samedi 13 août 2022

3470 lecteurs en ligne -

fraren

Sommet de l’UA sur la ZLECAf : le Président Issoufou présente un nouveau rapport sur l’état d’avancement de la zone de libre-échange africaine

Issoufou devant MAC

Le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, leader chargé de promouvoir le processus de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), a présenté samedi, 5 décembre 2020, lors d’un Sommet de l’Union Africaine par visioconférence, son nouveau rapport sur l’état d’avancement de la ZLECAf de février 2020 à novembre 2020.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Cette 13ème session extraordinaire de la Conférence de l’Union Africaine, présidée par SEM Cyril Ramaphosa, Président de la République d’Afrique du Sud, Président en exercice de l’UA, s’est déroulée en présence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA, du Président de la Commission de l’UA, M. Moussa Faki Mahamat et du Secrétaire Général de la ZLECAF, M. Wamkele Mene.

Elle s’est penchée notamment sur les préparatifs en vue du démarrage effectif des échanges commerciaux en Afrique le 1er janvier 2020. A ce jour, 54 pays sur 55 ont signé l’accord instituant la ZLECAf et 34 l’ont ratifié.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Président Ramaphosa, M. Faki Mahamat et M. Wamkele Mene ont félicité le Président Issoufou Mahamadou, Champion de la ZLECAf, pour son excellent travail, son dévouement et son leadership ayant abouti à la concrétisation de ce projet phare de l’Union Africaine.

Les différents intervenants, après avoir suivi le rapport présenté par SEM Issoufou Mahamadou, ont également salué son « leadership remarquable » et lui ont rendu un « vibrant hommage » pour avoir conduit brillamment, depuis mars 2016, le Projet ZLECAf, un « projet historique » pour l’Afrique.

L’ouverture du marché africain, le 1er janvier 2020, est un témoignage de la détermination de l’Afrique à prendre en charge sa destinée. Il s’agit, entre autres, d’intensifier le commerce interafricain et de développer l’industrialisation du continent.

En présentant son rapport, le Chef de l’Etat a mis l’accent sur l’évolution du processus de mise en œuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine au cours de période allant de Février 2020 à Novembre 2020.

Il a indiqué que la pandémie de la Covid 19 a affecté le continent notamment le commerce et les entreprises ainsi que la tenue des réunions physiques.

Le Président de la République a fait le point notamment sur les faits nouveaux intervenus dans les domaines suivants : État de la signature et de la ratification de l'Accord de la ZLECAf et finalisation des négociations en vue du démarrage des échanges commerciaux ; cadre de collaboration entre la Commission de l’UA, le Secrétariat de la ZLECAf et les Communautés économiques régionales.

Il a également fait le point sur le mécanisme en ligne de déclaration, de surveillance et d’élimination des obstacles non tarifaires ; les contributions des partenaires au processus de la ZLECAf par les parties prenantes ; les préparatifs de la mise en œuvre de l'Accord de la ZLECAf pour le déploiement du marché de la ZLECAf.

Après avoir évoqué ces différents points, le Champion de la ZLECAf a fait plusieurs recommandations. Ainsi, il a appelé tous les pays qui n’ont pas ratifié l’accord, à déposer leurs instruments de ratification avant le 31 décembre 2020.

En ce qui concerne la finalisation des négociations pour le démarrage des échanges commerciaux, le Chef de l’Etat recommande, de lancer le démarrage des échanges commerciaux sur la base de règles d'origine déjà convenues.

Il demande également aux Ministres de Commerce de l’Union Africaine d'établir un programme de travail sur une période de six mois pour conclure les questions en suspens sur les règles d'origine.

Le Président Issoufou Mahamadou a exhorté les États membres et les unions douanières à présenter des offres tarifaires d’ici juin 2021.

En ce qui concerne les offres du commerce des services, le Président la République recommande que tous les États membres soumettent leurs listes d’engagements spécifiques pour les cinq secteurs (les services aux entreprises ; les communications ; les finances ; le tourisme et les transports) d’ici juin 2021.

Evoquant les préparatifs de la mise en œuvre de l’Accord de la ZLECAf pour le déploiement du marché de la ZLECAf, le Chef de l’Etat recommande d’instruire le Conseil des Ministres de la ZLECAf, en collaboration avec les Autorités douanières, de finaliser le travail technique afin d’avoir un impact commercial substantiel au début des échanges en Janvier 2021.

SEM Issoufou Mahamadou a souligné que « la création de la Zone de libre-échange continentale africaine soulève beaucoup d’espoir, l’espoir d’une Afrique en marche vers le développement inclusif et durable ».

« C'est un voyage qui nécessite la participation de toutes les couches de la société africaine. Nous devons donc mobiliser toutes ces couches et travailler ensemble pour produire rapidement des résultats qui nous aideront à bâtir l'Afrique que nous voulons, tel que prévu par l'Agenda 2063 de l'Union africaine », a-t-il affirmé.

Source : Présidence

Actuniger.com

 



Commentaires  

0 #1 Bobo 07-12-2020 17:03
Escroc, ennemi du Niger, dégage.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com