mercredi 17 août 2022

3372 lecteurs en ligne -

fraren

Vie de la nation: l'opposition dénonce une insécurité grandissante, une gouvernance désastreuse et la persistance de l'impunité (Communiqué)

cap2021 et allies 08 01 2022 

Communiqué de presse de la Coalition pour une Alternance Politique (CAP20-21), de l’Alliance des Candidats pour le Changement (ACC), du Front Républicain pour le Changement (FRC) & Alliés sur la situation sécuritaire, sociopolitique et économique du Niger.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Face à la dégradation continue de la situation sécuritaire de notre pays, à l’imminence d’un déploiement de troupes étrangères, à la détérioration sans précédent des conditions de vie de notre peuple et aux violations répétées des droits individuels et collectifs, la Coalition CAP20-21, ACC, FRC et Alliés fait le Communiqué de presse suivant.

  1. De l’insécurité grandissante

La situation de l’insécurité dans notre pays s’est encore traduite par l’assassinat, le 15 mars 2022 d’au moins vingt et une (21) personnes incendiées par des terroristes dans la Région de Tillabéry sans que les victimes de cette immense tragédie n’aient eu droit à un deuil national ; s’ajoute à ce drame, le rapt en plein jour à Niamey suivi de l’assassinat du Caporal-chef Maman Mansour, crime non encore élucidé, tout comme l’assassinat de Abdoulaye Hamadou dit Agni, figure de proue des manifestations du  27 novembre 2021 à Téra contre le passage des forces étrangères, évènement suite auquel trois (3) de nos compatriotes ont été tués.

Il est impérieux que le régime en place mette fin à la perpétuelle fuite en avant dont il est passé maître et cesse ses déclarations attentatoires aux règles de bienséance entre voisins. De telles pratiques sont contraires aux normes communément admises dans les relations diplomatiques entre Etats. Il est tout aussi impérieux que le régime prenne, enfin, toutes les mesures idoines pour ramener la paix, la sécurité et la quiétude sociale dans notre pays.

Les Nigériennes et les Nigériens s’attendent légitimement à ce que le Gouvernement trouve et traduise en justice les auteurs, co-auteurs et/ou commanditaires de ces assassinats.

  1. De la Gouvernance désastreuse

La flambée sans précédent des prix des produits de première nécessité sur l’ensemble du territoire national, dans un contexte marqué par un déficit alimentaire inégalé dans l’histoire récente de notre pays, aggrave davantage les conditions de vie déjà précaires des populations, en cette veille du mois béni de Ramadan.

Phénomène révélateur de cette misère endémique qui frappe villes et campagnes de notre pays, cette mendicité internationale qui charrie des Nigériens des deux (2) sexes et particulièrement les femmes et les enfants dans presque tous les pays de la sous-région ouest-africaine et même au-delà.

Nous demandons aux autorités en place de prendre toutes les dispositions nécessaires et urgentes pour assurer la réinsertion des populations déplacées une fois ramenées chez elles et de s’attaquer aux causes profondes de la paupérisation constante qui est à la base de cette émigration incessante dont le régime persiste à attribuer la responsabilité aux seuls passeurs clandestins afin d’en exonérer les onze (11) années de mal-gouvernance du régime dit de la renaissance.

  1. De la confiscation des libertés individuelles et collectives

Cette confiscation se matérialise par : i) les harcèlements permanents de toutes natures exercés sur les citoyens dont le seul tort est de penser différemment des gouvernants ; ii) l’interdiction systématique des manifestations pacifiques aux organisations de la société civile et aux partis politiques en violation flagrante des lois et règlements de la République et des recommandations pertinentes du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit à la liberté de réunion pacifique et d'association.

Des interpellations nombreuses et illégales de citoyens se poursuivent également sur des bases de complots allégués mais jamais judiciairement prouvés, tout comme persiste une justice sélective qui accorde l’impunité aux tenants du régime et à leurs alliés et détient arbitrairement en prison d’autres citoyens dont le seul tort est d’avoir exercé leurs droits constitutionnels d’expression et de manifestation pacifique.

Nous exigeons la libération sans condition de l’Autorité Morale du MODEN/FA/Lumana-Africa, S.E Hama AMADOU, du Général à la retraite Moumouni Boureima, du Colonel des Douanes à la retraite Seydou Tahirou Mayaki, et de nombreux autres Nigériens arrêtés dans le cadre des manifestations post-électorales.

La Coalition CAP20-21, ACC, FRC et Alliés souhaite à la Oummah islamique du Niger et du monde entier, un bon début du Ramadan !

Fait à Niamey, le 30 mars 2022

Pour la Coalition CAP 20-21/ACC/FRC et Alliés

Le Secrétaire Permanent Pi

Dr Abdou Sani Boukar

 



Commentaires  

0 #1 Merci alib, pas de détail 01-04-2022 08:55
Je connais connais, mais le père de connais ne connais pas si je connais connais.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #2 Aleyno 01-04-2022 11:03
Regarder ces visages froissés avec les bonnets des habitants de gourbis c'est meina vous venez dénoncer. N'étiez vous pas en concertations incessante quand nous faisions la foule devant vos portes pour manifester contre les élections volées? DA ALFAGA NE JIRI SIBORI IMARGANTE
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Sani 02-04-2022 09:43
Malgré tous les bases militaires étrangères au Niger. On se slender c’est quoi même le but de leur existence, ce n’est sûrement pas pour protéger les nigériens mais pour étendre le terrorisme. La seule solution pour combattre les terroristes c’est de chasser la France, et équiper notre armée avec des equipments russes ou turque.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 NIGERIEN 02-04-2022 12:30
Ils passent tout leur temps a denoncer, jamais a proposer quelquechose pour sortir le pays de la situation dans laquelle elle se trouve!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 WEBDUBOIS 02-04-2022 17:18
honte a toi Mr Ousmane....99% des mendiants qui détruisent l'image du Niger a l'extérieur viennent de chez vous :eek: :eek: :eek: :eek:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 alib 04-04-2022 17:43
Du n'importe quoi !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 TOTO A DIT 07-04-2022 20:43
Citation en provenance du commentaire précédent de Merci alib, pas de détail :
Je connais connais, mais le père de connais ne connais pas si je connais connais.

8) :-| Et si l'on lit aussi..... Je connais Koné, mais le père de Koné, ne connait pas si je connais Koné ...

Soit dit en passant ooooooo..
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com