la Cour.

Les modalités de son fonctionnement sont déterminées par voie règlementaire ».

Le présent projet de décret a pour objet de prendre en compte la création dudit poste dans l’organigramme du Ministère des Finances.

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant modification du décret n° 2021-161/PRN/MESU/DD du 05 mars 2021, déterminant les modalités de gestion des produits et des activités polluant ou dégradant l’environnement et fixant la redevance y relative.

Le décret n° 2021-161/PRN/MESU/DD du 05 mars 2021, déterminant les modalités de gestion des produits et des activités polluant ou dégradant l’environnement et fixant la redevance y relative, prévoit à son article 25, le paiement d’une redevance sur le contrôle des produits chimiques, des déchets dangereux et des activités polluant ou dégradant l’environnement.

Le présent projet de décret revoie à la baisse le taux de cette redevance, en vue de réduire les coûts de certains produits de grande consommation, impactés par le paiement de cette redevance.

 

  1. MESURES NOMINATIVES.

Le Conseil des Ministres a adopté les mesures individuelles suivantes :

AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE

  • ·       Monsieur Issoufou Adamou, maître-assistant en droit public, est nommé secrétaire exécutif de l’Agence de Régulation des Marchés Publics.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES ENERGIES RENOUVELABLES

  • ·       Monsieur Mahaman Bachir Boubacar, est nommé directeur des ressources financières et du matériel.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE, DU TOURISME ET DE L’ARTISANAT

  • ·       Monsieur Dan Ladi Adamou, gestionnaire du patrimoine culturel, Mle 50882/S, est nommé inspecteur des services.
  • ·       Monsieur Aboukar Abba Tchellou, chargé d’enseignement, Mle 132468/U, est nommé directeur du tourisme.
  • ·       Monsieur Maman Ibrahim Guida, chargé d’enseignement, Mle 62934/X, est nommé directeur de la culture.
  • ·       Monsieur Sadou Abdou Hamani, chargé d’enseignement, Mle 67869/Y, est nommé directeur de la promotion de l’enseignement artistique et de la formation aux métiers de la culture.
  • ·       Madame Hariétou Maïgamo, professeur d’actions culturelles, Mle 57781/X, est nommée directrice des infrastructures et des équipements scolaires et culturels.
  • ·       Monsieur Nouhou Makéri Daweye, ingénieur des travaux statistiques, Mle 112089/X, est nommé directeur des archives, de l’information, de la documentation, des relations publiques, de l’informatique et de la numérisation.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE ET DE L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES

  • ·       Madame Oumarou Hadjaratou Sadou, gestionnaire des ressources humaines, Mle 67001/S, est nommée directrice des ressources humaines.
  • ·       Madame Oumarou Nana Mariama, inspectrice principale du trésor, Mle 116515/J, est nommée directrice des ressources financières, du matériel, des marchés publics et des délégations de service public.

AU TITRE DU MINISTERE DU PETROLE

  • ·       Monsieur Zoubérou Mâazou, est nommé secrétaire général du Ministère du Pétrole.
  • ·       Monsieur Aboubacar Issa, ingénieur génie mécanique, Mle 140242/X, est nommé secrétaire général adjoint du Ministère du Pétrole.
  • ·       Monsieur Issa Maïdagi, ingénieur de génie industriel, Mle 164029/N, est nommé conseiller technique du Ministre du Pétrole.
  • ·       Monsieur Mahamadou Abara, financier comptable, Mle 134831/P, est nommé conseiller technique du Ministre du Pétrole.
  • ·       Monsieur Hamani Boubé, ingénieur général des travaux publics et mines, Mle 82690/C, est nommé conseiller technique du Ministre du Pétrole.
  • ·       Monsieur Zakari Oumarou Kabirou, ingénieur pétrochimiste, est nommé Directeur Général des Hydrocarbures.
  • ·       Monsieur Mahaman Karimoune, inspecteur principal du trésor, Mle 116986/T, est nommé directeur des ressources financières et du matériel.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE

  • ·       Monsieur Mahaman Inoussa Adamou, est nommé conseiller technique du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, en remplacement de Monsieur Moumouni Hamidou.
  • ·       Monsieur Souleymane Idé, est nommé conseiller technique du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

  • ·       Docteur Karidio Idrissa, enseignant-chercheur à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université Djibo Hamani de Tahoua, est nommé directeur des certifications et accréditations.
  1. COMMUNICATIONS.

Le Conseil des Ministres a entendu huit (08) communications.

1)   une communication du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche relative à la 39ème session du Conseil des Ministres du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) tenue du 23 au 27 mai 2022 à Kinshasa (République Démocratique du Congo).

Au cours de cette session, notre compatriote le professeur Ali Doumma a été élu Directeur des programmes 1.

2)   une communication du Ministre du Transport relative à la 68ème session du Comité des Ministres de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) qui se tiendra le 29 juillet 2022 à Niamey.

3)   deux (02) communications du Ministre de l’Education Nationale :

-      la première communication est faite suite au décès tragique d’un enseignant de l’Ecole Guidan Alami, Inspection Primaire de Baban Katami, département de Bouza, région de Tahoua.

-      la deuxième communication porte sur la Convention d’assistance technique de l’UNICEF au projet Niger-LIRE (Learning Improvement for Results in Education) conclue par entente directe pour l’acquisition et l’installation de classes d’urgence en tentes équipées pour 440 centres à passerelle.

Le montant de cette Convention est de cinq millions six cent trente-quatre mille neuf cent soixante-quatorze (5 634 974) dollars US, soit trois milliards quatre-vingt-dix neuf millions deux cent trente-cinq mille sept cent ( 3 099 235 700)francs CFA, avec un délai d’exécution d’un an.

4)   deux (02) communications de la Ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification :

-      la première communication porte sur les préparatifs de la fête nationale de l’arbre, édition 2022 dont la région de Tillabéri abritera les cérémonies officielles, le 03 août 2022 ;

-      la deuxième communication est relative à l’organisation d’un forum national sur la lutte contre les feux de brousse qui se tiendra les 13 et 14 juin 2022 à Niamey.

5)   une communication du Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales sur les exigences sanitaires pour le Hadj et la Oumrah édition 2022.

6)   une communication Conjointe du Ministre du Commerce et du Ministre du Pétrole relative à l’exploitation frauduleuse de carburant et la spéculation sur les prix à la pompe.

L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Fait à Niamey, le 02 juin 2022

Le Secrétaire Général du Gouvernement

ABDOU DANGALADIMA



Commentaires  

+2 #1 TOTO A DIT 02-06-2022 22:01
:zzz :zzz LA TOMBOLA HEBDOMADAIRE, semble cette semaine fait beaucoup d'heureux gagnants......

Potentiels gagnants lorgnaient là où vous avez été casés ... :roll: :sigh: :zzz :zzz :-*
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 TOTO A DIT 02-06-2022 22:18
Sous une autre note , de la levée des sanctions contre le Mali , les bêtes de TAS qui sont favorables et ceux qui sont opposés...... Quand TOTO A DIT partage, es tu obligé d'aller à la ligne ......

Sur la quinzaine de pays membres de la CEDEAO, trois sont suspendus du fait de coup d’Etat. Il s’agit du Mali, de la Guinée Conakry et du Burkina Faso. Sur les douze pays qui participent au sommet de samedi prochain, un certain nombre sont favorables à la levée pure et simple des sanctions qui frappent le Mali. Par contre nombre de pays de cette organisation sont toujours inféodés à la France et donc ne compte pas faciliter la tâche à la délégation du Mali qui sera sans doute conduite par le vaillant ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop.

Depuis maintenant quatre mois, le Mali :sigh: est sous les sanctions économiques et financières imposées par la Cédéao aux fins de contraindre les autorités drvrce la transition à organiser rapidement les élections en vue d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

La réunion extraordinaire du Comité des chefs d’état-major des armées des Etats membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) annoncé à Accra (Ghana) le week-end prochain (4 juin 2022) suscite beaucoup d’espoir pour la levée enfin de ces sanctions jugées par les Maliens et par beaucoup d’observateurs comme «injustes».
A suivre ....
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 TOTO A DIT 02-06-2022 22:25
Suite 1
En effet, la médiation du président togolais Faure Gnassingbe serait sur le point d’aboutir.

De ses missions discrètes au Mali et dans les autres pays, on n’en tire des bénéfices et des arguments qui plaident en faveur du Mali. Son voeu le plus ardent aujourd’hui est la levée des sanctions contre ce pays qui sert d’exemple d’indépendance pour l’Afrique et tout le tiers monde. Depuis l’annonce de la tenue de ce sommet, de nombreuses sources politiques et diplomatiques ne cessent d’évoquer une possibilité de compromis sur une prolongation de la transition de 16 à 18 mois pour le Mali...

«Les avancées sont significatives et les perspectives sont bonnes. Mais il est encore trop tôt pour s’avancer», a récemment confié à la presse internationale un acteur central des négociations en cours.

Selon des informations disponibles, le cercle des dirigeants opposés à la levée des sanctions contre le Mali s’est beaucoup rétréci. Les irréductibles restent Mohamed Bazoum du Niger et Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’ivoire qui roulent ouvertement pour leur homologue français, Emmanuel Macron, qui ne souhaite que voir les autorité maliennes agenouillées à ses pieds pour demander pardon.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 TOTO A DIT 02-06-2022 23:01
Suite 2

Mal élu, Bazoum joue le rôle de «Nègre de maison» pour le bon vouloir de Macron qui le manipule. Ayant une peur bleue des coups d’Etat, il craint la contagion. Idem pour Alassane Ouattara qui représente aujourd’hui, après Houphouët Boigny, le parrain africain de la Françafrique.
Des Anglophones comme le Gambien Adama Barro, le Général Julius Maada Bi de Dierra Léone et le Libérien Georges Weah ne sont pas non plus contre la levée des sanctions.

Alors que Le Nigérian Mahamadou Bohari, le Ghanéen Ado Akufo, le Bissau Guinéen Umaro Ambalo sissoko ou encore le Béninois Patrice Talon affichent des positions mitigées qu’on peut qualifier de centriste

Sinon le président Macky Sall du Sénégal semble avoir mis beaucoup d’eau dans son bissap (dablénin) sous la pression du milieu des affaires au bord de l’étouffement. Des opérateurs économiques et autres industriels du Sénégal l’ont rencontré, il y a quelques jours, pour lui faire l’état de leurs pertes consécutives à l’embargo imposé au Mali. Certains craignent même de mettre la clé sous la porte.

Le Sénégal est le pays qui souffre le plus des conséquences de cet embargo. Ne serait-ce que par le fait que les Maliens sont les seuls à utiliser le port de Dakar pour leurs importations et leurs exportations. A la différence des ports ivoiriens utilisés aussi par les Burkinabé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 TOTO A DIT 02-06-2022 23:10
Suite 3 et fin
Difficile donc pour le président Sall de garder cette position jusqu’au-boutiste face à la colère qui gronde non pas au Mali, mais dans son propre pays. Il va certainement militer pour une levée des sanctions.

Surtout que les autorités de la Transition ont visiblement accepté aussi de faire des concessions sur la durée du nouveau chronogramme.
Sans compter que ces sanctions sont dénoncées comme injustes un peu partout sur le continent par des hommes politiques, des intellectuels, des artistes, des activistes… Et on se rappelle aussi que la cour de justice de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a ordonné le 24 mars dernier la suspension desdites sanctions.

A la veille de la réunion extraordinaire des dirigeants de la Cédéao à Accra, les Maliens retiennent en tout cas leur souffle en espérant que la raison et l’esprit du consensus vont prévaloir dans la capitale ghanéenne afin d’abréger leur souffrance et surtout permettre à l’économie sous-régionale de respirer également.

N’empêche que, en dépit de cette majorité de chefs d’Etat et de leurs peuples favorables pour la levée de l’embargo, la prudence doit être de mise eu égard au fait que la Cédéao n’est pas une organisation des peuples, mais celle des chefs d’Etat inféodés à l’ancienne puissance coloniale.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Webdubois 03-06-2022 02:43
[quote name="TOTO A
T'es vraiment pas honnête
T'es nul mr toto
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 TOTO A DIT 03-06-2022 07:18
La bonne gouvernance à l'œuvre au Niger !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 goga 03-06-2022 07:40
comment dans un pays comme le niger 0n se permet de nommer 3 conseillers techniques à un seul poste ministériel?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 goga 03-06-2022 07:40
comment dans un pays comme le niger 0n se permet de nommer 3 conseillers techniques à un seul poste ministériel?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 TOTO A DIT 03-06-2022 08:22
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
La bonne gouvernance à l'œuvre au Niger !


:D :lol: MOUTON USURPATEUR ET VOLEUR D'IDENTITÉ !
Ta maman est toujours confuse à te trouver un nom de famille, comme ellle ne semble si sûre qui est ton géniteur ??

Est ce la raison de l'emprunt du nom de TOTO A DIT ..?

Toujours est il quand elle se ravise à te donner ton propre nom de baptême , le cochon pour ton baptême est déjà disponible , attaché devant la case de TOTO A DIT , c'est sa contribution pour que tu aies ton propre nom .... Informes ta mère de ne pas se soucier de cette corvée financière , TOTO A DIT a déjà pris cette charge :le cochon pour ton baptême. :P :P
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 TOTO A DIT 03-06-2022 08:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Webdubois :
[quote name="TOTO A
T'es vraiment pas honnête
T'es nul mr toto


:D :lol: Par contre, comme tu te crois honnête et brillant, c'est déjà bien ..... :P :P :roll: :sigh: :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 COMMANDANT 03-06-2022 09:15
Citation en provenance du commentaire précédent de goga :
comment dans un pays comme le niger 0n se permet de nommer 3 conseillers techniques à un seul poste ministériel?

Citation en provenance du commentaire précédent de goga :
comment dans un pays comme le niger 0n se permet de nommer 3 conseillers techniques à un seul poste ministériel?

.....CA prouve tout simplement que le Ministre est très limité en la matière et doit etre fortement conseillé.....
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com