mardi 4 octobre 2022

2660 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 08 DECEMBRE 2020

CM 08 12 2020 bell

Le Conseil des ministres s’est réuni ce mardi 08 décembre 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

  1. AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE

Le Conseil des Ministres a entendu le compte rendu de la mission conduite par le Ministre d’Etat, Ministre du Pétrole en vue d’évaluer l’état d’avancement des travaux entrepris dans le cadre de la fête du 18 décembre 2020 « Diffa N’GLAA ».

Il ressort des constats effectués par la mission que le niveau de réalisation de plusieurs chantiers ne permet pas la tenue des festivités dans des conditions satisfaisantes.

Aussi, en raison du faible niveau d’avancement des travaux auquel s’ajoutent la tenue des élections et la recrudescence de la COVID-19, il a été convenu de reporter cette fête à une date ultérieure.

Le Conseil des Ministres a demandé aux Ministres concernés de maintenir la pression sur la poursuite des travaux afin que cet évènement soit organisé dans les meilleurs délais.

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret complétant le décret n° 2020-886/PRN du 04 décembre 2020, constatant la démission de certaines personnalités candidates aux élections législatives 2020. Il s’agit de :

2.1 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

– Monsieur Djibo Takoubakoye, Secrétaire Général de la HANEA.

2.2 MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES

– M. Illa Ousmane, préfet du département de Boboye

– M. Moustapha Mamane, préfet du département de Say;

– M. Laouali Adamou, Secrétaire général de la Préfecture de Madaoua;

– M. Abdoulahi Zeiyana, Secrétaire Général de la Préfecture de Keita ;

– M. Mohamed Kamed Almoctar, Secrétaire Général de la Préfecture de Bouza ;

– Mme Amina Ousmane Barmou, Secrétaire Générale de la Préfecture de Belbédji ;

– M. Mahamadou Ibrahim, Secrétaire Général de la Préfecture de Banibangou ;

– M. Salissou Ibrahim, Secrétaire Général de la Préfecture de Dakoro ;

– M. Abdou Midou, Secrétaire Général de la Préfecture de Loga ;

– M. Kailou Chaibou, Secrétaire Général de la Mairie de Malawa;

– M. Issa Haya, Secrétaire Général de la Mairie de Birni N’Konni ;

– M. Ibro Kakalé, Secrétaire Général de la Mairie de Douméga ;

– M. Mahamane Rabiou Djimarou, Receveur de la Commune Rurale de Guidan Amoumoune ;

– M. Mahamane Laouali Daouda, Secrétaire Général de la Mairie de Kanambakaché ;

– M. Seydou Adamou, Secrétaire Général de la Mairie de Farka ;

– M. Mahamadou Hadi Mounkaila, Secrétaire Général de la Mairie de Kankandi ;

– M. Moussa Adamou Chaibou, Receveur municipal de Ourno.

2.3 MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DE L’ECONOMIE NUMERIQUE.

– M. Aboubacar Chaibou, Secrétaire Général Adjoint ;

– M. Illiassou Nahantchi, Directeur des Statistiques ;

– M. Abdou Harouna, Directeur Général Niger Télécoms.

2.4 MINISTERE DE L’HYDRAULIQUE ET DE L’ASSAINISSEMENT

-M. Maman Moussa, Secrétaire Général Adjoint ;

-M. Ali Amadou Issa, Inspecteur Général des Services;

-M. Hamed Haidara Ag Elgafiat, Directeur Général de la Société de Patrimoine des Eaux du Niger ;

– M. Oumarou Mamoudou, Directeur de l’hydraulique villageoise ;

– M. Oumarou Chaibou, Directeur Régional de l’hydraulique et de l’assainissement de Maradi.

2.5 MINISTÈRE DES FINANCES

– M. Mali Ousseini, Directeur du Matériel et des affaires financières ;

– M. Mahaman Paul Laouel, Payeur Général du Trésor ;

– M. Abdou Ibrahim, Trésorier Régional de Zinder ;

– M. Mansour Aboubacar, Directeur des Moyennes entreprises ;

– M. Rabiou Abdou, Directeur Général de la Banque de l’Habitat du Niger.

2.6 MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION

– M. Oumarou Habou, Doyen de la Faculté de Médecine à l’Université de Zinder ;

– M. Moustapha Gréma, Directeur de l’Enseignement Supérieur Public.

2.7 MINISTERE DES TRANSPORTS

– M. Alkassoum Saley, Directeur Général de la NITRA.

2.8 MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS ET TECHNIQUES

– M. Laouali Abdoul Baki, Directeur Général de l’Orientation et de l’insertion professionnelle ;

– M. Jibji Habibou, Directeur des Infrastructures et des Equipements Pédagogiques;

– M. Moussa Hassane, Directeur Régional des Enseignements professionnels et Techniques de Zinder.

2.9 MINISTÈRE DE L’EQUIPEMENT

– M. Ali Mamane, Directeur des travaux d’entretien ;

– M. Yayé Bilan, Chef de Projet Loga-Dogondoutchi.

2.10 MINISTERE DU COMMERCE ET DE LA PROMOTION DU SECTEUR PRIVE

– M. Yahaya Sani Djanjouna, Directeur de Cabinet du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé.

2.11 MINISTERE DE LA RENAISSANCE CULTURELLE, DES ARTS ET DE LA MODERNISATION SOCIALE

– M. Abdoulahi Tahé, Directeur des Statistiques.

2.12 MINISTERE DES DOMAINES, DE L’URBANISME ET DU LOGEMENT

– M. Nouhou Abdou, Secrétaire Général Adjoint ;

– M. Abbass Maazou, Directeur Régional des Domaines, de l’Urbanisme et du Logement de Maradi.

2.13 MINISTERE DE L’ENERGIE

– M. Morou Mounkaila, Directeur des Energies Domestiques.

2.14  COMMISSION NATIONALE DE CONTRÔLE DES INTERCEPTIONS DE SECURITE (CNCIS)

– M. Saddi Soumaila, Membre de la Commission de Nationale de contrôle des Interceptions de Sécurité.

III. MESURES NOMINATIVES.

Le Conseil des Ministres a adopté les mesures individuelles suivantes :

3.1 AU TITRE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES

– Monsieur Saidou Halidou, directeur administratif, Mle 34336/N, est nommé Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses.

– Monsieur Mamane Abdou, Adjoint administratif, est nommé préfet du Département de Dakaro, en remplacement de Monsieur Djaharou Ibrahim, candidat aux élections législatives.

– Monsieur Issoufou Mamane, titulaire d’un DESS en gestion et administration des entreprises, est nommé préfet du département de Bankilaré, en remplacement de monsieur Barmini Kaboyé Sabo, candidat aux élections législatives.

– Monsieur Batouré Dan Dodo est nommé préfet du département de Kantché, en remplacement de monsieur Tsayabou Moussa, candidat aux élections législatives.

– Monsieur Adamou Harouna, professeur d’enseignement secondaire, Mle 67067/L, est nommé préfet du département de Gaya, en remplacement de monsieur Hamidou Diouga, candidat aux élections législatives.

– Monsieur Adam Bello est nommé préfet du département de N’guigmi, en remplacement de monsieur Fougou Boucar, candidat aux élections législatives.

-Monsieur Saley Sadou, précédemment Secrétaire Général de la Préfecture de Tesker, est nommé préfet du département de Tesker, en remplacement de monsieur Issa Sakolé, candidat aux élections législatives.

L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Le secrétaire général du gouvernement

.

Commentaires  

0 #1 TOTO A DIT 09-12-2020 13:00
Potentiels étudiants au Maroc , préparez vous à prendre les cours au virtuel ....et quand TOTO A DIT partage :

ENSEIGNEMENT À DISTANCE POUR TOUS LES NOUVEAUX ÉTUDIANTS ÉTRANGERS AU MAROC....

L’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) et le Ministère de l’Enseignement supérieur du Maroc ont décidé du mode d’enseignement à distance pour l’ensemble des nouveaux étudiants étrangers retenus pour l’inscription au Royaume chérifien, pour l’année universitaire 2020-2021, a appris, lundi, l’Amap de source officielle.

Selon le ministère malien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la décision concerne les nouveaux étudiants maliens de cette année. Elle émane de l’AMCI qui explique qu’« en raison de l’évolution dynamique et imprévisible de la pandémie de Covid-19, les conditions permettant d’accueillir de nouveaux étudiants au Royaume ne sont pas réunies ».

Par ailleurs, le département en charge de l’Enseignement supérieur précise qu’une liste des filières par cycle de formation qui pourrait être dispensée à distance sera communiquée dans les prochains jours.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 HAMZA MAI GACHI 09-12-2020 13:38
HAMA DOIT DONNER DES CONSIGNES DE VOTE POUR MAHAMANE OUSMANE. DE TOUS LES CANDIDATS DE LA CAP 20-21, MAHAMANE OUSMANE EST LA SEULE FIGURE IMMÉDIATEMENT RECONNAISSABLE PAR LES POPULATIONS NIGÉRIENNES DANS PRESQUE TOUTES LES RÉGIONS DU PAYS. SI HAMA CHOISIT QUELQU'UN D'AUTRE, CETTE PERSONNE N'AURA PAS LE TEMPS DE FAMILIARISER LES POPULATIONS AVEC SON IMAGE. C'EST AUSSI LE SEUL CANDIDAT DONT L'ENDOSSEMENT NE MENACERAIT PAS LA POSITION POLITIQUE DE HAMA. C'EST ENCORE LE SEUL CANDIDAT HONNÊTE QUI NE TRAHIRA PAS HAMA. EN TOUT CAS, VOTER POUR ALBADE ABOUBA, C'EST VOTER POUR LE PNDS DONT IL EST LE PION POUR DISPERSER LES VOIX DE LUMANA. MAIS LA SEULE ET VRAIE ALTERNATIVE POUR HAMA ET L'OPPOSITION, C'EST D'ENGAGER LE COMBAT POUR LE RESPECT DES RÈGLES DÉMOCRATIQUES QUE NOUS NOUS SOMMES LIBREMENT. POURQUOI ALLER A DES ELECTIONS ALORS QUE LES DES SONT PIPES ET QU'ON N'A AUCUNE CHANCE, ABSOLUMENT AUCUNE CHANCE DE VOIR LE SUFFRAGE DES ÉLECTEURS RESPECTE? ON NE VA PAS A DES ÉLECTIONS QUAND LES RÈGLES DE BASE QUI DOIVENT ASSURER LA TRANSPARENCE ET LA FIABILITÉ DU SCRUTIN NE SONT PAS ÉTABLIES. C'EST COMME ALLER A UN MATCH DE FOOTBALL OU L’ÉQUIPE ADVERSE EST AUTORISÉE A MARQUER AVEC LES MAINS.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #3 Lilwayne 09-12-2020 13:59
SAI BAZOUM....HAMA est fini, lumana est fini.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Justice 09-12-2020 15:06
Chaque chose a son temps! Les hommes passent mais la nation démeure. Souhaitons une bonne fin à chacun de nous. Pour ce faire, il suffit de fois, d'un simple geste (comme se repentir, pardonner, réparer une injustice commise, etc) pour sauver son âme. Et il n'est jamais tard pour se rattraper afin d'éviter des remords.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 HAMZA MAI GACHI 09-12-2020 17:01
SI BAZOUM ACCÈDE A LA PRÉSIDENCE, CELA AURA DES CONSÉQUENCES IRRÉPARABLES POUR NOTRE PAYS. EN EFFET, LA FRANCE A TOUJOURS CARESSE L'ESPOIR D'AM[mot censuré]R NOTRE PAYS D'UNE PARTIE DE SON TERRITOIRE. AVEC BAZOUM A LA PRÉSIDENCE, ON PEUT PARIER QU'ELLE AURA DES OREILLES PLUS QU'ATTENTIVES POUR TOUT PROJET FUNESTE QU'ELLE AURA DE CE POINT DE VUE. LE NIGER TEL QUE VOUS NOUS LE CONNAISSONS EXISTERA-T-Il DANS 5 ANS?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 HAMZA MAI GACHI 09-12-2020 17:09
CE PAYS DOIT ÊTRE SAUVÉ AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD. TOUS CES INDIVIDUS INCULTES ET TOUS CES "JUGES" QUI GROUILLENT AUTOUR DE BAZOUM, UNIQUEMENT OCCUPÉS A COMPTER LEURS LIASSES DE BILLET, SONT TOTALEMENT INCONSCIENTS ET SONT EN TRAIN DE NOUS CONDUIRE A LA CATASTROPHE.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Issa Diallo 09-12-2020 18:50
Répétition (au niveau de sadi soumaila( de la nationale)
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com