mercredi 10 août 2022

4134 lecteurs en ligne -

fraren

Présidentielles 2e tour : Déclaration préliminaire d’observation du Cadre d’Action pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (CADDH)

CADDRH declaration 22 02 2021                                                        

Dimanche 21 Février 2021, le peuple nigérien était appelé à désigner librement celui qui présidera à sa destiné pour les cinq prochaines années. Ces élections vont ainsi consacrer la première transition démocratique et pacifique au Niger. Le deuxième tour de l’élection présidentielle s’est déroulé dans un climat de sérénité, à la grande satisfaction de toute la nation.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le Cadre d’Action pour la Démocratie et les Droits de l’Homme, fidèle à son engagement d’accompagner ce processus électoral historique dans notre pays, a déployé plus de 300 observateurs sur l’ensemble du territoire national.

Nous avons déployé des centaines d’observateurs pour suivre de près les opérations de vote dans toutes leurs dimensions pratiques et légales.

Ainsi, la mise en place des observateurs sur tous les sites choisis de bureaux de vote dans les différentes régions, s’est faite avec méthode, suivi et géolocalisation.

Des constats

Cette démarche a permis de nous rendre compte de l’effectivité et de la mobilité de nos observateurs pour visiter au moins cinq bureaux de vote par observateur.

Sur cette base nous avons collecté des informations sur environ 1500 bureaux de vote. Les constats majeurs sont :

- La plupart des bureaux de vote ont ouvert à 8 heures ; les membres des bureaux de vote sont pour l’essentiel présents ;

- Le matériel électoral disponible et les délégués des différents candidats présents dans les bureaux de vote ;

- Une amélioration qualitative des prestations de la CENI par un déploiement des moyens matériels et humains importants et adaptés ;

- Le scrutin a bénéficié d’un important dispositif de sécurité qui a permis de sécuriser les élections tout le long de la journée ;

- Une forte participation féminine aux bureaux de vote ;

- La journée électorale a été Globalement caractérisée par le calme et la sérénité sur l’ensemble du territoire national nonobstant l’accident malheureux et déplorable qui a couté la vie à sept agents de la CENI ; en cette douloureuse circonstance, le CADDRH présente ses condoléances les plus attristées aux familles des disparus et à l’ensemble de la nation.

Au vu de tout ce qui précède :

  1. Le CADDRH félicite l’ensemble du peuple nigérien pour sa maturité, son engagement patriotique, son attachement à la paix et à la démocratie ;
  2. Salue et félicite le Président de la République pour sa hauteur d’esprit, pour l’engagement tenu et son incontestable exemplarité en matière de respect des règles et principes démocratiques ;
  3. Félicite la CENI pour avoir mis tout en œuvre pour la réussite des opérations électorales ;
  4. Appelle les deux parties à attendre dans la sérénité la proclamation des résultats par la CENI, seule habilitée légalement à les proclamer.

Qu’Allah bénisse le Niger et son Peuple !

Fait à Niamey, le 22 février 2021

Pour le Comité Exécutif Nationale

Le camarade Ousmane Abdoul Moumouni

 



Commentaires  

+1 #1 Hum 22-02-2021 22:52
Vous êtes là encore que les gouristes préparent un hold-up électoral à partir de Tahoua en complicité avec monsieur SANKANTE je vais dire le vice-président de la CENI ce monsieur un récidiviste en matière de hold-up puisse n ayant pas la honte intellectuelle de communiquer ces âneries de Tahoua ( Issaka Souna ne peut pas lire ces âneries là) , je crois que le peuple nigérien doit être dans la rue pour réclamer leurs voix puisqu après c est leurs dignités qu ils vont perdre.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Mouhammad souley 22-02-2021 23:04
02757774
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Nigériens debout ! 23-02-2021 01:25
BABA BANDEYZÉ on n'est pas d'accord.

ZEYTARA WASSA : Nigéro manti hinné wanné no

BABAN DÉ, IRI SI HARDA
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 HAMZA MAI GARKUA 23-02-2021 07:06
Ainsi donc le Niger aura pour "président" un individu qui, en plus d’être un imposteur étranger dont la candidature était totalement illégale au regard de la constitution, sera aussi "élu" sur la base de fraudes massives et avérées. Ce malheureux pays sera ainsi parti pour cinq ou dix autres années de prévarication et de misère sous la férule d'un dirigeant connu pour être peu sérieux, velléitaire, un pédant grandiloquent et un peu ridicule, une espèce de Savonarole des tropiques qui détonnera très fortement sur la scène politique africaine. Après quoi, il cèdera le pouvoir au fils du parrain dans un schéma dynastique classique. Partout en Afrique dite francophone, la démocratie est en train de se transformer en une farce grotesque au cours de laquelle on n'organise des "élections" que légitimer la prise du pouvoir par voie d'intimidation et de fraudes massives. Même des pays comme le Sénégal et le Bénin qu'on présentait comme des modèles sont en train de sombrer en dictatures soft où tous les prétendants sérieux au trône sont systématiquement écartés de la course par des voie détournées. Plus que jamais, la résistance et la lutte demeurent la seule option pour nous.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Hamza 23-02-2021 08:17
vous vous etes uniquement à Niamey.
Les résultats de Timia, bermo, Tamaya, arlit, illéla sont complètement ridicules. Ressaisissez vous
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Sambo 23-02-2021 09:02
Bazoum a gagne l'election presidentielle sans que les nigeriens aient pu voter pour lui, il lui reste a present gagner les coeurs des nigeriens. Mais pour ca, il devra s'affranchir des vautours qui rodent autour de lui pour s'entourer des nigeriens compétents et travailleurs pas les adeptes des raccourcis vers l'argent facile. A bon entendeur, salut.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Maiga 23-02-2021 10:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
Vous êtes là encore que les gouristes préparent un hold-up électoral à partir de Tahoua en complicité avec monsieur SANKANTE je vais dire le vice-président de la CENI ce monsieur un récidiviste en matière de hold-up puisse n ayant pas la honte intellectuelle de communiquer ces âneries de Tahoua ( Issaka Souna ne peut pas lire ces âneries là) , je crois que le peuple nigérien doit être dans la rue pour réclamer leurs voix puisqu après c est leurs dignités qu ils vont perdre.


Les nigériens ne peuvent pas perdre une dignité qu'ils ont déjà perdu la nuit de la proclamation de la liste des candidats par la CC.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 Paf 23-02-2021 11:20
L'opposition n'a plus le droit de crier à la fraude puisqu'au 2e tour ,dans tous les bureaux de vote,elle a soit le président,soit le secrétaire en plus des délégués.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Andou 23-02-2021 11:51
Citation en provenance du commentaire précédent de Paf :
L'opposition n'a plus le droit de crier à la fraude puisqu'au 2e tour ,dans tous les bureaux de vote,elle a soit le président,soit le secrétaire en plus des délégués.


La fraude dont il est question ne se passe pas seulement dans les bureaux de vote mais au moment de la consolidation des resultats qui est un mecanisme gere par la CENI maison.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Gondwanais 23-02-2021 11:53
Ousmane veut les vrais resultats et il les aura Inch Allah
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com