mercredi 17 août 2022

3424 lecteurs en ligne -

fraren

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2020

Pm Brigi cm

En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la République, une délégation de pouvoirs pour la présidence d’un Conseil des Ministres.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est ainsi que, Son Excellence, Monsieur BRIGI RAFINI, Premier Ministre, Chef du Gouvernement a présidé ce jour, lundi 16 novembre 2020, un Conseil des Ministres par visioconférence.

Après examen du point unique inscrit à son ordre du jour, le Conseil a pris la décision suivante :

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret constatant la démission de certaines personnalités candidates à l’élection présidentielle 2020-2021.

Le présent projet de décret est pris en application de l’article 135 de la loi organique n°2017-64 du 14 août 2017, portant Code électoral du Niger, modifiée et complétée par la loi n°2019-38 du 18 juillet 2019 qui prévoit que certaines personnalités sont inéligibles à l’élection présidentielle sauf démission de leur part, démission acquise à compter de la publication de la liste des candidats par la Cour Constitutionnelle.

Le même article précise que cette démission est constatée par décret pris en conseil des Ministres. Ainsi, aux termes du présent projet de décret, la démission des personnalités ci-après, déclarées éligibles à l’élection présidentielle est constatée à compter du 13 novembre 2020. Il s’agit de :

- M. Seini Oumarou, Haut représentant du Président de la République ;

- M. Albadé Abouba, Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage,

- M.Moussa Hassane Barazé, Ministre des Mines ;

- M. Nassirou Nayoussa, Directeur de la Prévention des risques et des Catastrophes, au Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique , de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Réligieuses.

L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence, Monsieur le Premier Ministre a levé la séance.

Fait à Niamey, le 16 novembre 2020

Le Secrétaire Général

du Gouvernement

ABDOU DANGALADIMA

 



Commentaires  

+1 #1 Goulbiza 17-11-2020 00:07
To key fa "may rawwani" l'histoire retiendra que sous ton commandement en chef du gouvernement, le Niger a égrené durant dix (10) sans interruption le pire et déshonorant rang de dernier de la planète au plan de l'indice de développement humain. Nos vrais sages enturbannés nous montrent la voie du succès et non le chemin de la honte. A votre place nombreux nigériens imbus du sens l'honneur auraient rendu leur tablier. C'est le summum de l'incompétence. Le Niger n'a pas besoin de gens comme vous. Plus nul que vous on meurt. Dans quelques mois incha Allah vous serez versé un fine dans les poubelles de l'histoire des gens les plus incompétents que le Niger ait connu.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #2 Barmin 17-11-2020 00:20
Au PM, votre complicité avec MI est cette montagne qui accouche d'une souris. Le Niger pays le plus pauvre de la planète, n'a pas besoin d'investissement de prestige, de monuments des morts mais l'amélioration significative et tangible des conditions de vie des nigériens. Aucun investissements de prestige n'a rehaussé le niveau de vie des nigériens. Vous êtes au contraire entrain de tendre la main vers l'extérieur et vos concitoyens meurtris par une insécurité ambiante se retrouvent impuissant sous perfusion de l'aide humanitaire à travers laquelle vous trouvez vous-même une source de profits.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Zeban 17-11-2020 00:34
Le comble du malheur, c'est qu'ils sont tous atteints de "déni-ite". Le refus de reconnaitre les faits têtus de la pauvreté. Vous vous versé à rabâcher telle une obsession des slogans creux" 3N", des thématiques creuses: croissance de 6-7, un moment c'était le concept de croissance à deux chiffres. "Kayi mungani ". L'autosatisfaction sans objet dans un pays à la misère ambiante. Et au finish les adeptes du parti des voleurs jubilent lamentablement avec les retombées du pillage des deniers publics.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 TOTO A DIT 17-11-2020 01:32
Quand un DIT élu à plus de 92% se déplace, ...l'on dirait l'éminence de la 3eme guerre mondiale: voies bloquées,... Population importunée et indisposée, boutiques fermées,......, Bastonnade et même tirs sur certains distraits ignorants...

Quand dans un autre pays voisin , ....... Leur élu, apprend lors de son déplacement présidentiel un enfant est tué, cet élu envoie dare dare une délégation officielle chez la famille de l'enfant.

Et quand TOTO A DIT partage et aller à la ligne reste un choix.......

Le Président de la République n’est pas resté insensible à l’accident mortel qui s’est produit ce samedi 14 novembre 2020, à Malanville où il était en tournée.

Informé du drame, il a envoyé une délégation pour présenter les condoléances à la famille de l’enfant tué dans cet accident de la circulation.

Contrairement à l’information véhiculée sur les réseaux sociaux, Wilfried Léandre Houngbédji a fait savoir sur Golfe Tv, que le cortège présidentiel n’est nullement mêlé à l’accident mortel de Malanville.

Selon le Directeur de la Communication à la Présidence de la République,
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 TOTO A DIT 17-11-2020 01:36
Suite 1
le Président Patrice Talon n’est pas resté sans réaction quand il a appris la mauvaise nouvelle.

Selon ses dires, le Président de la République a constitué “une délégation de haut niveau pour aller à la rencontre de la famille éplorée, leur présenter les condoléances de la nation et les assister”.

Revenant sur la supposée implication du cortège présidentiel dans l’accident, Wilfried Léandre Houngbédji a insisté sur “la responsabilité sociale” des uns et des autre dans la diffusion des informations sur les réseaux sociaux.

“L’accident s’est produit avant l’entrée du cortège présidentiel dans la ville”

Il ressort des explications du Porte-parole du gouvernement, Alain Orounla et de Wilfried Léandre Houngbédji que l’accident s’est produit avant l’arrivée du cortège du Président Patrice Talon.

“Nous avons appris qu’il aurait eu, bien avant l’entrée du cortège présidentiel dans la ville, un accident mortel qui aurait emporté un enfant”, a déclaré Monsieur Alain Orounla au micro de Kandi Fm.

Le Ministre de la communication a profité de l’occasion pour inviter les populations à la vigilance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 TOTO A DIT 17-11-2020 01:41
Suite 2 et fin
“C’est également l’occasion de rappeler aux uns et aux autres, la nécessité de se mettre en sécurité, parce qu’un accident est toujours lié à un manque de vigilance, à une inobservation des règles de sécurité.

Nous tenons à ce que, une fois de plus, les populations soient sensibilisées et appelées à maintenir la vigilance en tout lieu et en toutes circonstances.” a-t-il insisté.

Que conclure : deux perceptions différentes du concept d'élus en comportement et attitude à l'endroit d'électeurs soient réels ou imaginés......
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Dan Kawyé 17-11-2020 12:23
:-x
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Zoom 18-11-2020 08:35
La sécurité du nord
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Aljahalat 21-11-2020 10:24
Nous avons
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com