mercredi 17 août 2022

3524 lecteurs en ligne -

fraren

Locales : à Dosso, la justice annule les résultats de l'élection régionale ainsi que ceux de plusieurs communes

Region de Dosso

Sur requête de plusieurs partis, le Tribunal de grande instance a annulé les résultats des élections Régionales ainsi que celles de plusieurs communes de Dosso. Des listes de certains partis ont été également invalidées par le Tribunal qui est compétent en la matière. Les partis disposent d'un délai de 10 jours pour faire appel au niveau du Conseil d'Etat.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Cette décision du Tribunal de grande instance de Dosso fait suite à plusieurs manquements et irrégularités constatés lors du double scrutin du 13 décembre 2020 et suite au recours de plusieurs partis en lice dans la circonscription. Selon le Code électoral, les élections seront reprises dans un délai de deux (2) mois au cas où le Conseil d'Etat confirme les décisions du Tribunal en cas d'appel.

annulation municipale BIS

annulation regionale BIS

 

 



Commentaires  

+3 #1 Lilwayne 22-01-2021 00:16
Restez vigilants et soudes, la CC veut faire diversion en bous divisant pour faire passer le PNDS en force....si il y'a des grands voleurs c bien eux....Ne perdez pas l'objectif du 21 février... Bannir le parti rose a tout jamais de ce pays
Citer | Signaler à l’administrateur
-10 #2 BOZARI 22-01-2021 08:07
@lilwayne l'aigri....tu vas mourrir dans l'aigritude..sale con.....SAI BAZOUM
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 BOZARI BABA FOUMBA 22-01-2021 10:50
Lilwayne, la roue de l'histoire tourne. Il faut bien faire la difference entre Bazoum et le PNDS. Aux yeux du chef d'orchestre issoufou Mahamadou, sauver le parti pour le donner en heritage a son rejeton est la seule chose qui compte. Pour cela, il faudrait eliminer proprement Bazoum. Issoufou n'ignore pas le probleme de Bazoum avec l'article 47 et il a joué la dessus pour l'imposer comme candidat du pouvoir en prenant soin de distiller dans les reseaux sociaux des documents compromettants pour le discrediter aux yeux de l'opinion. Deja impopulaire, Bazoum ira ainsi se briser contre le rocher et issoufou pourra ainsi ramasser le parti et le remettre a son rejeton et rayonner a l'etranger grace a l'alternance excluant au passage son ennemi Hama Amadou. Rappelez vous de cette declaration de Bazoum: Si issoufou fait tazartche, il y'aura coup d'etat contre lui. Issoufou le rancunier n'a jamais prevu de remettre le pouvoir a Bazoum ni a aucun autre de son propre camp et son silence etrange parle pour lui. Issoufou a trahi tous ceux qui ont croise son chemin et Bazoum son bienfaiteur et son fusible n'y echappera pas. Il va s'ecraser au sol apres etre arrive au sommet. Aucun doute.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 DAN DAJI 22-01-2021 11:00
To!!! ça commence déjà? Est ce a dire que le PNDS n'a pas fauté lui aussi?
Questions:
- Qu en est il des résultats contestés dans les zones Nord qui sont devenues soudainement plus peuplées que le Sud?
-A qui profite réellement la reprise de ces votes?
KAI JAMA'A!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 DAN DAJI 22-01-2021 11:05
Le second tour de l’élection présidentielle, prévu pour le 21 février, va opposer Mohamed Bazoum, le candidat du parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) au pouvoir, à Mahamane Ousmane, premier président démocratiquement élu au Niger en 1993. Depuis le 19 janvier, Mohamed Bazoum est en France en même temps que le président sortant, Mahamadou Issoufou.

Écouter l'audio01:51
"Le séjour de Bazoum en France est suspect" (Fah Aminatou Adamou)
Dans la capitale française, l'ancien ministre de l'intérieur a programmé plusieurs rencontres avec la presse française. Une visite que Fah Aminatou Adamou, la coordinatrice de l'organisation "Action debout Niger", considère comme une ingérence de Paris dans le processus électoral en cours dans le pays.

Elle dénonce par ailleurs les fraudes commises lors du premier tour de l’élection présidentielle.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 AYI 22-01-2021 12:23
C'est la faute a la CENI, elle est sincée connaitre les localités où chaque partis politiques devaient competir..Pour le cas de Matankari cette CENI a fournit les bulletins de votes avec le logo du parti PJP Doubara alors que ce parti n'est pas en compétition dans ladite commune et les voix obtenues du Doubara sont l'inférieur à 50.. ont obtenus:: le MPN 12 sièges;
Le PNDS 05 sièges et le MNSD 01 sièges...Que pensez vous de la décision d'annulation de la CENI....?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 DAN DAJI 22-01-2021 12:57
Citation en provenance du commentaire précédent de AYI :
C'est la faute a la CENI, elle est sincée connaitre les localités où chaque partis politiques devaient competir..Pour le cas de Matankari cette CENI a fournit les bulletins de votes avec le logo du parti PJP Doubara alors que ce parti n'est pas en compétition dans ladite commune et les voix obtenues du Doubara sont l'inférieur à 50.. ont obtenus:: le MPN 12 sièges;
Le PNDS 05 sièges et le MNSD 01 sièges...Que pensez vous de la décision d'annulation de la CENI....?

A qui profite réellement la reprise de ces votes?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Yankee 22-01-2021 13:27
Citation en provenance du commentaire précédent de AYI :
C'est la faute a la CENI, elle est sincée connaitre les localités où chaque partis politiques devaient competir..Pour le cas de Matankari cette CENI a fournit les bulletins de votes avec le logo du parti PJP Doubara alors que ce parti n'est pas en compétition dans ladite commune et les voix obtenues du Doubara sont l'inférieur à 50.. ont obtenus:: le MPN 12 sièges;
Le PNDS 05 sièges et le MNSD 01 sièges...Que pensez vous de la décision d'annulation de la CENI....?


Ayons confiance en la CENI qui se bat pour rester le plus neutre possible dans cette bataille electorale.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Lilwayne 22-01-2021 13:31
@Yankee...si la ceni était neutre pourquoi elle ne dit rien sur les fraudes massives dans les zones nomades....CENI hiskantchi....akan laya
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Yankee 22-01-2021 13:51
Citation en provenance du commentaire précédent de Lilwayne :
@Yankee...si la ceni était neutre pourquoi elle ne dit rien sur les fraudes massives dans les zones nomades....CENI hiskantchi....akan laya


Lilwayne, Le Niger a cesse d'etre une democratie depuis l'evenement du Guri. C'est une dictature deguisee. Alors considerez la CENI dans ce contexte et comparez la aux CENI d'autres pays avec la meme dictature et vous comprendrez que Issaka Souna et sa bande font de leur mieux pour rester au centre. Si tel n'avait pas ete le cas, le processus electoral serait boucle avant le nouvel an et tout le monde serait retourne a ses besognes habituelles. Croyez le ou non, Issaka Souna merite notre soutien pour faire triompher la verite des urnes le 21 fevrier prochain.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Citoyen 22-01-2021 18:07
Il y a un temps pour tout, se battre politiquement, pleurnicher, contester par les voies légales et aussi et surtout se remettre au TRAVAIL, éviter les vaines querelles et se donner rdv le 21 février pour voter et en finir. Le 1er tour nous l'a démontré ce n'est pas en s'insultant et en se ridiculisant mutuellement qui aurait un impact sur le score des urnes.
Ces élections nous ont montrés qu'il y avait des candidats en mission commandée pour un candidat favori. Il est important de rééditer les textes qui régissent les partis politiques au Niger. On n'a pas besoin de plus de 10 partis politiques dans notre pays. Cela facilitera la tâche à la CENI à l'avenir
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com