samedi 13 août 2022

3653 lecteurs en ligne -

fraren

Emmanuel Macron: « avec l’accord des autorités nigériennes, des éléments européens seront repositionnés aux côtés des forces armées nigériennes dans la région frontalière du Mali »

Emmanuel Macron doigt

Au lendemain du dîner avec les partenaires engagés dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, une conférence  de presse s'est tenue au Palais de l’Elysée ce jeudi 17 février 2022 et a permis de rendre compte des échanges tenus dans ce format. Dans son intervention, le Président français est revenu sur la décision prise la veille par la France et ses alliés du retrait "coordonné" de leurs forces militaires du Mali d'ici juillet prochain. Selon Emmanuel Macron, les militaires européens présents au Mali seront redéployés au Niger. Nous vous proposons en intégralité, les propos tenus par le Président français devant les médias.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

PROPOS LIMINAIRES DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Monsieur le Président de la République du Sénégal,

Monsieur le Président de la République du Ghana,

Monsieur le Président du Conseil européen,

Mesdames et Messieurs les ministres,

Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,

Mesdames et Messieurs,

Merci d’être là.

Nous nous retrouvons donc dans quelques heures à Bruxelles pour le sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne mais, nous avons réuni, hier soir à Paris, l’ensemble des partenaires africains, européens, canadien, impliqués à nos côtés dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Cette concertation a été précédée par d’intenses échanges depuis plusieurs mois, tant au niveau politique qu’opérationnel. Et, elle a débouché sur des décisions importantes qui sont retranscrites dans un communiqué conjoint sorti il y a quelques minutes mais dont je souhaite ici aussi vous rendre compte.

À l’heure où d’autres menaces stratégiques pèsent sur la sécurité du continent européen et mobilisent à juste titre nos attentions diplomatiques, il était tout d’abord important d’adresser un message de continuité sur notre engagement dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. L’Europe est un partenaire de confiance, qui s’engage dans la durée aux côtés de ses alliés pour face à des menaces qui s’inscrivent dans un temps long et elle est aux cotés de la CEDEAO, de l’Union africaine, du G5 Sahel.

La menace à laquelle les pays du Sahel et de la région sont confrontés a un nom, Al Qaida et Daech. Ces deux organisations terroristes ont choisi de faire de l’Afrique, et du Sahel en particulier – maintenant de manière croissante du Golfe de Guinée – une priorité de leur stratégie d’expansion. Elles investissent et instrumentalisent pour cela des causes locales pour mieux poursuivre un agenda global et régional. 

Cela justifie que nous restions engagés dans la durée dans cette région et nous sommes bien placés, ayant affronté ces organisations sur notre propre territoire et dans d’autres géographies, pour savoir que cela implique de la constance et de la ténacité. Depuis 2013, et la décision courageuse du Président François Hollande d’intervenir au Mali, à la demande des autorités maliennes et des autorités de la région, la France a joué un rôle fédérateur de cette mobilisation internationale en faveur du Sahel où ce sont désormais près de 25 000 hommes qui sont déployés au titre des différentes missions internationales. 

Les décisions que nous avons prises au sommet de Pau en janvier 2020 puis à Ndjamena en février 2021 ont permis d’amplifier encore cette dynamique et d’agir désormais dans le cadre d’une coalition pour le Sahel. Nous continuerons, c’est ce que j’ai dit hier à mes interlocuteurs, à assurer ce rôle fédérateur et, là où une dimension militaire est nécessaire, le rôle de nation cadre.  

Au-delà du maintien de notre engagement, ces échanges ont aussi dégagé un consensus pour faire évoluer les modalités de notre action au Sahel, ceci dans quatre directions.

La première, en impliquant et en appuyant davantage les pays voisins de la bande sahélienne, à savoir les pays du Golfe de Guinée. Comme l’ont démontré les attaques menées il y a quelques jours dans le nord du Bénin, ces États sont de plus en plus exposés à des tentatives d’implantation des groupes terroristes sur leur territoire. 

Si le G5 Sahel demeure une enceinte incontournable pour coordonner les efforts à l’échelle de la bande sahélienne, l’initiative d’Accra, qui rassemble le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, doit aussi devenir un cadre de référence. Non pas pour créer de nouvelles structures régionales, mais pour veiller à ce que chaque État fasse sa part des efforts et reçoive des partenaires le soutien bilatéral dont il a besoin. Les groupes terroristes se jouent de la porosité des frontières et une coordination transfrontalière est indispensable pour contrer cette stratégie. C’est tout le sens d’un renforcement de la coordination entre les pays de la région et c’est pourquoi : G5 Sahel, initiative d’Accra, plus largement la CEDEAO et tous les pays qui étaient impliqués, ceux que je viens de citer, ainsi que le Sénégal, sont clefs dans cette lutte contre le terrorisme.
La seconde évolution sur laquelle nous nous sommes accordés est de mettre davantage les populations civiles au cœur de notre stratégie de lutte contre les groupes terroristes. Les populations sahéliennes, sont la première cible des exactions d’Al Qaida et de Daech. Elles ne peuvent pas pour autant être réduites à un rôle de victimes. 

Elles sont aussi le premier rempart contre ces groupes, à condition que, par un « sursaut civil », nous soyons davantage à leurs côtés, pas seulement par le prisme trop étroit de la sécurité. 


L’Alliance pour le Sahel, lancée en 2017, a justement pour objectif d’appuyer les populations mais aussi, sans s’y substituer, les volontés locales. Elle réunit à ce jour plus de 25 partenaires, dont bientôt les États-Unis, 22 milliards d’engagements financiers ont été pris dans ce cadre et plusieurs milliers de projets. 

Je souhaite que cette Alliance, et c’est l’orientation que nous avons collectivement retenue, soit l’outil pour accélérer ce changement de paradigme : déployer d’abord des programmes civils et sociaux, selon les besoins exprimés par les acteurs régionaux, qui viendront prévenir l’expansion des groupes terroristes et consolider les stratégies des autorités nationales. Ce n’est qu’en complément de cet effort préalable qu’une action militaire peut, lorsqu’elle est nécessaire, produire son efficacité. 

Troisième élément en cohérence avec cette orientation : nous nous sommes accordés sur l’impératif de faire évoluer les modalités de notre présence militaire. 

Au Sahel comme dans le Golfe de Guinée, les attentes de nos partenaires ont évolué. La sensibilité des opinions publiques des pays de la région a, elle aussi, changé.

Nous devons en tirer les conséquences et accélérer la transformation que nous avions engagée au sommet de Pau, en janvier 2020, puis accélérée, il y a un an, à l’issue du sommet de Ndjamena. Notre empreinte doit se réduire, comme nous l’avons fait au nord du Mali en fermant trois de nos emprises à Kidal, Tessalit et Tombouctou. Il s’agit de nous recentrer, sur demande de nos partenaires, là où notre contribution est attendue, toujours en soutien et encore davantage intégrée, comme nous le sommes au Niger, avec les forces armées de la région. 

Nous définirons, dans les semaines et mois qui viennent, l’appui que nous apporterons à chacun des pays de la région, sur la base des besoins qu’ils auront exprimés. Cet appui pourra inclure de l’aide en matière de formation et d’entraînement, de la fourniture d’équipement, voire un appui à leurs opérations contre le terrorisme.

Enfin, et c’est le quatrième axe, nous nous sommes rejoints sur une évidence : nous ne pouvons pas rester engagés militairement au côté d’autorités de fait dont nous ne partageons ni la stratégie, ni les objectifs cachés. C’est la situation à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui au Mali.

La lutte contre le terrorisme ne peut pas tout justifier. Elle ne doit pas, sous prétexte d’être une priorité absolue, se transformer en exercice de conservation indéfinie du pouvoir. Elle ne peut pas non plus justifier une escalade de la violence par le recours à des mercenaires dont les exactions sont documentées en République Centrafricaine et dont l’exercice de la force n’est encadré par aucune règle ni par aucune convention.

Dans ces conditions, la France et ses partenaires engagés dans des missions de lutte contre le terrorisme, à savoir les États participants à la task force Takuba, ont pris la décision de retirer leur présence militaire au Mali. Ce retrait se traduira par la fermeture des emprises de Gossi, de Menaka et de Gao. Il sera effectué de manière ordonnée avec les forces armées maliennes et avec la mission des Nations unies au Mali. Durant cette période, nous maintiendrons nos missions de soutien au profit de la MINUSMA.

S’agissant de l’engagement de nos partenaires européens, il sera maintenu et s’intègrera dans la réarticulation de ce dispositif. Avec l’accord des autorités nigériennes, des éléments européens seront repositionnés aux côtés des forces armées nigériennes dans la région frontalière du Mali.  

Enfin, notre engagement aux côtés des populations maliennes sera préservé au travers des programmes de l’Alliance pour le Sahel, sous réserve que ces programmes ne puissent être détournés pour financer des activités de mercenaire ou le terrorisme lui-même.     
     
Au final, au travers de ces évolutions, nous accélérons un mouvement collectif qui avait déjà été amorcé au sommet de Pau puis à Ndjamena. 

Le modèle d’intervention que nous avons bâti et mené depuis 2013 a permis d’obtenir des résultats considérables. La France et ses partenaires ont infligé à Al Qaida et Daech des défaites qui ont changé la nature et la capacité de projection de ces deux organisations. Ces résultats ont été obtenus dans le cadre d’une fraternité d’armes nouée dans la libération de la France et cinquante ans plus tard dans la libération du Mali. La France n’en oublie aucun épisode. Elle n’oublie aucun de ses 53 soldats, aucun de ses blessés et de leurs familles qui se sont sacrifiés pour cette cause et pour nos deux pays, et en m’adressant à vous ce matin, j’ai une pensée pour l’ensemble de nos soldats tombés au Sahel ; pour la liberté ; pour l’ensemble de nos blessés et pour leurs familles. De même que j’ai une pensée pour les six Français qui ont perdu la vie au Niger en août 2020 fauchés, avec leurs accompagnateurs nigériens, alors qu’ils étaient venus s’engager, avec l’organisation Acted.

Au moment où nos adversaires se réinventent et modifient leurs stratégies, l’erreur aurait été de demeurer statique ou de nous égarer dans des combats qui ne relèvent pas de la lutte contre les organisations terroristes.

Nous jetons là les bases d’un engagement renouvelé qui permettra aux Européens et à la France de continuer à jouer leur rôle d’appui, de soutien, d’entraînement, en un mot, de partenaire.
C’est ce modèle de partenariat, respectueux, équilibré, que nous allons consacrer et étendre à d’autres domaines dans le cadre du sommet Union africaine / Union européenne qui s’ouvrira dans quelques heures à Bruxelles.

Source: Elysée (Présidence de la République française)

 



Commentaires  

-7 #1 Tous coupables 17-02-2022 15:52
Le Niger de la renaissance est devenue une honte pour l'Afrique et les africains. Nous portons tous individuellement et collectivement la responsabilite de cette trahison devant l'histoire. Jamais, un nigerien ne pourra plus lever la tete pour parler d'honneur, de dignite, de courage et surtout de fierte. Honte aux hommes politiques nigeriens, honte a la societe civile nigerienne, honte aux scolaires nigeriens, honte aux intellectuels nigeriens, honte a l'armee nigerienne, honte a tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #2 Sarki 17-02-2022 16:16
[quote name="Tous devant l'histoire. Jamais, un nigerien ne pourra plus lever la tete pour parler d'honneur, de dignite, de courage et surtout de fierte. Honte aux hommes politiques nigeriens, honte a la societe civile nigerienne, honte aux scolaires nigeriens, honte aux intellectuels nigeriens, honte a l'armee nigerienne, honte a tous.

Tu te prends pour qui pour insulter les nigériens et leur vaillante armée. Ça se voit que tu es parmi ces maliens moutons de Panurge qui vont à l'abattoir de choguel. :lol: :lol:
Si honte et indignité, il y a c'est chez vous les maliens qu'il faut chercher cela. Honte à l'armée malienne qui a fui comme des rats pour se réfugier dans les pays voisins dont le Niger et c'est cette brave armée nigérienne qui les a secouru à maintes reprises. Après un coup d'état, votre armée fait appel à des mercenaires pour défendre le pays pendant ce temps, ils font le Sumu à Bamako. Avec ça, de quelle fierté vous parlez ?
Le Niger comme beaucoup d'autres pays sérieux coopèrent avec des états et non une société privée de sécurité. D'autres pays n'ont ils pas des bases plus importantes sur leur sol : Allemagne, l'Arabie saoudite, Djibouti, Sénégal, Mauritanie, Tchad etc....
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #3 Ibou 17-02-2022 16:23
On a informe le Niger et c'est grave qu'ils utilise le Niger pour contnuer a destabliser le Mali et a soutenir les terroristes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #4 Tidite 17-02-2022 16:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Tous coupables :
Le Niger de la renaissance est devenue une honte pour l'Afrique et les africains. Nous portons tous individuellement et collectivement la responsabilite de cette trahison devant l'histoire. Jamais, un nigerien ne pourra plus lever la tete pour parler d'honneur, de dignite, de courage et surtout de fierte. Honte aux hommes politiques nigeriens, honte a la societe civile nigerienne, honte aux scolaires nigeriens, honte aux intellectuels nigeriens, honte a l'armee nigerienne, honte a tous.


Tous coupables de quoi ?
Le Niger, ses dirigeants et son armée ont fait un choix responsable de continuer à lutter contre le terrorisme avec les partenaires européens connus pas des sociétés privées. Si d'autres pays ont fait leur choix, c'est leur problèmes. Qu'ils assument les conséquences c'est tout. Que les maliens ne viennent pas nous faire la leçon.
On est fier de notre armée, dirigeants et le Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #5 Ibou 17-02-2022 16:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Sarki :
[quote name="Tous devant l'histoire. Jamais, un nigerien ne pourra plus lever la tete pour parler d'honneur, de dignite, de courage et surtout de fierte. Honte aux hommes politiques nigeriens, honte a la societe civile nigerienne, honte aux scolaires nigeriens, honte aux intellectuels nigeriens, honte a l'armee nigerienne, honte a tous.


Tu te prends pour qui pour insulter les nigériens et leur vaillante armée. Ça se voit que tu es parmi ces maliens moutons de Panurge qui vont à l'abattoir de choguel. :lol: :lol:
Si honte et indignité, il y a c'est chez vous les maliens qu'il faut chercher cela. Honte à l'armée malienne qui a fui comme des rats pour se réfugier dans les pays voisins dont le Niger et c'est cette brave armée nigérienne qui les a secouru à maintes reprises. Après un coup d'état, votre armée fait appel à des mercenaires pour défendre le pays pendant ce temps, ils font le Sumu à Bamako. Avec ça, de quelle fierté vous parlez ?
Le Niger comme beaucoup d'autres pays sérieux coopèrent avec des états et non une société privée de sécurité. D'autres pays n'ont ils pas des bases plus importantes sur leur sol : Allemagne, l'Arabie saoudite, Djibouti, Sénégal, Mauritanie, Tchad etc....
Un autre peitt fils des gaulois qui soutient les terroristes, qui est contre l'independance du Mali et sa dignete.
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #6 Ibou 17-02-2022 16:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Tidite :
Citation en provenance du commentaire précédent de Tous coupables :
Le Niger de la renaissance est devenue une honte pour l'Afrique et les africains. Nous portons tous individuellement et collectivement la responsabilite de cette trahison devant l'histoire. Jamais, un nigerien ne pourra plus lever la tete pour parler d'honneur, de dignite, de courage et surtout de fierte. Honte aux hommes politiques nigeriens, honte a la societe civile nigerienne, honte aux scolaires nigeriens, honte aux intellectuels nigeriens, honte a l'armee nigerienne, honte a tous.


Tous coupables de quoi ?
Le Niger, ses dirigeants et son armée ont fait un choix responsable de continuer à lutter contre le terrorisme avec les partenaires européens connus pas des sociétés privées. Si d'autres pays ont fait leur choix, c'est leur problèmes. Qu'ils assument les conséquences c'est tout. Que les maliens ne viennent pas nous faire la leçon.
On est fier de notre armée, dirigeants et le Niger.


Mais ces soit disant partenaire ont fait plus de 10 and au Mali, et le terrorisme a exponentiellement augmente, alors ne nous dit pas qu'ils combattent le terrorisme, ils le creent
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #7 Mani 17-02-2022 16:33
Pourquoi certains maliens se focalisent sur le Niger en pensant que le Niger va les déstabiliser ? Ces blancs n'ont pas besoin du Niger pour faire ça, s'ils le veulent. Ils ont déjà des bases au Sénégal, en Mauritanie, en côte d'ivoire frontalier du Mali.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #8 Mani 17-02-2022 16:39
Maliens faites vos histoires là bas avec les français et laisser le Niger, son armée et dirigeants en dehors de tout ça. Vous êtes assez grands pour résoudre vos problèmes actuels et futurs.
Ne cherchez pas un autre bouc émissaire tout trouvé à vos échecs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #9 maliens -malins 17-02-2022 16:49
MALINS maliens foutez nous la paix avec vos histoires à dormir debout. C'est pas parce que vous avez des problèmes avec les français que nous devons nous aligné sur vos choix. C'est complètement idiot de penser ainsi. En ramenant les mercenaires en Afrique de l'ouest : est ce que vous avez pris en compte les intérêts de vos voisins ?
Si y a un pays sincère qui a aidé le mali c'est bien le Niger. Alors arrêtez vos folies.
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #10 Jikan kaka 17-02-2022 17:15
333è arrondissement de France
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #11 Ibou 17-02-2022 17:21
Citation en provenance du commentaire précédent de maliens -malins :
MALINS maliens foutez nous la paix avec vos histoires à dormir debout. C'est pas parce que vous avez des problèmes avec les français que nous devons nous aligné sur vos choix. C'est complètement idiot de penser ainsi. En ramenant les mercenaires en Afrique de l'ouest : est ce que vous avez pris en compte les intérêts de vos voisins ?
Si y a un pays sincère qui a aidé le mali c'est bien le Niger. Alors arrêtez vos folies.

Ces soit disant mercennaires font ce que l'armee francaise a echoue: combattre le terroriste. et on s'en fout qui tue ces terroristes, mercenaires ou pas. en plus ce n'est pas gratuit, le Mali paye, alors pourquoi elle va payer pendant 10 ans des gens et aucun resultat positive
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #12 Petit marteau 17-02-2022 17:40
Pourquoi les gens s’agitent. Le Mali ne veut plus des forces étrangères alors ils n’ont qu’à plier leurs bagages et rentrer chez eux. Pourquoi se replier sur le Niger? Pour voler les richesses naturelles du Niger. Pour un pays qui se respecte ça doit normalement passer par l’assemblée nationale. C’est à elle de décider car c’est la représentation nationale. Le président a trahit le Niger et son peuple et c’est le duo Issifou-Bazoum qui décident pour les nigériens c’est la catastrophe totale. Les français ont déjà plusieurs bases militaires et même le président n’est pas autorisé à s’y rendre pour voir ce qui se passe. Tous ceux qui soutiennent cette opération sont soit des ignorants soit des traîtres corrompus ou les deux à la fois. Restons calmes et Dieu seul sait ce que sera demain.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #13 Tidite 17-02-2022 18:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Petit marteau :
Pourquoi les gens s’agitent. Le Mali ne veut plus des forces étrangères alors ils n’ont qu’à plier leurs bagages et rentrer chez eux. Pourquoi se replier sur le Niger? Pour voler les richesses naturelles du Niger. Pour un pays qui se respecte ça doit normalement passer par l’assemblée nationale. C’est à elle de décider car c’est la représentation nationale. Le président a trahit le Niger et son peuple et c’est le duo Issifou-Bazoum qui décident pour les nigériens c’est la catastrophe totale. Les français ont déjà plusieurs bases militaires et même le président n’est pas autorisé à s’y rendre pour voir ce qui se passe. Tous ceux qui soutiennent cette opération sont soit des ignorants soit des traîtres corrompus ou les deux à la fois. Restons calmes et Dieu seul sait ce que sera demain.


Les députés ne sont pas plus élus que le PR. Le président est élu au suffrage universel direct, donc il peut s'en passer de l'assemblée, tu le sais très bien.
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #14 Petit marteau 17-02-2022 18:06
Et d’ailleurs il y a combien des bandits armés dans le Sahel pour déverser plus de 25000 militaires en plus de toutes compagnies militaires étrangères qui existaient déjà. Avec cette opération les militaires étrangers dépassent largement ceux de l’armée régulière en nombre. Ça devrait inquiéter les nigériens dignes de noms.
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #15 Petit marteau 17-02-2022 18:10
Citation en provenance du commentaire précédent de Tidite :
Citation en provenance du commentaire précédent de Petit marteau :
Pourquoi les gens s’agitent. Le Mali ne veut plus des forces étrangères alors ils n’ont qu’à plier leurs bagages et rentrer chez eux. Pourquoi se replier sur le Niger? Pour voler les richesses naturelles du Niger. Pour un pays qui se respecte ça doit normalement passer par l’assemblée nationale. C’est à elle de décider car c’est la représentation nationale. Le président a trahit le Niger et son peuple et c’est le duo Issifou-Bazoum qui décident pour les nigériens c’est la catastrophe totale. Les français ont déjà plusieurs bases militaires et même le président n’est pas autorisé à s’y rendre pour voir ce qui se passe. Tous ceux qui soutiennent cette opération sont soit des ignorants soit des traîtres corrompus ou les deux à la fois. Restons calmes et Dieu seul sait ce que sera demain.


Les députés ne sont pas plus élus que le PR. Le président est élu au suffrage universel direct, donc il peut s'en passer de l'assemblée, tu le sais très bien.

Si le président était régulièrement élu je ne m’inquièterais pas. Mais ceux qui l’ont placé ont tout planifié à l’avance.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #16 Ag Gao19 17-02-2022 18:11
Citation en provenance du commentaire précédent de Ibou :
Citation en provenance du commentaire précédent de maliens -malins :
MALINS maliens foutez nous la paix avec vos histoires à dormir debout. C'est pas parce que vous avez des problèmes avec les français que nous devons nous aligné sur vos choix. C'est complètement idiot de penser ainsi. En ramenant les mercenaires en Afrique de l'ouest : est ce que vous avez pris en compte les intérêts de vos voisins ?
Si y a un pays sincère qui a aidé le mali c'est bien le Niger. Alors arrêtez vos folies.

Ces soit disant mercennaires font ce que l'armee francaise a echoue: combattre le terroriste. et on s'en fout qui tue ces terroristes, mercenaires ou pas. en plus ce n'est pas gratuit, le Mali paye, alors pourquoi elle va payer pendant 10 ans des gens et aucun resultat positive


Le mali ne paie même pas un franc à la France ou à l'Allemagne ou l'UE. La France seule supporte 1 milliard d'euros comme coût de Barkhane.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #17 Ag Gao19 17-02-2022 18:16
Et cela chaque année.
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #18 webdubois 17-02-2022 18:22
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: mr bazoum honte a vous
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #19 Bougama 17-02-2022 18:33
Ce forum me donne la nausée! Les mercenaires de
Guri y passent leur temps à vomir des inepties avariées
Il est temps d’ouvrir une nouvelle plateforme.
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #20 Petit marteau 17-02-2022 18:43
Le mali ne paie même pas un franc à la France ou à l'Allemagne ou l'UE. La France seule supporte 1 milliard d'euros comme coût de Barkhane.


La France fait du business avec cette soit disante guerre parce que tous les pays européens contribuent financièrement à travers la France pas à travers le gouvernement malien. C’est pour cette raison que la guerre ne finit jamais. Les français seront au Niger pour l’éternité car personne ne sait le contenu de l’accord. Ça risquerait de finir comme au Mali aussi. C’est le même scénario qui se dessine. Ce qu’ils font sur le terrain n’est l’accord qu’ils ont signé.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Paf 17-02-2022 18:50
Le Mali est souverain.ok.il a fait appel à la France.ok.il n'en veut plus.ok.il décide de travailler avec des Russes.ok.il est souverain.tout comme le Niger.Que chacun gère son coin comme il veut et avec qui il veut
Nigeriens laisser les Maliens tranquilles.Maliens faites de même.pas de leçons à donner ni d'invectives à disteibuer.chacun se gère comme disent les Ivoiriens
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #22 Ag Gao19 17-02-2022 18:54
Citation en provenance du commentaire précédent de Petit marteau :
Le mali ne paie même pas un franc à la France ou à l'Allemagne ou l'UE. La France seule supporte 1 milliard d'euros comme coût de Barkhane.

La France fait du business avec cette soit disante guerre parce que tous les pays européens contribuent financièrement à travers la France pas à travers le gouvernement malien. C’est pour cette raison que la guerre ne finit jamais. Les français seront au Niger pour l’éternité car personne ne sait le contenu de l’accord. Ça risquerait de finir comme au Mali aussi. C’est le même scénario qui se dessine. Ce qu’ils font sur le terrain n’est l’accord qu’ils ont signé.

Vas y raconter tes salades aux enfants stp.
Le Niger n'est pas sur la même trajectoire que le mali
Tu fais trop d'amalgame et confusion.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #23 Mani 17-02-2022 18:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Jikan kaka :
333è arrondissement de France


Non c'est Paris !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #24 Mani 17-02-2022 18:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Paf :
Le Mali est souverain.ok.il a fait appel à la France.ok.il n'en veut plus.ok.il décide de travailler avec des Russes.ok.il est souverain.tout comme le Niger.Que chacun gère son coin comme il veut et avec qui il veut
Nigeriens laisser les Maliens tranquilles.Maliens faites de même.pas de leçons à donner ni d'invectives à disteibuer.chacun se gère comme disent les Ivoiriens


C'est mieux comme ça.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #25 Sarki 17-02-2022 19:06
Citation en provenance du commentaire précédent de Bougama :
Ce forum me donne la nausée! Les mercenaires de
Guri y passent leur temps à vomir des inepties avariées
Il est temps d’ouvrir une nouvelle plateforme.


Tu n'es pas obligé de lire.
Tout celui qui insulte les nigériens, l'armée nigérienne et nos dirigeants, nous trouvera ici.
Votre souhait était de voir notre armée républicaine et vaillante faire un coup d'état militaire comme chez certains voisins. Ça n'arrivera jamais incha Allah.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #26 Petit marteau 17-02-2022 19:38
Citation en provenance du commentaire précédent de Sarki :
[quote name="Bougama"]Ce forum me donne la nausée! Les mercenaires de
Guri y passent leur temps à vomir des inepties avariées
Il est temps d’ouvrir une nouvelle plateforme.


On ne souhaite pas un coup. On veut seulement que Bazoum travaille pour le bien être de ses compatriotes malgré la contestation de son élection. Il a beaucoup parlé sans rien faire. Les français ont déjà tiré sur nos compatriotes à téra. Il faut au moins attendre la fin de “l’enquête “. Dieu seul sait combien d’innocents seront encore abattus, combien de nos sœurs seront violees…Tous crimes qui en découleront lors de cette est la seule responsabilité du président pas pour ses griots. Je l’aime bien en tant que personne mais pas en tant que président. Il a complètement changé de posture.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #27 Bacar Sidik Jr. 17-02-2022 22:49
Une annonce faite sans aucun officiel Nigerien... Ni le PR ni un Ministre.
Qui-est-ce que cela veut dire ?
Pour rappel le PR avait belle et bien été clair, que le Niger n'a pas besoin de plus de Barkhane donc plus de militaires, mais que le Niger a besoin de matériels surtout de surveillance et de financement.
Je suis confus...
Quel discours doit-on croire ?
Celui de notre PR ou celui de Macron ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #28 Bacar Sidik Jr. 17-02-2022 23:00
Une annonce faite sans aucun officiel Nigérien Ni le PR ni un Ministre.
Qui-est-ce que cela veut dire ?
Pour rappel le PR avait belle et bien été clair, que le Niger n'a pas besoin de plus de Barkhane donc plus de militaires, mais que le Niger a besoin de matériels surtout de surveillance et de financement.
Je suis confus...
Quel discours doit-on croire ?
Celui de notre PR ou celui de Macron ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #29 Loko Sadya 17-02-2022 23:10
Se président me dessoir vraiment, :cry: , il n'écoute pas son peuple :cry: , jusqu'à présent dans mn quartier on m'appelle madame Bazoum :cry: car j'ai vraiment cru en se monsieur :cry: , j'ai prié allah pour qu'il soit élu, et voilà le résultat :cry: , oh Allah maître de l'autorité absolue, délivre nous des mais de l'oppresseur
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #30 sabrina 18-02-2022 00:37
Honte a toi Bazoum
honte a toi Issouf et to fils
vous avez détruit le Niger

le Niger sera pire que le Mali
l'histoire jugera
Nigga shame on u :oops: :oops: :oops: :oops: :-? :-? :-? :-x :-x :-x :-x :-x :P :P :P :P :P 8) 8) 8) 8) 8) 8)
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #31 Talaka 18-02-2022 07:27
Emmanuel Macron: « avec l’accord des autorités nigériennes, des éléments européens seront repositionnés aux côtés des forces armées nigériennes dans la région frontalière du Mali »


Kaitcho! Et c est Macron qui l annonce? Où est notre figurant parti dîné a l Elysée ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #32 Talaka 18-02-2022 07:27
Emmanuel Macron: « avec l’accord des autorités nigériennes, des éléments européens seront repositionnés aux côtés des forces armées nigériennes dans la région frontalière du Mali »


Kaitcho! Et c est Macron qui l annonce? Où est notre figurant parti dîné a l Elysée ?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com