Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Mohamed Bazoum bazin montage

Dans le message à la nation qu'il a prononcé hier vendredi à l'occasion du 63e anniversaire de la Proclamation de la République, le Président Bazoum est revenu sur la fronde qui s'amplifie au sein de l'opinion sur l'inutilité de la présence des bases étrangères, et particulièrement les soldats français, au Niger. Le chef de l'Etat a défendu cette présence et a qualifié, comme son prédécesseur Mahamadou Issoufou, ceux qui s'opposent à cette présence "d'alliés objectifs des terroristes". Une déclaration qui intervient à la veille d'une nouvelle manifestation que projette des associations de la société civile contre cette présence qui fait polémique au Niger et au delà.

 

Zeyna commission0

"Comme Président de la République, mon premier devoir est d'assurer votre sécurité. Pour cela, dans le contexte de l'insécurité qui prévaut dans toute notre sous-région, j'ai besoin de forces de défense et de sécurité nombreuses et bien entraînées", a annoncé le chef de l'Etat dans son message. C'est pourquoi, a-t-il justifié et conformément à leur vœu elles-mêmes, en référence aux Forces de Défense et de Sécurité nigériennes (FDS),  "nous avons privilégié la formation de forces spéciales possédant des capacités élevées, du niveau de la terrible menace à laquelle elles sont exposées". Et d'après le chef de l'Etat, c'est en ce sens que des accords ont été signés avec des pays qui mettent à la disposition du Niger des experts qui assurent cette formation des forces spéciales.

Le Président Bazoum a estimé que ceux qui sont contre cette coopération sont "des alliés objectifs des terroristes" du fait qu'ils veulent que l'armée soit faible et a saisi l'occasion pour exprimer aux Etats-Unis d'Amérique, à la France, à l'Allemagne, à la Belgique, au Canada, et à l'Italie dont le concours remarquable a contribué à améliorer considérablement le niveau de nos forces ainsi que leurs équipements". Il a aussi transmis les mêmes remerciements à "la République sœur d'Algérie pour le soutien constant et multiforme qu'elle apporte à notre pays dans son combat contre le terrorisme".

 "Ceux qui sont opposés à cette coopération sont, je ne sais s'ils s'en rendent compte, des alliés objectifs des terroristes, qui eux ont intérêt à ce que notre armée soit faible.(...). Je l'ai toujours répété, je ne compte sur personne pour se battre pour nous à notre place. Je ne compte que sur nos forces mais nécessairement dans le cadre d'une coopération avec nos alliés dont l'action ne vise qu'à combler nos lacunes du moment.(...). Sur la question de la lutte contre le terrorisme, l'intérêt de notre pays réside dans notre capacité à regarder dans la même direction afin d'éviter les conflits intercommunautaires d'une part et renforcer notre cohésion nationale, d'autre part. C'est à cette condition que nous traverserons cette zone de turbulence par laquelle passent les pays du Sahel depuis un certain temps". Le Président Bazoum Mohamed

Des arguments présidentiels qui n'ont pas vraiment convaincu l'opinion des réseaux sociaux

 Ce n'est pas la première fois que le régime de la Renaissance martèle et défend cette position. Durant ses deux mandats, l'ancien président Issoufou Mahamadou puis son ministre de la Défense de l'époque, l'actuel chef de la diplomatie Hassoumi Massaoudou, ont aussi affiché cette position en assénant presque les mêmes mots. De quoi amplifier la polémique au sein de l'opinion surtout dans un contexte de la montée d'un sentiment anti-français dans les pays de la zone sahélienne comme en atteste les récents évènements de Kaya au Burkina et Téra au Niger avec la tentative de blocage d'un convoi de la force Barkhane en partance pour Gao au Mali.

Ces déclarations interviennent d'ailleurs à quelques jours d'une tentative de manifestation que projette, ce dimanche 19 décembre, des associations de la société civile contre cette présence des bases étrangères du Niger et particulièrement les bases françaises. Comme par deux fois par le passé, les autorités tentent d'interdire la marche suivie de meeting en mettant en avant le contexte sécuritaire et sanitaire ainsi que des risques de troubles à l'ordre public. Des arguments que la justice a jusque-là retenue comme valables en donnant raison aux autorités dans leur requête.

Du coté du pouvoir et de la majorité présidentielle, on y voit ces manifestations qui profitent à l'opposition comme "de la manipulation visant à déstabiliser le régime". Dans son discours, le Président Bazoum s'est aligné à cette thèse et s'agissant du contexte sécuritaire, il a indiqué que "les postures politiciennes n'ont pas lieu d'être face à ce défi, si dangereux".

"En ce qui me concerne, conformément à l'éthique inhérente à mes responsabilités je ferai tout ce que je dois faire pour renforcer notre cohésion nationale et faire en sorte que notre pays soit plus uni, plus fort et qu'il sorte à terme vainqueur de cette épreuve", s'est engagé le chef de l'Etat dont les propos sur cette justification de la présence des parties prenantes ont aussitôt provoqué de vives réactions et de commentaires critiques sur les réseaux sociaux où le moins que l'on puisse dire, les déclarations présidentielles n'ont pas véritablement convaincu l'opinion malgré les arguments avancés.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 



Commentaires

2
Y en a marre Niger
2 années ya
Bazoum a grand interet a changer de disque car celui-ci est raye. Il doit apprendre a assumer, proposer des solutions et les mettre en oeuvre au lieu de toujours chercher a jeter la responsabilite de ce qui ne va pas sur les autres. Bazoum doit savoir qu'il n'ont pas le monopole du patriotisme bien au contraire c'est eux qui ont d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
jean
2 années ya
celui qui vous a humili
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
jean
2 années ya
Le plus grand malheur d'un africain c'est de ne pas
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Pauvre Niger
2 années ya
Donc selon bazoum nous peuple sahelien tous des terroristes parce que nous ne soutenons pas la pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Ch
2 années ya
F
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
LA FORCE
2 années ya
C'est vraiment une honte Mr le Pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Genjouri
2 années ya
Quoi de surprenant chez un usurpateur, un hold-upeur, un voleur de suffrages du peuple, un triple faussaire de certificat de nationalit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Nig
2 années ya
[quote name="Pauvre Niger"]Donc selon bazoum nous peuple sahelien tous des terroristes parce que nous ne soutenons pas la pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
Arewa
2 années ya
Mr Bazoum si les peuples africains disent que la France est la pour s
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Sani Saley
2 années ya
Pour nous les terroristes et les fran
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Sani Saley
2 années ya
Il ne r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Ould
2 années ya
Pourtant il avait suscite
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Sani Saley
2 années ya
[quote name="Ould"]Pourtant il avait suscite
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Merci alib, pas de d
2 années ya
Quand un peuple est divis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Bakary
2 années ya
Comment peut-il dire le contraire ? Ces mains et pieds sont li
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
2 années ya
:-* Ceux l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
944 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
482 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
263 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
416 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
300 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages