mardi 4 octobre 2022

2446 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

Elections : « malgré quelques manquements, le vote se déroule dans le calme dans tous les bureaux couverts, relève la Mission d’observation de la Coalition pour l’observation citoyenne des élections au Niger (MOE-COCEN)

veuille elctorale cocen Niamey

Dans un point de presse animé en milieu de journée de cette journée électorale au Niger, la Mission d’observation électorale de la Coalition pour l’observation citoyenne des élections au Niger, a constaté que malgré quelques manquements et des incidents, le vote se déroule dans le calme dans tous les bureaux couverts par ses équipes. Au total, la mission qui entre dans le cadre du Projet d’appui à l’observation citoyenne des élections au Niger, financé par l’Union européenne, a déployé plus de 900 observateurs sur toute l’étendue du territoire nationale et a également mis en place une cellule de veille électorale installée à Niamey.

Selon le porte-parole de la mission, M. Dambagi Son Allah, la Mission d’observation électorale de la Coalition pour l’observation citoyenne des élections au Niger (MOE-COCEN a déployé 160 observateurs de long terme et 750 observateurs de court terme sur l’ensemble des régions du pays. Les observateurs ont été déployés en binômes et au cours de la journée, la mission a fait un premier point sur le démarrage des opérations de vote.

Les bureaux ont ouvert à l’heure légale dans la plupart des bureaux couverts…

Ainsi, pour ce qui est de l’ouverture des bureaux de vote, les équipes de la MOE-COCEN ont pu suivre les opérations d’ouverture dans 484 bureaux de vote dont 311 bureaux- témoins répartis sur l’ensemble des huit (8) régions du pays. A 12H00, « le vote s’est déroulé dans le calme dans tous les bureaux couverts », a annoncé le porte-parole qui a, par exemple, rapporté que la MOE-COCEN a relevé la présence du personnel électoral dans 82% des BV témoins à l’ouverture. Aussi, les équipes d’observateurs de la MOE-COCEN ont relevé la présence du matériel de campagne notamment les affiches des candidats, les banderoles ainsi que la présence des affiches sur les véhicules présents aux abords de 42% des BV visités. Selon les mêmes constats, 58% des bureaux témoins ont ouvert à l’heure légale, soit 8 heures et dans les 42 % autres cas, un retard a été relevé à l’ouverture, dû essentiellement au manque de matériel électoral incomplet (15%), à l’arrivée tardive ou l’absence des membres des BV (36%), à des problèmes de sécurité (14%) et d’autres raisons (39%). Dans tous les bureaux visités, les membres étaient au complet, excepté dans 3% des BV, a relevé la mission qui y a noté une présence de 26% de femmes officiant en qualité de présidentes et 50% comme secrétaires. Par ailleurs, les listes électorales sont disponibles dans 99% des bureaux de vote visités et dans 34% % des bureaux de vote témoins, « les cartes d’électeurs non distribuées ont été mises à la disposition des titulaires qui pouvaient les retirer pour voter ».  La MOE-COCEN a également relevé la présence des délégués des candidats dans 91% des bureaux couverts à l’ouverture et, de manière générale, les procédures d’ouverture ont été conformes aux dispositions légales en la matière. Les urnes ont été correctement scellées dans 99 % des bureaux de vote visités par la mission. De même, poursuit la même source, le personnel a fait constater qu’elles étaient vides dans 96 % des cas et les observateurs présents ont pu suivre les opérations sans ingérences ni restrictions dans 77% % des bureaux de vote témoins. La mission a aussi constaté que 23% des observateurs n'ont pas été admis dans les BV où ils étaient affectés.

Selon le constat de ses observateurs, dans 89% des bureaux de vote couverts, l’identité des électeurs était vérifiée au regard des listes électorales et dans 73% des bureaux témoins, les membres procédaient à la vérification des traces d’encre indélébile sur les doigts des électeurs avant de les autoriser à voter. Dans 95% des bureaux, les électeurs ayant accompli leur acte ont signé la liste d’émargement et les équipes de la MOE-COCEN ont constaté que 16% des bureaux, « des attroupements de nature à influencer les électeurs ont été constatés ».  « La présence des forces de sécurité a été constatée devant 96% des centres de vote couverts », a également constaté la mission qui a indiqué « qu’aucun incident sécuritaire n'a été observé par les équipes de la COCEN ou porté à leur attention ».

veuille electorale cocen BIS

…et les opérations de vote se déroulent normalement malgré quelques manquements

Dans le point de presse fait par la Mission sur le déroulement du processus à 16H00, certains manquements ont été constatés par les équipes déployés qui ont pu visiter jusqu’à 720 bureaux de vote. Pour ce qui est de la conduite des opérations de vote, la mission a constaté que dans l’ensemble, les membres des bureaux maitrisent et suivent les procédures de vote et procèdent à la vérification des électeurs dans 93% des cas. Toutefois, plusieurs manquements ont été observés dans certains bureaux notamment la non vérification de la trace d’encre indélébile sur les doigts des électeurs, l’absence de contrôle sur l’introduction des bulletins dans les urnes, le non émargement des listes électorales et 3 cas de vote de mineurs à Niamey et Maradi.

Dans la quasi-totalité des bureaux couverts, le matériel électoral était disponible en quantité même si des cas de rupture d’encre ont été signalés à Niamey. Les équipes ont aussi observé des bureaux où la disposition des isoloirs ne permettait pas de garantir le secret du vote ainsi que des attroupements de nature à influencer les électeurs. Les équipes ont noté la présence des forces de sécurité et a noté que « dans l’ensemble, elles ont une attitude professionnelle ». Toutefois, a relevé la mission, « elles ne sont pas intervenues contre les attroupements de nature à influencer les électeurs ou susceptibles d’attenter à la liberté de vote ».

Les équipes déployées ont aussi rapportés des incidents majeurs, 21 au total à 16H00 et qui sont repartis dans au moins 5 régions du pays. Il s’agit de violence verbale, d’affrontements entre groupes ou militants de partis politiques, d’accrochage dans les bureaux de vote ainsi que manifestations aux abords de certains bureaux. « Ces incidents ont entrainé l’interruption des opérations de vote pendant de nombreuses minutes », a souligné la mission qui précise que « ces incidents ont été le fait des partis politiques dans 24% des cas, de représentants de la CENI dans 28% et des électeurs dans 24% des cas ».

Cellule de veille électorale

veuille electorale cocen

Dans le cadre du Projet d’Appui à l’observation électorale, qui bénéficie du soutien financé de l’Union européenne, la COCEN a mis en place une Cellule de Veille Electorale ou « Electorale Situation Room » pour les scrutins du 27 décembre 2020. Selon la Coalition qui regroupe cinq (5) organisations et réseaux de la société civile (OSC), « cette cellule de veille est le point de coordination opérationnelle, de recueil ainsi que de visualisation interactive du déroulement du vote et de communication des informations remontées en temps réel par les observateurs de la COCEN déployés sur l'ensemble du territoire national ». Ainsi, des aspects clés tels quel l’ouverture des bureaux de vote, la disponibilité du matériel électoral, le déroulement du scrutin, la clôture et le dépouillement ainsi que les incidents critiques sont enregistrés, analysés et publiés à l’attention de la communauté électorale. A cet effet, la Mission procède à des points de presse sur l'ouverture des votes, le déroulement des opérations de vote à la mi-journée et les opérations de vote de l'après-midi.

La Cellule de veuille Electorale qui a été installée à l’hôtel Radisson Blu de Niamey, se décline aussi comme « un outil d’alerte précoce qui permettra d’informer la CENI et les autorités compétentes des éventuels incidents et conflits survenant pendant le vote, afin qu'elles puissent prendre les mesures correctives adéquates ». Le mécanisme mis en place permet ainsi une évaluation professionnelle des scrutins par des citoyennes et citoyens nigériens rigoureusement sélectionnés et formés. Avec cette cellule de veille, la Mission entend ainsi contribuer à des scrutins intègres, transparents et crédibles et pour ce faire, elle bénéficie d'un appui technique dans le cadre du projet d’appui à l'observation citoyenne des élections avec le soutien financier de l'Union européenne.

A noté que le COCEN est constitué des organisations non gouvernementales APDS (Actions et Paix durable au Sahel), GRAAP, JAAD, ROADD et Réseau Esperance.

A.K.M (actuniger.com)

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

.

Commentaires  

+10 #1 Tarzan 27-12-2020 18:48
Ce n'est pas le vote qui fait une élection mais le comptage.
Citer | Signaler à l’administrateur
-20 #2 Bazoum president 27-12-2020 19:24
Nous espérons un coup KO et une majorité absoluepour éviter des coalitions qui rendent la gestion du difficile.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #3 Toumour23 27-12-2020 19:59
C'est justement lors du comptage, dépouillement, remplissage des PV et transport des urnes et PV qu'ils s'adonnent à coeur joie à des falsification. Soyez vigilants jusqu'au bout de la chaîne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 HAMZA MAI GARKUA 27-12-2020 22:09
AUCUN PARTI POLITIQUE DE L'OPPOSITION NE FAIT PLUS QUE MAHAMANE OUSMANE + HAMA AMADOU + CISSE RÉUNIS. DONC S'IL Y A UN DEUXIÈME TOUR CE SERA NÉCESSAIREMENT ENTRE MAHAMANE OUSMANE ET BAZOUM. ON NE VOIT PAS COMMENT BAZOUM PEUT L'EMPORTER AU 1ER TOUR CONTRE MAHAMANE OUSMANE + HAMA AMADOU + ALBADE ABOUBA +SEINI OUMAROU + YACOUBOU IBRAHIM + LADAN TCHIANA + BOUBACAR CISSE + OUSMANE IDI ANGO, ETC, C'EST-A-DIRE TOUS LES TÉNORS DE LA POLITIQUE NIGERIENNE SANS AUCUNE EXCEPTION RÉUNIS ENSEMBLE. C'EST STRICTEMENET IMPOSSIBLE. DONC DANS LE MEILLEUR DES CAS POUR BAZOUM, IL Y AURA UN SECOND TOUR. ET EN CAS DE SECOND TOUR RAPPELONS QUE L'OPPOSITION POLITIQUE NIGÉRIENNE COMPTE 120 PARTIS POLITIQUES (SUR 170 PARTIS AU TOTAL DANS TOUT LE PAYS) ALORS QUE LA COALITION BAZOUM NE COMPTE QUE 50 PARTIS POLITIQUES. BAZOUM NE POURRA PAS JUSTIFIER UNE ÉLECTION FRAUDÉE EN ARGUANT QU'IL A UNE COALITION DE 50 PARTIS PUISQUE ALABADE ABOUBA A LUI SEUL A UNE COALITION DE 43 PARTIS POLITIQUES DERRIÈRE LUI. LES CAROTTES SONT CUITES POUR LE PNDS.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Africain 28-12-2020 10:45
Estimez vous heureux les nigériens.
Ni France 24 et RFI ne couvrent pas bien vos elections.

Cela montre que vous etes sur une bonne voie.
Consolider votre democratie.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 HAMZA MAI GARKUA 28-12-2020 11:37
Oumarou Abdourahamane, le révolutionnaire folklorique et bedonnant est une taupe du PNDS et une marionnette créée par Bazoum Mohamed pour égarer la jeunesse. Il a été démasque par Kemi Seba qui l'a chassé de son ONG, "Urgence Panafricanistes".
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 lilwayne 28-12-2020 12:20
Merci beaucoup cher Hamza grace a ta vigilance , sinon j'etais sur " qu' abder j'adhere" n'est pas fiable. il manque de serieux dans ses debats ...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Nigerien 28-12-2020 15:31
Citation en provenance du commentaire précédent de Africain :
Estimez vous heureux les nigériens.
Ni France 24 et RFI ne couvrent pas bien vos elections.

Cela montre que vous etes sur une bonne voie.
Consolider votre democratie.


Tout à fait, lorsque ces médias là supportent un candidat c'est que c'est le moins doux pour les populations locales.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 HAMZA MAI GARKUA 28-12-2020 16:26
EN DEHORS PEUT-ÊTRE DE MARADI, IL N'Y A AUCUN "FIEF" QUE LE PNDS NE PARTAGE AVEC UN AUTRE MEMBRE DE L'OPPOSITION. A ZINDER IL DOIT PARTAGER L’ÉLECTORAT AVEC MAHAMANE OUSMANE. A TAHOUA, IL DOIT PARTAGER L’ÉLECTORAT AVEC ALBADE ABOUBA ET OUSMANE IDI ANGO. A TILLABEY IL N'A AUCUN ESPOIR PUISQU'IL SERA ÉCRASÉ PAR LUMANA + MNSD RÉUNIS. A NIAMEY, LES CAROTTES SONT D'ORES ET DÉJÀ CUITES POUR LUI PUISQUE LUMANA MENE DANS TOUS LES BUREAUX ET QUE L'OPPOSITION DANS SON ENSEMBLE FAIT PLUS QUE LE PNDS DANS LES BUREAU DE VOTE 000, CELUI OU ONT VOTE LES EN-HAUT DE EN-HAUT, LA NOMENKLATURA DU PNDS ET LEURS FAMILLES. DANS CE BUREAU DE VOTE, SUR 397 ELECTEURS LE PNDS A 188 ET L'OPPOSITION 2009. A DIFFA IL SERA NÉCESSAIREMENT CONFRONTÉ AU MNSD. LE PNDS EST CERNÉ DE TOUS LES COTÉS ET SANS AUCUNE ÉCHAPPATOIRE. AUCUN PASSAGE EN FORCE AU PREMIER TOUR NE SERA POSSIBLE. DANS LE MEILLEUR DES CAS BAZOUM PEUT MENER, MAIS IL NE PEUT PAS MENER TEL QU'IL AURA PLUS DE 50% ET LES AUTRES (MAHAMANE OUSMANE + HAMA AMADOU + ALABADE ABOUBA + SEINI UMAROU + BOUBACAR CISSE + LADAN TCHIANA + OUSMANE IDI ANGO, ETC., TOUS LES TÉNORS PLUS DE 120 PARTIS AU TOTAL) ENSEMBLE RÉUNIS AIENT MOINS DE 50%. ABSOLUMENT IMPOSSIBLE.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 HAMZA MAI GARKUA 28-12-2020 16:28
JE VEUX DIRE "DANS CE BUREAU DE VOTE, SUR 397 ELECTEURS LE PNDS A 188 ET L'OPPOSITION 209".
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 Salou 28-12-2020 18:45
Citation en provenance du commentaire précédent de HAMZA MAI GARKUA :
EN DEHORS PEUT-ÊTRE DE MARADI, IL N'Y A AUCUN "FIEF" QUE LE PNDS NE PARTAGE AVEC UN AUTRE MEMBRE DE L'OPPOSITION. A ZINDER IL DOIT PARTAGER L’ÉLECTORAT AVEC MAHAMANE OUSMANE. A TAHOUA, IL DOIT PARTAGER L’ÉLECTORAT AVEC ALBADE ABOUBA ET OUSMANE IDI ANGO. A TILLABEY IL N'A AUCUN ESPOIR PUISQU'IL SERA ÉCRASÉ PAR LUMANA + MNSD RÉUNIS. A NIAMEY, LES CAROTTES SONT D'ORES ET DÉJÀ CUITES POUR LUI PUISQUE LUMANA MENE DANS TOUS LES BUREAUX ET QUE L'OPPOSITION DANS SON ENSEMBLE FAIT PLUS QUE LE PNDS DANS LES BUREAU DE VOTE 000, CELUI OU ONT VOTE LES EN-HAUT DE EN-HAUT, LA NOMENKLATURA DU PNDS ET LEURS FAMILLES. DANS CE BUREAU DE VOTE, SUR 397 ELECTEURS LE PNDS A 188 ET L'OPPOSITION 2009. A DIFFA IL SERA NÉCESSAIREMENT CONFRONTÉ AU MNSD. LE PNDS EST CERNÉ DE TOUS LES COTÉS ET SANS AUCUNE ÉCHAPPATOIRE. AUCUN PASSAGE EN FORCE AU PREMIER TOUR NE SERA POSSIBLE.


Ce n'est pas le vote qui fait une élection mais le comptage. La CENI va bientôt déclarer Bazoum vainqueur au premier tour et peureux que vous êtes, rien ne va se passer et ne compter pas sur le paisible Mamane Ousmane pour se battre pour sa victoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Ben Salim 28-12-2020 22:23
Bazoum premier tour président Ceni Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Mousa 28-12-2020 23:26
Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 Mousa 28-12-2020 23:26
79473731
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 HAMZA MAI GARKUA 29-12-2020 07:35
LA STRATÉGIE UTILISÉE PAR LE PNDS POUR FRAUDER ET TENTER UN PASSAGE EN FORCE AU 1ER TOUR SE PRÉCISE DE PLUS EN PLUS:
1) IL S'AGIT DE GONFLER LES TAUX DE PARTICIPATION DANS DES PROPORTIONS GROTESQUES (DE L'ORDRE DE 99% ET PLUS) PARTICULIEREMENT DANS LES ZONES FAVORABLES AU PNDS ET DANS CES ZONNES, EN PRIORITÉ DANS CELLES QUI SONT LE PLUS PEUPLÉES.
2) S'OCTROYER DES SCORES SOVIÉTIQUES DANS LES ZONES CI-DESSUS CITÉES ET NE CONCÉDER QU'UN NOMBRE MINIME D'ÉLECTEURS A L'OPPOSITION DANS CES MÊMES ZONES.
3) POUR CALIBRER OU JUSTIFIER LA FRAUDE ET TROUVER UNE PARADE CONTRE LA CONTESTATION, CONCÉDER A L'OPPOSITION DES SCORES SIMILAIRES (99%) MAIS SEULEMENT DANS DES ZONES DONT LE NOMBRE D'ÉLECTEURS EST RIDICULEMENT BAS ET MÊME DANS CES ZONES, PARTAGER L'ÉLECTORAT AVEC L'OPPOSITION.
4) MALHEUREUSEMENT POUR LE PNDS LE NOMBRE DE COMMUNES OU IL PEUT OPÉRER N'EST PAS INFINI.
POUR CONTRER CETTE STRATÉGIE, L'OPPOSITION DOIT GARDER SES SCORES SECRETS LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE AFIN DE NE PAS DONNER AUX STATICIENS DU PNDS LE MOYEN DE CALCULER LA PROPORTION D'ÉLECTEURS QUI LEUR SERA NÉCESSAIRE POUR AVOIR PLUS DE 50% A CHAQUE ÉTAPE. LE COUP K.O A D'ORES ET DÉJÀ ÉCHOUÉ..
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com