dimanche 2 octobre 2022

3711 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

2e tour de la Présidentielle : l’opposition accuse le pouvoir de préparer une fraude à grande échelle, faux rétorque la coalition Bazoum 2021 qui crie à la manipulation

Ousmane vs Bazoum

C’est ce vendredi 19 février 2021 à minuit que prend officiellement fin la campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle du dimanche prochain. A quelques heures de ce rendez-vous décisif pour le pays, la tension monte dans les deux camps. Selon le candidat de l’opposition Mahamane Ousmane, le camp de Bazoum Mohamed prépare une fraude à grande échelle à travers, entre autres, la falsification des procès-verbaux et le bourrage des urnes. Ce que rejette évidement la coalition du candidat du parti au pouvoir qui crie plutôt à la manipulation et à une prédisposition de l’opposition à contester sa défaite dans les urnes.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

A Maradi et dans plusieurs des discours qu’il a prononcés durant les dernières étapes de sa campagne électorale, le candidat du RDR Tchanji a été catégorique : le pouvoir prépare une fraude à grande échelle au profit de son candidat Bazoum Mohamed. Selon Mahamane Ousmane qui dit détenir des preuves, des procès-verbaux ont été déjà préfabriqués en faveur du candidat du PNDS Tarrayya avec, comme exemples qu’il a cité, 20.000 voix à Tesker et 20.000 aussi à N’Gourti en faveur de son adversaire politique.

Depuis la proclamation des résultats du premier tour de la présidentielle qui a été couplé aux législatives du 27 décembre dernier, la Coalition de l’opposition et certains partis qui ont par la suite rallié le camp du candidat du pouvoir, ont remis en cause la sincérité du vote dans certaines circonscriptions au regard des résultats proclamés par la CENI. Des partis comme le MPN Kishin Kassa de Ibrahim Yacouba (CAP21) ou le MPR Jamhuriya de Albadé Abouba (Coalition Bazoum 2021) ont déposé des recours à la Cour constitutionnelle pour invalider les résultats de certains bureaux de vote et même de certaines circonscriptions électorales. Des recours « mal fondés » selon la Cour en dépit des preuves que ces partis ont affirmé avoir soumis à l’appréciation des sages de la Haute juridiction.

Au lendemain de la proclamation des résultats définitifs et dès le lancement de la campagne électorale, les partis de l’opposition qui soutiennent la candidature de Mahamane Ousmane ont donc entrepris une vaste campagne de sensibilisation pour appeler leurs militants à non seulement voter massivement en faveur du « Changement » mais aussi et surtout à protéger et sécuriser par tous les moyens s’il le faut, les résultats du scrutin. En tout état de cause, les différents fronts de l’opposition ont annoncé avoir pris toutes les mesures pour empêcher le bourrage des urnes ou la falsification des procès-verbaux par le camp du pouvoir. Et pour cela, ils se disent déterminés à faire usage de tous les moyens pour parvenir à leurs fins et ainsi empêcher toute  «tentative de hold up électoral à laquelle se prépare le régime pour se maintenir au pouvoir », dixit Hama Amadou, un des leaders de l’opposition politique qui soutient la candidature de Mahamane Ousmane.

Une posture « défaitiste » selon la coalition Bazoum 2021

Ces accusations de l’opposition ressassées à longueur de meetings sont évidemment récusées en bloc par la coalition qui soutient le candidat Bazoum Mohamed du PNDS Tarrayya. Pour les proches du dauphin du président du sortant, il ne s’agit que d’une posture « défaitiste » de l’opposition qui veut préparer ses militants à contester les résultats afin de « créer la confusion  et semer le désordre» au sortir du scrutin du 21 février 2021. Dans une déclaration rendue public ce vendredi 19 février 2021 au siège du parti au pouvoir, la jeunesse de la Coalition Bazoum 2021 a clairement annoncé que,  « nos adversaires, convaincus de leur cuisant échec dans les urnes travaillent d’arrache-pied à empêcher la tenue d’élections normales, régulières, transparentes et apaisées ».  Certains proches et alliés du candidat Bazoum soupçonnent d’ailleurs l’opposition de « manœuvres subversives  parce que consciente qu’elle ne pourra gagner dans les urnes ». Selon ces derniers, les propos tenus par certains leaders de l’opposition en disent clairement sur leur intention de contester les résultats qui les donneraient perdant et de se procalmer vainqueurs bien avant la proclamation des résultats par la CENI et leur validation  par la Cour constitutionnelle. Dans les rangs de la coalition pour Bazoum, certains soupçonnent également l’opposition de fraudes dans les « maigres endroits où ils se croient majoritaires ».

C’est dans ce climat de méfiance qui amplifie la tension palpable qui a particulièrement caractérisé cette campagne électorale que va donc se clôturer ce vendredi à minuit, la campagne électorale. A 24H d’un scrutin décisif au cours duquel les nigériens vont élire leur nouveau président pour les prochaines cinq années, ce qui va consacrer la première alternance démocratique du pays. Dans le but d’apaiser les tensions, les appels au calme se multiplient afin d’éviter au pays une crise électorale dont il n’a point besoin en ces moments où les défis sécuritaires et de developpement ne cessent de s’amplifier pour le pays. En souhaitant que le message passe auprès des véritables acteurs politiques et leurs militants qui sont visiblement prêts à tout pour, selon les cas,  conserver ou ravir le pouvoir…

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

-9 #1 HAMZA MAI GARKUA 20-02-2021 07:12
IL EST IMPOSSIBLE, JE DIS BIEN IMPOSSIBLE, QUE BAZOUM GAGNE CES ÉLECTIONS DANS LA TRANSPARENCE ET L’HONNÊTETÉ. ON L'A CONSTATÉ SUR LE TERRAIN LORS DE TOUS LES MEETINGS ORGANISÉS PAR MAHAMANE OUSMANE COMPARÉS A CEUX ORGANISÉS PAR BAZOUM. MÊME SES PARTISANS DISENT QU'ILS SAVENT QU'ILS NE VONT PAS GAGNER, MAIS QU'ILS N'ACCEPTERONT JAMAIS DE PERDRE. Conscients de leur défaite certaine, Bazoum et Issoufou sont allés demander à Macron l'autorisation de mater toute contestation de leur "victoire" fabriquée. Le fait que le chef d’État d'un pays voisin ait été convoqué à Paris au moment où se tenait la réunion et que ce chef d’État ait envoyé un contingent militaire dans une région proche de Niamey est-il fortuit? Est-ce une "dissuasion"? Nous sommes en droit de nous poser ces questions dans le contexte électoral nigérien, vu que ce chef d’État a maintes fois envoyé des contingents dans divers pays africains pour intervenir au service de la France. Souhaitons la paix et la stabilité pour notre pays, loin des bruits de bottes. En même temps, nous devons nous préparer à faire barrage à cette fraude gigantesque préparée et autorisée par Macron pour nous imposer un agent à sa solde.
Citer | Signaler à l’administrateur
+20 #2 alkanemi 20-02-2021 07:38
[quote name="HAMZA MAI GARKUA"]IL EST IMPOSSIBLE, JE DIS BIEN IMPOSSIBLE, QUE BAZOUM GAGNE CES ÉLECTIONS DANS LA TRANSPARENCE ET L’HONNÊTETÉ. ON L'A CONSTATÉ SUR LE TERRAIN LORS DE TOUS LES MEETINGS ORGANISÉS PAR MAHAMANE OUSMANE COMPARÉS A CEUX ORGANISÉS PAR BAZOUM. MÊME SES PARTISANS DISENT QU'ILS SAVENT QU'ILS NE VONT PAS GAGNER, MAIS QU'ILS N'ACCEPTERONT JAMAIS DE PERDRE. Conscients de leur défaite certaine, Bazoum et Issoufou sont allés demander à Macron l'autorisation de mater toute contestation de leur "victoire" fabriquée. Le fait que le chef d’État d'un pays voisin ait été convoqué à Paris au moment où se tenait la réunion et que ce chef d’État ait envoyé un contingent militaire dans une région proche de Niamey est-il fortuit? Est-ce une "dissuasion"? Nous sommes en droit de nous poser ces questions dans le contexte électoral nigérien, vu que ce chef d’État a maintes fois envoyé des contingents dans divers pays africains pour intervenir au service de la France.....

A moins que tu sois un prestidigitateur faut respecter les gens s'il vous plaît....
Citer | Signaler à l’administrateur
+20 #3 alkanemi 20-02-2021 07:40
Les élections ne se gagnent pas sur internet !!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #4 Eboué 20-02-2021 08:00
BAZOUM PRÉSIDENT INCHA ALLAH
Citer | Signaler à l’administrateur
-15 #5 Tchindo Alzouma 20-02-2021 08:18
Messieurs les leaders du Cap 20-21, tous les Nigeriens sincères savaient que les premières élections avaient été entachées de fautes à grande échelle , sans compter autres pratiques illégales punies par la loi . Et tout savait où est-ce que les pratiques sont organisées . Si ne faites dans ces zones , les mêmes faits risqueront de produire les mêmes effets.Un voleur ne dit jamais qu'il est voleur même quand vous le surprenez . Quant à vous camarades Tchanjistes , soyez vigilants partout où vous êtes .Ne donnez plus à ces fraudeurs patentés de commettre leur sale besogne .
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #6 Boy 20-02-2021 08:47
Citation en provenance du commentaire précédent de alkanemi :
Les élections ne se gagnent pas sur internet !!!!!

Elles ne se gagnent pas non plus par des menaces contre les citoyens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #7 Habib Ali 20-02-2021 10:11
Tout a fait ils ont bien constater leur défaite dans les urines pour cela il font ce qu'ont n'appellent '' Riga malam masalaci '' donc ce vraiment pas la peine.
Il faut être confient comme vous avez dit que l'ensemble du peuple nigérien sont avec vous de quoi est-ce que vous avez peur ha Mr les opposants ?
Ont va voir qui est le grand peuple sont avec lui?
Sai baba bazoum insha'allahu rabbi
Citer | Signaler à l’administrateur
-14 #8 Salifou Idi Seydou 20-02-2021 10:12
Cette fois-ci c'est le peuple qui va décider, bientôt le déclin du régime sanguinaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
-15 #9 Abdoulaye Moussa Akoumar 20-02-2021 10:13
Nous voterons le changement insha Allah et tout celui qui ose modifier nos vœux Aka Laya.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Omarmac Guero 20-02-2021 10:16
Président Ousmane doit faire attention pour ne pas descendre plus bas.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #11 gouriste 20-02-2021 12:00
vous êtes tous des nuls Maman Ousmane Dan Kantché ; un mandant affamé qui n'a aucune vision de développement ne peut rien changer dans ce pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #12 alib 20-02-2021 12:13
Bonjour,
La défaite cuisante et honteuse de l'opposition, est non seulement une évidence, mais aussi, la honte bue dont elle fera l'objet, suite à ses appelles aux relents ethnicistes, car Incha ALLAH, tout se passera bien. Tout celui qui pense qu'il peut mettre le NIGER à feu, n'a qu'a essayé !
Citer | Signaler à l’administrateur
-10 #13 Keli 20-02-2021 12:21
@#11 gouriste
Ton guru Charlie de la secte des voleurs à laquelle tu te réclame qui a une vision de développement a sous sa gouvernance dite élogieuse, conduit le Niger chaque année sur une serie de dix anx au dernier rang de la planète sur le plan de l'indice de développement humain. Pauvre de toi, "au pays des aveugles les borgnes sont roi". Charlie le borgne, le roi et vous autres qui y sont obnubilés par des ponts, des échangeurs, des hôtels de luxe, comme il y'a pire aveugle que celui qui refuse de voir que le pauvre ne mange pas du ciment pour améliorer ses conditions de vie.
Dix années de suite le Niger a été classé dernier tantôt 187eme sur 187 pays et tantôt même pipe même tabac 186eme sur 187. C'est cela la vision de développement de ton guru pour le Niger. Et c'est dans cette lancée que Bazoum veut poursuivre et consolider. Non mais ça ne va pas non!
Citer | Signaler à l’administrateur
-10 #14 Yalou 20-02-2021 13:00
@#12 alib
La défaite cuisante qui vous a été dicté par des "Zima" "Boka" et marabouts-charlatans.
Pauvre de toi voleur de la secte rose, vous serez surpris incha Allah. Il n'y a de force et de puissance que par Dieu. Par la grâce de Dieu, le peuple triomphera.
Un non nigérien d'origine ne va pas diriger ce pays incha Allah. Vous avez oublié l'affaire Charlie eh bien allez doucement car nul ne sait ce que demain sera.
Tant la cruche va à l'eau qu'à la fin elle se casse. Qui sème le vent récolte la tempête. Cette vague verte ne se fera pas voler une victoire par hold-up. Chaque chose a un temps, le peuple a pris conscience et cela vous fait peur. Vos menaces sont légitimes car on ne peut pas empêcher à un [mot censuré] enrager de mordre à l'emporte-pièce.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #15 gouriste 20-02-2021 13:20
C'est nous les meilleurs vous le voulez ou pas .
vous ne connaissez aucune histoire de ce pays ; en 50 ANS de 1960 à 2010 le Niger a été mal gouverné et géré par des incompétents sans vison comme OUSMANE DAN KANTCHE un pauvre type arrivé au pouvoir par hasard en 1993 grâce au soutien de son excellence ISSOUFOU MAHAMADOU.
un type sans envergure d'homme d'état qui a vendu des oignons avec l'avion présidentiel de Kountché "mon bagazan" et qui a fait la grève présidentielle à cause d'un autre pauvre type HAMA+
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #16 Tom 20-02-2021 13:41
Citation en provenance du commentaire précédent de gouriste :
C'est nous les meilleurs vous le voulez ou pas .
vous ne connaissez aucune histoire de ce pays ; en 50 ANS de 1960 à 2010 le Niger a été mal gouverné et géré par des incompétents sans vison comme OUSMANE DAN KANTCHE un pauvre type arrivé au pouvoir par hasard en 1993 grâce au soutien de son excellence ISSOUFOU MAHAMADOU.
un type sans envergure d'homme d'état qui a vendu des oignons avec l'avion présidentiel de Kountché "mon bagazan" et qui a fait la grève présidentielle à cause d'un autre pauvre type HAMA+


Camarade, ca se voit que tu as passe trop de temps au cote de ton issoufou mahamadou au fond des egouts de la politique nigerienne. Sort respirer de l'air frais pur du changement qui souffle sur le pays. Ca te fera du bien.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #17 Drapeau blanc 20-02-2021 15:53
Je cherche Lil Wayne le watchdog numéro 1 du candidat Bazoum, reste bien caché dans les chiottes.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com